aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

aquatinte pour manière noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 aquatinte pour manière noire le Mar 29 Nov 2011 - 22:14

Bonjour
Nous savons tous qu'on peut préparer un cuivre avec le berceau mais aussi qu'on peut "éviter" ce berçage en grainant la plaque au grain d'aquatinte.
Les noirs seront moins veloutés mais on peut utiliser cet artifice partiellement et ne bercer que le stricte nécessaire.
J'ai essayé plusieurs fois et j'ai constaté que le travail au grattoir et au brunissoir est dans le cas de l'aquatinte beaucoup plus laborieux et les résultats moins convainquants qu'avec une plaque préparée au berceau.
En observant mes essais au binoculaire j'ai fait les observations suivantes:
Avec le berceau on soulève des barbes assez équivalentes à celles de la pointe sèche c'est dire retenant plus facilement l'encre mais aussi plus fragiles et donc plus faciles à travailler au grattoir et au brunissoir.
Avec l'aquatinte la surface du cuivre est couverte de petits trous dans lesquels se logera l'encre. Pour éclaircir la surface il faut soit écraser le cuivre pour repousser du cuivre et combler les trous ou avec le grattoir abaisser la surface du cuivre et dans les deux cas le travail est beaucoup plus difficile.
...A moins(je fais une supposition), de faire un grainage tel que les trous (les tailles) soient plus larges que les partie non mordues de manière à obtenir une foret de monticules plus faciles à rabattre au brunissoir ou raser avec le grattoir.
Pour obtenir un tel grainage comment jouer sur les différents paramètres: grosseur des grains, densité du dépôt de résine avant cuisson, mordant à l'acide ou au perchlorure, profondeur de la morsure...?
Qui a expérimenté dans ce domaine?
amicalement

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: aquatinte pour manière noire le Mer 30 Nov 2011 - 0:38

pierre


Admin
Bonjour Jean-Claude,
Je pense que ton analyse est exacte, que tes questions sont pertinentes et, comme dans tout problème de math (niveau scolaire) bien posé, la solution est dans la question. c'est donc la pointe qui fait le velouté du noir et peut-être aussi modifie la matière du papier. Donc, comment obtenir des pics avec une technique qui laisse des reliefs plats ? Ce relief plat, une fois essuyé va toujours donner des points blancs/gris. As-tu regardé à la binoculaire des tirages d'Avati ? Est-ce que la manière noire ne modifie pas aussi le grain du papier et, de ce fait, rend la matière du noir encore plus mate ?
As-tu eu entre les mains, de ses travaux — très noirs — antérieurs à sa découverte du berceau ? Lire son texte dans le bouquin de Rigal.
Un élément remarqué, en marge du sujet : j'ai utilisé la technique du sucre sur de l'alu, je n'ai pas d'effet de crevé, la granulosité de l'alu permet de conserver les noirs à l'encrage, qui sont gris très foncé à y regarder de plus près. Je pense que les reliefs ne sont pas les pics des Alpes, mais les ballons usés des Vosges dont la calvitie permet un début d'essuyage des reliefs.
Une piste, conclusion d'un de mes nombreux échecs et d'une question posée sur le forum. J'ai, sur des eaux-fortes sur zinc, des bords de tailles très aigus, qui au tirage accrochent et déchirent le papier pire qu'une pointe sèche, mais le fond des tailles reste bourré de déchets de morsure et le trait ne s'imprime pas, même après passage au vinaigre plus sel. On me faisait le retour suivant, le perchlorure avait déjà servi à mordre d'autres matériaux. Une recherche à effectuer si tu réussis à vider les tailles des oxydations de morsure ? des plateaux, mais aux bords dentelés.
PS, le zinc peut-il aussi s'aciérer ?

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

3 Re: aquatinte pour manière noire le Mer 30 Nov 2011 - 9:28

jeanclaude a écrit:Bonjour Pierre
je n'ai à la maison qu'une manière noire de Judith Rothchild (des iris) préparée au berceau et des gravure de Richard Davies mais pour lesquelles il est difficile de déterminer la manière dont elles ont été travaillées tellement il mélangeait les techniques.
Je n'ai pas d'originaux d'Avati, seulement de bonnes reproductions dans le livre de Passeron -travaux 1955-1960-. On y voit des gravures d'Avati quand il utilisait ce que Passeron baptise "l'eau forte pure": morsure d'un entrecroisement de fines et courtes lignes sur le vernis.

En revanche en relisant cette nuit le livre de Carol Wax, il semble que le grainage par les procédés photomécaniques (héliogravure de trame de 150) donne de très bon résultats .Voir la gravure en manière noire de Chuck Close intitulée Keith réalisée dans l'atelier Crown point Press.
Avec le procédé Puretch on doit pouvoir obtenir beaucoup plus aisément, je le suppose, cette gravure de trame plutôt que mettre en oeuvre la procédure d'héliogravure. J'ai bien envie de faire un essai.

Pour tes essais sur zinc, peut être l'attaque au saline etch (sulfate de cuivre + sel de table) ne laisserait pas de déchets dans les tailles.

Enfin pour répondre à ta dernière phrase, oui le zinc peut s'aciérer mais en deux étapes: un premier dépôt électrolytique de cuivre et un second d'acier sur le cuivre.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: aquatinte pour manière noire le Mer 30 Nov 2011 - 9:41

pierre


Admin
Bonjour Jean-Claude,
Je te proposais le perchlo mal géré pour trouver des crêtes acérées sur les contours de ta morsure d'aquatinte.
Le mordant de Bordeaux, enrichi au sel (pouah, le graves au sel) est dans le programme des essais, je devrais récupérer du sulfate de cuivre demain.
Et même si tu le déconseilles, je vais tester le Klir noirci au feutre à alcool, j'ai un espoir avec un produit pour le nettoyer.
Je vais poser la question dans un autre réseau, de restauration des objets d'art, s'ils connaissent ou ont fait des essais au Klir et surtout de nettoyant.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

5 Re: aquatinte pour manière noire le Jeu 1 Déc 2011 - 17:51

Bonjour Jean-Claude et Pierre,
j'ai moi aussi quelques expériences avec de l'aquatinte peut concluantes. Le mieux me semble être un grain fin sur environ 50% de la surface. Mais j'ai les même soucis que Jean-Claude (travail laborieux et absence du rendu des barbes).

Mon prochain essai sera une aquatinte bien noire + un passage de berceau (moins intensif que pour une manière noire pure)afin de piqueter/casser les reliefs et je l'espère avoir de plus beaux noirs.
Peut-être peut-on essayer une aquatinte puis passage de la plaque sous la presse recouverte d'une toile émeri (toujours pour abimer les reliefs..)??
Ou : dépolir/rayer la plaque au papier de verre et faire par dessus une aquatinte pour ne pas avoir des points blancs...
Je vous dirai.. Bonne soirée !

Voir le profil de l'utilisateur http://beudinlesaint.odexpo.com

6 Re: aquatinte pour manière noire le Jeu 1 Déc 2011 - 18:34

Bonsoir Florence, bonsoir Pierre.
Je n'ai pas l'expérience de superposer berçage et aquatinte, Carol Wax semble prudente à ce propos. D'apres ce qu'elle écrit l'ébarbage du travail au berceau fait apparaitre l'aquatinte au dessous et crée des différences très voyantes de rendu...?
Peut être plutôt que toutes ces acrobaties est il plus simple de bercer, j'ai depuis longtemps envie d'essayer la "canne anglaise" qui parait il facile,accélère et simplifie beaucoup le berçage.
Ce n'est pas trop difficile à bricoler, il faut évidemment un peu de place, environ 1m,50 derrière la table où se trouve la plaque.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: aquatinte pour manière noire le Jeu 1 Déc 2011 - 18:38

pierre


Admin
Lyons vend cet outil, mais sur leur site, il n'y a pas la méthode, musclée d'après la photo.
Il me semble que le berceau doit être démanché pour être correctement positionné dans l'outil.
Des plaques pré-grainées doivent se trouver, Polymétaal ?
Je me demande si je n'ai pas lu que Remi Joffrion cherchait à fabriquer un système, mais je l'ai peut-être rêvé.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

8 Re: aquatinte pour manière noire le Jeu 1 Déc 2011 - 18:48

Voici le schéma ci-dessous , il suffit de convertir en mesures métriques..
Rémy Jofrion a bien réalisé un tel outil je l'ai vu sur son stand à la nuit de l'estampe 2010, Aluminium et nylon, belle réalisation.
Voici le schéma de Manly Banister

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: aquatinte pour manière noire le Jeu 1 Déc 2011 - 22:10

A voir la photo je ne suis pas persuadée que la canne anglaise soit plus agréable à utiliser que l'huile de coude ! La précision de l'avancée de la lame doit être assez difficile à maîtriser. Et puis l'idée du système accroché au mur empêche de bercer tout en devisant gaiement dans son salon (ça aide à faire passer la pilule !)

Voir le profil de l'utilisateur http://beudinlesaint.odexpo.com

10 Re: aquatinte pour manière noire le Ven 2 Déc 2011 - 9:38

Bonjour
Il est vrai qu'il est difficile de faire la conversation au salon avec cet attirail.
une petite remarque toutefois rien n'est "accroché au mur" comme tu le dis, regardes mieux les dessins..

Cependant, détrompe toi, l'efficacité est grande et le berçage plus rapide, très régulier, l'avancement étant automatique par gravité le long de la gouttière.
certains ont même reproché un berçage trop régulier. Cet outil fut utilisé depuis longtemps par les professionnels mais le plus souvent passé sous silence. Les Artistes britanniques de la manière noire, d'où le nom de canne anglaise ou encore d'établi anglais, l'ont abondamment utilisé.
J'ai vu Remy Joffrion en faire la démonstration c'est impressionnant

je cite un extrait du Livre Ars Nigra, Michel Roncerel écrit:
Au début du XXème siècle, l'établi anglais était encore d'un usage extrêmement courant et il est présenté comme l'outil principal don se sert le mezzotinteur...il est étrange que cette invention qui pourtant allège bien le travail de la grainure semble aujourd'hui presque complètement oublié, à moins que, désireux de s'attirer l'admiration d'un public confondant art et sueur, les graveurs l'utilisent sans le dire.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: aquatinte pour manière noire le Sam 3 Déc 2011 - 23:28

Oh ! "Aluminium tubing" ! Désolée. Je n'avais pas bien compris. Idem pour l'influence de la gravité que je n'avais pas perçue.
C'est tentant ! Plus, finalement, que de bidouiller un mauvais noir d'aquatinte. Merci pour cette découverte.

Voir le profil de l'utilisateur http://beudinlesaint.odexpo.com

12 Re: aquatinte pour manière noire le Dim 4 Déc 2011 - 14:01

Bonjour
A propos de manière noire
Monsieur Joffrion me rappelle que l'outil d'assistance au berçage appelé souvent "établi anglais" ou "canne anglaise" est appelé aussi "Oui canne" par l'association "Au fil de la taille-douce" qui a également mis au point plusieurs outils d'affûtage.
voici le lien
http://art7.celeonet.fr/Imagesbase/au-fil.pdf

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

13 Re: aquatinte pour manière noire Aujourd'hui à 23:21

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum