aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

bidouille photopolymère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 bidouille photopolymère le Mar 15 Avr 2014 - 8:24

bonjour à vous
alors en écho à ceux qui trouvent qu'il serait bien de se présenter ,comme une politesse élémentaire....
et bien rien de bien original, pratique des "arts plastiques" depuis.....x temps
de la gravure seulement depuis 3 ans ds une académie en belgique en cours du soir
créative de tout poil si j'ose dire photo,jardin,cuisine "alimentaire" et autre
d'ailleurs à ce propos j'ai mis ds la galerie ma première bidouille en solo de photopolymère...je viens de faire le stage avec JStoop, très bien les plaques..faciles d'utilisation, de beaux rendus...je n'ai pas encore investi...mais à l'atelier où je pratique il restait du film photopolymère( ne sais pas la marque)je me suis donc lancée avec une photo que j'avais traduite en "niveaux de gris"avec photoshop
résultat....des grands blancs à la place de gris trop de peu de contrastes je suppose
je le referais peut être en "doublant" la photo...avec ce film il y a 2 pellicules à ôter, la 1ére dans l'eau avant le "marouflage"la 2nde après l'insolation et avant le bain....est ce indispensable de travailler avec lampe inactinite??
après j'ai voulu superposer 2 photos à l'insolation mais l'une après l'autre...du coup la 2nde photo a annulé la première ...
c'est vrai que cela adhère moins bien sur du zinc??
je vais essayer eau forte et PPolymère sur la même plaque.. alors ds quel ordre?enfin ce n'est peutêtre pas pour tout de suite car l'atelier est bientôt en vacances..je ne trouve plus sur le forum où on parlait de l'insolation en plein air...car il me resterait cette solution..bon je n'écris pas souvent alors aujourd'hui c'est la tartine!! au plaisir de vous lire

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: bidouille photopolymère le Mar 15 Avr 2014 - 16:44

Bonjour Terez, merci pour ta présentation.
- Eclairage recommandé
Pour le film photopolymère une lampe à incandescence de 40 watts n'altere pas le film si tu ne le laisses pas plusieurs minutes à proximité de l'ampoule, tu peux aussi utiliser les ampoules jaunes dites "anti-insects" on y voit tres bien et le film supporte cette éclairage sans problème.
Surtout pas d'éclairage par tubes fluo comme on en place au plafond, cela détruit la qualité du film et donne une image sans contraste
Comme marques de film photopolymere les plus courants sont l'Imagon , ImagOn-ultra, ImagOn-HD, Dk3, Stellaprint distribué par Joopstoop

- pour faire bien adhérer le film au support il faut le chauffer légèrement 3 à 4 minutes après laminage mais éviter de dépasser la limite de 75°F environ 40°C sous peine de faire fondre le polymère.

- Il est assez difficile de rendre une gamme complète de gris du blanc au noir profond avec le film Photopolymere alors qu'on y arrive avec les plaques qui comportent une couche plus épaisse de photopolymere. Selon Filip Leroy et Enrik Boegh on peut y arriver avec le film mais je n'ai pas tenu en main ces impressions.

-Quand tu parles d'image traduite en niveaux de gris avec photoshop il faut s'entendre:
 -Ou bien c'est effectivement une image en niveaux de gris en ton continu (comme un négatif argentique pour ceux qui connaissent encore ou qui pratiquent)   et dans ce cas il faut une seconde exposition sous trame.
 -Ou bien ton image est "doted" ce qu'en anglais on désigne par Half tone (qui ne veut pas dire demie teinte) et dans ce cas il ne faut pas de deuxième exposition sous trame, c'est la fréquence des points (noirs) d'encre qui simule les variations de densité des gris

-Qu'as tu comme documentation?
Il est indispensable d'avoir soit "la gravure non toxique" d'Enrick Boegh (graphisk experimentarium) traduit en françasi par Filip Leroy
soit Contemporary Printmaking de Keith Howard
ou consulter le site (en anglais) http://www.nontoxicprint.com/photopolymercontent.htm

Ce matin un contributeur Devillar je crois regrettais de ne pas avoir de contact avec des gens pratiquant le photopolymere.
Rassemblez vos sujets plutôt qu'en créer de nouveaux à chaque fois?
Utilisez la fonction rechercher avec polymere comme mot clé

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

3 Re: bidouille photopolymère le Mar 15 Avr 2014 - 22:26

Bonsoir Terez et bienvenue sur ce forum et dans le monde du photopolymere.
J'ai moi-même suivi la journée JS il y a moins d'un an.
Si cela peut aider, j'ai présenté ma façon de faire dans un fil précédent "mes débuts en photolymere".
Comme tu le souligne, un des défauts du film par rapport aux plaques est la faible dynamique. On perd vite les gris clairs et on croule sous les gris foncés. Pour améliorer les choses il est indispensable de calibrer un peu le procédé: temps d'exposition, couleur d'impression (le n&b n'est pas la meilleur teinte face aux UV), modification de courbe sous PS. Je vais essayer de poster mon dernier "protocole" un de ces 4. Du coup les résultats ne sont pas si mauvais.......a mon sens biensur.
Jp

Voir le profil de l'utilisateur

4 bidouille photopolymère le Jeu 17 Avr 2014 - 8:38

merci de vos réponses à l'un et à l'autre
alors dans l'atelier il y a la lampe jaune et j'ai commandé l'ouvrage en question , pour ce qui du traitement de l'image le" niveau de gris" ce n'est pas un négatif argentique comme rendu, c'est Pshop 7 le choix possible avec Bitmap ; moi j'ai lePShop 4 alors j'essaye le filtre "seuil" à voir....et j'essaierai aussi sans tramer et aussi en superposant.....
ah..c'est pour cela que lukas avait sorti les photos en rouge...
les plaques solar on les coupe facilement?

Voir le profil de l'utilisateur

5 version de photoshop, question inutile le Jeu 17 Avr 2014 - 9:17

pierre

avatar
Admin
Bonjour,
Il me semble que j'ai commencé à toucher à Photoshop avec une version 2,5 ou 3.
Pour ce qu'il me semble demandé à Photoshop, mais pas passionné par les polymères, donc pas trop retenu, c'est un travail sur les rendus de gris de l'image pour compenser les pertes liées au traitement photosensible sur la plaque.
La fonction de contrôle de la courbe était déjà existante dans les premières versions de ce logiciel. dans ses deux versions, aujourd'hui, image > réglage > niveau et courbe, ou commande / contrôle L et M selon Mac ou PC.
La version 3 n'avait qu'un seul retour en arrière, (donc une seule erreur possible).
J'ai peu utilisé la version 4, il me semble qu'elle apportait une avancée, l'arrivée des calques et de ce fait, par accumulation de copies de calque créer une sorte d'historique.
La version 5 devait créer la possibilité d'historique de 25 à 50 retours en arrière selon la mémoire vive de la machine et allouée à Photoshop.
Tu as la V4 tu pourras me contredire.
Le travail sur les courbes est facile, l'ouvrage que tu as commandé l'explique, il me semble clairement.
L'arrivée de la piste, par les membre de ce forum, de diminuer les compensations fortes opérées sur une image en noir et blanc par une impression de l'image en couleur, adaptée aux caractéristiques de la lampe d'insolation et/ou du type de réaction du produit photosensible, rend la préparation de l'image un peu plus délicate, mais pas impossible.
Quant à, pour ce que j'ai compris, image bitmap, pour tramer son film ou en dégradé de gris pour utiliser une trame qui imprimée qui assurera la création de la simili, c'est un choix de technique qui n'est pas du ressort de Photoshop.
Passer en bitmap est possible dès les premières versions de photoshop. Pour se faire, il faut commencer par passer l'image en niveau de gris, (image > mode > niveau de gris) valider, puis recommencer pour passer en bitmap. Plusieurs choix de tramage sont alors possible.
Pour repasser en couleur, l'exercice est plus délicat, je veux bien le préparer si l'on me donne une valeur couleur souhaitée. Merci alors de donner pour quel type de lampe d'insolation et quel type de film utilisé, pour que tout le monde en profite. 3 options sont possibles, au moins, à valider quelle sera la plus pratique.
Dernier détail, en version 4, mais tu dois déjà le faire, toujours travailler sur des copies d'image pour conserver intacte une image source. Ce serait trop idiot de perdre la seule BONNE photo de mariage du petit cousin…

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum