aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

heliographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 heliographie le Ven 11 Déc 2015 - 14:54

Bonjour Carles, bonjour à tous.
J'ouvre vite ce sujet comme je l'ai dit en tant qu'admin car je voudrais pouvoir mieux comprendre ton travail sur l'hélio.
Tu as écrit:
...C'est ainsi que je suis à l'initiation d'un parcours à l'héliogravure. Je suis essayant avec image numérique, positif imprimé par jet d'encre sur Pictorico OHP, écran stochastique pour "pointiller" la planche et le papier (tissue) Dragon Gravure de Cape Fear Press. J'utilise aussi une lampe Metal Halide Supratec d'Osram avec une installation d’alimentation et démarrage que j'ai préparé en bricoleur....

Je voudrais savoir si tu pratiues l'héliogravure ou la photogravure car il me semble comprendre que tu imprimes une image "pointillée' stochastiquement.
Nous sommes bien d'accord que l'héliogravure commence par un positif transparent (diapositive N&B) en ton continu, comme le sont les positifs argentiques ou comme on peut le faire avec une imprimante jet d'encre.
En héliogravure l'exposition aux U.V. du papier charbon (Cap Fear Dragon ou autrefois Autotype G35 ou G25) faite sous une image en ton continue est suivie d'un grainage.
- soit à la boite à grains (bitume ou résine)
- soit par une seconde expostion sous une trame stochastique
l'une ou l'autre de ces deux opérations de grainage ayant pour but de créer des  cavités réceptacles à l'encre, plus ou moins profonds selon les densités du positif.

Dans la photogravure, fondamentalement différente de l'héliogravure, l'image est divisée en pointillés tous identiques et c'est la fréquence de ces pointillés qui permet une impression de modulation entre le blanc pur et le noir.

C'est entre ces deux manières de faire une plaque gravée que j'hésite en lisant la description
de ta procédure.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: heliographie le Sam 12 Déc 2015 - 21:45

jeanclaude a écrit:Bonjour Carles, bonjour à tous.
J'ouvre vite ce sujet comme je l'ai dit en tant qu'admin car je voudrais pouvoir mieux comprendre ton travail sur l'hélio.
Tu as écrit:
...C'est ainsi que je suis à l'initiation d'un parcours à l'héliogravure. Je suis essayant avec image numérique, positif imprimé par jet d'encre sur Pictorico OHP, écran stochastique pour "pointiller" la planche et le papier (tissue) Dragon Gravure de Cape Fear Press. J'utilise aussi une lampe Metal Halide Supratec d'Osram avec une installation d’alimentation et démarrage que j'ai préparé en bricoleur....

Je voudrais savoir si tu pratiues l'héliogravure ou la photogravure car il me semble comprendre que tu imprimes une image "pointillée' stochastiquement.
Nous sommes bien d'accord que l'héliogravure commence par un positif transparent (diapositive N&B) en ton continu, comme le sont les positifs argentiques ou comme on peut le faire avec une imprimante jet d'encre.
En héliogravure l'exposition aux U.V. du papier charbon (Cap Fear Dragon ou autrefois Autotype G35 ou G25) faite sous une image en ton continue est suivie d'un grainage.
- soit à la boite à grains (bitume ou résine)
- soit par une seconde expostion sous une trame stochastique
l'une ou l'autre de ces deux opérations de grainage ayant pour but de créer des  cavités réceptacles à l'encre, plus ou moins profonds selon les densités du positif.

Dans la photogravure, fondamentalement différente de l'héliogravure, l'image est divisée en pointillés tous identiques et c'est la fréquence de ces pointillés qui permet une impression de modulation entre le blanc pur et le noir.

C'est entre ces deux manières de faire une plaque gravée que j'hésite en lisant la description
de ta procédure.

Bonjour Jean Claude et tous

Au présent je suis essayant l'héliogravure (...je crois). Je part d'un positif en haute résolution imprimé avec une imprimante Epson R3000 équipé du RIP (Raster Image Processor) QuadTone qui permet, entre autres possibilités, utiliser différentes combinaisons des trois encres Noir du set Ultrachrome Ink d'Epson et obtenir une image NB en ton continu, bien entendu que l'imprimante seulement fait une approximation au vrai ton continu par rapport au film argentique. Il y a pas donc, de trame dans le positif sinon une plage de gris entre le blanc et le noir.

J'utilise une trame stochastique au lieu de la bitume ou la résine. Je prépare la trame a l'ordinateur et je l'envoie dans un bureau de photomécanique ou on filme sur film lith en haut contraste. Je fais la première exposition du carbon tissue avec la trame et la seconde avec le positif. Il y a des auteurs qui conseillent d'invertir l'ordre, en exposant le positif en premier lieu et la trame à continuation. Il faudra voir si on trouve quelque différence.

J'ai avant utilisé le positif tramé avec le film photo polymère Puretch a cause de la réponse ON/OFF de ce film, mais je suis pas satisfait avec les résultats. Voilà pourquoi je me suis lancé dans de l'héliogravure.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

3 Re: heliographie le Dim 13 Déc 2015 - 22:23

Bonsoir Carles
Ok j'ai bien compris tu fais de la vraie héliogravure.

Comme toi je n'ai pas été satisfait du puretch.
Je n'ai jamais pratiqué avec la trame stochastique, j'ai toujours fait avec la résine dans la boite à grains.
Maintenant dans mon nouvel atelier est plus petit et je n'ai plus la place pour utiliser une boite à grains, j'ai fabriqué un petit meuble pour faire du grainage à l'aérographe mais je n'ai pas encore fait d'essais. Ke ne suis pas très optimiste avec ce procédé...

Ma trame stochastique est une trame conçue par Elisabeth Dove qui travaillait avec Keith Howard pour la gravure polymère et une autre plus récente venant d'une flasheuse en Belgique.
J'avais fait aussi des essais avec le film polymere mais c'était nettement insuffisant, rien à voir avec le cuivre! et pas moyen de faire des retouches sur la plaque!
Les travaux quelques d'héliogravure que j'ai fait il y a plusieurs années ont tous été réalisés à partir de négatifs argentiques; le plus grand format étant du 20x25.
Mon ami Pierre Brochet a fait des héliogravures au grain d'aquatinte remarquables en très grand format (50x60), j'en ai quelques unes c'est superbe.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: heliographie le Dim 13 Déc 2015 - 22:26

jeanclaude a écrit:Bonsoir Carles
Ok j'ai bien compris tu fais de la vraie héliogravure.

Comme toi je n'ai pas été satisfait du puretch qui en effet fonctionne en tout ou rien.

Je n'ai jamais pratiqué avec la trame stochastique, j'ai toujours fait avec la résine dans la boite à grains.
Maintenant dans mon nouvel atelier est plus petit et je n'ai plus la place pour utiliser une boite à grains, j'ai fabriqué un petit meuble pour faire du grainage à l'aérographe mais je n'ai pas encore fait d'essais et ne suis pas très optimiste avec ce procédé...

Ma trame stochastique est une trame un peu ancienne conçue par Elisabeth Dove qui travaillait avec Keith Howard pour la gravure polymère et une autre plus récente venant d'une flasheuse en Belgique.
J'avais fait aussi des essais avec le film polymere mais c'était nettement insuffisant, rien à voir avec le cuivre! et pas moyen de faire des retouches sur la plaque!
Les travaux d'héliogravure que j'ai fait il y a plusieurs années ont tous été réalisés à partir de négatifs argentiques; le plus grand format étant du 20x25.
Mon ami Pierre Brochet a fait des héliogravures au grain d'aquatinte remarquables en très grand format (50x60), j'en ai quelques unes c'est superbe.

Voir le profil de l'utilisateur

5 trame stochastique le Dim 13 Déc 2015 - 23:18

Bonjour Jean Claude. C'est vrai qu'on peut pas faire de la boite à grains dans un petit studio comme c'est aussi le mien. Je suis en train d'étudier une bonne méthode pour faire les trames stochastiques. Il y a au moins deux facteurs importants à tenir en compte. De quel gris partir? Quel méthode employer au numérique pour générer le binaire stochastique? En ce moment, je suis attendant deux neuves trames que j'ai préparé au Photoshop. Elles sont au bureau de filmation et les deux ont été conçues pour proportionner une couverture d'encre autour du 50%. Je vais vous maintenir informés de mes progrès. Parfois fois j'aimerai de voir en directe (même de bonnes reproductions en ligne) des résultats d'autres praticiens pour avoir un point de lequel partir.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

6 Re: heliographie le Mer 16 Déc 2015 - 14:56

Bonjour Carles,
moi aussi j'ai rencontré ce petit problème de bulles ou de grains avec le papier Dragon et avec la méthode à la trame. j'ai cherché longtemps et finalement  ( et en ce qui me concerne ) j'ai constaté qu' après la sensibilisation au bichromate, quand on applique la papier sensibilisé sur une plaque de plexiglas pour le sêchage, c'est avec la raclette en plastique que j'ai provoqué des petits défauts dans la face dorsale du papier. Je ne m'en suis pas aperçu de suite, mais j'avais toujours un ou + défauts lors de l'exposition de la trame.
Récemment j'ai refait cette technique à la trame, mais en sensibilisant au pinceau et cette fois ci je n'ai pas eu ces irrégularités.
J'ai eu aussi ce problème avec le papier Phoenix aussi qui est plus fin
mais maintenant j'utilise plus souvent l'aquatinte classique : bitume sur le cuivre ou colophane sur la gélatine ou aérographe sur la gélatine..
Bon courage et bravo pour ton site

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

7 Re: heliographie le Mer 16 Déc 2015 - 17:01

Hervé ta réponse à Carles m'intéresse beaucoup car apparemment tu es content du grainage à l'aèrographe en hélio.
J'ai fait beaucoup de grainage à l'aérographe mais pas pour l'hélio, je vais donc essayer .

Voir le profil de l'utilisateur

8 bulles le Mer 16 Déc 2015 - 19:17

herve a écrit:Bonjour Carles,
moi aussi j'ai rencontré ce petit problème de bulles ou de grains avec le papier Dragon et avec la méthode à la trame. j'ai cherché longtemps et finalement  ( et en ce qui me concerne ) j'ai constaté qu' après la sensibilisation au bichromate, quand on applique la papier sensibilisé sur une plaque de plexiglas pour le sêchage, c'est avec la raclette en plastique que j'ai provoqué des petits défauts dans la face dorsale du papier. Je ne m'en suis pas aperçu de suite, mais j'avais toujours un ou + défauts lors de l'exposition de la trame.
Récemment j'ai refait cette technique à la trame, mais en sensibilisant au pinceau et cette fois ci je n'ai pas eu ces irrégularités.
J'ai eu aussi ce problème avec le papier Phoenix aussi qui est plus fin
mais maintenant j'utilise plus souvent l'aquatinte classique : bitume sur le cuivre ou colophane sur la gélatine ou aérographe sur la gélatine..
Bon courage et bravo pour ton site

Merci Herve pou tes informations. Je vais réviser l'étape avec la raclette.
Ton site, Atelier Hèliopse, que je connais depuis quelque temps, est plein de bonnes informations et avec images très intéressantes.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

9 Re: heliographie le Sam 19 Déc 2015 - 15:03

Bonjour,
effectivement j'ai testé à plusieurs reprises l'aquatinte à l'aérographe sur la gélatine développée et sêchée sur le cuivre. Cela m'a donné de suite un résultat très positif : le grain est encore plus fin qu'avec la colophane même remoulue. J'ai utilisé deux méthodes : le vernis graveur Ultraflex dilué avec de l'essence de térébenthine et aussi le produit de chez Lascaux (Aquatint Spray Resist ), les résultats sont encore plus fins avec le vernis graveur

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

10 Sur les trames stochastiques pour l'hélio le Ven 15 Jan 2016 - 13:07

Je viens de traduire à l'anglais le post de mon site avec quelques considérations autour de l’utilisation de trames stochastiques obtenues par moyens numériques. Je vais vous montrer les résultats aussitôt que possible.

Ici le lien: http://carlesmitja.net/2016/01/15/heliogravure-ii-stochastic-screen/

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

11 Re: heliographie le Ven 15 Jan 2016 - 15:31

ok merci je vais essayer de le lire mais je ne suis pas expert en anglais .Je vais utiliser souvent la traduction google mais il faut auusi faire attention avec la traduction automatique, quelques fois cela fait chercher un peu pour bien comprendre.
D'un premier regard, cela semble un article très technique.
j'ai fait quelques essais avec la trame et la technique de double exposition, mais je n'ai pas été totalement satisfait comme avec l'aquatinte traditionnelle : j'ai trouvé les noirs pas assez profonds

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

12 Re: heliographie le Ven 15 Jan 2016 - 16:06

Merci pour l'effort Hervé. Mon anglais c'est pas trop correcte. Pas mieux que mon français. Courage!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.carlesmitja.com

13 Re: heliographie Aujourd'hui à 23:15

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum