aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

technique au sucre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 technique au sucre le Mar 5 Jan 2016 - 8:04

Bonjour,

J'ai lu dans un message posté par Thierry Fleuret que l'on peut déposer le grain pour réaliser une aquatinte après avoir utilisé la technique au sucre. Pour que le grain tienne, ne faut-il pas avoir dégraissé la plaque? Comment la dégraisser si on a déjà appliqué du vernis sur celle-ci?

Je suis impatiente de lire vos réponses.
D'avance merci

Catherine Tissot Charrière

PS: pour la technique au sucre j'utilise depuis plusieurs années du lait condensé sucré et cela fonctionne super bien! ( j'ai vu ça dans un atelier à Dundee en Ecosse)

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: technique au sucre le Mar 5 Jan 2016 - 8:28

Bonjour Catherine, bonjour  & bonne année à tous.

Je n'ai pas rencontré cette difficulté , peut être car j'utilise du sucre et de l'encre de chine.
Il y a-t-il du gras dans le lait concentré ?
En tout cas avant de poser ma résine, je passe un coup d'alcool que le vernis traditionnel supporte très bien, et le passage à l'eau chaude pour révéler le dessin doit aussi dégraisser.

Amitiés
Thierry F.

PS:
J'ai vu ta video, superbe! Et quelle belle presse!
Ton travail me plait beaucoup.

Voir le profil de l'utilisateur http://thierry-fleuret.e-monsite

3 technique au sucre le Mar 5 Jan 2016 - 21:09

Merci Thierry pour la réponse si rapide!
Je vais demain à l'atelier, je me réjouis d'essayer de réaliser une aquatinte en suivant vos conseils. (l'atelier a déménagé, mais nous avons toujours la chance de pouvoir travailler avec cette magnifique presse!)
J'ai vu votre site et j'ai vraiment été impressionnée par les marines.

Encore merci!

Catherine

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: technique au sucre le Lun 26 Déc 2016 - 19:43

Bonjour,

Je suis en train d'expérimenter la technique au sucre...
J'ai utilisé du miel et de l'encre de chine, qui semble bien e(fluide mais accrochant sur la plaque)n ce qui concerne la partie dessin au pinceau (pour moi).
J'ai du "vernis graveur noir satiné Lamour" et du "vernis liquide siccatif"... Je suppose que le Lamour est le plus adapté... Si certains ont une idée sur le sujet.

Par contre en ce qui concerne le temps de séchage de la "mélasse", je ne sais trop que faire non plus... Il me semble que la mélasse reste poisseuse une éternité non?

merci d'avance, pour vos conseils ou suggestions...

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: technique au sucre le Mer 28 Déc 2016 - 14:22

Bonjour
Il n'est pas nécessaire de faire une "mélasse"
une solution saturée de sucre (un sucre dans un peu d'eau ou du sirop de canne vendu en bouteille) est ajourée à l'encre de chine mais en laissan cette encre fluide avec la consistance d'un aquarelle ou gouache donc suffisamment liquide.
Peut être as tu trop lourdement chargé "en miel" pour avoir ce mélange pâteux.
Pour mes gravures au sucre, la consistance de l'encre était à peine modifiée.

Donc on dessine ou peint avec cette encre sur la plaque bien dégraissée.

d'après  "La Gravure en taille douce"  L.L. Monaco:
Le processus de base est le suivant: on peint ou on dessine avec le mélange de soulèvement sur le métal bien propre, ensuite on chauffe la plaque jusqu'à ce que les parties peintes ou dessinées soient légèrement collantes (environ 37°)...........on laisse ensuite sécher à la température ambiante.
Quand l'image est sèche, couvrir le dessus de la plaque d'une couche très fine de vernis dilué (essence de térébenthine) soit avec un pinceau doux soit en coulant le vernis sur la plaque. (c'est la méthode que j'ai utilisée).
Ensuite on plonge la plaque dans de l'eau tiède ou chaude jusqu'à ce que le vernis se soulève et découvre les parties peintes ce qui ne devrait pas prendre plus d'une demie heure. Si le soulèvement est difficile on peut s'aider d'un pinceau passé doucement sur les parties peintes mais on ne devrait pas avoir à procéder ainsi si le vernis est suffisamment mince.
Naturellement si le dessin n'est pas uniquement au trait mais avec des traces larges il faut grainer avant la morsure

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

6 Re: technique au sucre le Mer 28 Déc 2016 - 17:10

merci jean Claude pour cette réponse.
En fait, le lendemain matin... c'était sec en surface(un peu souple dans l'épaisseur malgré tout); j'ai appliqué du vernis lamour, au pinceau très souple et... ça a fonctionné!
mais j'essaierai avec moins de sucre afin de voir si ça sèche plus vite. j'avais rajouté du sucre afin que ça accroche sur le cuivre dégraissé.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: technique au sucre le Mer 28 Déc 2016 - 18:15

Bonsoir
En fait le sucre ne sert pas à accrocher l'encre sur le cuivre, certains ne dessinent qu'à lencre de chine sans sucre.
Le sucre a pour fonction d'absorber l'eau à travers le vernis et de gonfler en soulevant le vernis, en le faisant s'écailler, et laissant ainsi le cuivre à nu pour la morsure d'où le nom de procédé par soulèvement.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

8 Re: technique au sucre le Mer 28 Déc 2016 - 20:00

Ah oui! je viens de tester et effectivement!... ça seche beaucoup plus vite et pas de soucis d'accroche de l'encre sur la plaque...
merci encore!

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: technique au sucre le Jeu 29 Déc 2016 - 14:22

Bonjour Je reviens à ta question initiale à propos de déposer un grain d'aquatinte sur une gravure au sucre.
Non seulement on peut déposer un grain de résine mais on le doit si l'image d'encre ne se réduit pas au trait car alors on aurait des crevés sur dans parties du dessin qui sont larges.

La suite de ta question concerne l'adhérence de ce grain sur la plaque:
Sur le vernis qui reste après le soulèvement de l'image le grain de résine se adhère sans difficulté et même s'il n'adhérait pas cela n'aurait aucune importance puisque l'image n'est pas concernée et que le reste de la plaque est protégé sous ce vernis
Pour l'image de cuivre mis à nu par le soulèvement il faut que le grainage adhère au cuivre mais  la plaque avait été soigneusement dégraissée avant le dessin à l'encre sucrée, cette encre n'est pas grasse et il n'est pas nécessaire de dégraisser, Thierry le fait par précaution et il a raison de mettre toutes les chances de son coté mais ce n'est pas obligatoire. En plus il prend la précaution de nettoyer le dessin avec un vernis à l'alcool (et au Shellac je pense) qui n'attaque pas le vernis à la térébenthine.

Ce qui pourrait inquiéter c'est la fusion du vernis quand on chauffe le grain de résine pour le faire adhérer au cuivre mais là encore, pas de problème car le point de fusion de la résine vers 80°C est inférieur à la température de fusion du vernis (vers 110 à 120°C)

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

10 Re: technique au sucre le Ven 10 Fév 2017 - 18:25

Bonsoir, je reviens sur la technique au sucre
Ne pourrait on pas faire le grain en premier,
puis son dessin au sucre,
puis son vernis
Puis eau et enfin perchlo...
?

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: technique au sucre le Ven 10 Fév 2017 - 19:04

Bonsoir
Le décollement du vernis est bien net en procédant de la maniere habituelle.
Je ne sais pas comment le vernis se décollera avec l'encre sucrée posée sur la résine
Mais fais l'essai et tu nous diras ce qui se passe.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

12 Re: technique au sucre le Ven 10 Fév 2017 - 21:27

pierre

avatar
Admin
Bonjour,
Gary Thibeau nous précisais dans l'un de ses posts qu'il fallait être vigilant dans l'acide. En effet, le vernis devant être posé très fin, il ne fallait pas qu'il se décolle dans l'acide. Il nous écrivait qu'il valait mieux arrêter à temps, passer un vernis à remordre au rouleau sur le relief, et replonger dans l'acide. Le vernis BIG distribué par Joop stoop devrait être parfait pour cela.
Je suppose que c'est alors pour une gravure au trait, sans aquatinte.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

13 Re: technique au sucre le Lun 13 Fév 2017 - 18:44

Après avoir essayé de faire une aquatinte au sucre dans ces deux ordres différents, je dois dire que le résultat et quasi identique au niveau morsure.
Par contre, le sucre accroche mieux sur le grain et on a pas les phénomènes de réticulation qu'on peut avoir sur le cuivre nu (tension de surface), ce qui peut être l'effet recherché je suppose.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: technique au sucre le Lun 13 Fév 2017 - 20:02

Bonsoir
Le phénomène de "réticulation" évoqué fait soupçonner un nettoyage insuffisant du cuivre.
Certains graveurs dessinaient simplement à l'encre sans sucre dissout, tu peux vérifier sur un cuivre bien nettoyé qu'il ne se forme rien de pareil.
à moins que...
Peux tu nous décrire ce que tu appelles réticulation dans cette opération au sucre?

Ensuite la résine posée avant le dessin à l'encre forme une surface criblée qui nuit à la finesse des lignes, et des bords de zones encrées.

D'une manière générale on souffre souvent dans ce forum d'explications et de diagnostiques basé sur une description écrite, les mots pouvant donner lieu a des interprétations diverses.
Il est souvent important de joindre des photos qui sans être l'objet lui même apportent quand même plus de précisions qu'une description verbale

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

15 Re: technique au sucre le Lun 13 Fév 2017 - 20:58

Bonsoir Jean Claude,
Je pense que tu as raison, c'est sans doute lié à un mauvais dégraissage de ma plaque.
Malheureusement j'ai commencé a retravailler mes deux plaques donc difficile de donner a voir ce que je voulais dire par "réticulation"
Afin de mieux me faire comprendre (et si le terme n'est pas juste , merci de me reprendre), je viens de passer mon encre au sucre au dos d'une plaque (pour le coup, vraiment mal dégraissée...)

et en prime un premier test pour poster une image.... Et c'est pas gagné de ce côté là....

https://i37.servimg.com/u/f37/19/33/94/23/aquati10.jpg

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: technique au sucre le Mar 14 Fév 2017 - 9:37

Bonjour
Merci d'avoir poster une photo, en effet on comprend mieux l'effet de prise de l'encre en gouttelettes.
A propos d'image tu as utilisé servimg c'est super, pour moi aussi il est bien facile d'emploi mais beaucoup d'habitués du forum n'y parviennent pas. Tu l'utilises par ailleurs ?

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

17 lait concentré le Mar 14 Fév 2017 - 9:51

thierry fleuret a écrit:Bonjour Catherine, bonjour  & bonne année à tous.

Je n'ai pas rencontré cette difficulté , peut être car j'utilise du sucre et de l'encre de chine.
Il y a-t-il du gras dans le lait concentré ?

Bonjour à tous,
Le lait "entier" de vache contient 40 g/l de graisse saturée, dont on fait le beurre. Je ne connais pas la teneur en graisse du lait concentré mais c'est surement plus. Avez vous des problème d'accrochage du vernis avec ce "lait" ?

Voir le profil de l'utilisateur http://eauforte.blogspot.fr/

18 Re: technique au sucre le Mar 14 Fév 2017 - 18:15

Admin / jean-claude a écrit:Bonjour
Merci d'avoir poster une photo, en effet on comprend mieux l'effet de prise de l'encre en gouttelettes.
A propos d'image tu as utilisé servimg c'est super, pour moi aussi il est bien facile d'emploi mais beaucoup d'habitués du forum n'y parviennent pas. Tu l'utilises par ailleurs ?

En fait j'ai trouvé le "mode d'emploi" sur le forum, mais je ne sais plus trop où (dans la FAQ probablement), et je ne suis pas parvenue à insérer directement l'image dans le corps du message... Mais je ne suis pas une habituée de Servimg.

Penses tu également que ce que montre l'image correspond bien a un mauvais dégraissage? les quelques heures de cours que j'ai suivi préconisaient de dégraisser à l'alcool à bruler et blanc d'Espagne... Mais je t'ai lu sur un autre message:  
" blanc d'Espagne appelé aussi "blanc de Meudon" et solution de soude"...
Est ce que la soude caustique (diluée et si oui, a combien) serait utilisable? Ca me semble un peu violent...

Merci d'avance,

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: technique au sucre le Mar 14 Fév 2017 - 21:05

Bonsoir
Oui la soude caustique est trop violente
Ce qu'il faut c'est ajouter à de l'eau du robinet environ 10% de lessive de soude (en vente en bouteille plastique dans les grandes surfaces, en fait il s'agit de soude caustique diluée) par exemple  100ml pour un litre d'eau. Avec un litre de ce liquide tu en as pour un moment.
- Tu saupoudres ton cuivre sans exagération avec du blanc d'Espagne ou de Meudon c'est la même chose (en vente en sac d'un ou deux kilogramme dans les magasins de bricolage, beaucoup moins cher que dans les boutique spécialisées).
- Tu verses un peu de ton liquide à la soude pour faire une sorte de crème et avec un chiffon tu frottes énergiquement toute ta plaque, y compris les bords qu'on néglige souvent.
Il faut comprendre les deux fonctions conjuguées de ce mélange: la soude aide à dissoudre les graisses, et le blanc est un abrasif calcaire léger qui aide à décoller mécaniquement la couche de graisse
Le mieux est d'avoir dans le fond de ton évier un cailleboti en bois ou plastique, la plaque est posée à plat et tu peux ainsi appuyer fortement en insistant.
j'ai vu des gens frotter doucement le cuivre en tenant la plaque à la main comme pour nettoyer un petit miroir, c'est nettement insuffisant
- tu passes ta plaque sous le jet du robinet et avec une partie propre de chiffon ou un papier genre sopalin (toujours sous l'eau courante) tu t'assures que tout le blanc poudreux est enlevé
- maintenant le test:
-si tu tiens ta plaque obliquement et que tu l'enlèves du courant d'eau, l'eau en surface de la plaque doit s'écouler en une seule nappe uniforme. Si jamais elle s'écoule par endroits  et forme des zones qui s'écoulent plus vite que d'autres il faut recommencer au début car ta plaque garde des traces de graisse.
Bien entendu il faut manipuler la plaque par la tranche et ne jamais poser les doigts dessus (sauf avec des gants propres) car tu ruines ton dégraissage par le contact de la peau

- dernière opération le désoxydant:
tu as préalablement préparé la veille un litre de vinaigre blanc ordinaire du commerce en y ajoutant un cuillerée à soupe de gros sel.
Tu verses un peu de cette solution sur ta plaque et tu vois toute la surface s'éclaircir propre et rose sans aucune trace brune.
tu rinces bien complètement tout de suite sous le robinet et tu sèches ta plaque soit avec un sopalin propre soit ce qui est mieux encore avec un jet d'air comprimé si tu as un compresseur sans huile (c'est un détail important... j'utilise un compresseur pour aérographe)
remarque: s'il y a trop de sel dans ton désoxydant la plaque risque de s'oxyder au séchage ,ne pas exagérer avec la quantité de sel dissout dans le vinaigre)

Voila à toi de jouer, c'est un peu contraignant mais tout est tellement plus facile avec un cuivre proprement dégraissé.

Ne fais pas comme certains oublieux de la chimie élémentaire de nos études primaires qui mélangent la soude et le désoxydant (base et acide), détruisant du même coup l'efficacité du dégraissage en attaquant le calcaire du blanc de Meudon et tout en détruisant l'acidité du mélange désoxydant.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum