aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Emery à l'eau forte, étape par étape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Emery à l'eau forte, étape par étape le Mer 24 Juin 2015 - 1:47

Francisco Dominguez

avatar
Chose promise chose dûe
Je ait commencé cet après-midi, avec une certaine aisance, une eau forte a l´emerí pour faire connaître les l'étapes de cette technique:
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xta1/t31.0-8/11406192_1068131913214470_3749141160929412061_o.jpg
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xat1/t31.0-8/11406192_1068131916547803_7020921656791114185_o.jpg
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xft1/t31.0-8/11406192_1068131919881136_6115119917852154086_o.jpg
Utilisser un crayon tres dur
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xat1/t31.0-8/11406192_1068131923214469_2793351185559922429_o.jpg
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xta1/t31.0-8/10918983_1068134059880922_9143224457572146279_o.jpg
Preparer le dessin
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xaf1/t31.0-8/11406192_1068131926547802_1407595763847703171_o.jpg
La pointe du crayon tres fine
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/t31.0-8/10918983_1068134063214255_6181781992021435220_o.jpg
Preparer la planche pour commencer a travailler
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xta1/t31.0-8/10918983_1068134066547588_8733320925040833973_o.jpg
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/t31.0-8/10918983_1068134069880921_8998249295347010288_o.jpg
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtp1/t31.0-8/10918983_1068134073214254_3593619562582629278_o.jpg
Le vernis doit etre tres fin.
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtf1/t31.0-8/11119938_1068135529880775_2032973984850738825_o.jpg
Utiliser la fenêtre ouverte dans le carton pour renforcer le châssis.
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtf1/t31.0-8/11119938_1068135533214108_8506586974454160452_o.jpg
Ont peut commencer a travailler
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtf1/t31.0-8/11119938_1068135536547441_7675073707604768370_o.jpg
Utiliser la feuille d´un journal pour proteger le vernis.
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtf1/t31.0-8/11119938_1068135543214107_2086271637362996713_o.jpg
Dessiner tenant en  compte la pression exercée. Plus fort, plus l'intense sera l' encre après la corrosion du cuivre dans l'acide
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/t31.0-8/11023814_1068137289880599_2700117833862911681_o.jpg
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/t31.0-8/s960x960/11023814_1068137293213932_3894911745585160334_o.jpg
Resultat de la planche
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/t31.0-8/s960x960/11023814_1068137296547265_320153084294621929_o.jpg
Mettre la plancha dans l´acide pour la mouiller. Et après lavage à l'eau
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/v/t1.0-9/11402971_1068137303213931_4328696648465139596_n.jpg?oh=b999b10f8f8b732867afc399ff3ee9c8&oe=5623A506
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/v/t1.0-9/11402971_1068137306547264_2850545427500324937_n.jpg?oh=dc0acf24cd823d283d87a2ff7e9e7ac2&oe=56310EB8
La plaque humide est introduit 45 minutes dans le perchlorure de fer. 1 x 1 d´eau
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/t31.0-8/11406359_1068138106547184_3191024853505576789_o.jpg
Le meilleur moment
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xta1/t31.0-8/11406359_1068138103213851_3119842383824371077_o.jpg
L´eau forte obtenue.
https://scontent-mad1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xat1/v/t1.0-9/11262231_1068138109880517_6272105906339189898_n.jpg?oh=9d78e5634bb9a3e4218c0e402c3b5a40&oe=5630762B

http://info1artecom.artelista.com/

2 Re: Emery à l'eau forte, étape par étape le Mer 24 Juin 2015 - 7:52

Hippocratos

avatar
Bonjour Francisco,

Merci d'avoir pris tout ce temps pour faire ces photos et les mettre sur le forum
C'est extrêmement intéressant et très détaillé avec des informations que je n'avais jamais vues ni dans les livres ni lors des stages.
Cela donne envie d'essayer la gravure au papier émeri.
Et tout de suite , je me demande comment on fait pour ne pas rayer tout le plaque  ? Mettre du papier de verre sur du verni si fin sans le rayer, c'est impossible  !!!! Si une petite fourmi se promène , on va voir sa trace !

Bravo et merci, c'est très impressionnant.

Philippe

http://eauforte.blogspot.fr/

3 Re: Emery à l'eau forte, étape par étape le Mer 24 Juin 2015 - 11:57

pierre

avatar
Admin

Bonjour Francisco,
Un très grand merci d'avoir pris le temps de faire ce reportage et de le mettre en ligne.
(Il ne reste plus qu'à te demander si tu organises des stages…)
Il me reste une interrogation sur des photos de mise dans l'acide. Je remarque l'utilisation du film plastique comme berceau de bain.
Si j'ai bien compris,
première photo, bain dans l'acide
2e photo, bain de lavage dans l'eau,
3e photo, bain de 45 minutes, dans l'acide. Dans tous les cas, tu utilises un avide acheté en bidon dilué 1/1 avec de l'eau.

Je ne comprends pas la 3e photo. Pourquoi la plaque est à l'envers, dessin vers le bas ?
je suppose que c'est pour faire tomber les débris de morsure, mais laisses-tu le film plastique ?

As-tu essayé le vernis d'Édimbourg, avec ajout d'acide citrique qui dissout les débris de morsure ?

Nous autorises-tu, Jean-Claude ou moi, à reprendre ton message pour que les images soient visibles dans le message ?

http://sites.google.com/site/grifeblois/

4 Re: Emery à l'eau forte, étape par étape le Mer 24 Juin 2015 - 14:04

herve

avatar
Bravo Francisco,
une jolie méthode de gravure originale.
Cela ressemble aussi à la technique du vernis mou ( papier humide, report du dessin et variation de la pression du crayon ), mais avec en plus des variations de grain en utilisant
différents papiers émeri qui laissent entrevoir de multiples possibilités !

http://www.heliogravure.fr

5 Re: Emery à l'eau forte, étape par étape le Mer 24 Juin 2015 - 14:33

jeanclaude

avatar
Un grand merci Francisco
c'est très pédagogique et stimulant. Les photos montrent bien la progression du travail.
Ils seront sans doute nombreux qui essaieront ce procédé. Seulement il faut le savoir faire, qui ne s'acquiert que par la pratique, le travail et aussi... le talent.

Du coup les quelques remarques sur l'origine photographique ou non de ces gravures sont complètement hors sujet, passer la pointe du crayon sur une image préparatoire, dessin ou photo ne diminue en en rien la beauté du résultat.

Comme Pierre je te demande si la morsure de la plaque image au dessous est la traditionnelle façon d'empêcher l'encrassement des tailles par les oxydes dus à la morsure.
Connais tu le mordant d'Edimbourg (perchlorure et acide citrique) qui empêche la formation de ces sédiments.

J'ai appris en héliogravure a sortir plusieurs fois la plaque du bain pendant la morsure, c'est tout à fait suffisant pour faire partir les sédiments, l'autre manière est de faire la morsure en cuve verticale.

Moi aussi comme Hervé j'ai pensé à la gravure au vernis mou, les différents papiers d'enlevage permettant en effet de varier le grain. Pour ma pratique, la difficulté du vernis mou est de poser un vernis suffisamment mince pour permettre un rendu variable et fin, et en même temps, un vernis suffisamment résistant pour éviter les perforations par le mordant qui souvent salissent les zone claires et les blancs.

Bravo Francisco. On aimerait être dans ton atelier pour suivre ton travail et graver aussi avec tes conseils.

6 Gravure au papier émeri. le Mer 24 Juin 2015 - 23:51

Francisco Dominguez

avatar
Hippocratos a écrit:Bonjour Francisco,

Merci d'avoir pris tout ce temps pour faire ces photos et les mettre sur le forum
C'est extrêmement intéressant et très détaillé avec des informations que je n'avais jamais vues ni dans les livres ni lors des stages.
Cela donne envie d'essayer la gravure au papier émeri.
Et tout de suite , je me demande comment on fait pour ne pas rayer tout le plaque  ? Mettre du papier de verre sur du verni si fin sans le rayer, c'est impossible  !!!! Si une petite fourmi se promène , on va voir sa trace !

Bravo et merci, c'est très impressionnant.

Philippe

Merci Philippe. La façon la plus simple pour éviter de rayer le vernis lors de l'utilisation d'un papier d'émerí: une feuille de papier entre eux, laissant libre les zones de travail spécifiques. Puis ont change le papier de coin, et ont continue à travailler. Je crois que cella se voit dans une des photos.
Bonsoir

http://info1artecom.artelista.com/

7 Gravure au papier émeri. le Jeu 25 Juin 2015 - 0:19

Francisco Dominguez

avatar
pierre a écrit:
Bonjour Francisco,
Un très grand merci d'avoir pris le temps de faire ce reportage et de le mettre en ligne.
(Il ne reste plus qu'à te demander si tu organises des stages…)
Il me reste une interrogation sur des photos de mise dans l'acide. Je remarque l'utilisation du film plastique comme berceau de bain.
Si j'ai bien compris,
première photo, bain dans l'acide
2e photo, bain de lavage dans l'eau,
3e photo, bain de 45 minutes, dans l'acide. Dans tous les cas, tu utilises un avide acheté en bidon dilué 1/1 avec de l'eau.

Je ne comprends pas la 3e photo. Pourquoi la plaque est à l'envers, dessin vers le bas ?
je suppose que c'est pour faire tomber les débris de morsure, mais laisses-tu le film plastique ?

As-tu essayé le vernis d'Édimbourg, avec ajout d'acide citrique qui dissout les débris de morsure ?

Nous autorises-tu, Jean-Claude ou moi, à reprendre ton message pour que les images soient visibles dans le message ?

Bonsoir Pierre. Ce sera un plaisir pour moi de voir les photos dans le message. Pas de probleme. Mon intention est de présenter cette procédure.
D´autre part , situer la plaque a l´envers est efectivement pour faire tomber les debris de morsure, et le film plastique pour proteger l.envers de la plaque et meme la surface vernie à certains endroits (c´est moins cher que le vernis, dificile de trouver dans ma vile). Oui, je connais le vernis d´Edimbour. Je prefrere les methodes tradicioneles, car je aprends beaucoup plus en utilissant les memes produits tout le temps, c´est una maniere de voir comment reagisent les metaux pendant un certain temps de morsure et ausssi la température quand je utilisse diferents acides.
Oui, je ait organisé des stages chaque fois que l´ont me l´a demandé.

http://info1artecom.artelista.com/

8 Gravure au papier émeri. le Jeu 25 Juin 2015 - 0:28

Francisco Dominguez

avatar
herve a écrit:Bravo Francisco,
une jolie méthode de gravure originale.
Cela ressemble aussi à la technique du vernis mou ( papier humide, report du dessin et variation de la pression du crayon ), mais avec en plus des variations de grain en utilisant
différents papiers émeri qui laissent entrevoir de multiples possibilités !

Bonsoir Herve. Je connais bien la methode du vernis mou, les deux se ressemblent beaucoup. Dans ce cas existe la possibilité de reposer sur le dessin et donc travailler beaucoup plus librement. J´ai développe précisément cette technique parce que prefere le pointillisme et le résultat obtenu me semble meiux.

http://info1artecom.artelista.com/

9 Gravure au papier émeri. le Jeu 25 Juin 2015 - 0:45

Francisco Dominguez

avatar
jeanclaude a écrit:Un grand merci Francisco
c'est très pédagogique et stimulant. Les photos montrent bien la progression du travail.
Ils seront sans doute nombreux qui essaieront ce procédé. Seulement il faut le savoir faire, qui ne s'acquiert que par la pratique, le travail et aussi... le talent.

Du coup les quelques remarques sur l'origine photographique ou non de ces gravures sont complètement hors sujet, passer la pointe du crayon sur une image préparatoire, dessin ou photo ne diminue en en rien la beauté du résultat.

Comme Pierre je te demande si la morsure de la plaque image au dessous est la traditionnelle façon d'empêcher l'encrassement des tailles par les oxydes dus à la morsure.
Connais tu le mordant d'Edimbourg (perchlorure et acide citrique) qui empêche la formation de ces sédiments.

J'ai appris en héliogravure a sortir plusieurs fois la plaque du bain pendant la morsure, c'est tout à fait suffisant pour faire partir les sédiments, l'autre manière est de faire la morsure en cuve verticale.

Moi aussi comme Hervé j'ai pensé à la gravure au vernis mou, les différents papiers d'enlevage permettant en effet de varier le grain. Pour ma pratique, la difficulté du vernis mou est de poser un vernis suffisamment mince pour permettre un rendu variable et fin, et en même temps, un vernis suffisamment résistant pour éviter les perforations par le mordant qui souvent salissent les zone claires et les blancs.

Bonsoir Pierre.Ma plus grande préoccupation est toujours de contrôler les acides, les livres techniques nous disent qu'il est impossible de contrôler en raison des problèmes de chaleur et de froid, ce qui ralentit ou accélère la morsure. Personnellement, je ne vois aucun problème à cet égard, et je pense qu'il est parce que je contrôle tout. L'épaisseur du vernis, l'épaisseur des billes de résine, tout en maintenant la suspension, ce qui amène à tomber sur la plaque ..., etc. bref, tout

Bravo Francisco. On aimerait être dans ton atelier pour suivre ton travail et graver aussi avec tes conseils.

Bonsoir Jean Claude: Merci pour ces paroles. Ma plus grande préoccupation est toujours de contrôler les acides, les livres techniques nous disent qu'il est impossible de contrôler en raison des problèmes de chaleur et de froid, ce qui ralentit ou accélère la morsure. Personnellement, je ne vois aucun problème à cet égard, et je pense que c´est parce que je contrôle tout. L'épaisseur du vernis, l'épaisseur des billes de résine, les temps de la suspension, le temps nécessaire pour couvrir la plaque ..., etc. Bref, tout. Beaucoup de mes gravures a l´aquatinte commencen par des morsures de trois secondes, et pas plus de dix minutes en total, et les noirs obtenus sont parfaits, et cella parce que les grains de resine sont tres, tres petits. C. est la raison efectivement d´utilisser les techniques tradicionnelles.

http://info1artecom.artelista.com/

10 Re: Emery à l'eau forte, étape par étape le Jeu 25 Juin 2015 - 9:05

jacky

avatar
Merci Francisco pour tes photos très détaillées. On comprend mieux ta technique sur la gravure à l'émeri.
Pour revenir à la peinture, comme dit Jean-Claude, c'est le bonhomme qui oeuvre.
Tous les artistes - peintres ou autres - ont leurs petits secrets. Le Caravage par exemple avec
sa "boîte à lumière". Les modèles ou la photographie ont toujours été une bonne source
d'inspiration pour les artistes. A bientôt. Jacky
(Celui qui travaille avec ses mains, sa tête et son coeur, est un artiste.
Saint François d'Assise)

http://pagesperso-orange.fr/atelierdartiste/cariboost1/index.HTM

11 Re: Emery à l'eau forte, étape par étape le Jeu 25 Juin 2015 - 17:46

vade2ne

avatar
" ... Je ne comprends pas la 3e photo. Pourquoi la plaque est à l'envers, dessin vers le bas ?
je suppose que c'est pour faire tomber les débris de morsure, mais laisses-tu le film plastique ? "


Pierre, je pense que ce n'est pas un film plastique , mais un long adhesif collé au dos de la plaque, la plaque trempe avec la face gravée en dessous, soit, mais pas sous un film plastique.

Merci en tout cas pour ce reportage.

12 Re: Emery à l'eau forte, étape par étape le Jeu 25 Juin 2015 - 18:59

jeanclaude

avatar
Bonjour à tous
Les commentaires de Francisco en réponse à nos questions sont extrêmement instructifs.
Il ressort de ses propos que c'est la maitrise technique à toutes les étapes de la création qui lui permettent d'aboutir à la qualité artistique recherchée.
Et cette maitrise est le fruit d'années de travail à l'atelier en affinant sans cesse son adresse de graveur avec des outils et des produits qu'il connait bien.

Il insiste sur la morsure parfaitement contrôlée et pour cela s'en tient à sa façon de faire, car il l'a amenée jusqu'à une grande précision à force d'observation et de persévérance. Par exemple les morsures extrêmement courtes: quelques secondes qui font penser au travail minutieux de William Bailey.

De même la morsure avec  la plaque retournée, on peut s'en passer en utilisant un autre mordant comme celui d'Edinbourg ou en sortant périodiquement la plaque du bain de perchlorure, Francisco sait tout cela, ll connait la formule d'Edinbourg mais il connait bien le sien et comment il l'utilise, il n'a pas envie de changer pour un autre mordant dont il connaitrait moins bien les effets.

En bref c'est dans la création artistique qu'il expérimente mais il reste attaché à sa technique traditionnelle qu'il maitrise.

Je vois là un exemple à méditer pour réaliser une gravure , peut être préférable aux expérimentations techniques sans fin et jamais abouties qui nous amènent à essayer cette nouvelle encre et puis une autre, et un autre vernis et plusieurs mordants, d'autres papiers etc.
C'est une aubaine pour les vendeurs de fournitures, mais pas forcément le moyen de réaliser de plus belles oeuvres

A propos de William Bailey qui demande de faire une morsure de quelques secondes, son Master printer à Crown Point Press lui dit
"mais cette morsure sera invisible"
et W.B. lui répond "j'espère qu'elle sera invisible ou quasiment invisible"

13 Re: Emery à l'eau forte, étape par étape le Jeu 25 Juin 2015 - 23:30

Francisco Dominguez

avatar
vade2ne a écrit:" ... Je ne comprends pas la 3e photo. Pourquoi la plaque est à l'envers, dessin vers le bas ?
je suppose que c'est pour faire tomber les débris de morsure, mais laisses-tu le film plastique ? "


Pierre, je pense que ce n'est pas un film plastique , mais un long adhesif collé au dos de la plaque, la plaque trempe avec la face gravée en dessous, soit, mais pas sous un film plastique.

Merci en tout cas pour ce reportage.




Bonsoir Vade2ne. En effet, il ya un adhesif collé a la plaque, dont le seul but est de protéger le dos du métal et du vernis, en ce dernier cas, pour prévenir les piqûres inutiles produites par le Perclorure de Fer hors du dessin.

http://info1artecom.artelista.com/

14 Gravure au papier émeri. le Ven 26 Juin 2015 - 0:09

Francisco Dominguez

avatar
Les possibilités offertes par cette technique sont nombreux. Peut-être qu'ils vous plaît voir des exemples.

Imiter la gravure à la manière noire:
https://scontent.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/v/t1.0-9/10410503_1069290636431931_3569383593312435654_n.jpg?oh=ae5445c1b9630d2a504ab4295b08405e&oe=562A2C70

Dresser une quatre couleurs. quatre plaques. Toutes similaire à celle que je montre en noir et blanc, chacune avec une couleur spécifique: jaune, magenta et cyan, plus le noir.
https://scontent.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/10410503_1069290639765264_1836708733902346481_n.jpg?oh=5e7646fcefc953fee461dfb37f5eeab1&oe=5628E625

Le resultad en couleur.
https://scontent.xx.fbcdn.net/hphotos-xpa1/v/t1.0-9/11215152_1069296566431338_1701430200419512720_n.jpg?oh=964ada8c69bad9e79be50a516054ec81&oe=5629C5EE

Imiter le Berceau:
https://scontent.xx.fbcdn.net/hphotos-xfa1/v/t1.0-9/10410503_1069290646431930_4207595688434691958_n.jpg?oh=b653508c922703184e039498355b3e2d&oe=56239B37

Aspect des morsures dans le cuivre. Voir la différence d´epaisseur des incisions, en raison de la pression plus élevée ou plus faible de la pointe du crayon.
https://scontent.xx.fbcdn.net/hphotos-xaf1/v/t1.0-9/10410503_1069290649765263_4947707250722277399_n.jpg?oh=92394d2a2aede102b990bcffe07c3d59&oe=55EA52F6

http://info1artecom.artelista.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum