aquatinte
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -

-22%
Le deal à ne pas rater :
Apple AirPods Pro
219 € 279 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !!

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

electron

electron
Admin
Bonjour à tous,

Je reporte les dessins sur le vernis en crayonnant le verso de la feuille au crayon gras 8B, puis je dessine sur mon modèle avec un marqueur à pointe assez fine.
Cependant le vernis dur au rouleau n'est pas si dur que ça et si on appuie un peu trop, il est traversé, de manière parfois si discrète  qu'on ne s'en aperçoit qu'après le morsure. C'est bien gênant !

Pour palier cet inconvénient, j'ai donc déposé une couche de gomme laque sur le vernis et reporté mon dessin. Avec un simple papier carbone bleu (marque Pelikan), le transfert se fait parfaitement

Il reste a à vérifier si le fait de graver le dessin reporté produit un trait de qualité

Plaque gravée

Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !! Gravur10


Aspect du trait au microscope  x 100 :


Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !! Gravur11

On aperçoit 2 traits verticaux plus clairs et un, plus horizontal plus sombre . Les bords sont nets.

Puis on enlève la laque à l'acétone, ce qui n'altère pas le vernis mais il faut le faire délicatement :
On peut aussi employer l'alcool ménager, mais c'est long et parfois inefficace si la gomme-laque est épaisse, ce qui est souvent le cas puisque le gomme-laque diluée adhère très mal au vernis.
On peut naturellement laisser des partie de la plaque sans gomme.

Nous comparons donc la gravure obtenue au travers de la laque + vernis et celle obtenue au travers du vernis seul. Cette comparaison est pertinente car la gomme laque est pelucheuse et le passage du stylet aurait pu arracher du vernis en ôtant la laque et générer une taille médiocre.
Voyons l'aspect de la taille obtenue


Aspect du trait au microscope  x 100 :


Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !! Gravur12


Les tailles sont donc identiques:
Ceci est un début de validation de cette  méthode de report plus respectueuse du vernis.

Pour résumer : On peut utiliser la gomme laque comme simple vernis à recouvrir, pour les corrections ou :

1. Vernir la plaque (ici au vernis dur au rouleau), laisser le vernis sécher 12 à 24 h
2. Recouvrir la plaque de gomme-laque
3. Reporter le dessin au carbone
4. Graver le dessin au travers de la laque + vernis.
5. Ôter si besoin la laque au moyen d'acétone ou d'alcool
6 Continuer la gravure plus fine et plus délicate au travers du vernis seul, comme d'habitude.



Cette méthode simple mérite une validation par la pratique qui permettra de mettre à jour les précautions supplémentaires à prendre et les inconvénients encore insoupçonnés.

Je croyais en avoir fini avec les expérimentations mais je pense les avoir chevillées au corps. Ceci dit, le champ se rétrécit grandement, et il me semble que cette méthode permet d'approcher un revêtement enfin résistant à l’électrolyse. Je l'avais déjà testé pour des courants de 0,5 Ampères.

Je compte sur vous pour la suite des études.

Bon Week-end

Philippe

PS: Pour ceux qui savent dessiner, il est possible (étape 3) de le faire directement sur la gomme-laque avec un marqueur de type "Stabilo OHPen" ou "Pilot Twin Marker".  Les "Pilot standard type VBall" ne conviennent pas car ils attaquent la gomme et / ou le vernis


PS 2 : Information supplémentaire :
La gomme laque ne résiste pas à la flamme : elle coagule lentement.
Elle n’est donc pas adaptée à l’aquatinte à la colophane.



Dernière édition par electron le Mer 6 Mar 2019 - 8:35, édité 2 fois

http://eauforte.blogspot.fr/

electron

electron
Admin
Bonjour à tous,
Un exemple rapide d'utilisation de la gravure sur plaque recouverte de Vernis dur et Gomme laque.
Petit pigeonnier de La Villeneuve aux Cerfs.

Protocole:

VBR (Vernis Boule Rouleau) +  GL (Gomme-Laque)
Report du dessin au Carbone, on appuyer nettement plus.
Gravure du dessin au travers des deux couches (Vernis + Laque). On voit la gomme-laque qui peluche par moment mais ce n’est pas très gênant.

Morsure 15 mn 0,5 A 0,9 V (+35 +15 +8 + 7) Total= 90 mn

Protection de la pointe du haut du toit à la GL (c'est une taille isolée), gravure de feuillage et du bord de la rive à travers les 2 couches,
Morsure 35 mn 0,5 A 0,8 V (+15 + 8 + 7) T= 65 mn

Feuillage et ombre su pigeonnier Morsure 15 mn 0,5 A 1 V T= 30 mn

Tuiles du toit et signer Morsure T= 8 mn

Murs du pigeonnier Morsure 7 mn

Plaque

Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !! Plaque10

En Gris bleu ,la Gomme laque qui recouvre le Vernis dur

Tirage premier état

Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !! Etat_015


Détail : Toit du pigeonnier

Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !! Etat_016


Detail : Murs clair du pigeonnier


Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !! Etat_017

Malgré les deux couches qui rendent le procédé de gravure un peu moins agréable, les tailles sont nettes malgré une morsure très courte (7 mn pour les claires)

Détail : Tailles foncées

Vernis Gomme Laque comme vernis à recouvrir (Intérêt lors du report du dessin): Et, enfin un support solide !! Etat_018

Petit problème d'essuyage: Peut mieux faire!

Quand on sait qu'il est relativement facile d'enlever la gomme laque sans abîmer le vernis, par endroits ou partout et la remettre à loisir, c'est bluffant !
Pourquoi s'en priver ? L'électrolyse est si toxique pour le vernis !

http://eauforte.blogspot.fr/

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
Bonjour Philippe
je lis ceci dans ton message:

VBR (Vernis Boule Rouleau) +  GL (Gomme-Laque)
Report du dessin au Carbone, on appuyer nettement plus.
Gravure du dessin au travers des deux couches (Vernis + Laque). On voit la gomme-laque qui peluche par moment mais ce n’est pas très gênant.


J'avoue ne pas comprendre, (il est vrai que je ne pratique la gravure par électrolyse)
.......gravure du dessin au travers des deux couches...?

Pardonne moi cette réflexion élémentaire, certainement parce que je n'ai pas compris: si tu graves à travers les deux couches de vernis à quoi sert ce vernis  ?

Je crois que la morsure électro se fait aux endroits découverts donc qui ne font plus isolant électrique

Je suis surpris que le simple report du dessin sur le vernis permette la morsure, les graveurs à l'eau forte pratiquent le report du dessin de cette façon sans aucun problème avec le vernis dur. Bien entendu ce n'est pas le cas avec le vernis mou mais ici tu parles de vernis en boule qualité dur
Ou alors la couche de vernis (non protégée par la gomme laque) se trouve légèrement écrasée par le trait de crayon et ne fait plus suffisamment l'isolation électrique du fait de sa minceur?

merci d'éclairer ma vieille lanterne qui fonctionne à la bougie.

Juste une idée: es tu certain que l'encre ton marqueur à pointe fine n'altère pas le vernis ?

amicalement

https://aquatinte.forumactif.com

electron

electron
Admin
Bonjour Jean Claude, bonjour à tous,
Le vernis boule mince ne résiste pas bien aux morsures électriques longues. La plaque est alors parsemée de petits trous.
La gomme laque, transparente, assure cette protection. Mais la gomme laque seule sur le cuivre n'est pas assez adhérente, il faut un vernis, d'où les deux couches.

Mais le problème semble résolu avec le vernis BIG mince, au rouleau qui, depuis que je l'utilise (quelques mois) semble résister à l'électrolyse. De plus sa couleur noire le rend très agréable à graver. Mais on ne peut pas l'utiliser pour un état suivant car il est complètement opaque.

http://eauforte.blogspot.fr/

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
Bonjour Philippe
En effet , tu connais bien maintenant l'électrolyse, je ne pensais qu'à la morsure chimique; certainement la résistance au champ électrique est très différente pour le vernis.
Pour les dessins sur le vernis avec un crayon graphite (ce que tu ne sembles pas faire) on soit avoir d'autres surprises car le graphite est conducteur de l'électricité.
Tu es le seul pour l'instant sur le forum à perfectionner cette technique bravo pour cette continuité..

https://aquatinte.forumactif.com

pierre

pierre
Admin
Bonjour Philippe,

J'utilisais le BIG rouge, que l'on peut vraiment étaler très fin et qui reste semi-transparent si assez fin, et qui se nettoie frais à l'huile de table puis savon pour le rouleau ou huile et finition à l'alcool à brûler pour la plaque d'encrage.
Suite à des recherches Internet, le noir serait mieux pour l'utilisation en vernis mou, j'en ai donc acquis un tube. Il semble plus épais ou plus difficile à appliquer en couche très fine. Il est aussi beaucoup plus résistant pour le retirer, au nettoyage un peu, surtout après cuisson.
Eau chaude et un peu de soude liquide avec une brosse en poils durs NON naturels. Un poil organique se fera détruire par la soude.

Testé ce jour.
Utilisation en vernis mou, nouveaux essais, toujours pas convaincu.
Aquatinte : nouvelle approche, rouleau passé légèrement – vraiment sans appuyer - nous l'avons appelé aquatinte naturelle. Difficulté à être régulier, mais cela peut des fois se faire sans problème. N'est pas la formule la plus fine, mais permettra d'essayer de faire du vernis mou dans l'aquatinte en direct.
Aquatinte au bicarbonate et au sucre glace, fonctionne,
Aquatinte au papier de verre, fonctionne.
Intérêt de ces formules d'aquatinte - c'est le le négatif de la colophane - c'est le point qui est creusé et non l'extérieur du point. Le papier de verre (240 pour mon essai), passé 18 aller-retour sous presse en changeant d'orientation, est régulier, mais "vignetage" léger, les coins un peu plus attaqués.
Sucre ou bicarbonate (il y a un bicarbonate alimentaire quasi aussi fin que le sucre glace chez les écolos, la-droguerie-eco.com chez Biocoop) peut être régulier ou moutonneux, dans ce cas matière curieuse et sympa.
Pour le masquage, j'ai acheté du produit vitrail ou céramique comme tu le conseillais, celui-là était incompatible avec la gomme laque… Une proposition, patouille moyenne à l'aspect, mais agréable à poser, même finement, mélanger acrylique et gomme-laque.
Toutes les plaques du jour ne sont pas encore tirées. à suivre.
Bonne suite d'essais à toi.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

electron

electron
Admin
Bonjour à tous et merci pour vos commentaires.
J''ai essayé le vernis big rouge. Il es en effet semi transparent et  aussi solide que le noir en électrolyse semble t il (Utilisation trop récente pour avoir une bonne connaissance). On peut s'en servir pour les corrections ou les états suivants.
Le vernis big noir est très pratique. Je trouve assez facile d’avoir un vernis fin. Il doit être cuit à 135° cinq minutes et devient donc très dur.
Pour l’enlever, j’utilise une spatule en bois  et je gratte la plaque comme un malade dans de l’eau bouillante avec un peu de poudre pour machine à laver la vaisselle (contient de la soude) et le vernis s’en va bien.
Ce vernis pour le moment a transformé  ma pratique de l’électrolyse car il est très résistant. Bien sûr il y a parfois des minuscules petits trous gênants sur les zones blanches  de la plaque, très faciles à supprimer lors de l’essuyage.
J’encourage tout le monde à passer à l’électrolyse car le sulfate de cuivre utilisé n’est pas toxique. J’ai vu que la composition de la Ricoré est : 1/3 de café 1/3 de chicorée 1/3 de sulfate de magnésium.  Le magnésium est un ion  très proche du cuivre. J’en déduis que le sulfate de cuivre  doit pouvoir être consommé en grande quantité même si je préfère le sirop de menthe ! Le bac de sulfate de cuivre peut donc rester en permanence sans grande surveillance. Il ne vieillit pas. Certains disent l’avoir gardé plus de un an et cela ne m’étonne pas. Je change le mien lorsque j’ai l’impression que des algues commencent à y pousser, ce qui n’altère en rien son efficacité. Mais ça fait mauvais genre !!
Par ailleurs, les taches du sulfate de cuivre ne font pas concurrence à celle du perchlorure de fer, mais elles se voient tout de même (éviter les beaux habits)
Le courant qu’on utilise en général moins de un Volt est sans danger également.

What Else ? Comme dit celui du Nescafé !

Bonne soirée.

http://eauforte.blogspot.fr/

electron

electron
Admin
Bonjour à tous,
Ah Jean Claude, tu as encore eu raison. Bravo.
J'ai progressé en avançant et reculant mais ça va plutôt dans le bon sens. Il me semple que le bout du tunnel de l'électrolyse n'est pas loin;
Je reviens sur l'histoire de la gomme laque. J'ai écris qu'on pouvais graver sur 2 couches, vernis + laque : Ça peut marcher si on a les deux en couches très minces et uniformes et qu'on ne fait que des tailles isolées, ce qui limite l'intérêt de la gravure. Donc on ne garde que le vernis et la gomme laque sert à masquer par petits touches les imperfections microscopique mais souvent visibles d'un vernis très fin (BIG au rouleau, génial à graver, solide et qui se conserve et résiste le mieux à l'électrolyse.
Grâce au confinement. je grave et comme j'avance également dans la pratique de l'électrolyse ça se simplifie.
A bientôt
Philippe

27/07/2020 Complément d'information :
J'utilise la gomme laque pour protéger les zones non gravées de la plaque et celles suffisamment grandes pour accepter le pinceau.
Ainsi je n'ai plus de souci de plaque piquetée malgré des morsures longues (une heure 40 mn) et un vernis  aussi fin que possible.
Pour affiner le vernis, je passe mon rouleau sur du papier journal puis de nouveau sur la plaque vernie, où il se recharge et ainsi de suite plusieurs fois, jusqu'à ce que le vernis soit très fin.

http://eauforte.blogspot.fr/

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum