aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Présentation "formelle"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Présentation "formelle" le Dim 4 Juil 2010 - 0:51

Bonjour à tous,
Une petite présentation ne fait jamais de mal!
Je m'appelle Christophe Frot, avant tout photographe, passionné par un certain nombre de procédés anciens et alternatif, mais très interressé par les techniques d'impression... je commence doucement les procédés de type -douce et tente d'utiliser les photopolymères (je dis bien "tente" car pour le moment, rien de concluant...). Bref, débutant integral dans ce domaine immense et passionnant qu'est l'estampe.
@+
Christophe

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cfrot.com

2 Re: Présentation "formelle" le Dim 4 Juil 2010 - 9:45

Bonjour Christophe, bienvenue sur le forum aquatinte.
Tu vas trouver ici des nontoxiqueux et des polymèreux, mais d'autres aussi qui utilisent les matériaux traditionnels. On s'entend bien sans s'empoisonner mutuellement avec des propos acides.
C'est normal au début de connaître des échecs avec le photopolymère.
Avant tout, ne cherche pas comme je l'ai fait autrefois à obtenir dés le début des résultats "photographiques", je veux dire demies teintes subtiles etc. ça viendra. Commence par des images au trait sur du calque , puis ajoute du lavis d'encre de chine plus ou moins diluée pour des a-plats et ensuite passe aux positifs photographiques.
Les étapes difficiles au début sont:
1 le laminage du film polymère sur le cuivre
voici ma façon de procéder, (d'autres la trouveront mauvaise, mais moi ça marche à tous les coups) c'est la première méthode K Howard "on toxic printmaking"- livre jaune

Pour cela je te conseille de dépolir légèrement ton cuivre avec un abrasif très fin (papier 600 ou 800), l'adhérence sera meilleure.

tu poses ta plaque face dépolie au dessus sur une surface propre (ex: le plateau de la presse et en attendant la suite recouvre là avec une feuille quelconque pour empêcher tout dépôt de poussière qui est l'ennemie du lamineur)

A la lumière atténuée (lampe jaune ou simple incandescence 40 watts) tu découpes un morceau de film un peu plus grand que ta plaque, dépassant d'environ deux cm sur tous les cotés, tu le poses sur une surface propre coté mat au dessus, tu enlèves le film protecteur mat et tu le mets de coté pour la suite.(à partir d'une petite entaille aux ciseaux dans un coin et déchirure manuelle du dit coin)

tu pulvérises de l'eau additionnée d'alcool sur toute la surface du film qui se trouve alors recouvert de gouttelettes

Tu soulèves ce film et tu le poses progressivement sans faire de plis sur ton cuivre. S'il y a des bulles tu re-soulèves et tu reposes etc. quand c'est parfait tu retournes le tout sur le plateau de la presse: cuivre au dessus film au dessous

Tu poses comme tu peux le mylar mat de protection sur le tout afin de ne pas coller aux langes le film qui dépasse de la plaque .

Tu passes sous la presse en pression modérée et TRES LENTEMENT. Ensuite du décolle le mylar mat direction poubelle, tu tranches les bords de film au cutter, cuivre au dessus comme guide. C'est prêt pour l'insolation. Sous une HPR à 70 cm environ 5 minutes sous une image au trait. PAS BESOIN DE METTRE DANS UNE "ARMOIRE DE SÉCHAGE" la vedette d'Enrik Boegh...

La suite au prochain numéro, salut à toi

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

3 Présentation "formelle" le Lun 5 Juil 2010 - 18:51

Bonsoir à tous,

Je suis particulièrement ravi de voir Christophe FROT se glisser dans nos rangs . C'est un photographe de talent que je connais depuis pas mal d'années et surtout c'est un grand spécialistes des procédés alternatifs.

Maintenant si il veut donner dans le polymère......... il est foutu pour la médecine...AH!AH!AH!

Ne tombe pas dans ce "TRUC" Christophe,...... mets -toi à l'héliogravure!!!!!!!

Bonne soirée et encore une fois bienvenue à Christophe...

Claude PLESSIER



Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

4 Re: Présentation "formelle" le Mar 6 Juil 2010 - 18:48

Merci de votre accueil!

Ne t'inquiète pas Claude, comme toutes les drogues, je tomberai dedans et viendrai un jour à l'hélio Embarassed Wink

@+

Christophe

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cfrot.com

5 Re: Présentation "formelle" le Mer 14 Juil 2010 - 15:32

Bonjour
J'ai définitivement renoncé à tirer une photographie à partir de film photopolymère, à moins de faire plusieurs plaques en repérage et encore, on obtient un mauvais tirage qu'on peut dire "interprété" pour se consoler du résultat.
Cependant on peut emprunter une photographie entière ou en partie pour créer un mélange, pardon une COMPOSITION "intéressante" avec d'autres éléments graphiques, pourquoi pas, mais ce n'est pas ma tasse de thé comme disait l'autre. Je préfère en ce cas graver ou dessiner. Je trouve en revanche le film polymère une bonne solution pour ajouter des motifs, des matières, des plages colorées, les combinaisons sont innombrables et rapidement réalisées.
En ce qui concerne les plaques photopolymère c'est trop cher pour le plaisir que je pourrais en tirer et c'est finalement aussi compliqué que l'héliogravure et surtout le retravaillage n'est pas convaincant. Des graveurs disent "tant qu'il y a du cuivre il y a de l'espoir", la plaque polymère en offre peu - c'est mon avis, on peut heureusement ne pas être d'accord. -

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Présentation "formelle" le Mer 14 Juil 2010 - 23:14

Evidement, je ne suis pas d'accord Jean Claude Wink
Je penses qu'il s'agit d'un nouveau support et qu'il faut donc chercher son utilisation optimale, son interpretation, son langage (cela me rappelle le debat typiquement photographique de la comparaison impression numerique et tirage baryté...).
Ce n'est pas de l'helio, ce n'est pas de la gravure "traditionnelle", c'est autre chose... une technique de plus a la palette!
Apres, il faudra trouver les bons calages, les bonnes metho pour obtenir exactement ce que l'on recherche avec ce media...
L'absence de possibilite de retouche n'est personnellement pas un probleme meme si elle frustre, je le comprend, le graveur de formation( retouche-t-on un platine ?)...
Quand a l'aspect "interpreté" ou "pictorialiste" de l'image, il suffit de l'assumer voire de le rechercher...ne fait t'on pas la meme chose avec un bromoil ou une gomme, techniques que tu maitrises parfaitement Wink
Apres, si on reussi a trouver un resultat plus photographique ou plus proche de ce qu'on obtient avec d'autre technique comme l'helio, tant mieux, mais la comparaison restera AMHA inutile...
A propos de reperage: http://www.nontoxicprint.com/perfectregistration.htm
@+
Christophe

Voir le profil de l'utilisateur http://www.cfrot.com

7 Re: Présentation "formelle" le Jeu 15 Juil 2010 - 13:54

Bonjour Christophe, je te réponds sur le post "tok solar, plus indiqué il me semble.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Présentation "formelle" Aujourd'hui à 11:12

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum