aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Traces d'eau plaques polymères

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Traces d'eau plaques polymères le Mer 30 Mai 2018 - 10:54

LLaurent


Bonjour,

Enfin calé... pour mes plaques photopolymères (Tok Solar)
Positifs adaptés (QTR), temps d'exposition pour ma trame et mon positif, et j'ai enfin une image (j'en avais un peu assez des gammes de gris Very Happy ).
Il me reste quelques "problèmes de riches", par exemple je me casse la tête avec un truc tout bête qui ne semble poser de problèmes à personne, en sortant la plaque de l'eau, il faut "l'éponger" avant de la sécher et là... j'ai souvent des traces résiduelles, j'ai tenté l'éponge, le papier journal, la peau de chamois et le papier absorbant mais rien de vraiment 100 % satisfaisant.
Avez vous des pistes, je "développe" peut-être trop longtemps car ma plaque est un poil trop collante à mon goût, ou je m'y prends mal, je ne sais pas trop...
Maintenant que la partie "photo" est quasiment réglée, je vais m'atteler à la partie encrage, je commence à me faire la main (grâce à mes gammes de gris !) mais c'est un monde à part, régler la pression, le type d'encre, le degré d'humidité du papier... des tas de questions en perspective, dans d'autres parties du forum.

Bonne journée, à bientôt.

Laurent.

2 Re: Traces d'eau plaques polymères le Mer 30 Mai 2018 - 22:26

remi bonnefoy


bonsoir
normal que la plaque soit collante après "dépouillage" (incomplet), faut pas essuyer  la plaque, mais la sécher avec un air chaud et réinsoler après séchage.

3 Re: Traces d'eau plaques polymères le Mer 30 Mai 2018 - 22:42

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bravo Laurent c'est en effet tout un monde à maitriser.

J'ai un copain qui comme toi n'arrive pas à éviter que les plaques collent au papier.

Une manière qui ne fait pas de trace c'est de les sécher avec un jet d'air de compresseur, attention il faut un compresseur qui ne crache pas d'huile. Les compresseurs pour aérographe sont bien adaptés.
Avec le jet tu chasses l'eau vers la périphérie plutôt que de les sécher en place. C'est ce qui fonctionne le mieux en éliogravure.
Ensuite il faut poser ta plaque sur une table chauffante pour continuer le séchage.
Et surtout la laisser une fois sèche se durcir aux U.V.
Je pose la plaque polymère dans un endroit ensoleillé pendant un vingtaine de minutes.
C'est ce que t'a répondu Remi Bonnefoy, il connait bien la technique

Pour l'encrage, l'essuyage et l'impression c'est comme une aquatinte.
Le mieux pour apprendre c'est d'aller imprimer  une aquatinte dans un atelier.
Il y a des astuces et des coups de main pour l'encrage et l'essuyage.
Si tu lis l'anglais le livre "magical secret, about aquatinte" édité par Crown Point Press contient des conseils pratiques illustrés excellents. Il a été rédigé par les master printers de cet atelier
https://crownpoint.com

Mais bien entendu la plaque polymere n'est pas un cuivre.
Je te conseille d'aller aux atelier Moret à Paris (atelier professionnel 8 rue Saint Victor 75005), ils sont tres accueillants et impriment les plaques polymere
Tu les contactes par téléphone  01 43 26 51 67 en expliquant ta visite. Ils pourront certainement te recevoir, tu les verras à l'oeuvre.
Tu peux aussi passer chez joopstoop rue Lebrun à Paris il font des démos avec le polymere

http://aquatinte.forumactif.com

4 Re: Traces d'eau plaques polymères le Jeu 31 Mai 2018 - 15:31

LLaurent


Bonjour,

la sécher avec un air chaud et réinsoler après séchage.
Oui, 10 minutes sous sèche-cheveux bien chaud puis 30 minutes sous UV, mais si je n'enlève pas l’excès d'eau à la sortie du bain avant séchage, bonjour la catastrophe !!!

Donc merci Jean-Claude, j'ai un compresseur aérographe dans un coin (je savais qu'il me servirait un jour Very Happy ).
Merci aussi pour les adresses, je profiterai d'une prochaine visite à la capitale pour aller frapper rue St Victor, ils ont vraiment l'air disponibles pour des "curieux casse-pieds".
Concernant JoopStoop, j'ai fait un de leurs stages, mais notre attention était surtout sur la conception des plaques et moins sur la partie impression proprement dite. J'ai quand même pu observer Bich imprimant nos plaques avec une aisance déconcertante... (j'en profite pour les saluer si ils passent par là).

Bonne journée à tous.

Laurent.

5 Re: Traces d'eau plaques polymères le Jeu 31 Mai 2018 - 15:53

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour Laurent
Bich est une excellente graveuse (le vocable n'est pas très heureux) et elle a du métier.
Elle m'a vendu des plaques TOYOBO il y a quelques temps, je n'ai pas beaucoup travaillé avec ces plaques , juste une pour faire quelques échelles de gris.
Je voulais des plaques de plus petit format en A5 pour faire les essais, ils étaient en rupture de stock elle m'a encouragé à découper les A4.
Ce n'est quand même pas évident de les découper sans les vriller ni retrousser les bords ce qui pose un problème de contact à l'insolation.
Carles Mitja sur ce forum (voir héliogravure) nous a montré une cisaille chinoise qui fait l'affaire pour un prix raisonnable mais je ne l'ai pas encore achetée.
J'ai retrouvé le nom d'un ami, connaisseur pointu du travail avec les plaques photopolymere, il travaille aux atelier Malaxe.
Je lui ai hier posé la question du séchage et durcissement. J'attends sa réponse.

http://aquatinte.forumactif.com

6 Re: Traces d'eau plaques polymères le Ven 1 Juin 2018 - 8:53

LLaurent


L'arme absolue !!...?

http://www.capefearpress.com/drying_roller.html

7 Re: Traces d'eau plaques polymères le Ven 1 Juin 2018 - 9:19

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour
J'avais lu la description de ce rouleau magique
Oui peut être a t-il ces fonctions mais je me demande si les qualités du rouleau perdurent. Comment le débarrasser ensuite des éléments liquides ou solides qui s'accumulent à sa surface ?

Quand à l'utilisation d'un plateau de tourne-disque, Jean Daniel Lemoine me l'avait conseillé il y a des années pour faire une tournette destinée à répandre une mince couche de gélatine sur le cuivre (en héliogravure).
La force centrifuge est modifiable avec la commandes de rotation 33 tours ou 45 ou 78.

http://aquatinte.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum