aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Impressions Fortes, l'Estampe en 100 Chefs-d’œuvre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

carlesmitja

avatar
Bonjour a tous. Hier, mes amis et moi nous avons visité l'exposition "Impressions Fortes, l'Estampe en 100 Chefs-d’œuvre", au Musée de Lodève, dans le département de l'Hérault. On offre ce que je qualifie d'une très bonne visite guidé, mais ça dépend de la connaissance de chacun. À mon avis, des Rembrant, Goya, Picasso, Sarto, Goodman et plusieurs autres qui méritent une visite si on a jamais vu de l’œuvre original. Jusqu'au 5 novembre 2017.



Héliogravure, Edward Steichen

Héliogravure, Jon Goodman

http://www.carlesmitja.com

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour Carles
j'étais au courant de cette exposition, je crois que je vais y aller avant la fermeture en novembre.
J'avais il y a quelques années voulu acheter une gravure à Goodman mais le prix était trop élevé pour moi.
Je vois sur la photo le Flat Iron de Steichen, c'est une photo datant de 1906 mais un tirage platine alors qu'en 1903 Stieglitz a prit une photo du flat Iron dont il a tiré une gomme bichromatée mais aussi une photogravure... on ne peut pas lire la légende au bas de la photo exposée.
Peut être que ces deux images du flat Iron on été tirée en photogravure pour figurer dans Camera Work

http://aquatinte.forumactif.com

carlesmitja

avatar
Admin / jean-claude a écrit:Bonjour Carles
j'étais au courant de cette exposition, je crois que je vais y aller avant la fermeture en novembre.
J'avais il y a quelques années voulu acheter une gravure à Goodman mais le prix était trop élevé pour moi.
Je vois sur la photo le Flat Iron de Steichen, c'est une photo datant de 1906 mais un tirage platine alors qu'en 1903 Stieglitz a prit une photo du flat Iron dont il a tiré une gomme bichromatée mais aussi une photogravure... on ne peut pas lire la légende au bas de la photo exposée.
Peut être que ces deux images du flat Iron on été tirée en photogravure pour figurer dans Camera Work

Bonjour Jean-Claude. Selon les crédits du livre de l'exposition, l'héliogravure montré a été tiré à l'Atelier de Saint-Prex en Suisse. La planche a éte preparé aux Etats Unies par Jon Goodman et Richard Benson en 1981 à partir d'un original de Steichen en gomme sur platin (Je crois l'avoir vu exposé au Metropolitan de New York en 1999). Cette planche fait partie d'un ensemble de douze préparées à l'ocassion d'un porfolio édité par Aperture et à 1000 exemplaires dont les douze planches on été aussi même préparées par Goodman et Benson. Tous les tirages on été faits à Saint-Prex.

Au-delà des héliogravures que tu sais m’intéressent spécialement, la visite à l'exposition de Lodève a été une belle journée pour ma réduite éxperience en gravure. Comme dit le titre de l'exposition, il s'agit de chefs-d’œuvre. Ils méritent une contemplation en directe, même en les connaissant aux livres.

http://www.carlesmitja.com

pierre

avatar
Admin
Bonjour Carles,
Tu as raison de faire connaître cette très belle exposition. Nous avons aussi un membre de l'association qui a fait 550 km spécialement pour rejoindre Lodève et ne l'a pas regretté. Il a été surpris de trouver quelques visiteurs avec leur loupes ou compte-fils ce que je n'avais pas vu au mois d'août. Preuve que cette expo déplace du monde passionné autant que des touristes. Et c'est très bien pour la gravure. De très très belles épreuves présentées et, pour ceux qui ne pourront pas se déplacer, un beau catalogue très bien imprimé. Dommage que le très beau Lucas de Leyde ne soit pas reproduit à une meilleure place. Catalogue que j'ai trouvé chez mon libraire de Blois.
Le catalogue des héliogravures parlera plus aux spécialistes, faire la différence entre une héliogravure ou d'une photo originale est plus difficile à appréhender dans un catalogue imprimé en offset.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour
J'avais vu dans les années 80 des héliogravures sorties des ateliers de St Prex.
C'était une grande exposition intitulée "Procédés Procédés" au palais de Chaillot quand il n'avait pas encore été reconverti.
On y voyait des exemplaires de Camera Work, des gravures et des Hélios de Stieglitz, Steichen, Alvin Langdon Coburn, Jon Goodman, une galvanography de Roger Fenton le grain étant obtenu par réticulation de la gélatine puis moulage galvanique.
Une héliogravure de Karl Klic
La cathédrale de Chartres par Charles Nègre, une plaque en 59x80 !
Mon ami Pierre Brochet avait aussi exposé plusieurs belles héliogravures
Y figuraient aussi des tirages platine et gomme bichromatées superbes des pictorialistes. Des tirages platine D'Emerson qui m'ont toujours fasciné....
Quelques "Apache" d'Edward S Curtis extraits de sa publication "The North American Indian Life qui comportait 723 héliogravures hors texte sur papier japon !

Cette exposition inoubliable avait préalablement été présentée à Lausanne au Musée de L'Elysée en 1982.

Comment se procurer le catalogue de l'exposition de Lodève?

http://aquatinte.forumactif.com

pierre

avatar
Admin
Pour les indiens de Curtis ouvrage complet ou pratiquement au musée du Nouveau Monde de LaRochelle et présentation par roulement.

Pour se procurer le catalogue, ton moteur de recherche favori
Impressions fortes, l'estampe en 100 chefs-d'oeuvre
et demander à ton libraire,

Auteur(s) : Florian Rodari - Collectif
Editeur : 5 Continents
Parution : 22/08/2017
Nombre de pages : 175
Nombre de livres : 1
Expédition : 1260
Dimensions : 29.00 x 24.50 x 2.40
Résumé :
Cet ouvrage propose un regard subjectif sur l'art de l'estampe, en évoquant toutes les techniques, depuis les premières impressions sur bois du XVe siècle jusqu'aux inventions plus libres des xixe et xxe siècles. Cette approche libre et sensible tend à favoriser les affinités entre maîtres anciens et créateurs contemporains réunis au sein de cette riche collection constituée, d'un côté, par les grands exemples de Dürer, Rembrandt, Canaletto, Piranèse, Goya, Daumier, Degas ou Bonnard et, de l'autre, par les créations des artistes oeuvrant à l'Atelier de Saint-Prex, en Suisse. Tel est d'ailleurs le but de la Fondation Cuendet qui ne cherche jamais à établir des comparaisons ou à sanctionner des hiérarchies mais à rappeler que les interrogations formelles et les ambitions techniques se répondent depuis toujours, d'oeuvre en oeuvre, en transcendant le temps.

Biographie:
Florian Rodari a une double formation littéraire et d'historien de l'art. Après sept ans passés au Cabinet des estampes de Genève, il dirige de 1979 à 1983 le Musée de l'Elysée à Lausanne. Devenu conservateur indépendant, il organise régulièrement des expositions pour les musées tant en Suisse qu'à l'étranger. Auteur de nombreux ouvrages, il a notamment publié chez 5 Continents Editions Claude Mellan. L'écriture de la méthode (2015).


Format
Relié
EAN13
9788874397709
ISBN
9788874397709
Éditeur
Cinq continents
Date de publication
20/06/2017
Nombre de pages
240
Dimensions
28 x 24 x 2 cm
Poids
1260 g

Mais n'est pas référencé sur le site de l'éditeur…
http://fivecontinentseditions.com/fr/

http://sites.google.com/site/grifeblois/

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Un grand merci Pierre pour ces précisions
Voila qui nous change de la pose de vernis qui ne tient pas sur la plaque...
Je vais commander ce catalogue sans tarder.

A propos de Fenton que j'ai cité et de la réticulation de la gélatine la matière des hélio étaient bien belles autant qu'il m'en souvienne.
je suppose que ce travail n'est pas dans l'exposition de Lodève. Quel dommage que ce soit loin d'ici!

http://aquatinte.forumactif.com

carlesmitja

avatar

http://www.carlesmitja.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum