aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Peut-on bruler le vernis sans risquer d'altérer ses qualités ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour,

https://youtu.be/EI0Rbe7iUTw

Dans cette vidéo qui semble bien sérieuse, vers 1 mn 40, Pascale Grimpard fait bruler son vernis (Ultraflex) sur sa plaque de zinc, en indiquant que ça lui permet de ne pas attendre les 24 heures de séchage

Utilisez vous cette méthode ? As t elle des inconvénients (mis à part la dangerosité du bec de gaz ?) et pourquoi si ça marche, n'est-elle pas plus diffusée ?

Amitiés
Philippe

Voir le profil de l'utilisateur http://eauforte.blogspot.fr/
Bonsoir
Oui bien entendu il faut éviter de trop chauffer et encore plus grave de bruler le vernis qui perd ses qualité de résistance à l'acide.

Maintenant si cette artiste préfère bruler son vernis c'est son affaire, elle peut aimer les accidents...je ne parle pas des brulures corporelles ou incendies.

Ce qui est étonnant c'est que les vernis liquides ont la propriété de sécher très vite, quelquefois trop vite pour un couchage régulier sur une plaque de grand format.
Devoir attendre plusieurs heures voir une nuit pour le séchage peut résulter d'une malheureuse confusion entre la pose de vernis et la confection d'une pizza.

On peut à la fin du couchage au pinceau chauffer prudemment la plaque non pas pour accélérer le séchage mais pour uniformiser la couche, on voit une petite vapeur se former quelques secondes au dessus de la plaque c'est le solvant qui se vaporise.

il est d'un grand intérêt d'apprendre l'usage du vernis dur en boule égalisé au rouleau de caoutchouc quand on a "pris le coup" c'est une technique intéressante, la couche est fine et le séchage quasi immédiat

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

pierre

avatar
Admin
Brûlé, au mieux il sèche trop, problèmes d'adhérence, écaillage au passage de la pointe. Et s'il est trop épais, il se rétracte comme un vernis craqueleur. Par contre j'aime bien, juste frais, mais pas liquide, reflet encore mat, juste avant évaporation complète, enfumer la plaque. Le coup de chaleur aide à égaliser la couche, enfumer dans l'assez frais permet d'incorporer le noir de fumée, on ne l'a donc pas en surface qui reste sur les doigts.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum