aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aquamezzotint

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Aquamezzotint Empty Aquamezzotint le Mar 2 Juil 2019 - 19:33

LLaurent


Bonjour à tous,

Question idiote... (certainement) mais qui m’obsède depuis quelques temps, est-il possible de se passer d'aquatinte, et la remplacer par mezzotint bercée manuellement ???

Laurent.

2Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Jeu 4 Juil 2019 - 8:55

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
Bonjour Laurent
Ta question n'est pas idiote, aucune question ne l'est.... seule parfois la réponse...

Donc, tu peux en effet substituer le berceau à la résine mais de sera certainement moins facile pour certaines structures d'images aux formes compliquées par exemple avec de petites surfaces imbriquées?
cependant certaines gravures superbes utilisent le berceau pour créer des zones d'ombres profondes ou légères

je m'explique:
l'aquatinte couvre la plaque d'un grainage plus ou moins uniforme.
ensuite:
- on délimite les zones devant être mordues en recouvrant les zones hors aquatinte avec le vernis et un pinceau
- ensuite on module l'intensité de la teinte en variant le temps de morsure ce qui module la profondeur des creux, dégradés, recouvrements successifs etc.

- avec le berceau il sera délicat de n'agir que sur des petites surfaces imbriqués dans d'autres non bercées
- on modulera la densité de l'a teinte en faisant sur les zones bercées un travail au grattoir ou au brunissoir, faisable mais demandant une certaine maitrise de la manière noire.

Bref, oui on peut utiliser le mezzotint à la place ou avec l'aquatinte, tout dépend de l'image et de la créativité du graveur. mais pour les images basées sur de fines aquatintes le berceau donnera des résultats différents. Il ne s'agit as de substitution de technique mais de choix artistique.

https://aquatinte.forumactif.com

3Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Jeu 4 Juil 2019 - 9:58

pierre

pierre
Admin
Je serai cette fois-ci plus radical que Jean-Claude,
Difficulté de l'aquatinte, moduler des gris en dégradés réguliers.
Difficulté de la manière noire, avoir des aplats uniformes et cernés.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

4Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Jeu 4 Juil 2019 - 13:29

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
Laurent en lisant ton post je réalise que tu l'as placé dans héliogravure
d'où ma perplexité était-ce un erreur ou délibéré ?
si c'est délibéré il faut que tu nous expliques pourquoi

cela dit je suis d'accord avec les remarques de Pierre
mais "se passer de l'aquatinte" peut se comprendre comme faire autre chose, et évidemment là tout est possible .

https://aquatinte.forumactif.com

5Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Jeu 4 Juil 2019 - 14:37

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
Pour reviens sur le sujet
L'aquatinte apparait vers 1750 et fut progressivement perfectionné: Le Prince, Flooding,....et d'autres

Ces graveurs avaient d'après Jean Adhémar  "Inventé une nouvelle manière de graver propre à imiter exactement un dessin au lavis"

Le recours à cette nouvelle technique permit à Goya de faire ses chefs d'oeuvre "Caprices"
Il faut noter qu'il y a de nombreux autres moyens de grainer une plaque, propres à faire des effets chromatiques: aérographe, sel, pression d'abrasif, solution de colophane,
soufre pulvérisé ...on peut aussi évoquer le criblé où les creux sont produits par les milliers de chocs d'une pointe sur le métal

Le principe de l'aquatinte est de partir du blanc pur de la plaque polie pour créer un fond chromatique en couvrant la surface de petites cavités très serrées qui retiendront l'encre à l'essuyage.

Le principe du mezzotint ou manière noire est exactement l'opposé: en partant d'une plaque hérissée de barbes minuscules  soulevées par le travail du berceau qui donnerait un noir profond et velouté à l'impression, on réduit ou élimine les barbes par l'action du brunissoir et/ou du grattoir pour créer des zones plus claires.

La manière noire montre un aspect tout autre que l'aquatinte, elle est beaucoup plus lente et demande une grande maîtrise qui ne s'apprend que par un long travail

https://aquatinte.forumactif.com

6Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Jeu 4 Juil 2019 - 15:01

LLaurent


Bonjour,
Effectivement je l'ai posté en héliogravure, car mon idée saugrenue était de réaliser une hélio avec les noirs d'une manière noire...
J'aurais voulu appliquer mon tissu de carbone sur une plaque bercée, et la suite comme une héliogravure classique.
Mais Jean-Claude, tes explications détaillée confortent mes doutes :
Le principe du mezzotint ou manière noire est exactement l'opposé
barbes minuscules...qui donnerait un noir profond et velouté à l'impression
Je n'avais pas bien "percuté" que c'était ces barbes qui retenaient l'encre et non pas les creux crées par le berceau, l'attaque du mordant fera s'envoler tout espoir d'avoir un noir velouté j'imagine...
Merci pour vos réponses.

7Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Jeu 4 Juil 2019 - 16:54

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
L'héliogravure permet d'obtenir une large gamme de valeurs entre le blanc et le noir profond.

qu'il s'agisse de l'héliogravure au grain d'aquatinte
ou d'héliogravure avec trame aléatoire
l'encre est dans des cavités  plus ou moins profondes à la surface du cuivre poli.
Ces creux qui modulent la densité de  l'image à l'impression préservent l'encrage de l'image lors de l'essuyage (sinon on aurait des crevés)

https://aquatinte.forumactif.com

8Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Jeu 10 Oct 2019 - 20:39

carlesmitja

carlesmitja
J'ai trouvé ce fil aujourd'hui. Selon "Photogravure" de Stulik et Kaplan (collection Getty Conservation Institute), Charles Nègre a utilisé une plaque en acier crevée d'auparavant pour éviter l'aquatinte à résine. Il faut se souvenir que ce fut au 1840, bien avant que Karel Klic introduit le support temporaire pour la couche de gélatine pris de la technique au Charbon (1879). Dans ce temps là, la couche de gélatine était mise directement sur la plaque à métal. C'est à dire, Talbot utilisé la trame textile et puis la résine. Parait-il que Nègre voulait-il gagner en simplicité en utilisant le grainage mécanique de la plaque. Dans le même ouvrage on dit néanmoins que la stratégie a pas fait la différence avec le travail antérieur et que la plupart de plaques de Négre ont du être travaillées à la main plus tard. En héliogravure contemporaine, au grain ou à la trame, on peut renforcer le noir si on utilise des positifs numériques au jet d'encre. On peut, de cette façon, utiliser une densité de noir suffisante pour créer une couche très mince de gélatine durcie au noir, tandis que à travers de l'ordinateur on peut élever les valeurs (plus lumineux) de la reste de la plage tonale de façon que avec le même temps d'exposition, la couche de gélatine va être proportionnellement plus épaisse qu'elle serait par rapport au noir. Au moment de la morsure, le chlorure de fer va trouver une difficulté relative à pénétrer initialement la plage tonal et il va mordre seulement les noirs. En changeant à volonté pour une solution plus dilué on pourra arrêter cette morsure séparé du noir et poursuivre la morsure du reste de la plage tonale.

http://www.carlesmitja.com

9Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Ven 18 Oct 2019 - 13:13

herve

herve
Je viens juste apporter une petite précision : par le passé, j'ai fait cet essai d'appliquer un papier gélatiné sur une plaque de cuivre grainée à l'aquatinte : adhésion impossible

http://www.heliogravure.fr

10Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Ven 18 Oct 2019 - 15:18

LLaurent


Bonjour et merci pour ces précisions,
Je vais laisser tomber cette idée pour l'instant (j'ai pas mal de "route" à faire avant de tester ce genre de chose), en premier lieu comme l'indique CarlesMitja je vais adapter mon transparent au mieux (je compte exposer à travers une trame aléatoire). Je trouvais que le noir bercé offrait un superbe modelé (d'où ma question), mais bon, le positif, est que grâce à vos réponses je vais économiser du temps et de la sueur.
En m'inspirant des articles sur CarlesMitja.net d'un côté, de la vidéo sur gravuresurcuivre.com de l'autre et des conseils de Jean-Claude ici même, j'ai moyen de m'en sortir Very Happy. De plus j'ai prévu un stage pour ce qui est des manipulations impression taille douce.
Merci encore, je vais m'y mettre début 2020, d'ici la je vais préparer quelques "tissus".

11Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Sam 19 Oct 2019 - 15:46

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
Bonjour à tous
Hervé t'a donné une bonne réponse
Seulement je me demande si tu as bien lu tout ce que les uns et les autres on a essayé d'expliquer
en effet tu écris
je trouvais que le noir bercé offrait un superbe modelé
En hélio le grainage  (par la résine ou la trame) n'a pour but que de faire une division de la surface en micros cavités qui seront plus ou moins profondes selon l'effet des, U.V sur la gélatine bichromatée .
Ce sont les modulations des densités du positifs qui font la modulation des noirs d'encre et non pas le grainage .
Je t'accorde qae si le grainage était particulièrement grossier ou avec un trame à peu de lignes on aurait plus de mal à rendre le modelé mais c'est ce n'est pas le cas avec la résine ou une trame aléatoire .
Ton idée de départ était une variante (possible ?) de l'hélio? Les méthodes  classiques et éprouvées sont nécessaires et suffisantes pour de bons résultats avec un bonne pratique.

Par ailleurs les conseils de Mitja sont très précieux pour réussir une belle hélio mais apparemment tu n'en es peut être pas encore là  et pour l'instant (à mon avis mais on peut voir les choses autrement ) tu devrais commencer par un positif qui à l'oeil te semble bon et faire des hélios.
La procédure est minutieuse et longue à maitriser.
Pour exploiter au mieux un positif mis "au top" par la méthode de Carles il faut déjà assurer une procédure parfaitement maitrisée.
Sans vouloir te décourager, pour faire les réglages d'une voiture de course il faut savoir déjà parfaitement conduire

https://aquatinte.forumactif.com

12Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Sam 19 Oct 2019 - 17:22

LLaurent


Bonjour,

Effectivement, je trouvais que le noir bercé offrait un superbe modelé, et je le trouve toujours d'ailleurs... et oui, j'ai bien lu et compris les commentaires je pense, c'est pour ça que je précise dans mon précédent message que vous m'évitez de me "prendre la tête" avec des expérimentations inutiles, merci encore.

Je vais donc me concentrer sur l'hélio proprement dite (je me suis peut-être mal exprimé la dernière fois ?!), et je ne veux pas laisser croire non plus que je sous estime le "boulot" à accomplir avant d'avoir du résultat... mais si on ne commence jamais...
Je tiens à préciser aussi que je ne pars pas du néant, Jean-Claude, tu me conseilles un positif qui à l’œil te semble bon, j'utilise QTR avec succès pour mes Argyrotypes, Cyanotypes et Charbon, je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour l'héliogravure...

13Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Sam 19 Oct 2019 - 17:49

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
Exactement Laurent
le positif pour une hélio convient s'il montre à peu prs la même étendue de densités que pour le charbon (le contraste que tu connais environ 1,7 à 1,9)

En ce qui me concerne, depuis que j'ai quitté Nevers et mon vaste labo pour la Bretagne j'ai ici un labo beaucoup plus réduit et j'hésite à refaire de l'hélio car je devrais me limiter à des formats 5x7 au maximum. (La surface des cuvettes de perchlorure, rinçage etc. + la presse et ses dépendances me prennent des M. carrés)
Enfin si je cède au plaisir de voir l'image dans le cuivre et sur le papier gravure je reprendrai l'hélio.

https://aquatinte.forumactif.com

14Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Sam 19 Oct 2019 - 19:24

carlesmitja

carlesmitja
"...j'utilise QTR avec succès pour mes Argyrotypes, Cyanotypes et Charbon, je ne vois pas pourquoi ça ne fonctionnerait pas pour l'héliogravure..."

C'est du bon que tu connais déjà le fonctionnement de QTR, Laurent. À risque de verser trop d'info avant la lettre, je vais tenter d'expliquer un peu plus sur le sujet. En premier lieu, le conseil de Jean-Claude est très bon. Avant tout, trouver la combinaison de densité du noir à QTR, exposition de la trame plus celle du noir (du positif) et morsure pour arriver à un noir à l'estampe qui satisfait ton exigence (sans arriver à la morsure incontrôlé). Rappel-toi que le même positif procédant de l'ordinateur peut être imprimé avec différentes densités à l'aide de QTR. On peut faire un essai initiale de carrés noirs imprimés à différentes densités. Suivre à continuation pour un positif "normal" dont tu est satisfait à l'écran de l'ordinateur et imprimé avec la densité choisi dans l'essai anterieur. S'il serait si facile que la théorie annonce, en étant la réponse à l'exposition linéaire et aussi linéaire la vitesse de la morsure du cuivre au perchlo, il y aurait donc pas besoin de "courbe de linéarisation". Mais les choses sont jamais si gentilles. Il faut toujours quelque sorte de linéarisation à cause des inconsistances à niveau de l'humidité variable de la gélatine. Il y a pour ça, au moins, deux chemins. L'un c'est de faire le travail de linéarisation avec la morsure. L'autre, laisser la morsure plus o moins standardisé et linéariser avec une courbe au Photoshop comme on fait déjà avec la plupart de procèdes anciens pratiqués aujourd’hui. Moi, je préfère pas de courbe dans Photoshop et une morsure avec deux bains écartés de 2º-3ºBé. La combinaison juste et le temps d'immersion dans chaque bain il faut les trouver en voyant la courbe de densités de l'estampe résultante. Avec ce méthode on peut assurer que la morsure des noirs va être toujours la même, en obtenant ainsi une cohérence de noir entre les différentes estampes. À titre seulement d'exemple, ma procède actuelle est: Expo de la trame 5min. Expo du positif 7min. Morsure total 25min. Premier bain (43,5ºBé) 14min. Second bain (41,5ºBé) 11min (ici on peut raccourcir 1min ou allonger 1min sur le totale selon l'importance des hautes lumières dans chaque image). La température des bains de perchlo est contrôlé à 20ºC ± 0,5ºC. Évidemment, selon le positif et la lampe UV, distance, épaisseur du verre de la presse à contacte, etc., les valeurs absolus vont changer, j'ai déjà dit qu'il s'agit seulement d'un exemple. Bon travail et bonne chance!

http://www.carlesmitja.com

15Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Sam 19 Oct 2019 - 21:17

Admin / jean-claude

Admin / jean-claude
Admin
Bonsoir Carles
je viens poser une question bien élémentaire mais importante pour moi et mon labo
Pour utiliser QTR et profiter du réglage précis des densités sur le transparent que faut il comme imprimante aujourd'hui ? la 3000 bien sur chez Epson mais peux tu en indiquer d'autres plus récentes et si possible dans des prix raisonnables.
Jusqu'ici j'ai persisté à utiliser des plan films argentiques orthochromatiques ou non chromatisés mais maintenant ils sont rares ( j'ai utilisé Arista edu ortho de chez Freestyle) tout en sachant que le positif sera moins précis qu'avec QTR et une bonne imprimante.

De plus avec l'informatique le positif sur transparent est reproductible à l'identique ce qui est quasi impossible avec la chimie argentique.

amicalement à tous

https://aquatinte.forumactif.com

16Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Dim 20 Oct 2019 - 11:50

carlesmitja

carlesmitja
Bonjour Jean-Claude, bonjour à tous. Roy Harrington change souvent les nouvelles imprimantes disponibles dans son logiciel. Aujourd'hui et pour le format DIN-A3+, la P600 est l’équivalente a ma R3000. Coté prix, ils sont très pareils ici en Espagne, a ce que j’avais payé quatre ans avant (600-700€); il faut bien chercher car il y a différences importantes selon le fournisseur. Les imprimantes des séries inférieures n'utilisent pas les encres Ultrachrome et elles tiennent pas bien sur les films transparents. En plus, il y a de gens dans les forums d'impression de négatifs ou positifs pour les procèdes alternatives qui parlent d'ennuis avec certaines versions de Windows et QTR. Mon expérience est réduite au MacOSX. Je recommande aussi le logiciel Print-Tool du même Roy Harrington parce-que les fichiers d'image lancés à l'imprimante depuis Photoshop ont souvent des ennuis avec le profile de Gris incorporé à l'image. Le logiciel Print-Tool a l'option "No color management", pas toujours respecté par les fichiers provenant de Photoshop, selon la version et les réglages de gestion de couleur. Encore deux conseils. Lancer à l'imprimante fichiers TIFF sans couches; certains changes dans la composition des couches peuvent être interprétés de façon différent à niveau des gris de l'échelle. Utiliser toujours la même encre. Après quelques essais, j'utilise toujours les Ultrachrome d'EPSON. Avec fournisseurs plus bon marché il y a pas garantie d'une pareille densité au noir à travers les commandes. Petites différences que sont pas très importantes quand on imprime positifs sur papier, sont elles très importantes à niveau de densité. Le prix plus cher d'EPSON peut être compensé par la fait d'utiliser seulement les encres qui bloquent réellement l'UV (K, LK et Y dans mon cas). Finalement, je peut vous offrir le profil que j'utilise et qui gère ces trois injecteurs tout en laissant les autres pas complètement fermés, mais dans un très bas niveau pour éviter les "clogs" d'encre dans les injecteurs non utilisés. Tout ça peut paraître un peu compliqué, mais une fois en marche il est, comme tu dis Jean-Claude, très stable. Soyez bienvenus au domaine hybride!

http://www.carlesmitja.com

17Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Dim 20 Oct 2019 - 15:18

LLaurent


Bonjour,

P600 pour moi, encres Ultrachome et transparents Pictorico.
Par contre concernant QTR sous OSX (qui est mon cas), des messages de non prises en charge du logiciel pour les versions OSX suivantes (10.14 en ce qui me concerne) font que je ne fais plus de mises à jour... pas envie d'être bloqué ! (faut dire que je ne suis pas un as de l'informatique).

Concernant les encres qui bloquent le mieux les UV, c'est comparable à tes indications Carles, j'ai une proportion plus importante dans LK, puis Y et K, je laisse aussi une petite quantité dans les autres couleurs pour éviter le bouchage des buses.
Je précise, ces réglages me servent pour le Charbon, je pense que c'est le meilleur point de départ pour aborder l'Hélio.

Merci pour le partage de l'expérience.

18Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Dim 20 Oct 2019 - 19:01

carlesmitja

carlesmitja
Bonjour Laurent. J'utilise MacOS Catalina 10.15 et j'ai pas expérimenté aucun problème. La question des encres que bloquent meilleure l'UV dépend surtout de la lampe, pas de la procède. Si on utilise la même lampe que pour le charbon, la mélange des encres devrait être égale. À suivre...

http://www.carlesmitja.com

19Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Lun 21 Oct 2019 - 12:07

herve

herve
LLaurent a écrit:Bonjour et merci pour ces précisions,
Je vais laisser tomber cette idée pour l'instant (j'ai pas mal de "route" à faire avant de tester ce genre de chose), en premier lieu comme l'indique CarlesMitja je vais adapter mon transparent au mieux (je compte exposer à travers une trame aléatoire). Je trouvais que le noir bercé offrait un superbe modelé (d'où ma question), mais bon, le positif, est que grâce à vos réponses je vais économiser du temps et de la sueur.
En m'inspirant des articles sur CarlesMitja.net d'un côté, de la vidéo sur gravuresurcuivre.com de l'autre et des conseils de Jean-Claude ici même, j'ai moyen de m'en sortir Very Happy. De plus j'ai prévu un stage pour ce qui est des manipulations impression taille douce.
Merci encore, je vais m'y mettre début 2020, d'ici la je vais préparer quelques "tissus".

A propos de la vidéo sur mon site web, j'ai opté depuis pour une autre méthode de préparation de la gélatine à graver, je n'utilise plus du tout les bains d'alcool successifs, ni l'alcool isopropylique pour sécher correctement la gélatine.j'ai trouvé mieux et plus simple : eau et surfactif

http://www.heliogravure.fr

20Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Lun 28 Oct 2019 - 16:40

LLaurent


Bonjour à tous,

Hervé, une précision STP,

"j'ai trouvé mieux et plus simple : eau et surfactif"

Surfactif ? je comprends ça comme agent mouillant, tensioactif... j'utilise du Tween 20 dilué à 5 % pour faciliter l'étendage des chimies pour mes cyanotypes et autres argyrotypes, on parle bien de la même chose ? si oui, cela te permet de te passer complètement d'alcool !?

Bonne semaine.

21Aquamezzotint Empty Re: Aquamezzotint le Lun 28 Oct 2019 - 17:39

herve

herve
Bonjour,
effectivement pendant des années j'ai utilisé des solutions d'alcool à 80 % , d'alcool à 95 % et une pulvérisation d'alcool isopropylique après le développement de la gélatine insolée déposée sur le cuivre. Les résultats étaient bons pour les plaques au format réduit (10x10 ou 15x15)
mais quelquefois selon l'image présente dans la gélatine, il m'arrivait d'avoir constaté des zones irrégulièrement séchées ou des trainées de séchage dans la couche de gélatine. Cela ne provoquait pas systématiquement des problèmes lors des opérations de gravure. En fait, avec cette façon de faire avec l'alcool, on provoque un séchage très rapide de la gélatine, en conséquence il faut trouver la solution efficace pour que ce dessèchement soit le même sur toute la plaque : pour les petites plaques, il me fallait un sèche cheveux, pour les plaques moyennes les exposer face à un ventilateur et pour les grands formats utiliser un compresseur et un jet d'air comprimé.
Finalement, je suis revenu à cette méthode beaucoup plus simple et universelle quelle que soit les dimensions du cuivre, je veux dire un séchage lent sans alcool, juste en créant un film d'eau régulier sur toute la plaque gélatinée. Pour ce faire, j'utilise un surfactif à rajouter au dernier bain froid de rinçage de la gélatine développée, ce produit n'est pas le Tween, mais c'est le produit de rinçage que l'on utilise pour les lave-vaisselle classiques : 5 à  6 gouttes dans la dernière eau de rinçage de la plaque développée.En l' occurence, il s'agit du liquide de rinçage de la marque Carrefour 1 litre. Je n'ai pas essayé le Tween car j'avais ce produit courant chez moi.
Une fois rincée quelques minutes dans ce bain eau + liquide de rinçage, on sort la plaque, on égoutte le surplus de liquide, on obtient une gélatine parfaitement et régulièrement hydratée et je la pose verticalement avec un papier absorbant à sa base et je la tourne toutes les 7 minutes de 90° et cela pendant environ 60 minutes. Au delà de ce temps, elle est encore humide, mais beaucoup moins et on peut finir de la sécher, je la balance à bout de bras pendant quelques minutes pour provoquer un peu de vent à sa surface.
Cette méthode vaut pour un local dont l'humidité ne dépasse pas les 55%, au delà il semble préférable de dessécher la gélatine par les bains successifs d'alcool.

http://www.heliogravure.fr

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum