aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mini Print International de Cadaqués

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Mini Print International de Cadaqués le Lun 6 Juin 2016 - 13:03

L'héliogravure au petit format (10x10cm) intitulé "Reeds#3" a était sélectionné pour participer au Mini Print International de Cadaqués (Girona/Espagne). L'ouverture de l'exposition va être le Samedi 25 de June aux 19h. Vous êtes tous invités.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

2 Re: Mini Print International de Cadaqués le Mar 21 Juin 2016 - 8:43

Bravo Carles
Cadaques ou Salvador Dali habitait avec Gala dans une maison toute blanche.
Où en es tu de tes recherches sur l'hélio avec un seul bain de mordant? C'est un point d'importance, qui simplifierait l'installation de l'atelier d'héliogravure.
amitiés

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

3 Re: Mini Print International de Cadaqués le Mar 21 Juin 2016 - 17:41

Admin a écrit:Bravo Carles
Cadaques ou Salvador Dali habitait avec Gala dans une maison toute blanche.
Où en es tu de tes recherches sur l'hélio avec un seul bain de mordant? C'est un point d'importance, qui simplifierait l'installation de l'atelier d'héliogravure.
amitiés

Merci Jean Pierre. C'est un très petit cadeau pour suivre à avancer.

Du coté perchlo, j'ai pas encore fini la recherche. Je dois faire encore quelques épreuves pour confirmer mes impressions. Je te résume:

- H. M. Cartwright, dans le livre de 1932, il dit que la pénetration du perchlo dans la gélatine endurcie se fait très vite dans une prémière étape, mais elle se ralentit au fur et a mesure qu'elle avance dans l'épaisseur. C'est ainsi que pendant que le perchlo il rejoint le cuivre dans le noir, la pénetration s'arrete dans le blanc. Ça indique qu'il faut un bain plus faible ou moins concentré pour reactiver la pénetration dans la gélatine plus épaisse. Rien à nouveau au-delà de ce que nous connaissons, mais ça justifie pas la necessité de plusiers bains au delà de deux ou trois au maximum. Si ce comportement c'est vrai, il parait que la question c'est de régler l'exposition pour achéver un épaisseur si mince que possible. Ça ferait que la difference entre les respectives épaisseurs du noir et du blanc serait mineur et on aurait ainsi besoin de moins bacs avec différente concentration.

- Dans le livre de 1960, encore H. M. Cartwright dit que quand le perchlo rejoint le cuivre, la morsure a différentes vitesses selon la concentration du bain. Il publie un graphique d'où on peut dériver les différences de vitesse de morsure en fonction de la concentration (ºBé).

Avec ces deux concepts, j'ai fait:

- Essais avec différentes couples de concentrations: 43ºBé et 42ºBé, 42ºBé et 41ºBé, 41ºBé et 40ºBé, etc.

- Répartition du temps d'immersion dans chaque bain calculée à partir du graphique d'auparavant mentionné, pas par moitiés. Le temps total de morsure je l'avais déjà calculé pour obtenir un bon noir sans open bite.

- J'utilise pas d'échelle de gris dans la plaque. Pour savoir quand je dois déclencher le temps de morsure, je prépare une impression du positif auquel je y applique un seuil laissant seulement les ombres plus basses. Face à cette impression, je connais exactement où est que je dois surveiller avec la loupe pour avertir quand la morsure commence. Avec une autre impression du même positif mais maintenant avec le seuil isolant les lumières, on peut voir avec la loupe si, à la fin de la morsure, les lumières sont elles excessivement mordues. Si ça arrive, on doit changer les bains pour une couple plus concentrée. Je ne fais pas aucune inspection visuelle, sauf avec la loupe pour contrôler l'apparition de la morsure et de l'action sur les blancs.

Pour le moment je suis utilisant deux bains, la couple 43ºBé et 42ºBé, mais ça dépend de la longueur d'onde et la puissance de la lampe, ainsi que du temps d'exposition.

Il reste à régler la linéarité de la gamme de gris, mais maintenant elle est déjà plus prés de la linéarité que lors de l'utilisation de cinq bains avec inspection visuelle de la morsure.

Quand j'aie des résultats finales, je vais les poster dans mon site.

Amitiés

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum