aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Belle Ouvrage: Etude d'une gravure de 1925, mesure des tailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Hippocratos

avatar
Bonjour à tous,
J'ai eu la chance d'avoir eu sous les yeux un plaque datant de 1925, de mon arrière grand-père.
J'en ai profité pour l'observer et prendre quelques mesures:
Dimensions: 152 x 199 x 2,4 mm poids 422 g.
le biseau donne une idée de la qualité des plaque de l'époque:



et l'image




Nous allons observer la zone très sombre sous le toit, appelée N° 4

Plaque




Impression



l'aspect au microscope: photo avec échelle




Conclusion:

L’obtention de noirs très intenses est plutôt lié au caractère très serrées (30 à 100 µm) des tailles plutôt qu'à leur profondeur. 50 à 70 µm est une profondeur très courante sauf pour les zones très claires où les tailles sont plus espacées (200 à 300 µm) et moins profondes (10à15 µm)

Réédition le 13/382017 (Modification des échelles)

Mots clé: Plaque ancienne, noir, microscopie, microphotographie, mesures



Dernière édition par Hippocratos le Lun 13 Mar 2017 - 13:07, édité 3 fois

http://eauforte.blogspot.fr/

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour
Merci de cette étude intéressante.
comment t'y prends tu pour mesurer la profondeur des tailles? j'ai  pratiqué la microscopie, en amateur, faisant partie d'un groupe passionnant et sympathique Smile :
Le naturaliste     www.lenaturaliste.net/


je sais mesurer des distances au micromètre mais pour la profondeur, perpendiculairement à la plaque je ne connais pas la méthode.

http://aquatinte.forumactif.com

carlesmitja

avatar
S'approcher à l’intérieur du moyen. Un très bon travail. Seulement un point. Avec les images sur le réseau il est meilleur d'y ajouter une échelle graphique avec des unités de mesure, comme tu l'as fait dans la première image. L'augmentation au microscope c'est l'augmentation sur le CCD ou sur l'écran relié à l'appareil, selon les modèles. Mais cette chiffre d'augmentation c'est pas une aide dans l'écran de chacun car l'augmentation réelle qu'on va voir sur l'écran elle dépend de la taille des pixels de l'écran. En étant le nombre de pixels du fichier d'image une quantité fixe, la visualisation sur chaque écran prendra une taille différente selon la taille de leur pixels. Bravo pour de très belles images!

http://www.carlesmitja.com

4 mesurer la profondeur des tailles le Lun 13 Fév 2017 - 19:45

Hippocratos

avatar
Admin / jean-claude a écrit:Bonjour
Merci de cette étude intéressante.
comment t'y prends tu pour mesurer la profondeur des tailles? j'ai  pratiqué la microscopie, en amateur, faisant partie d'un groupe passionnant et sympathique Smile :
Le naturaliste     www.lenaturaliste.net/


je sais mesurer des distances au micromètre mais pour la profondeur, perpendiculairement à la plaque je ne connais pas la méthode.

J'ai la chance de posséder un microscope très performant dont je n'utilise que les objectifs x 100 et x 200 avec un vis micrométrique que j'ai calibrée avec une lame standard (1 mm d'épaisseur) coloré au feutre rouge d'un coté et bleu de l'autre. On voit que la profondeur de 1 mm correspond à 700 graduations

Avec l'objectif de x 200 plus précis, je fais la mise au point sur la surface de la plaque puis sur le fond de la taille en notant la variation de la vis et le tour est joué







Dernière édition par Hippocratos le Mar 14 Fév 2017 - 13:31, édité 1 fois

http://eauforte.blogspot.fr/

Admin / jean-claude

avatar
Admin

http://aquatinte.forumactif.com

Hippocratos

avatar
Bonjour Jean-claude
Je  vois que tu es très bien équipé. Pour faciliter la lecture, j'ai mis plusieurs repères sur la vis (on en voit un rouge) .
Si tu n'as pas de système simple pour les photos, tu peux facilement les faire à travers l'objectif en utilisant une bague d'adaptation coupée à la bonne longueur dans un tube de PVC, pour éviter les mises au point fastidieuses. Je les fais ainsi à la volée, avec mon téléphone, avec une excellente qualité et 3.6 méga. Je n'utilise la caméra montée sur trinocculaire que pour les mesures. Cette caméra me sert surtout pour les mesures en mycologie.

Pour changer de la gravure :

Amanite des jonquilles (dimensions des cellules du voile, petites taches blanches du chapeau), un champignon non comestible qui n’intéresse que les fadas de la mycologie dont je fais partie.

http://www.amfb.eu/Myco/Myco-microscopie/Cuticules/Pages/Amanita-junquillea2.html


http://www.francini-mycologie.fr/LA_PAGE_DU_DEBUTANT/Amanita_junquillea.html


Amitiés
Philippe

http://eauforte.blogspot.fr/

Hippocratos

avatar
carlesmitja a écrit:S'approcher à l’intérieur du moyen. Un très bon travail. Seulement un point. Avec les images sur le réseau il est meilleur d'y ajouter une échelle graphique avec des unités de mesure, comme tu l'as fait dans la première image. L'augmentation au microscope c'est l'augmentation sur le CCD ou sur l'écran relié à l'appareil, selon les modèles. Mais cette chiffre d'augmentation c'est pas une aide dans l'écran de chacun car l'augmentation réelle qu'on va voir sur l'écran elle dépend de la taille des pixels de l'écran. En étant le nombre de pixels du fichier d'image une quantité fixe, la visualisation sur chaque écran prendra une taille différente selon la taille de leur pixels. Bravo pour de très belles images!  

Merci Carles, pour ton commentaire très aimable, tes conseils, un peu techniques pour moi, mais je vais travailler !!

Félicitations pour cette distinction internationale, et aussi pour le fait que tu partages ton expérience sur ce Forum.

Les mesures sont faites avec un programme fournis avec la caméra Euromex  et pas avec une échelle micrométrique, ni sur des photos observées sur un écran. La fréquentation de Marcel Lecomte en microscopie mycologique m'a appris quelques bases mais je ne suis pas sûr de tout comprendre. Dans mon expérience de mycologue, j'ai pu observer que mes mesures de spores de basides etc... son identiques à celles des autres membres de notre groupe.

Je crois qu'avec le programme Euromex que je possède, je peux afficher sur l'image une échelle micrométrique.Je vais voir cela.

Je fais tout cela pour mieux comprendre, à partir d'une belle gravure, comment mordre les plaques. J'utilise l'électrolyse qui offre une morsure nette, verticale sans élargissement des bords des tailles. Cet élargissement est lié au fait que le vernis se décolle quand on utilise un voltage important.
Aucun souci avec un voltage de 1 ou 2 volts qui nécessite un temps moyen de morsure de 60 à 30 mn respectivement.
J'ai mordu hier une plaque dégraissée au "Soja" avec 10 volt. Le vernis tient parfaitement après 3 heures mais se décolle (un peu) après 9 heures. Par contre, le bain de sulfate de cuivre s'est troublé avec des dépôts marrons qui je pense, correspondent à une "dissolution" des couches superficielles du vernis. D'autres études sont nécessaires pour confirmer cela. Il me faudrait un chimiste pour analyser le surnageant, et ensuite tout un institut de recherche !!! Les compétences intellectuelles me manquent !


Tout ceci n'a pas la rigueur scientifique que tu sembles maitriser. Je n'ai reçu qu'une formation limitée à la médecine!

Encore merci de partager ton savoir avec nous et donc de nous attirer du coté de la rigueur.

Amitié
Philippe

Ref:  La gravure par électrolyse



Dernière édition par Hippocratos le Mer 15 Fév 2017 - 10:04, édité 2 fois

http://eauforte.blogspot.fr/

carlesmitja

avatar

Félicitations pour cette distinction internationale, et aussi pour le fait que tu partages ton expérience sur ce Forum.

Les mesures sont faites avec un programme fournis avec la caméra Euromex  et pas avec une échelle micrométrique, ni sur des photos observées sur un écran. La fréquentation de Marcel Lecomte en microscopie mycologique m'a appris quelques bases mais je ne suis pas sûr de tout comprendre. Dans mon expérience de mycologue, j'ai pu observer que mes mesures de spores de basides etc... son identiques à celles des autres membres de notre groupe.

Je crois qu'avec le programme Euromex que je possède, je peux afficher sur l'image une échelle micrométrique.Je vais voir cela.

Tout ceci n'a pas la rigueur scientifique que tu sembles maitriser. Je n'ai reçu qu'une formation limitée à la médecine!

Encore merci de partager ton savoir avec nous et donc de nous attirer du coté de la rigueur.

Amitié
Philippe

Merci pour tes mots, Philippe. Est l'avantage d'avoir une certaine âge.

Amitiés, Carles

http://www.carlesmitja.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum