aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Lampe UV LED

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Lampe UV LED le Sam 21 Avr 2018 - 12:43

carlesmitja

avatar
Bonjour a tous. Je viens d'essayer un nouvel panneau UV avec lampes LED. Il s'agit d'une lampe conçue pour l'illumination en spectacle et leur émission c'est de 395-405nm (UVA). Convenable donc à la plupart de procèdes photographiques anciennes et même pour l'héliogravure. Les avantages sont: Prix beau marché (aprox. €200.- au Amazon). Lumière quasi ponctuelle avec un angle de 28º pour chaque LED ( très important avec l'utilisation de trame). Avec ce angle d’émission, on peut positionner le panneau à 12cm de la surface à illuminer et on obtien un éclairage uniforme avec une superposition d'aprox. le 50% entre les respectives connus émis par chaque LED. Presque aucune émission de chaleur, ce qui est très convenable à la gélatine de l'héliogravure. Dans mes premières essais, j'ai du allonger le temps d'exposition un 10% par rapport a la lampe à haute pression Osram Supratec HTC400. La seule contrainte c'est leur réduite aire d'illumination (≈ 20x25cm). Je suis évaluant d'en acheter une autre pour les utiliser ensemble et augmenter ainsi l'aire d'illumination. Avec le même tissue, bichromate et morsure, j'ai obtenu le même contraste qu'auparavant. La lampe c'est le Chauvet Shadow. Ci dessous le première hélio fini avec cette lampe. Plaque 115x220mm sur papier Arches Platine de 280x380mm. Encre Taille Douce Noir de Carbone de Charbonnel.



http://www.carlesmitja.com

2 Re: Lampe UV LED le Lun 23 Avr 2018 - 8:52

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour Carles
Merci pour ce post très intéressant.
J'ai cherché avec un ami commet réaliser une insoleuse à LED U.V. et ce qui m'inquiétait, faute de faire des essais c'est la répartition uniforme de l'éclairement.
Je craignais que les rayonnements ponctuels de ces petites sources ne se recouvrent pas suffisamment pour donner un éclairage uniforme sans point chaud. (en effet grande importance en utilisation de trame)
La solution que tu préconises à la suite de tes essais c'est de placer le panneau de LED à une certaine distance du support à insoler, tu recommandes 12 cm.
Nous ne sommes pas au bout de la recherche car cet ami photographe veut insoler jusqu'au format 50x60 ce qui suppose de placer plusieurs anneaux 20x25.
Encore merci Carles pour la qualité de toutes tes interventions. Tu nous apportes beaucoup, c'est tout à fait dans l'esprit de partage du forum aquatinte.

http://aquatinte.forumactif.com

3 Re: Lampe UV LED le Lun 23 Avr 2018 - 9:38

carlesmitja

avatar
Merci Jean-Claude, partager a l'avantage de recevoir aussi. En ce qui concerne à la distance de travail j'ai calculé que avec cette distance de 100mm et l'angle d'émission spécifié dans l'appareil (28º), les cercles illuminés pour chaque LED ont un chevauchement du 50%. Je l'éloigne 20mm en plus comme mesure de sûreté. Comme l'actinité est plus faible que celle des lampes à haute pression, il faut la rapprocher à la presse à vide si que possible pour pas avoir besoin d'un temps d'exposition trop longue. Voir le schème ci-dessous.

http://www.carlesmitja.com

4 Re: Lampe UV LED le Mar 15 Mai 2018 - 16:22

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour Carles
As tu eu le temps de faire des essais d'insolation par LED en plus grand format, en associant plusieurs panneaux de LED ?
Tes essais sont trés intéressants pour ceux ui n'ont pas encore d'insoleuse et qui hésitent entre les tubes UV et d'autres sources.
A ce propos pour les insolation sous trame stochastique il est recommandé d'utiliser une source ponctuelle lampe HPR ou lampe halide ou comme je pratique, avec une halogène de 1000 watts qui donne instantanément sa puissance de régime.
En théorie d'après ce que je comprends c'est pour ne pas modifier le contour des point opaques de la trame qui s'entourent d'un halo dégradé avec  une source diffuse.
J'ai des amis photographes graveurs (il ne sont pas héliograveurs) qui me disent que les tubes conviennent  et que la source ponctuelle n'est pas obligatoire.
Quel est selon ton expérience ton avis sur cette question ponctuelle ou tubes...ou peut être aussi panneau de LEDs.

Ma question suivante concerne la montée en puissance des Led à l'allumage faut il un délai avant stabilisation?

Merci pour tes avis
amitiés

http://aquatinte.forumactif.com

5 Re: Lampe UV LED le Mar 15 Mai 2018 - 18:01

carlesmitja

avatar
Bonjour Jean-Claude, bonjour à tous. Pour le moment je suis encore travaillant avec le seul panneau LED que j'avais montré d'auparavant. Je suis préparant une expo pour l'été et j'ai pas du temps pour rien changer, compte tenue que un seul change veut dire une nouvelle calibration.

Les résultats sont très satisfactoires et l'absence de chaleur permet maintenir le taux d'humidification du papier gélatine pendent tout le temps d'exposition de la trame et du positif. Ça améliore la constance de l'épaisseur de gélatine générée par une exposition donnée.

Coté négatif. J'ai pu détecter dans quelques images la présence irrégularités d'exposition dans certaines endroits gris clair de l'image. Je les attribue à la séparation entre chaque LED individuel. Pour éviter la nécessité d’éloigner le panneau et allonger le temps d'exposition, j'ai installé un diffuseur blanc en plastique de 0,5mm. Étonnamment, le temps d'exposition a du être allongé seulement un 5% et j'ai pas trouvé aucune différence dans la netteté final. C'est ainsi que la théorie de l’incompatibilité des sources diffuses avec les trames a était pas confirmée. Comme tu dis, j'avais aussi lu quelqu’un qui disait qu'il y a pas différence entre utiliser lumières ponctuelles ou diffusées. Peut être le problème avais était avec les anciennes trames en verre. En fait, le film en haute contraste utilisé avec les trames est très mince.

Pour ce qui concerne à la montée en puissance des LED à l'allumage, j'ai fait une consultation à mes anciennes compagnons du Département d'Optique de l'Université Polytechnique. On m'a dit que dans le pire des cas il y a un délai de quelques secondes. En utilisant temps d'exposition dans la plage de 8 à 12min, ce délai est presque méprisable. En tout cas, la calibration avec l'échelle de gris devrait l'absorber.

http://www.carlesmitja.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum