aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 17:11

Bonjour à tous ,

Nous constatons avec plaisir que Florence , face à une fessée abandonne son projet de cuisson au four à micro onde. Bien ;

Hier ,dans un mail, Bruno GUARY me recommandait de lire un livre en pdf sur un site :GEYMET et ALKER de 1882.


tu vas sur ce site :
http://hbron1.skynetblogs.be/tag/1/technique
colonne de droite
pleins de bouquins techniques en pdf
dont celui-ci
http://www.cineressources.net/images/ouv_num/079.pdf
je suis pas qualifié pour dire ce que ça vaut



Je tiens à le remercier .....J'ai passé mon Dimanche matin à lire ce recueil de 165 pages . Une petite merveille ....Si on en prend l'essentiel , on s'aperçoit que l'on retrouve 130 ans plus tard le procédé tel que je le pratique aujourd'hui.... et j'en suis fier.

Je recommande à l'attention de ceux d'entre vous qui pourraient être curieux de savoir ce qu'il s'y écrit, les pages du livre: p37.......fin de P38;;;;;;;;fin de P52....début de page 63.....

Le livre (qui est tout de même de 1882 ) met en exergue des problèmes pour lesquels j'ai proposé des solutions techniques lors de certaines de mes interventions il y a quelques mois ou semaines , notamment lorsque j'aborde le problème incontournable de l'exposition et où je proposais de réaliser en héliogravure une charte de gris qui, une fois calibrée permettait de déterminer une exposition quasi parfaite et évitait les ennuis cités page37 et 63.....

Que ceux qui veulent pratiquer l'héliogravure au grain d'une façon sérieuse lisent ce petit manuel (qui a l'àge de ses artères et pas toujours en corrélation avec nos techniques modernes ---il faut savoir sélectionner et mettre au goût du jour avec les produits modernes dont nous disposons)


ET PUIS..........n'hésitez pas à me contacter si besoin s'en fait sentir..... je suis à votre entière disposition et je n'ai aucun secret...

Bonne soirée

Claude PLESSIER



NB Avoir aussi "TRAITE PRATIQUE TRANSFORMATION des NEGATIFS en positifs V.ROUX 1881""

Mais là, depuis ce temps GUILLEMINOT et son "hélioguill" est passé par là et l'informatique a pris le relai ....pour le positif en hélio uniquement ......Le BPF 18 de BERGGER ne faisant que de la figuration dans le domaine du sérieux ..

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

2 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 17:27

Bonjour Claude, bonjour à tous
J'ai lu ton intervention avec plaisir, heureux que Florence échappe au châtiment pour ses tentations de dissidence.
J'ai lu, mais que d'un oeil, l'autre est sous un pansement depuis ce matin, enfin ça va s'arranger dans deux ou trois jours.
Merci pour les liens, je vais aller lire tout cela avec délectation.
Finalement ma plaque au trait pour le dessin d'un ami graveur et dessinateur s'est terminée par une plaque polymère. Plaque polymère obtenue sous un transparent copy jet imprimé avec une "vieille stylus color1520" La suite c'est que cet ami voulant tirer une quinzaine d'exemplaires sur une petite presse Gerstaeker à entraînement direct, a fini par la "gripper". Ne me demande pas de détails mécaniques mais d'après son e-mail elle refuse de tourner...
Moralité ne pas faire de fausses économies avec des presses bon marché qui peuvent convenir à la taille d'épargne mais sont vendues comme presse taille-douce!
Beau temps ici à Nevers!

Voir le profil de l'utilisateur

3 GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 17:38

Jean Claude ,

J'espère que SYLVIE ne frappe pas trop fort quand elle te fait un oeil au beurre noir????????

C'est rigolo , mais on vient de me confier un travail en hélio :::réaliser des plaques 30x40 cm à partir de dessins à la plume et encre de chine .
Bien entendu je vais faire le travail en hélio pure sur cuivre.

J'ai déjà réalisé ce genre de travail à partir de figurines du 18 ème S , pour le musée d'EPINAL ..Cela avait très bien marché ....alors pour la suite croisons les doigts...

Bonne soirée à tous

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

4 zen le Dim 25 Avr 2010 - 18:50

[quote="Claude PLESSIER"]Jean Claude ,

J'espère que SYLVIE ne frappe pas trop fort quand elle te fait un oeil au beurre noir????????

Que vous arrivet'il, messieurs?
Entre Bruno qui m'envoie faire le ménage et toi Claude qui me fais passer pour une virago.......!

Rolling Eyes
Soit, je vous laisse à vos propos masculins, je sais aussi passer l'éponge! Laughing
Bises et bonne soirée

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 19:41

Un grand merci Claude, à partir du lien j'ai pu voir un long film sur Hayter et l'Atelier 17.
Bruno n'est pas de mon avis, tout au moins sur les travaux basés sur la viscosité des encres mais j'aime beaucoup les Gravures de S.W. Hayter sa démarche et son enseignement à l'Atelier 17.
Ce film me fait à nouveau regretter de n'avoir pas su ni connu la gravure et encore moins l'Atelier à l'époque où il exerçait encore à Paris.

Voir le profil de l'utilisateur
le "procédé" Hayter n'apporte rien que l'aquatinte classique voire non-toxique ne puisse réaliser,
si ce n'est une dose de hasard énorme.
L'artiste y trouve un "bel amusement" et l'imprimeur que des emmerdements car il est rare de faire deux épreuves identiques.
Et pour ça le monotype est parfait .
Quand, en plus on voit le prix des rouleaux caoutchouc de différentes dureté qu'il faut posséder on se dit que l'on est dans la distraction de bobo.
En outre l'usage massif des encres fluos préconisé par les successeurs d'Hyter à fini de déconsidérer le "truc" à mes yeux.

A part Hayter, je ne connais que les gravures d'Aude de Kerros qui soient de qualité, encore qu'elle utilise parfois des encres assez " flashy " . http://www.audedekerros.com/
Mais j'ai pas encore tout vu.......

bruno

profitez-en pour acheter et lire "l'art caché"

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 20:09

UN OUBLI

Hayter invitait ses élèves à graver sans maquette, sans dessin préalable etc... vive l'expression !
connerie grave ;
la gravure cela se pense
toi lecteur de Maxime Lalanne tu nous fait un magnifique grand écart .
Fais -ça sur un sol en moquette car après l'oeil cela m'ennuierait beaucoup que tu te brise les ...
Bref H fut un précurseur de la débandade actuelle de l'enseignement de la gravure.
Bon artiste, un peu daté cependant mais apport quasi-nul à l'enseignement
esprit sectaire de l'actuel atelier 17 il méritait mieux !

bruno

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 21:22

Bonsoir
Bruno, c'est une chance de pouvoir faire le grand écart à mon âge beaucoup d'autres y renoncèrent avant l'âge mûr.
Je constate que tu n'es pas sensible aux oeuvres de Hayter; je veux dire que ses gravures ne t'apportent aucune émotion. Ce n'est pas étonnant chacun sa sensibilité n'est-ce pas!
En revanche soutenir cette position (et pourquoi la soutenir c'est ton droit de ne pas aimer) par des arguments techniques tels que le prix des rouleaux ou les difficultés pour l'imprimeur me laisse penser que pour toi la gravure n'est qu'un art du multiple.
Bienvenue dans l'académisme le plus pur et dur (j'avais d'abord écrit "rétrograde" mais c'était peut etre trop).

Voir le profil de l'utilisateur

9 NON JEAN_CLAUDE le Dim 25 Avr 2010 - 21:50

Nul académisme là-dedans :
Hayter a réalisé quelques gravures qui me plaisent
Il a bénéficié d'une renommée liée à son idée d'atelier 17 (presse, effet mode etc... )
à la même époque il y a des graveurs majeurs
Tu ne semble pas faire la différence
Peut-être n'as tu pas assez regardé de gravures ?
Les arguments techniques ont toutes leur place en gravure cela m'étonne que tu ne l'ai pas compris
intéresse toi plutôt à la peinture là la technique passe (et encore) au second plan En outre en photo tu n'as pas tout à fait le même discours
Le génie de Durer, Rembrand, Goya n'aurait rien à voir avec leur immense maîtrise de la technique ?
C'est ton discours qui est réducteur
Allez trouve moi une bonne image, une, réalisée avec la "méthode"
Hayter était un très bon buriniste ! Là est son oeuvre
Maintenant penser que la gravure n'est pas l'art du multiple alors là, ça me la coupe comme disait la mère sans gène.
Je sais que tu as une belle bibliothèque sur l'histoire de la gravure

relis

très amicalement

bruno

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 22:00

[quotpas compris
la peinture là la technique passe (et encore) au second plan

Pas du tout d'accord avec toi sur ce point!
Il faut reprendre tes pinceaux...!
bonne nuit Sleep

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 22:12

je ne m'attendais pas à ce que tu sois d'accord !

C'est le crayon qu'il faut prendre avant les pinceaux et avant la pointe

un bon ouvrage :

La grande falsification : L'art contemporain
de Jean-Louis Harouel

bonne nuit

bruno

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 22:51

Bruno, tu fais semblant de ne pas comprendre. Je sais que la technique est très importante en gravure, mais elle ne suffit pas!
Ce n'est pas beau seulement parce que c'est bien fait!
Ensuite tu fais une erreur énorme en laissant entendre que SW Hayter faisait n'importe quoi. Sa démarche commençait par un dessin spontané, le plus souvent au burin , dessin "automatique" au sens où l'entendait les surréalistes, cette première image lui servait de tremplin pour réaliser la vision suivante qu'elle lui inspirait et là il devait rassembler tout son savoir technique, qui était grand pour réaliser l'étape suivante et ainsi de suite.
Dans "cinq personnages" description of execution from drawing to final print on voit la somme d'enchaînements techniques nécessaires pour créer l'oeuvre.
Tu vois dans une discussion de ce genre les arguments du style "moi je sais" ou "tu n'a s pas assez regardé" etc. sentent un peu la dialectique totalitaire pour utiliser un euphémisme.
Je crois qu'une discussion n'a pas por but de montrer qu'on a raison, qu'on est bien outillé et que cela mérite respect mais pour échanger des information à l'appui de sa thèse, quitte à l'abandonner quand on voit qu'on fait fausse route.
Je ne sais rien et je le revendique. Le jour ou je croirai détenir la vérité il me faudra fermer ma gueule
Sans rancune, à demain.

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 23:48

Jean-Claude,
tu connais le principe des forums, tu emploie le mot totalitaire
le point Godwin n'est pas loin
Je ne suis pas fasciné par Hayter, et sa méthode me parait compliquée pour des résultats aléatoires
je le dis et j'essaye d'expliquer pourquoi
Tu semble aimer Hayter mais tu ne dis pas pourquoi
Bien-sûr que nous avons le droit chacun de notre coté d'aimer ou de ne pas aimer tel artiste
J'aime l'estampe depuis plus de 40 ans au point d'en faire et de faire des presses, et ce fût l'essentiel de mes centres d'intérêt.
J'ai dépassé depuis longtemps le simple j'aime ou j"aime pas .
Je "lis" une gravure avec mes connaissances artistiques, techniques, et historiques ( il m'a fallu de nombreuses lectures, visites d'expos ou de galeries ! ) et oui dans une gravure je m'intéresse aussi à la technique, à sa pertinence et à sa cohérence avec l'image finale. C'est souvent un excellentcritère: la cohérence de l'image et de sa technique.
Imagine-t-on Rembrandt au burin et sans les traces de ses grosses pattes à l'essuyage ?
La gravure est un art de la simplicité ce qui n'exclut aucun raffinement fût-il technique, et ce que je connais de la technique "HAYTER"
ressemble pour moi au bazooka pour tuer la mouche. Et la gravure c'est bien l'art du multiple par excellence , et c'est comme ça depuis 500 ans
Quand à l'académisme il est plutôt du coté d'Hayter et de sa fameuse méthode enseignée par un gourou à des disciples.
Pour que la chaîne continue il faut donner aux jeunes des méthodes fiables, capables d'être réitérées, leur apprendre à ne pas se fier au hasard, enfin maîtriser une technique sûre pour s'en affranchir. en outre je ne trouve pas idiot de regarder le coût du matériel lorsqu'il s'agit de produire de l'art.
Les artistes ne vivent pas chez les bisounours, tu peux croire le fabricant de presses.
Bref, l'atelier d'Hayter me fait penser au BAUHAUS ( toutes proportions gardées ) des profs de talent ! on les connait tous ) et à la sortie des élèves médiocres dans leurs grandes majorités.
D'ailleurs où enseigne-t-on l'art de la viscosité ailleurs . Si cela avait le moindre d'intérêt on devrai en faire partout ! Compare avec le non-toxique. Le procédé GOETZ lui, à débouché sur la collagraphie , allez, MIRO, TAPIES, j'arrête, trop facile.
Tous les graveurs connaissent Hayter, connais-tu un seul de ses élèves ?
Quand à l'écriture automatique des surréalistes, il s'agit d'une supercherie de plus qui a d'ailleurs fait long feu : l'époque en était riche à foison!
Encore une fois la littérature, comme la gravure, et comme toute activité humaine sérieuse cela se pense et se construit
Avant d'oeuvrer Gutemberg disait c'est le moment de prier Dieu, il ne s'en remettait pas au hasard .

Sans rancune aucune, tu le sais, je te souhaite une bonne nuit mon cher Jean-Claude
Bise amicale à Sylvie

bruno

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Dim 25 Avr 2010 - 23:53

Demain je pars très tôt pour éviter la "colle"
Alors à la semaine prochaine .....

bruno

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 9:49

[quote="gary thibeau"]

"C'est le crayon qu'il faut prendre avant les pinceaux et avant la pointe"

C'est évident, du moins dans la civilisation occidentale.

Il suffit de regarder les grands maîtres chinois et japonais.
Il faut des années et des années d'apprentissage pour le juste coup de pinceau.
Le résultat est incomparable!

Après, tout est affaire de goût.

Voir le profil de l'utilisateur

16 GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 14:31

BONJOUR à TOUS,

Provoqué par Bruno à propos d'un ouvrage très ancien faisant référence à la technique de l'héliogravure au grain , j'ai pris la peine de (comme on me l'avait demandé ) de lire cet ouvrage , d'en faire une analyse etc.....

AUCUN COMMENTAIRE VOUS PARTEZ DANS TOUTES LES DIRECTIONS ET VOUS COMMENCEZ A VOUS ENGUEULER SUR UN DOMAINE QUI N'A RIEN A VOIR avec le thème proposé ....

Si j'osais , je dirais qu'en allant voir chez vous dans les placards de la cuisine , on y trouve des tournevis , des pâtes ,du riz, une perceuse et de la moutarde .

Je vous laisse tirer la conclusion vous même...

Bonne soirée

Claude

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

17 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 14:43

C'est pas cela du tout Claude.
Il nous faut rendre le temps de le télécharger et de le lire avec attention.
Tu as donné des liens tellement riches qu'on est tenté d'explorer un peu partout avant de se mettre sérieusement à la lecture du texte en question. J'ai écrit lecture et non pas analyse qui demandeencore beaucoup plus de réflexion.
ça va venir! pas d'impatience!
merci encore

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 16:38

bonjour a tous

dans la série je ressuscite les morts.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k110474k.r=heliogravure.langFR
tapé "heliogravure" sur le site http://gallica.bnf.fr et y' en a d'autres


bonjour claude
mord de rire " ..la gélatine qui quitte le papier a 25° ..."
j'ai pas eu le temps de tout le relire , mais ce passage c'est mon préféré.
vive le sulfate de magnésie Wink)

Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/

19 GRAVURE HELIOGRAPHIQUE 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 17:27

Bonjour Rémi,

Merci pour votre intervention.
Bon, il est vrai que ce livre a été écrit en 1882 ..... Je crois qu'il est de bon goût d'être tolérant envers ces "chercheurs" qui avaient du cran face aux problèmes qui se posaient à eux .

J'avais relevé le coup de la gélatine qui coule au dessus de 25°..... Quand je vois ce que je fais subir à la gélatine au niveau de la chauffe et plus je lui en mets plus elle durcit et en redemande .

Devant ce manuel qui a 130 ans je reste tout de même en admiration devant ces gens .
Dans ce recueil il y a des paragraphes qu'il faut sauter ,parce que nous savons que les produits ont évolué , les choses ont changé ......PAR CONTRE : l'important est que l'esprit général de la technique de l'HELIOGRAVURE AU GRAIN soit resté le même.
J'estime que la technique que j'applique aujourd'hui est représentée par 80% de ce qui est dans ce livre.

Je laisse à certains (certaine éventuellement) le plaisir de faire de la trame et autres techniques qui n'ont plus rien à voir avec l'héliogravure pure et dure.

Je vous souhaite une très bonne soirée

Cordialement Claude PLESSIER

heliogravure83@wanadoo.fr

http://pagesperso-orange.fr/heliogravure83

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

20 GRAVURE HELIOGRAPHIQUE en 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 17:49

Rémi je suis en train d'éplucher les références que vous m'avez proposées ....Bon Napoléon au lit .....

On en reparle en héliogravure

Bonne soirée

Claude PLESSIER

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

21 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 18:27

oui il est certain que les produits et matières ont évolués,d'un autre coté , il est de plus en plus difficile de
se procurer les produits dont on a besoin, film argentique en voie de disparition, papier charbon "y'a plus" et j'en passe. le bp18 c' été pas pas le top mais bon on pouvait encore avoir l'illusion de faire vraiment de l'hélio.
le collodion j'ai pas le temps et pas envie.l'imprimante jet d'encre je préfère pas en parler, coucher une gélatine au bromure sur un film transparent je sais pas faire , de plus les clients pour l'héliogravure j'en vois pas a l'horizon , pas vus un stagiaire pour l'hélio au grain depuis plus d'un an ( je me demande si cela intéresse encore quelqu'un ).de plus former un héliograveur pour lui dire qu'il y a plus de fourniture pour en faire me laisse un peu .. comment dire ..sur le cul.
bon vous l'avez peut être compris mais l'hélio pour moi c'est pas fini ( je m'attaque a la fabrication du papier pigment )mais il en faudrait pas beaucoup plus.
je vais me mettre à la poite sèche , tien !!! ( ou a l' orthographe ).

ps indispensable la chignole dans la cuisine, surtout pour la mayonnaise.par contre le tournevis je suis d'accord? c'est pas sa place.

Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/

22 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 18:32

Bonsoir Claude, bonsoir Rémi
Je pense que vous rigolez tous les deux de ces 25° parce que vous n'avez pas fait vous même votre papier gélatiné.
A propos de préparation du papier charbon qui est en fait du papier gélatiné avec un pigment dispersé dans la gélatine. Sandy King dans "the book of carbon and carbro" explique que lorsqu'on verse la gélatine chaude sur le papier humide il faut attendre sa prise pour soulever la feuille et la suspendre pour sécher. Il précise que si la température de la pièce est aux environ de 21° la gélatine fait prise en 10 minutes. Mais il ajoute:
"ne croyez pas l'opération de couchage terminée si la pièce est à une température supérieure à 24°, car dans ce cas la gélatine prend beaucoup plus de temps pour faire prise et en la faisant sécher elle va s'accumuler au bas de la feuille où elle y sera plus épaisse".
C'est pour cette raison que les machines industrielles à papier charbon faisaient passer le papier enduit de gélatine sur des rouleaux métalliques refroidis intérieurement par une circulation d'eau..
C'est peut être de cela que veut parler l'auteur, si la prise n'est pas suffisante la gélatine coule sur son support.

Voir le profil de l'utilisateur

23 GRAVURE HELIOGRAPHIQUEen 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 18:46

Jean Claude


OUAIS!!!!!!!!!!!


Rémi

Il semble que nous soyions d'accord sur plusieurs détails .... on se prend le temps de réfléchir de voir ....d'apprécier .....

Bonne soirée Claude

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

24 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 18:54

bonsoir jean claude
si je fais de l'hélio c'est que quelqu'un m'a appris a en faire( j'étais photograveur dans ma jeunesse , ça aide aussi), je n'ai pas inventé grand chose
et beaucoup piqué dans les bouquins, donc au autres , et peut être que sans ce monsieur qui nous amuse
aujourd'hui je n'en aurai jamais fait. donc pas de moqueries , pas de méchancetés , mais, juste un gag amusant, c'est tout.

Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/

25 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 le Lun 26 Avr 2010 - 19:25

Bonsoir Rémi, je me suis mal exprimé, je ne vous reprochais pas du tout de rigoler, simplement il m'a semblé que cette température de 25° pouvait ne pas être une erreur dans le contexte de fabrication du papier gélatiné.
Je reviens à la connaissance de l'héliogravure, je ne parle pas des connaissances techniques mais simplement de l'aspect des images d'héliogravure.
La premiere fois que j'en ai vu, c'est à dire qu'on m'a appris a en regarder c'est en 86 au salon de la photo à la porte de Versailles. Pierre Brochet avait un stand et une petite presse. Il n'y avait pas beaucoup de monde et il a passé du temps avec moi en me montrant la différence entre des images d'offset et des hélios qu'il avait apportées. Je ne l'ai jamais oublié, sans cette chance d'un explication, d'une démonstration patiente je serai peut être passé à coté comme beaucoup de gens qui s'intéressent cependant à l'image.
quand des hélios sont accrochées dans une exposition derrière la vitre du cadre, vues à un ou deux mètres, celui qui débarque ne prend pas le temps de voir la différence s'il n'est pas assisté par un connaisseur ou l'auteur des hélios.
Les expos c'est quelquefois désespérant, le rendement est faible! Pourtant il faut les faire.

Voir le profil de l'utilisateur

26 Re: GRAVURE HELIOGRAPHIQUE EN 1882 Aujourd'hui à 22:15

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum