aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Plaques Tok Solar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Plaques Tok Solar le Mar 6 Juil 2010 - 18:58

cfrot

avatar
Bonsoir à tous,`
Quelqu'un a-t-il déjà utilisé ces plaques photopolymères? elles sont distribuées par JoopStoop.
Quelles sont vos impressions?
Je vais faire un stage samedi sur leur utilisation.
@+
Christophe

http://www.cfrot.com

2 Re: Plaques Tok Solar le Mar 6 Juil 2010 - 19:34

jeanclaude

avatar
Bonjour Christophe, bonjour à tous
Le mieux placé et qui les utilise au mieux c'est notre ami Jean-Philippe Boiteux, (editions.malaxe@gmail.com ) son travail est brièvement présenté dans mon article sur le non toxic (Arts et Métiers du Livre n° 277).
Les plaques photopolymère sont mieux adaptées à la qualité photo que les films photopolymère mais la facture n'est pas la même, x7 à x10 comparé au film.
Si tu vas chez Joopstoop, il serait bien que tu nous racontes ensuite sur ce forum comment cela se passe, notre ami et adhérent Lucas Gazeau ne trouve jamais le temps de nous présenter ces stages malgré mes demandes réitérées.
Transmets lui mon bonjour.
Bon stage.

3 Re: Plaques Tok Solar le Mar 6 Juil 2010 - 23:43

cfrot

avatar
Promis, je ferais un petit compte rendu.
Voici la fiche de presentation du stage:
http://www.joopstoop.fr/pdf/journee_photopolymere.pdf

Pour le cout, j'en suis conscient... 7,5 le 13x18... mais, bon, a voir... quand tu vois le prix de revient d'un charbon ou d'un tirage AZO... d'autant que je vais (forcement) me limiter au petit format (A5, A6)...
"Le prix s'oublie la qualité reste..."
Rolling Eyes
Par contre, Joop Stoop n'a pas l'air super motiver pour organiser le meme type de stage avec l'ImagOn...

@+
Christophe

http://www.cfrot.com

4 Re: Plaques Tok Solar le Dim 11 Juil 2010 - 8:35

cfrot

avatar
En DEUX mots: enthousiamant et motivant!
j'y reviens plus tard!
@+
Christophe

http://www.cfrot.com

5 Re: Plaques Tok Solar le Jeu 15 Juil 2010 - 13:41

jeanclaude

avatar
Bonjour Christophe.
Je réponds sur ce post à ton dernier message sur "présentation formelle"

Bien entendu tu as raison de prendre le photopolymère comme un nouveau matériau pour la création artistique, on peut certainement en faire quelque chose, je ne le nie pas. Mais si on parle du FILM (ImagOn ou autre), la traduction des modelés et des demie teintes n'est en aucun cas comparable aux rendus du platine ou du charbon (je parle photographie évidemment, plus exactement de mon plaisir photographique).
Sans nul doute on peut chercher les bon calages, ce que j'ai fait pendant trois ans, j'ai obtenu quelques bon résultats mais insuffisants pour m'en satisfaire.
En revanche je fais régulièrement pour des amis dessinateurs des reproductions au film polymère de leurs dessins et les résultats sont vraiment bons.
Pour moi la photographie permet d'enregistrer le maximum des subtilités de la lumière et de les magnifier au tirage, le problème du film polymère c'est la pauvreté de l'échelle des gris. J'en ai imprimé des paquets! Peut être en recherchant des courbes savantes dans P.S. peut on améliorer la chose, mais franchement ça ne me passionne pas.

Au sujet des retouches et de ce que tu dis du platine, je ne souscris pas à ta remarque:
Philippe Ayral un maître du tirage platine vient de m'écrire encore récemment qu'il retouche ses négatifs (affaiblisseur, renforçateur etc.) pour lui la matrice est le négatif et l'image l'impression au platine; de même le film polymère gravé est la matrice et l'image l'impression d'encre. Je parlais du retravaillage de la matrice.

Au sujet de "l'interprétation" j'utilisais le terme ironiquement tu l'a bien compris. L'interprétation est bien souvent liée à l'exploitation des particularités du médium, mais dans la mesure ou on le maîtrise; j'avoue ne pas avoir persisté dans cette direction. C'est peut être là la raison de ma désaffection

En effet j'ai cherché dans mes débuts à obtenir avec le film polymère un résultat photographique comparable à l'héliogravure, yapaphoto comme ont dit.

Pour l'estampe, je continue à m'intéresser aux apports du polymère bien que je grave, de plus en plus basiquement avec de plus en plus de conviction. Le burin surtout avec sa lenteur et sa difficulté me ravit. L'encrage, l'essuyage et l'impression s'affinent sans cesse, cela me passionne.
Mais je ne suis pas devenu un adversaire du photopolymère, simplement il ne convient pas à ma conception de l'image photographique

Jean-Claude

6 Re: Plaques Tok Solar le Ven 16 Juil 2010 - 0:56

cfrot

avatar
Je penses, mais je peux me tromper que le photopolymere n'est qu'une étape passive de la formation de l'image, et que le travail doit se faire en amont (un peut comme pour l'interpositif, dans le cas que tu cite de Philippe Ayral...).

Quoi qu'il en soit, pour rester pragmatique, ce soir, j'ai calé mon noir pour la premiere expo sous trame... Wink

Le principal probleme technique que je rencontre, c'est pour la decoupe des plaques... pas encore trouver le(s) bon(s) cutter(s) pour avoir une decoupe nette et surtout bien plane... si tu as des conseils, je suis preneur!

@+

Christophe

http://www.cfrot.com

7 Re: Plaques Tok Solar le Ven 16 Juil 2010 - 8:16

jeanclaude

avatar
Bonjour Christophe
C'est en effet un problème cette nécessaire découpe des plaques (pour mise au format et surtout pour échantillons d'essais).
Comme les bords se courbent plus ou moins à la découpe on a un mauvais contact sous le plateau d'insolation etc.
La meilleure méthode c'est de trouver un massicot à tôle d'atelier, pas du type motorisé car ils sont énormes mais un modèle manuel.
ça se trouve sur ebay, aussi chez les brocantes de matériel typographique. Bruno m'avais donné une adresse, je vais essayer de la retrouver. En général c'est lourd, il faut aller le chercher et aussi payer cash pour des matériels qui ne sont plus aux normes de sécurité et donc officielement interdits à la vente.
Où alors tu achetes aux US, le transport et les taxes de douane augmentent lafacture:
ici: http://www.takachpress.com/access/shear.htm

8 Re: Plaques Tok Solar le Ven 16 Juil 2010 - 9:16

cfrot

avatar
Lucas les coupe au cutters... ca avait l'air simple Rolling Eyes je vais m'entrainer .. et chercher un massicot!
Mais je penses que pour le developpement de la technique, ils devraient vendre des plaques massicotée pour des tailles inferieures!
@+

Christophe

http://www.cfrot.com

9 Re: Plaques Tok Solar le Ven 16 Juil 2010 - 9:20

jeanclaude

avatar
le massicot de Takach est vendu 449 $, ça vaut le coup si tu te lances completement dans cette technique. Il peut servir à couper du papier en épaisseurs et du carton.

10 tirages platine le Mer 17 Oct 2012 - 14:38

gérard R

avatar
Bonjour Jean Claude,
Par "hasard" en cherchant des informations sur le tirage photo par le procédé platine/palladium à partir de films grands formats, je vois votre discussion et une/des questions en découlent.
En partant de fichiers numériques faits avec un Nikon D700, je souhaite les agrandir par impression jet d'encre sur des grands négatifs pour ensuite les insoler par contact. Un ami photograveur qui pratique notamment le photopolymère pour des fabricants d'étiquettes, me propose de sortir ce négatif sur une flasheuse avec une trame d'impression de 200pp. Ce négatif pouvant ensuite être traité comme un négatif jet d'encre et passer dans l'insoleuse UV pour être développé ensuite.
Première question: est ce que ce que je vous raconte vous parle et suis assez clair dans mes explications? cette technique vous est elle familière ou vous parait elle réalisable?
Ce que vous dites au sujet des plaques polymères sur la photographie m'intéresse mais je ne comprend pas tout bien de quoi il est question.
Si vous pouviez me répondre.
Merci d'avance et bonne journée.

11 Re: Plaques Tok Solar le Mer 17 Oct 2012 - 17:46

jeanclaude

avatar
Bonjour Gérard
Oui je suis un peu familier de ces questions j'ai encore fait des essais d'impression sur transparent ce matin même, dans le but de faire des tirages charbon. Comme je fais du grand format en argentique je scanne et ensuite je suis dans le même cas que toi avec un fichier numérique
Cette question de remplacer les grands négatifs argentiques par des tirages jet d'encre est à l'ordre du jour depuis pas mal d'années. Il y a beaucoup de méthodes plus ou moins compliquées la plus ancienne toujours valable par Dan Burkholder http://www.danburkholder.com/Pages/main_pages/book_info_main_page1.htm

mais il y en a bien d'autres Mike Ware, Marc Nelson (très complete et sophistiquée) et d'autres dont j'oublie le nom. La méthode Burkholder est un peu obsolete du fait que du temps où il a travaillé la question les encres étaient des colorants (dye inks) beaucoup moins denses aux rayons U.V. que les encres à pigments d'aujourd'hui type ulltrachrome, d'ailleurs toujours à cette époque Dan Burkholder conseillait de s'adresser à un flasheur pour faire ces négatifs, ce qu'il me semble tu voudrais faire. Son livre en anglais a le mérite de définir pas mal de notions dans le domaine.
Le problème est que les flasheuse disparaissent de plus en plus et c'est dommage car l'opacité aux UV est importante. Pour les contacts au platine Paladium il faut un gradient important, quelquefois difficile à obtenir avec des impressions jet d'encre sur transparent (Pictorico aux USA, Copy-jet en Europe ou
J'ai un ami à Bourges qui fait faire tous ses négatifs pour gomme bichromatée par un flasheur mais d'une part le contraste pour la gomme est bien plus faible que pour le palladium, et d'autre part la gomme est plus tolérante il y à donc de la mise au point à faire entre ta pratique et le flasheur. http://www.erickmengual.com/

En ce qui concerne le photopomyère c'est un autre domaine qui n'est pas directement transposable pour les procédés en ton continu. Et puis on expose sous un positif comme pour l'héliogravure.
Voila j'espère t'avoir un peu aidé.
cordialement

12 Re: Plaques Tok Solar le Mer 17 Oct 2012 - 22:04

gérard R

avatar
Bonsoir Jean-Claude et merci de ta réponse rapide,

Mon petit problème (qui en fait en est un gros) c'est que je ne lis pas l'anglais et comme la plupart de la littérature sur ces sujets est dans cette langue...
Je vais faire l'essai de cette technique que me propose mon ami photograveur, l'intérêt c'est que je vais pouvoir "profiter" de tout son matériel d'insolation et comme il à un local à côté je pourrais développer tout de suite après.
Merci pour le site de Erick Mengual, très bien documenté.
Bonne soirée et à bientôt sur ce forum.

13 photograveur le Mer 17 Oct 2012 - 22:47

pierre

avatar
Admin
Avec Adobe qui veut tuer le postscript pour promouvoir Acrobat,
Avec les flasheuses qui n'ont pas de pilotes mis à jour pour les derniers systèmes d'exploitation,
Avec les vieux micros qui lâchent quand ce ne sont pas les flasheuses,
Avec le CTP qui élimine le film donc les fabricants,
il a aussi falloir trouver d'autres moyens de substitution.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

14 Re: Plaques Tok Solar le Jeu 18 Oct 2012 - 9:08

jeanclaude

avatar
Bonjour Pierre
Tu as raison mais là où travaillent encore des flasheurs autant les aider à vivre encore un peu.
Il est prévu à Nevers en novembre une rencontre de gommistes, pas des débutants mais des praticiens au top et à cette occasion A Gayster nous présentera sa manière de faire des négatifs numériques jet d'encre, il est bien rodé sur le sujet tirant des cyanotypes et des kalitypes depuis plusieurs années.(le nombre de participants est limité et la liste est fermée)

Notre ami Claude Plessier utilisait couramment des transparents postifs jet d'encre pour ses héliogravures.

L'avantages général est d'avoir des films beaucoup plus transparents que le films argentiques donc pas de voile...variable.. et des temps d'exposition plus cours et constants si on est bien calé.
L'inconvénient c'est le temps passé sur informatique, les cartouches d'encre, l'obsolescence des machines et des logiciels, on passe déjà beaucoup de temps devant les écrans.
Et puis franchement quand on a son image numérique "idéale à l'écran" le retour a l'analogique est un peu paradoxal.

Pour en revenir à la question de Gérard, je connais d'excellent tireurs sur platine/palladium mais ils travaillent tous en analogique:
http://www.platine-palladium.com/

http://payral.pagesperso-orange.fr/

15 Plaques tok solar le Jeu 18 Oct 2012 - 12:33

jacky

avatar
Bonjour chez les imprimeurs les flasheuses n'existent pratiquement plus le ctp les a remplacées en 2003 quand j'ai pris ma retraite j'avais une flasheuse 4 poses et un banc
AGFA ESCOPHOT Automatique impossible de les revendre,il a fallu passer par le démontage et mise aux encombrants le laser de la flasheuse venait d'être changé
70 000 francs de l'époque à mon grand regret car il me serait bien utile en ce moment pour les films jet d'encre ils ne sont pas encore arrivés en qualité de l'analogique à bientôt JACKY

http://pagesperso-orange.fr/atelierdartiste/cariboost1/index.HTM

16 Re: Plaques Tok Solar le Jeu 18 Oct 2012 - 19:44

jeanclaude

avatar
Bonsoir Jacky
Il est vrai que les film des flasheuses étaient de grand qualité pour les procédés, j'ai vu des platines et des charbon tirés magnifiquement à partir de ces film.
Les films transparents sous jet d'encre demandent beaucoup de mise au point et ne semblent jamais simples à réaliser, il faut faire ses propres courbes et chacun y va de sa méthode. Quand aux résultats je n'ai pas d'opinion faute de pouvoir faire une comparaison sur une image précise.
amicalement
PS je ne t'ai jamais répondu au sujet du Puretch faute de retrouver des notes. Désolé, il faut que tu fasses tes propres essais, as tu obtenu de bons résultats?

17 Il ne reste plus... le Ven 19 Oct 2012 - 11:29

gérard R

avatar
... qu'a essayer. Je commande un kit de palladium avec François Croizet (rencontré virtuellement par "hasard" et sur Galerie-photo) et puis, si ça vous intéresse, je vous tiendrai informé de mes réussites mais aussi de mes déboires, de mes rêves en bleu et ceux tout en noir.
Sachez que je ne comprend pas tout de vos débats mais la musique de fond qui s'en dégage m'est agréable et mon cerveau me dit de persévérer à vous lire.
Bonne journée à vous

18 Re: Plaques Tok Solar le Ven 19 Oct 2012 - 13:17

jeanclaude

avatar
Bonjour
Mes amitiés à François, c'est un copain du grand format

19 Re: Plaques Tok Solar le Mar 23 Oct 2012 - 14:53

Lise

avatar
Bonjour,
Effectivement les films photopolymères ne donnent pas la qualité de l'héliogravure. Dans mon cas, comme cette dernière méthode ne se pratique pas chez nous ( Québec)
et que les ateliers ne sont pas équipées pour, je me suis rabattue sur les films photopolymères. Dans ma pratique, l'altération de l'image photographique par la perte subvenant lors de la préparatation de l'image et à la solaristion servent bien à mon propos. J'ai même utilisé l'acier comme matrice car les morsures sont plus aléatoires que sur le cuivre.
Ceci dit j'aimerais bien apprendre le procédé au charbon et l'héliogravure.
Lise

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum