aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

gravure du cuivre au sulfate de cuivre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 gravure du cuivre au sulfate de cuivre le Lun 5 Avr 2010 - 16:52

remi bonnefoy


bonjour le forum,
je viens d' avoir quelques nouvelles des expériences menées
sur la gravure du cuivre au sulfate de cuivre. le sulfate de cuivre étant réservé jusqu'à aujourd'hui a
la gravure du zinc et de l' alu comme vous devez le savoir.
voici la " recette " du " chlorure de cuivre "

250 grs bisulfate de sodium
300 grs de sel
400 ml de peroxyde d'hydrogène
400 grs sulfate de cuivre
eau pour une solution a 30° baumé ( 2,5 l ???)

Cette recette ma été rapportée par un ami allemand qui parle français comme mon cheval fait
de la bicyclette qui la tien d'un copain qui a entendu dire que ...... alors prudence !!!
n'étant pas grand chimiste je suis dans le doute le plus complet
quelqu'un de par ici est il mieux informé ?
ce serai bien d'arriver a trouver une solution de gravure pas trop dangereuse pour la santé
et qui pourrai remplacer les acides et autre poisons de nos ateliers sans pour autant renoncer
aux méthodes traditionnelles.
au fait les bulles ... Wink)

2 Re: gravure du cuivre au sulfate de cuivre le Lun 5 Avr 2010 - 17:28

jeanclaude

avatar
Bonjour Rémi
C'est en effet une information très intéressante.
Lisant assez facilement l'anglais je n'ai cependant pas compris grand chose à ce sujet sur le site de Nick Semenoff ( http://www.ndiprintmaking.ca).
Le chlorure de cuivre nous permettrait de nous passer du perchlorure, même dans sa version modifiée du mordant d'Edimburg contenant de l'acide citrique.
Je suis abonné au forum de Nick, je peux donc si tu veux lui soumettre la formule pour qu'il nous donne son avis. Il suffît que je retrouve le mot de passe !! quelque part sur mes postit.
Cet après midi je suis en cours d'essai de grainage du genre aquatinte, on verra...en passant au rouleau sur le cuivre une fine couche d'encre pour d'épargne Graphic chemical 1659. C'est une encre à base d'eau qui dans ce cas d'utilisation laisse des grains d'encre très semblables à ceux de l'aquatinte acrylique à l'Aérographe.
Dans quelques dizaine de minutes morsure au perchlo et on verra le résultat.

3 Re: gravure du cuivre au sulfate de cuivre le Lun 5 Avr 2010 - 18:43

jeanclaude

avatar
pas terribles les résultats d'aquatinte avec l'encre GC1659. Filip Le Roy écrit qu'on peut mordre trois heures sans que l'encre ne se décolle, il m'a suffit de 4 minutes pour voir toute réserve ponctuelle disparaitre. Le mordant était du M D'Edimburg standard.
Par ailleurs comme je voulais faire une échelle de progression j'ai constaté, ce qui est expliqué dans le livre de Boegh c'est qu'il faut désoxyder apres chaqye morsure car le stop out acrylique ne tient qu'à cette condition.
On est bien loin de la qualité du grainage à la résine!
Filip m'a prévenu, "si ça ne marche pas c'est la faute du technicien pas du produit". Bon d'accord mais je suis plutot mauvais technicien avec ces méthodes et plutot bon avec la manière classique, c'est systematique. Bizarre bizarre disait l'autre.

4 Re: gravure du cuivre au sulfate de cuivre le Lun 5 Avr 2010 - 19:35

jeanclaude

avatar
Rémi voici la formule donnée sur le site de Semenoff:

Re: Etching copper plates
« Reply #13 on: August 05, 2009, 09:43:14 AM »
The way forward for safe and efficient etching of plate seems to me to use a saline sulphate bath for zinc and the cupric bath for copper. Currently the recipes I use are:

Cupric Chloride Etch (for copper)

250g Sodium Bisulphate - 1000ml water = 20 Degrees Be / SP 1.16

350g Salt - 1000ml Water = 23 degrees Be / SP 1.1885 (some excess salt)

400 ml Hydrogen Peroxide 12%

Above mixed together

Add 400g Copper Sulphate

* You may need to add a further 200g salt & 100g Copper Sulphate to adjust specific gravity of mix

Final Cupric Chloride Mix = 30 degrees Baume (Heavy Scale) / SP 1.2609

ça correspond avec ce que tu as indiqué!, juste une petite différence pour le sel.
On essaie?

5 Re: gravure du cuivre au sulfate de cuivre le Lun 5 Avr 2010 - 20:41

remi bonnefoy


oui des que j'ai 5 mn j' essais et je te tiens au courant des résultats.
j'irai chercher l'eau oxygénée demain.
j'espère que je vais pas faire sauter l'atelier !!!
je vais tout de même essayé d'avoir quelques renseignements avant.


jean claude , t'as pas l'air satisfait de tes résultats d'aquatintes , as tu compris le problème ?
crois tu que cela peux venir du mordant ?
je comprends pas comment se forme le grain , par réticulation ?

6 Re: gravure du cuivre au sulfate de cuivre le Lun 5 Avr 2010 - 21:07

jeanclaude

avatar
C'est une découverte fortuite de Filip Le Roy qu'il recommande et que j'ai voulu essayer, pour voir.
Il prend de l'encre pour d'épargne Graphic chemical 1659 (une encre soluble à l'eau) il en étale sur la table à encrer, en enduit un rouleau de caoutchouc et le décharge sur une surface lisse genre plaque de verre. Quand il ne reste qu'une fine couche uniforme sur le rouleau il le roule sur le cuivre dégraissé ce qui donne un film non couvrant car l'encre a une certaine granulation. Il se forme de très petit points d'encre sur la plaque qui une fois l'encre sèche tiennent lieu de réserve comme la résine si tu veux.
On peut travailler cette encre au pinceau avec de l'eau ou tout autre outil si on veut préparer des effets avant séchage.
Ensuite on mord et c'est là que les particules d'encre tiennent lieu de réserve. Mais l'adhérence me sembler très précaires et après quelques minutes il n'y a plus trace sur la plaque de ces point d'encre.
De plus il y a la contrainte du stop out acryliques qui impose de désoxyder ( vinaigre et sel) après chaque étape de la morsure sinon pas d'adhérence de la réserve.
peut être pensera t-on que ma plaque était insuffisamment dégraissée, pourtant je sais faire cela depuis longtemps.
Bref le bénéfice n'est pas évident, avec ma boite à grains je n'ai pas de problème.
Donc il ne s'agit pas de réticulation, c'est plutôt analogue à la projection d'acrylique à l'aérographe sauf que dans ce dernier cas les choses se passent bien avec du cuivre, moins bien avec le zinc par manque d'adhérence sur ce métal.
Pour le chlorure de cuivre quel type d'eau oxygénée penses tu prendre, je me souviens qu'on la définit en x volumes

7 Re: gravure du cuivre au sulfate de cuivre le Lun 5 Avr 2010 - 21:53

remi bonnefoy


12 % Mais j'attends la réponse d' un mail pour avoir confirmation
j'en saurai plus demain , je pense pas qu'il faille faire m'importe qquoi avec
les produits chimiques mm si individuellement ils ne sont pas très dangereux
le mélange peux créer des surprises.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum