aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Otto Dix, Der Krieg, l'Historial de la Grande Guerre et un livre – un scandale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

pierre

avatar
Admin
Bonjour, et désolé si je continue de parler de guerre un tel jour.

Pour la première fois sur ce forum, je vais pousser un coup de gueule.

L'Historial de la Grande Guerre de Péronne associés à Gallimard viennent de publier au moins le 2e mais plus sûrement le 3e ouvrage sur la série des 50 gravures d'Otto Dix.
Les premières lignes de l'édito du directeur Hervé François, tout comme l'article de Marie Pascale Prévost-Brault, conservatrice en chef du département de la Somme et chargée des collections de l'Historial, s'enorgueillissent de la présente de cette série, unique dans les collections publiques françaises, présentée en permanence à l'Historial.
De tout l'ouvrage, Frédérique Goerig-Hergoett, historienne de l'art spécialiste d'Otto Dix en France, parle de la gravure sur 3 ligne et "précise" que c'est une technique qu'il redécouvre (que signifie ce terme ?) en 1920.
Beaucoup plus conséquent, l'article de Marie Pascale Prévost-Brault comporte 7 lignes, auxquelles, avec générosité, il est possible d'y ajouter 5 lignes suivantes.
Je vous propose un extrait d'une ligne : « L'acide est retiré avant l'encrage pour un passage sous presse qui supporte plusieurs tirages. »
Les manques les plus flagrants quant à la biographie du graveur : où et auprès de qui Dix a-t-il appris la gravure, à quelle époque, a-t-il refait de la gravure ?
Toujours pour prouver la qualité de précision de cet ouvrage, il n'y a aucune indication de format, ni du papier ni de la cuvette.
Cerise sur le gateau, allez voir les "originaux" à l'Historial, ce sont de médiocres fac-similés, dont le point de trame est si gros que l'on peut se demander si c'est une bonne impression typo ou une mauvaise impression offset. Heureusement l'éclairage led, qui a du être refait dans le cadre de la restructuration de la salle est tellement immonde, l'ayant dans l'œil dès que l'on se penche, transforme tout en une boue sans caractère. L'impression du bouquin est meilleure, mais – pour faire ancien ? – il est appliqué un fond ivoire… que l'on ne retrouve pas dans les agrandissements.

Je trouve tout à fait normal pour la présentation des œuvres que l'on présente des fac-similés, je l'aurais de meilleure qualité et dans des éclairages qui pourraient alors être de ce faits normaux, mais que ce soit dit clairement. En précisant si cette reproduction est au format. Un original pouvant être présenté par rotation, avec une loupe, éclairé aux normes muséales de conservation uniquement à la demande.

Seul point positif, les quelques agrandissements, dont la prise de vue est faite spécialement pour ce format.

Pour info, le catalogue raisonné de Dix – Karsh – a pour Der Krieg les numéros 70 à 119.
Je ne parle pas de l'œuvre, allez la voir.

Bref, retrouvez les travaux Der Krieg sur
http://www.moma.org/collection/works/portfolios/63259?direction=fwd&locale=fr&page=2
ou la collection du Moma de Dix
http://www.moma.org/collection/works?locale=fr&utf8=✓&q=otto+dix&classifications=&date_begin=Pre-1850&date_end=2015&with_images=1

Tapez sur la bonne show preview plus pour accéder à la suite.


http://sites.google.com/site/grifeblois/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum