aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Séchage encre grasse xylogravure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Séchage encre grasse xylogravure le Ven 18 Sep 2015 - 18:33

Bonjour,
Je débute depuis peu la gravure sur bois, à bois perdu. J'ai acquis des encres à base d'huile de lin gestaecker dont l'impression me parait plus agréable que des encres à l'eau que j'ai testé avant.
L'encre contient déjà un siccatif d'après les infos. Mais je trouve que le temps de séchage est assez long ? Et combien de temps attendre entre 2 passages de couleurs pour que la couleur suivante recouvre la couleur précédente.
J'ai fait un essai à 5 jours et je trouve que la couleur du dessous semble encore humide et au passage du rouleau (je n'ai pas de bonne presse) les encres se "mélangent un peu".
Sur une autre marque d'encre j'ai vu écrit 15 jours de séchage ! Me faut-il attendre autant de temps ?
Il me faudra 2-3 mois pour terminer chaque gravure complète cela m'étonne !
Des réponses sur ces éléments me seraient précieuses MERCI

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lafabutineuse.com

2 Re: Séchage encre grasse xylogravure le Ven 18 Sep 2015 - 21:22

pierre


Admin
Bonjour Lafabutineuse,
Merci de nous rejoindre et tu peux renseigner un peu plus ton parcours, ce serait agréable pour tous. Tu rejoins un forum alimenté et animé par les expériences de chacun, même les nouveaux arrivants.
Les encres grasses sont effectivement plus intenses, et plus fines que celles à l'eau, que l'ont pourrait qualifier, le plus souvent, de "scolaires".
Elles nécessitent, en général, de moins d'épaisseur d'encre que les encres à l'eau, mais cela ne suffit pas pour qu'elles "sèchent" plus vite.
C'est aussi fonction de la présence de grands aplats, du matériel d'impression et du support à imprimer.
Plus le motif est grand et comprendra des aplats et plus le support à imprimer est rugueux, plus on encrera et ralentira le temps de polymérisation.
Au contraire, si la matrice est petite, avec peu d'aplats, et la pression plus forte et régulière sur un papier ou fin ou lisse, moins l'encrage sera épais.
Le temps de séchage est fonction de l'épaisseur du film d'encre.
Effectivement un délai d'une semaine est souvent nécessaire.
J'ai eu jusqu'à plus d'un mois pour ne pas poisser pour un moyen format (de l'ordre de 15 x 45 cm) imprimé en 3 couleurs sur papier épais à matière (et qui sentait encore l'encre fraîche après 2/3 mois). La première couche était recouvrable après une semaine, la deuxième avait demandé plus de temps, et j'ai forcé l'épaisseur du film d'encre pour la troisième. La mise sous cadre pour une expo a été faite encre collante…une semaine après le dernier passage sous presse.
Il est possible d'ajouter du siccatif, mais toujours en très faible proportion.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

3 Re: Séchage encre grasse xylogravure le Ven 18 Sep 2015 - 22:12

pierre a écrit:Bonjour Lafabutineuse,
Merci de nous rejoindre et tu peux renseigner un peu plus ton parcours, ce serait agréable pour tous. Tu rejoins un forum alimenté et animé par les expériences de chacun, même les nouveaux arrivants.
Les encres grasses sont effectivement plus intenses, et plus fines que celles à l'eau, que l'ont pourrait qualifier, le plus souvent, de "scolaires".
Elles nécessitent, en général, de moins d'épaisseur d'encre que les encres à l'eau, mais cela ne suffit pas pour qu'elles "sèchent" plus vite.
C'est aussi fonction de la présence de grands aplats, du matériel d'impression et du support à imprimer.
Plus le motif est grand et comprendra des aplats et plus le support à imprimer est rugueux, plus on encrera et ralentira le temps de polymérisation.
Au contraire, si la matrice est petite, avec peu d'aplats, et la pression plus forte et régulière sur un papier ou fin ou lisse, moins l'encrage sera épais.
Le temps de séchage est fonction de l'épaisseur du film d'encre.
Effectivement un délai d'une semaine est souvent nécessaire.
J'ai eu jusqu'à plus d'un mois pour ne pas poisser pour un moyen format (de l'ordre de 15 x 45 cm) imprimé en 3 couleurs sur papier épais à matière (et qui sentait encore l'encre fraîche après 2/3 mois). La première couche était recouvrable après une semaine, la deuxième avait demandé plus de temps, et j'ai forcé l'épaisseur du film d'encre pour la troisième. La mise sous cadre pour une expo a été faite encre collante…une semaine après le dernier passage sous presse.
Il est possible d'ajouter du siccatif, mais toujours en très faible proportion.

Merci Pierre de cette réponse aussi rapide et étayée Very Happy
Je fais des petits formats (15-20cm), avec du papier velin d'arches 300g/m2, avec des aplats relativement épais pour une densité correcte sans avoir non plus des pâtés d'encre, donc un délai moyen sera probablement à envisager ! Je vais peut-être tester du siccatif en très petite quantité, mais sinon je m'arme de patience...
J'ai fait une deuxième couleur cet après midi sur ma 3ème gravure, et je vais attendre qu'elle soit bien sèche avant de mettre la suite.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lafabutineuse.com

4 Re: Séchage encre grasse xylogravure le Ven 18 Sep 2015 - 22:42

pierre


Admin
Bonsoir Lafabutineuse,
Merci beaucoup de ta présentation, et de nous faire partager le travail de Claude Huart, particulièrement la plaque encrée en plusieurs couleurs que tu présentes sur ton blog. Il existe un catalogue avec une part importante à la gravure.
Tu peux compléter ton profil avec l'adresse de ton blog.
Quand à ton travail, ton problème vient du beau papier que tu emploies et de ta technique d'impression.
Il a un très léger grain, et son épaisseur le rend à la fois "élastique" (la pression de ta cuillère se diffuse dans l'épaisseur du papier) et dur en surface (tu n'as pas assez de pression pour que les microcreux se retrouvent en contact avec l'encre). Et donc pour rentrer dans ces microtrous, on doit augmenter l'épaisseur du film d'encre. Le papier à tendance à glisser sur l'encre et le bord du trait devient baveux. J'aime beaucoup un 210 g mat pour la litho et gravure bois/lino de chez Zerkall. Tu auras encore moins de problèmes et tu pourras utiliser ta petite presse avec des papiers fin de type japon (hors passage de l'encre à travers).
Tu peux aussi utiliser des spatules métal (celles pour reboucher trous ou passer les enduits de 40 à 60 mm) en arrondissant les 2 angles et en utilisant les pochettes plastiques pour classeur les moins chères et les plus fines comme intermédiaire pour bien glisser. Tu appliques ainsi avec plus de largeur et de régularité et autant de pression qu'avec la cuillère en bois qui reste plus ponctuelle lors de son passage.



Dernière édition par pierre le Ven 18 Sep 2015 - 23:05, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

5 Re: Séchage encre grasse xylogravure le Ven 18 Sep 2015 - 23:03

pierre


Admin
Normalement, avec la presse que tu utilises, tu dois pouvoir tirer tes formats de bois.
J'utilise aussi du médium, je lui passe généralement 2 couches de bouchepore, tu peux aussi prendre du Klir pour carrelage de chez Johnson.
Je ponce au papier de verre 800 ou 1000 après chaque séchage. Et souvent je complète par une couche de blanc ou de couleur pour voir la différence entre le dessin, ce qui est gravé et ce qui reste à retirer. C'est plus facile pour les travaux fins.
Il faut aussi tester un peu tous les médiums, certains sont du vrai carton pâte, d'autres, ceux pour l'extérieur, sont un peu trop durs pour vider de grandes surfaces.
Un support bois bien lisse et non absorbant est aussi important pour le rendu (sauf si tu veux conserver la matière du bois comme avec le contreplaqué). C'est aussi le cas pour le lino, tu peux aussi le poncer (800 ou 1000) et le passer à l'huile de lin.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

6 Re: Séchage encre grasse xylogravure le Lun 21 Sep 2015 - 11:59

pierre a écrit:Normalement, avec la presse que tu utilises, tu dois pouvoir tirer tes formats de bois.
J'utilise aussi du médium, je lui passe généralement 2 couches de bouchepore, tu peux aussi prendre du Klir pour carrelage de chez Johnson.
Je ponce au papier de verre 800 ou 1000 après chaque séchage. Et souvent je complète par une couche de blanc ou de couleur pour voir la différence entre le dessin, ce qui est gravé et ce qui reste à retirer. C'est plus facile pour les travaux fins.
Il faut aussi tester un peu tous les médiums, certains sont du vrai carton pâte, d'autres, ceux pour l'extérieur, sont un peu trop durs pour vider de grandes surfaces.
Un support bois bien lisse et non absorbant est aussi important pour le rendu (sauf si tu veux conserver la matière du bois comme avec le contreplaqué). C'est aussi le cas pour le lino, tu peux aussi le poncer (800 ou 1000) et le passer à l'huile de lin.

Merci pour tous ces éléments d'information ! Je dois avoir un reste de bouchepore (utilisé un jour pour des carreaux ciments) je suppose que c'est ce produit ?
C'est un bon "truc" car je trouvais parfois que la fine couche au dessus du médium pouvait se décoller facilement, mes gouges sont bien affutées donc ça limite le risque, mais c'est embêtant, j'essayerai le bouchepore qui doit limiter ça.
Quant aux différentes sortes de médium, où peut-on trouver ça ? il faut arpenter les magasins de bricolage ?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lafabutineuse.com

7 Re: Séchage encre grasse xylogravure le Lun 21 Sep 2015 - 13:38

pierre


Admin
Pour le bouchepore, c'est cela, ou les fixatifs pour plâtre avant peinture, etc. Ou le Klir…
On pourrait aussi utiliser le fixatif de l'IKB, le rhodopas évoqué lors d'un post récent sur le carborandum. Mais sûrement plus nocif.

Quant aux diverses sortes de médium, effectivement, faire le tour et tester sur des échantillons. Plus c'est jaune clair, moins c'est lisse, plus cela a de chance d'être du comme du carton… petites tailles effectivement friables et surtout difficulté à obtenir un fond de taille propre.
Il faut avoir un médium assez compressé et encollé en profondeur pour avoir des fonds de tailles qui ne laissent pas d'échardes dans les espaces creusés. Particulièrement ans les petits espaces, elles remontent suffisamment pour accrocher l'encre au passage du rouleau. Le médium extérieur pourrait être très bien, mais celui en 22 mm que j'ai texsté est très (trop) résistant

Tu peux voir mes travaux et voir que l'on peut aller assez loin dans la finesse dans le médium en suivant Membre > PIERRE > profil > facebook
Après, je vais essayer de rechercher du latté ou contreplaqué plaqué merisier pour faire des tests. Mais avec ma série d'ours qui dépasse les 80 planches, je n'ai pas très envie de modifier mon épaisseur de bois.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum