aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Bonjour!

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Bonjour! le Ven 1 Déc 2017 - 12:34

cyrilvdb


Je pratique la photographie "alternative" depuis une dizaine d'années, ayant découvert les encres grasses grâce à un ami en résidence au centre de la gravure genevoise, j'ai pris goût à ces odeurs...

J'expérimente par vague, il y a eu la kitchen litho pour des cartes de voeux, la linogravure pour des étiquettes, j'attaque la xylogravure en ce moment. Et j'aimerai bien expérimenter l'héliogravure, mais pour le coup il y a encore passablement de travail! Mon envie est de mixer le travail d'image chimique et d'encre.

Je travaille les encres sur un coin de table dans ma cuisine en utilisant un gros laminoir à pâte comme presse.

Au plaisir de vous lire

Cyril Vandenbeusch

2 Re: Bonjour! le Ven 1 Déc 2017 - 13:33

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour Cyril et bienvenue sur le forum aquatinte.
Tu pratiques l'oléotypie ou le bromoil (en français oléobromie) ?
j'ai fait des bromoils autrefois, maintenant je ne pratique que l'oléotypie sur des papiers gélatinés que je prépare moi même.
Pour l'héliogravure, tu as raison de t'y intéresser c'est une technique passionnante mais tu dois savoir que c'est un long fleuve pas tranquille du tout!
Beaucoup de place dans l'atelier
beaucoup de temps pour faire une plaque et des mois voir des années pour maitriser l'ensemble des opérations.
L'héliogravure au grain d'aquatinte demande une boite à grainer un dispositif pour cuire la résine etc.
si tu travailles avec des trames il faut outre les trames une source ultraviolette ponctuelle et un châssis à dépression. etc. etc. on doit s'y consacrer entièrement, pas d'improvisation possible. il te faudra arrêter les vagues.

pour mieux voir de qui il s'agit adresse toi à Hervé sur ce forum qui anime des stages , tu cherches heliopse sur le net.

http://aquatinte.forumactif.com

3 Re: Bonjour! le Ven 1 Déc 2017 - 13:59

cyrilvdb


Bonjour Jean-Claude,

Non, mes pratiques sont principalement chimiques (que je mets en opposition avec les mécaniques/physique, gomme, charbon, bromoil, etc, qui retiennent de la matière) c'est à dire, les procédés aux sels de fer: cyanotype, palladium, fer argent, un peu de collodion que j'aimerai reprendre pour travailler des négatifs, et surtout en ce moment du gélatino-bromure, négatif et positif, je suis en train d'expérimenter la photo murale, en enduisant directement la surface verticale d'émulsion, projetant l'image et développant en projetant... quelques problèmes encore à résoudre, surtout en terme d'accroche..

Pour ce qui est de l'hélio, je me rends bien compte que le chemin est semé d'embuches en tous genre.. Je vais donc gentiment continuer mes différents essais d'encrage, de manipulation, me lancer dans le charbon et voir. J'ai vu le travail d'Hervé sur le web, je l'ai déjà contacté l'année passée, mais le temps me file un peu entre les doigts et j'ai aussi une crainte de la dispersion entre les différentes techniques.

En ce qui concerne le matériel, j'ai déjà une bonne base de travail, reste la boite à grainer, celle que j'ai vu au centre est en effet énorme! Mais Genève étant une petite ville, il y aura certainement de manière de s'arranger..

Tu dis que pour l'utilisation de trames il faut une source ponctuelle.. je ne comprends pas bien la raison..

4 Re: Bonjour! le Ven 1 Déc 2017 - 14:18

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour, merci pour ta réponse rapide.
J'ai oublié de mentionner un autre procédé pigmentaire qui donne de superbes résultats c'est le charbon. Un tirage contact d'un négatif 20x25 sur papier charbon est un régal.
Je prépare mon papier charbon avec le même matériel qui me permet de coucher ces planches de gélatine. La courbe de rendu du charbon est quasi rectiligne on sort véritablement tout ce qui est dans le négatif.
J'ai obtenus de beaux tirages au papier salé viré à l'or, quelques problèmes avec les procédé fer argent et je n'aime pas beaucoup le cyano.
En Suisse tu n'es donc pas loin des ateliers de St Prex ou il y a des maitres en héliogravure. Des gens comme John Goodman y sont allés s'y former, une qualité ultime de cette technique.

En ce qui concerne le procédé avec trame, donc en deux insolations UV successives il faut une source ponctuelle pour ne pas détruire le cloisonnement produit par la trame dans la gélatine pigmentée.
En effet une source uv comme le bancs de tubes produit des rayons obliques qui nimbent la netteté des points opaques de la trame et altèrent le cloisonnement .
Cela dit il y a des héliograveurs qui obtiennent de bons résultats avec une source diffuse mais pour assurer pleinement la qualité de l'image la source UV est fortement recommandée.
Si nous voulons poursuivre cette discussion il faut aller dans les rubriques adéquat en quittant présentations

http://aquatinte.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum