aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

essais puretch et DK3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 essais puretch et DK3 le Ven 14 Oct 2016 - 15:02

Bonjour,

Après de nombreuses hésitations, j'ai finalement acheté une Canon Pixma iP 8750 (comme celle de Jean-Claude). Je sais qu'elle a des lacunes au niveau de l'impression des noirs (en fait elle imprime en couleurs, quel que soit le réglage), mais comme j'avais auparavant une Pixma iP4000 à laquelle j'étais habituée et qui m'avait rendu de bon services pendant plus de 10 ans (ne prenez pas de cartouches génériques Crying or Very sad ), j'ai préféré rester sur la même marque afin aussi d'assurer la compatibilité avec mes autres appareils. Ce n'est pas un plaidoyer pour Canon, plutôt une solution de facilité pour moi car je n'avais pas envie de m'adapter à un système complètement différent.

J'ai réalisé des bandes tests avec différents tramages, sur DK3 et Puretch, pour ne plus avoir à fouiller dans mes notes pour retrouver mes temps d'insolation et mes réglages de tramages.
Je vous en fais part, et serais reconnaissante pour vos commentaires, car j'ai du mal à comprendre certains résultats.

Je suis partie de cette échelle de gris (Merci Carles et Jean-Claude)


ESSAIS AVEC LE DK3:
Réglage Photoshop courbes sortie 70, Tramage en bitmap 480 diffusion. Les niveaux les plus foncés sont les seuls visibles, quoi que trop clairs.
Pour référence, voici le typon:



1)Exposition 2min30sec
J'en conclus donc que l'exposition est trop longue.

2)Exposition 1min30sec
Plus de valeurs de gris dans les clairs, mais le noir est crevé. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi il n'y était pas à mon premier essai à 2min30sec.
Je tente donc un nouvel essai à un temps inférieur.

3)Exposition 1min
Les valeurs de gris dans les clairs sont équivalentes, mais meilleures dans les tons foncés, même si c'est encore insatisfaisant.



Comme mon but premier dans l'immédiat est d'insoler des textes avec le DK3, j'en reste là pour l'instant et continue mes essais avec le Puretch.

ESSAIS AVEC LE PURETCH:

DIFFUSION:
1)Les essais avec la même trame en diffusion que celle utilisée précédemment de donne rien de satisfaisant.
Les foncés sont trop noirs, les tons clairs sont trop clairs. Après plusieurs essais avec des expositions différentes, j'abandonne...


DEMI-TEINTES:
Réglages Photoshop trame courbe de sortie 70, Tramage 1/2 teintes cercle 90/45.
1) Exposition 3min30sec
C'est le temps minimum qui donne de bons résultats sur l'échelle de gris.
  MORSURE: 30 mn donne de meilleurs résultats (échelle plus large dans les tons clairs, noir plus foncé) que 20 min.


2) Exposition 4min
MORSURE: 40min
Trop clair, échelle moins large dans les tons clairs.

Je dois avouer que je ne comprends pas toujours les rendus, surtout avec le DK3.
Des essais avec la trame aléatoire m'ont complètement dépassée, je les retenterai plus tard.
Pour l'instant, les rendus avec le Puretch en demi-teintes me contentent parfaitement, car je ne recherche pas la finesse du grain.
J'aime bien le côté "vieux journal" de la demi-teinte et je retravaille mes plaques avec des techniques de gravure plus traditionnelles et des variations de couleur en viscosités.

Mais j'aimerais tout de même comprendre et essayer de maîtriser à peu près l'ensemble, de façon entre autres à pouvoir adapter les techniques à mes différentes recherches plastiques.

Merci pour vos remarques et conseils.
Sonia

Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

2 Re: essais puretch et DK3 le Ven 14 Oct 2016 - 17:37

Bonjour Sonia
J'ai déplacé ton gros travail ici dans "la gravure non toxique" rubrique plus appropriée pour ces essais.
Je n'ai pas encore lu en détail mais je reste surpris de ton échec (temporaire) en DK3.
Je rappelle pour ceux qui ne sont pas au courant que le DK3 est un des films photopolymère du marché, il y en a d'autres comme par exemple l'imagOn.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

3 Re: essais puretch et DK3 le Ven 14 Oct 2016 - 17:43

Merci jean-Claude,

Merci d'avoir déplacé mon message, en effet je m'apprêtais à te demander de le faire car j'ai fait une erreur de manipulation (je crois que c'est cette souris tactile qui me fait des misères), en effet je continuais la discussion dans le topic sur les imprimantes.
Si tu veux tu peux le remettre à sa place et supprimer cette série de messages afin de "mettre un peu d'ordre".

Merci!
Sonia

Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

4 Re: essais puretch et DK3 le Ven 14 Oct 2016 - 18:57

Bonsoir
Dans ton premier essai avec le DK3 et 2m30 d'insolation contrairement à ce que tu écris tu as bien des crevés dans la plage de noir de ton échelle.

Il serait utile que tu précises comment tu dépouilles le polymère avec l'eau carbonatée.

tu laisses reposer dans le bain et combien de temps ?
ou
tu passes une éponge après combien de temps et pendant combien de temps ?
ou
tu pulvérises l'eau carbonatée (une bonne méthode avecf le Puretch) ?

Pour le DK3 avec trame aléatoire (analogique préciserait Mitja) ton transparent image positive doit être en ton continu et non pas tramé. Est-ce bien le cas?
De plus il ne faut pas appliquer de "courbe"  à 70% dans ce cas. j'ai mis courbe entre "" car il s'agit d'une droite et non pas d'une courbe de linéarisation spécifique à chaque procédé.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

5 Re: essais puretch et DK3 le Dim 16 Oct 2016 - 11:22

Une question. Le DK3, il s'agit d'un film réserve sur cuivre com le Puretch ou un film épaisse com les plaques Toyobo?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

6 Re: essais puretch et DK3 le Dim 16 Oct 2016 - 14:02

Bonjour Mitja
le DK3 est un film photopolymère plus épais que le puretch. Il est en fait assez semblable à l'ImagOn produit par Dupont à l'origine.
Il s'utilise en 'non etch" un peu comme les plaques Toyobo mais en beaucoup moins épais, ce qui rend difficile le rendu d'une gamme de gris dans une si faible épaisseur.
Pendant quelques temps ImagOn a produit un ImagOn PRO qui était plus épais mais malheureusement mal conditionnée et qui présentait un aspect ondulé. J'en avais commandé chez Polymetaal et n'ai jamais pu l'utiliser.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

7 Re: essais puretch et DK3 le Dim 16 Oct 2016 - 18:37

Bonjour Sonia et Jean-Claude, bonjour à tous. J'ai pas jamais travaillé avec photo-polymère en profondeur. Je connais seulement le Puretch avec morsure. Mais il y a des choses que je comprends pas bien dans les explications de Sonia. Si le DK3 on l'utilise en profondeur, c'est pour quoi qu'on imprime en bitmap? En plus de la recherche du meilleur temps d'exposition, les problèmes avec les noirs semblent-ils provenir de l'absence de trame. Le bitmap c'est une forme de créer la plage de gris, mais il suffit pas pour retenir de l'encre dans un noir. La sortie du 70% de noir seulement sert à limiter le rang de densité total. Sans trame, le noir est plat et peut pas retenir de l'encre pendant l'essuyage. Ou suis je trompé?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

8 Re: essais puretch et DK3 le Lun 17 Oct 2016 - 15:16

Bonjour
Mitja et Sonia, juste il y a une heure je viens d'imprimer une plaque de cuivre laminée avec du DK3 . Je n'avais pas fait cela depuis deux ans !
.
Je l'ai insolée ce matin une première fois sous la trame analogique E. Dove 3minutes 30 secondes (lampe Olec halogene 1 Kw

insolée une deuxième fois sous un positif jet d'encre en ton continu (pas de bit map) - printer Canon 8750)            1 minute et 15 secondes.

Dépouillement dans un bain de carbonate de soude à 1% température 20°C pendant 8 minutes avec agitation du bac pour renouveler le carbonate en contact avec le polymère
Rinçage 1 minute sous le robinet d'eau courante pour faire partir le polymere dissout (couleur bleue)  (*)
nappe de vinaigre sur la plaque pendant 30 secondes, rinçage et séchage à l'air comprimé.
Exposition aux UV (soleil intense cet apres midi) 20 minutes pour durcir le polymère.

Tirage sur Hanhemuhle avec de l'encre grasse Charbonnel 81 additionnée d'huile claire pour augmenter sa fluidité + un peu de Easy wipe

Mon impression est détaillée mais le contraste est beaucoup trop fort. Les gris ont disparu
J'avais écrit qu'en non etch (profondeur dans le photopolymère) il n'est pas nécessaire d'appliquer une courbe         ( pour réduction du contraste) mais peut être que j'ai oublié et qu'il faut un film diapositif avec faible contraste.

Bref je dois d'abord refaire un essais dans mes mêmes conditions opératoires avec une gamme de gris en % et une gamme de gris sur laquelle j'ai réduit le contraste.
Le bon tunning c'est sans doute de déterminer la courbe que je dois appliquer sous PhotoShop, plutôt que la droite à 70%

(*) je crois préférable au rinçage de projeter de l'eau assez fort sur la plaque avec un pistolet genre aérographe pour bien enlever dans les cavités (les tailles)le polymere dissout par le carbonate. C'est plus puissant que je jet sous le robinet.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

9 Re: essais puretch et DK3 le Lun 17 Oct 2016 - 19:40

C'est vraie Jean-Claude. Cette question de les courbes donnerait pour une dissertation. Mais le forum est pas le meilleur lieu. En bref et après les expériences avec le Puretch et plus récemment avec l'hélio, je pense qu'il faudrait utiliser toujours deux courbes. La première, une "courbe" en ligne droite pour régler la plage de gris (dynamic range ou optical density range). Dans ce cas, elle dépend de l'imprimante, l'encre, le support d'impression et la technique concernée. Chaque système peut admettre une plage donné et en général, en imprimant la plage de valeurs de gris des pixels du numérique donne une plage plus étendue qu'il faut comprimer. La seconde courbe elle a comme objectif linéariser l'échelle de gris et peut avoir un tracé particulier de chaque technique. C'est vrai que du point vu mathématique on les pourrait assembler, mais en pratique, je les applique par séparé.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

10 Re: essais puretch et DK3 le Jeu 20 Oct 2016 - 9:52

carlesmitja a écrit:Mais il y a des choses que je comprends pas bien dans les explications de Sonia. Si le DK3 on l'utilise en profondeur, c'est pour quoi qu'on imprime en bitmap? En plus de la recherche du meilleur temps d'exposition, les problèmes avec les noirs semblent-ils provenir de l'absence de trame. Le bitmap c'est une forme de créer la plage de gris, mais il suffit pas pour retenir de l'encre dans un noir. La sortie du 70% de noir seulement sert à limiter le rang de densité total. Sans trame, le noir est plat et peut pas retenir de l'encre pendant l'essuyage. Ou suis je trompé?  

Bonjour Carles,

Mais si, j'avais bien tramé sur Photoshop "Tramage en bitmap 480 diffusion"
Et j'avais baissé à 70% pour que toutes les valeurs soient tramées justement.

Sonia

Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

11 Re: essais puretch et DK3 le Jeu 20 Oct 2016 - 10:21

Sonia
Quand on travaille en profondeur avec le DK3 ou un autre film épais (épais pour le distinguer du Puretch qui lui travaille en tout ou rien) il faut un transparent image  positif en ton continu, il ne faut pas le tramer. Il faut l'imprimer normalement en haute définition sans bit map évidemment.
remarque1 on pourrait aussi insoler sous un diapositif argentique en ton continu)
L'insolation donne donc une polymérisation du photopolymere proportionnelle aux UV qui traversent plus ou moins selon l'opacité du positif.

Si on passait directement au carbonate on aurait forcément des zones entières à plat sous les plages de même densité d'où des crevés partout.
Pour cette raison, avant le carbonate, pour éviter ces crevés il faut créer un cloisonnement par une seconde insolation sous la trame analogique.
(Remarque2 l'ordre des deux insolation peut être inversé sans problème)

c'est exactement ce qu'on doit faire en héliogravure quand on prépare un grain d'aquatinte (la trame) afin de créer dans le cuivre des godets plus ou moins profonds.

La trame crée un cloisonnement uniforme sur toute la plaque et n'a rien à voir avec les variations d'opacité du positif.
on ne peut obtenir cet effet en divisant l'image par points fussent-ils fins ou grossiers



Dernière édition par Admin le Jeu 20 Oct 2016 - 14:50, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

12 Re: essais puretch et DK3 le Jeu 20 Oct 2016 - 11:32

Bonjour. Et bon, Jean-Claude a déjà expliqué parfaitement ce que j'avais en tête.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

13 Re: essais puretch et DK3 le Sam 22 Oct 2016 - 11:02

En me promenant  sur le bord de l'étang au soleil du petit matin, j'ai pensé à une autre formulation permettant peut être de faire mieux comprendre le rôle de l'exposition sous trame (numérique ou analogique).

L'exposition sous trame du support sensible (photopolymère ou gélatine bichromatée pour l'hélio)
crée sur environ 50% de la surface des dizaines de milliers de points résistants au mordant (carbonate pour le film photopolymère, eau pour les plaques photopolymère ou perchlorure pour l'hélio).
Ces points résistants sont en surface le sommet de cloisons durcies qui éviteront les crevés entre les autres 50% plus ou moins creusés après la seconde exposition sous le film diapositif * et morsure.

* film diapositif de l'image en ton continue (film argentique ou impression jet d'encre haute définition)

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: essais puretch et DK3 le Dim 23 Oct 2016 - 10:55

[L'exposition sous trame du support sensible (photopolymère ou gélatine bichromatée pour l'hélio)
crée sur environ 50% de la surface des dizaines de milliers de points résistants au mordant (carbonate pour le film photopolymère, eau pour les plaques photopolymère ou perchlorure pour l'hélio).
Ces points résistants sont en surface le sommet de cloisons durcies qui éviteront les crevés entre les autres 50% plus ou moins creusés après la seconde exposition sous le film diapositif * et morsure.

* film diapositif de l'image en ton continue (film argentique ou impression jet d'encre haute définition)[/quote]

À mon avis, une très belle et précise définition, Jean-Claude

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

15 Re: essais puretch et DK3 le Dim 23 Oct 2016 - 16:43

Bonjour
Voici ce que j'avais obtenu, il y a quelques années, à partir d'un négatif 24x36 et d'une diapositive sur film Guilleminot hélioguil avec du film photopolymere ImagOn (semblable au DK3 actuel).
- Première exposition sous trame analogique E. Dove
- Deuxième exposition sous le film diapositif
insolation sous une lampe UV Phillips HPR
développement au carbonate à 1% 9 minutes sans agitation.
imprimé sur Hahnemuhle encre charbonnel 81 format 20x28 cm
Le jardin au matin

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: essais puretch et DK3 le Lun 24 Oct 2016 - 1:43

Joli,

il va falloir que je m'y mette, à part pour des sujets très graphiques, le puretch est trop limité.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.francisdubois.be

17 Re: essais puretch et DK3 le Mer 26 Oct 2016 - 21:02

Merci Jean-Claude pour ton explication à propos de la trame.
Je comprends beaucoup mieux!
Pat

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum