aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Petit nouveau et déjà le plein de problèmes ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour,

Une petite présentation dans un premier de temps, ça ne fait pas de mal de ce connaitre un peu...
Maxime 29 ans,je réside à Nantes et pratique le dessin, la peinture, la photo et la sculpture depuis une dizaine d'année. J'ai pratiqué la technique du cliché verre durant pas mal de temps et depuis 2 ans environ je me suis mis à la linogravure qui à l'avantage de ne pas nécessiter de chambre noire et labo ni de presse , (même si je m'en suis bricolé une il y a quelques mois au moyen d'un cric hydraulique -).
Cet été j'ai enfin réussi à me procurer un petit modèle de presse à rouleau et je me lance enfin dans l'aventure de la gravure en creux. Il s'agit d'un modèle de la marque FOME avec une largeur de rouleau d'environ 30cm (je suis content qu'elle va être techniquement très limité mais il faut bien un début et mes finances ne me permettent pas plus grand)...
Je pratique donc la gravure par électrolyse sur zinc depuis une semaine ainsi que la pointe sèche et le burin sur zinc et rhenalon.

Tout ce passe pour le mieux question dessin (dans la mesure des tâtonnements logique du débutant) par contre cela ce corse au tirage !!!
Mes problème sont les suivant :

- ma plaque de zinc glisse sur la plaque de ma presse !!! elle est pourtant propre mais c'est une vrai savonnette !

- Mes langes (de la presse les miens je n'en porte plus) ont également tendance à glissé et seul la plaque de la presse continu d'avancer ?

Voila dans un premier temps je m'en remet à vous et à votre expérience ;-)

Dans un second temps et pour ne pas rester bloqué devant ma presse et mes beau burin tout neuf, quelqu'un pourrait t'il également me donner quelques conseil qu'en à l'utilisation des burin avec lesquels je n'arrive qu'a écorché le zinc sur 1 cm maxi dans des gestes à peines maitrisé...

Voila merci pour cette belle initiative qu'est le forum et vos éventuelle réponse à mes question, pour achever de me présenter je posterai si cela vous dit quelques une de mes réalisations dès que je saurait comment faire.

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Maxime, bienvenue sur le forum.
Et puis ce message crée un peu d'animation car par ces temps de congés, le forum est plutôt calme, trop calme.
Merci pour la présentation, si vous voulez bien mettre une photo en avatar ce serait sympathique.
Je pense que les amis du forum vont apporter des réponses à vos question.
A sujet de cette plaque qui glisse sur le plateau de la presse, il faudrait savoir si votre presse à un entraînement sur le cylindre supérieur ou sur celui qui est au dessous du plateau. Avec l'entraînement par dessous l'engagement des langes est toujours plus difficile.
Normalement si vos langes sont déjà engagés sous le rouleau, votre plaque ne devrait pas être repoussée, car je crois comprendre que le glissement est un refus de la plaque à passer sous le cylindre.
Donc désserrez pour réduire la pression, faites passer les langes (en les échelonnant en escalier de manière à faciliter leur entraînement initial, mettez la pression (avez vous des cartons sous les vis de pression?), posez votre plaque sur le plateau, rabattez dessus les langes et faites avancer le plateau, si le zinc recule encore c'est qu'un mauvais génie nous joue des tours.

Pour le burin," tout neuf" il faut avant tout l'affûter soigneusement: face à 45° et morfil sur les deux faces inférieures.
Le zinc n'est pas le matériau rêvé pour le burin, en tous cas pas pour l'apprentissage, sa structure est trop cristalline, le cuivre va beaucoup mieux.
N'appuyez pas le doigt sur le burin, au début il vaut mieux que l'index glisse sur la plaque à coté du burin.
L'avance du burin vient du haut du corps, la force étant transmise par l'épaule, jamais de l'avant bras ni de la main.
Les premiers temps l'effort semble important et peu à peu, après quelques semaines de galère, le burin avance tout seul, les doigts ni la main ne sont plus crispés, on commence à être heureux de graver.
A bientôt sur le forum et bonnes gravures



Dernière édition par Admin le Lun 30 Aoû 2010 - 18:28, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com
Bonjour et merci de votre réponse.

Pour ma presse l'entrainement ce fait par le cylindre inférieur. Mon problème est comme vous l'avez compris un refus de la plaque à passer sous le cylindre.
Pour l'impression je pratique exactement comme vous me le conseillez. Par contre je n'ai pas de carton sous mes vis de pression ??? ou et comment les installer au besoin ?

La seule fois ou la plaque réussi correctement à passer, ma pression est trop faible pour avoir une impression correcte. Je sais ma petite presse est limité mais tout de même j'espère pas à ce point la.

ci-après le lien pour visualiser ma presse :

http://www.schleiper.com/index.cfm?fuseaction=ImgGD&ImgGD=IMFOM3620_SER_GD.jpg&Name=Fome%20Basic%20-%20presse%20taille-douce%20avec%20manivelle

Dite moi que je peut tout de même imprimé des choses acceptables avec...

Pour ce qui est du burin je vais tacher d'appliquer vos conseils et faire des tests sur cuivre, même si le zinc est financièrement plus adapté au débutant ;-)

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Maxime
J'ai vu les photos de ta presse, c'est le même type de machine qui se vend chez Joopstoop ou chez Polymetaal.
Il n'y a en effet pas de carton et ce n'est pas évident d'en mettre; les cartons ont pour but d'absorber la surépaisseur de la plaque sans modifier la pression à la différence d'un ressort dont la force croit, dans la limite d'élasticité, a peu près linéairement avec le raccourcissement; mon ami Bruno Garry m'a expliqué cela très clairement. je crois qu'il s'agir de la loi de Hooke...
Une fois que tes langes sont engagés sous le rouleau il faut visser également de chaque coté pour augmenter la pression exercée par le rouleau.
Si à l'impression tu constates que la pression est insuffisante et que tu serres encore plus les vis tu vas avoir beaucoup de mal à tourner la croix pour faire avance le plateau jusqu'à la plaque et au delà. Il vaut mieux dans ce cas utiliser une réhausse, c'est à dire placer sous la plaque un papier épais voire un carton de la même dimension que la plaque et qui augmentera considérablement la pression quand la plaque passera sous le rouleau. C'est à toi de faire ce réglage en essayant plusieurs épaisseurs de réhausse.
bon réglages.


Voir le profil de l'utilisateur
Voici la photo d'une mécanique de pression avec cartons.
la pression s'exerce sur l'axe du cylindre supérieur par l'intermédiaire des cartons (clairs sur l'image).


Voir le profil de l'utilisateur

Salut Maxime,

Cela me fait mal au coeur de te voir emm ....è
Petite combine, valable uniquement pour les petits formats tu va comprendre pourquoi
Il faut te procurer une feuille de toile émeri le grain le plus fin que tu vas trouver
attention de la toile émeri pas du papier de verre car le support papier ne supporterait pas la pression
tu places cette feuille grains vers le haut c.a.d. contre le cylindre, à l'endroit de ta plaque gravée.
Ca c'est pour faire passer le tout sous le cylindre.
Si c'est uniquement la plaque qui glisse
il suffit de mettre un carton ( mince ) SOUS ta plaque gravée, de la taille du plateau.
Ta plaque va s'y incruster et ne bougera plus.
Bien-sûr, un format de plaque=un carton
Si ça marche ( ça va marcher !) tu as intérêt a vernir ton carton (genre gris, d'encadrement) pour pouvoir le nettoyer facilement,
bien que je ne doute pas qu'à l'inverse de certains, tu travaille sans en mettre partout !

Bruno,

la remarque de JC sur les hausses reste évidemment indispensable.

Voir le profil de l'utilisateur

Pardon,
tu travailleS

Bruno

Voir le profil de l'utilisateur
Merci beaucoup de vos conseil à tout les deux.

effectivement, je ne vais pas pouvoir installer de carton sur ma modique presse.

Par contre je viens de tester avec un carton d'encadrement sur le plateau de ma presse et ça à marcher à une pression raisonnable je vais creuser en ce sens et vous tiendrai au courant de mes aventures.

Je me rend également compte que la préparation du papier et l'encre choisi sont très important et serait donc preneur de vos expériences.
A savoir je recherche dans un premier temps le papier le meilleur marché pour pouvoir expérimenter sans me ruiner.

Enfin j'utilise aujourd'hui l'encre taille douce Gerstaeker 029 Noir Aquatinte (en fait il ne restait que cela en rayon. Je trouve ce noir peu sombre, qu'elle encre noire me conseilleriez vous ?

Voir le profil de l'utilisateur


Pour le papier: tu appelles Michel Cornu, de ma part
Vieux copain; ancien imprimeur en taille-douce
recyclé dans la vente de papier
Gentil et de bon conseil
http://www.art-papier.fr/

Bruno

Voir le profil de l'utilisateur
Bonsoir Maxime
Là tu entres dans un domaine où les choix personnels jouent un rôle important. je te donne donc une réponse en fonction de mes goûts:
pour l'encre sans hésitation noir Charbonnel 81 ou Charbonnel RSR un tout petit peu moins chère en pot de 250 grammes.

Pour le papier il faut surement le meilleur marché dans la gamme des bon papiers. Il faut un papier pour impression en taille douce par exemple Hahnemuhle gravure , pas la peine de prendre du 300g, 200g suffisent.
Cependant, pour bien apprendre il faut de bon produits et il faut travailler avec ces mêmes produits assez longtemps pour affiner son geste, les dosages et les jugements qui permettent de réussir une belle impression.
Si tu prends un papier quelconque et une encre médiocre tu vas perdre du temps et de l'argent.
Suis le conseil de Bruno, Michel Cornu t'aidera à faire un bon choix

Il y a différentes façon d'humidifier le papier, et surtout l'essuyage de la plaque est d'une importance primordiale. Il y a quelque bonnes littératures sur le sujet surtout en anglais mais rien ne vaut l'exemple d'un bon tireur qui montre sa manière de travailler.
Il y a des plaques que tout le monde peut tirer à peu près convenablement mais les gravures où les tailles sont de minces griffures ou des gris très légers d'aquatinte sont beaucoup plus difficiles à imprimer.

Je connais des graveurs amateurs qui ne prennent pas plaisir à tirer leurs plaques, cela leur semble secondaire, j'ai du mal à les comprendre.
Bon tirages

Voir le profil de l'utilisateur
dernier message pour clore ce post car mes problèmes initiaux sont aujourd'hui résolu. Si cela peut en aider d'autre...

Le carton d'encadrement (que j'aurais dût vernir conformément à vos conseils) permet à la plaque de ne plus glisser devant le rouleau.

Le problème venait aussi d'une pression trop forte. Je pensai que mes crevés et le rendu palot de mes tirages venaient d'un manque de pression hors il s'agissait d'un problème d'essuyage.
De bon outil (tarlatane) et vos conseils me permettent aujourd'hui de tirer les mêmes plaques avec une pression inférieure...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum