aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

"Fausse" ou "rapide" manière noire.

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Jeu 19 Mar 2015 - 18:00

Bonjour à tous , toujours à la recherche d’expérimentation, et non par feignantise ... ceci dit, je n'ai jamais bercé une plaque et n'ai pas le matériel pour ça, je me pose cette question :
Avez-vous déja essayé de partir d'une plaque qui aurait reçu un sablage plus ou moins gros ( il existe plusieurs taille de grains de sable pour ce matériel ) et de la travailler à la manière noire?
Je me dit que le résultat d'un sablage donnera une belle surface rugueuse qui va retenir l'encre et le retravail des blancs devrait fonctionner, non ?
Hummmm , je pense que je vous reparlerais de mes essais futurs, si il n'y a pas de suite à ce post.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Jeu 19 Mar 2015 - 18:21

Bonjour
Sur ce forum l'ami jean Pierre a fait des essais de sablage pour ses plaques de Plexiglas, il a même construit une cabine de sablage, je crois me souvenir qu'il ne cherche à obtenir que des gris légers.
Tu peux rechercher avec le mot clé Plexiglas.

En ce qui concerne le sablage du cuivre, dans un de ses volumes sur Mario Avati, Roger Passeron raconte qu'il a fait sabler des cuivres pour Mario Avati mais que cette manière de faire a été vite abandonnée.

La différence avec le résultat du travail au berceau est importante.

Avec le sablage (ou avec une morsure d'aquatinte) on obtient des milliers (ou des millions) de petites cavités.

Avec le berceau il y a arrachage du cuivre par les dents du berceau, un peu comme les barbes de la pointe sèche.

On comprend tout de suite que le rasage des barbes avec le grattoir est à peu près inopérant avec le sablage. Seul le travail au brunissoir peut reboucher les cavités par déplacement du cuivre et au prix de plus gros efforts.

Va voir quand même du coté des travaux de Jean Pierre David

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Jeu 19 Mar 2015 - 18:32

pierre


Admin
Bonjour,
Tu trouveras des posts sur ce sujet qui a déjà été évoqué, mais il me semble qu'à partir de l'aquatinte ou de l'utilisation de papier de verre posé sur vernis et mis sous presse.
Je n'ai pas souvenir à partir de projection de sable. Les recherches au sable ayant été faites par JP David, mais pour des valeurs de gris sur plexi.
Je ne suis pas convaincu que tu puisses obtenir un noir très profond à la sableuse, et si oui, ce sera retrouver le blanc qui sera difficile.
Je pense qu'avec les impacts de sable, tu vas créer des creux, avec des bords de cratères  en pentes assez douces, à l'image des champs de bataille de la guerre de 14.
L'action du berceau est en fait différente et plus aigüe, et on pourrait plus comparer ce que l'on obtient à un gazon ras. Il est alors plus facile de couper l'herbe ou l'écraser pour obtenir les blancs que de démolir les murs autour de chaque cratère, donc plus d'énergie à déployer obtenir les blancs et une base moins creuse.
Dans l'attente de tes résultats.
Jean-Claude avait déjà signalé l'anecdote d'Avati et Passeron, ce peut être des mots clés pour chercher dans les messages si le titre n'est pas explicite.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

4 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Jeu 19 Mar 2015 - 20:47

Merci pour vos précisions Pierre et Jean-Claude, j'image bien maintenant la différence en effet, entre mes futures millers de cratères et les multiples bardes.
Je ferais au moins un essais de sablage + encrage + tirage ce WE sur une petite plaque de Zinc.
a bientôt pour la suite.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Fausse Maniere Noire. le Ven 20 Mar 2015 - 0:31

Pourquoi ne pas essayer de couvrir la surface de la plaque de zinc avec du sable fin et puis placer une autre plaque sur le dessus pour les présenter à la fois à la pression de la presse.
Dans mon cas je obtiens un bon résultat en utilisant du papier émeri. Je effectue le grainage sur la plaque (protegee avec le vernis) à l'aide d'un crayon, pas la presse d'impression, et remet la plaque à l'action corrosive de l'acide.
Une maniere noire realisee avec cette metode, en essayant de imiter le Mezzotint

http://2.bp.blogspot.com/-jX0vuKwzqdw/TmY2viLqCpI/AAAAAAAAADk/YFL8bH4KAZU/s320/z8%2529+%2528265%2529.jpg

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

6 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Ven 20 Mar 2015 - 8:44

Francisco tu fais des merveilles !
Il y a aussi l'aquatinte au sel qui donne ce genre de criblé.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Fausse Maniere Noire. le Ven 20 Mar 2015 - 15:47

Merci jeanclaude. C´est la merveille de la gravure, technique, l'imagination, l'inventivité et surtout en essayant et en travaillant dur. Il faut continuer, il y a beacoup a apprendre.

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

8 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Lun 23 Mar 2015 - 12:16

Bonjour, J'ai donc ce WE sablé une plaque de zinc avec des grain de corindon 1.0/2.0 mm : le résultat est une très beau velouté qui accroche bien l'encre, j'ai à peine tenté de le travailler, (le sujet n'étant pas encore défini) mais j'ai très facilement "écrasé" les cratères avec un brunissoir en agate pour ramener du blanc. C'est l'essuyage qui semble délicat, l'encre se "lave" dans la faible hauteur des creux et il faut cependant insister pour parvenir au blanc.
Je pense que la technique à qq chose de potentiellement intéressante.

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Lun 23 Mar 2015 - 14:38

C'est sur que tu as pu écraser facilemet le zinc d'une résistance mécanique bien inférieure au cuivre.

La difficulté en manière noire ce n'est pas le grainage qui n'est que la préparation de la plaque mais le travail au brunissoire et du grattoire.

Le contrôle des demi teintes en à plat est la première étape difficile, je veux dire faire une surface d'égale densité de gris.
Comme le métal s'écrase vite on ne peut pas faire beaucoup d'essais d'impression, il faut donc apprendre à voir l'état de son travail sur le métal.
Ensuite le dégradé et le modelé sont aussi question d'apprentissage.

Quand on voit Judith Rotschild travailler , ça semble facile. ci dessous un exemple de son travail

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Lun 23 Mar 2015 - 15:43

pierre


Admin
Tu as raison Jean-claude sur le côté plus mou du zinc, ce qui joue en sa défaveur pour la manière noire, mais le fait que la sableuse "ne soulève pas d'épines ou de barbes" elles se feront pas aplatir par le passage sous presse, puisqu'inexistantes. donc, peut-être match nul.
En tout cas merci du retour, Vade, dans l'attente de tes images.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

11 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Lun 23 Mar 2015 - 16:08

Bonjour Pierre
Match nul, si on considère cette discussion comme un échange au tennis, une argumentation contre l'autre.
Bien sur tu sais bien qu'il n'en est rien.
Il est vrai qu'avec les creux du sablage l'absence des barbes minimise les dégâts dus à l'impression
Simplement on observe que le cuivre est déjà suffisamment mou pour nécessiter un aciérage avant même le premier tirage selon Michele Joffrion qui réduit ses essais à un minimum d'états.
Donc avec un métal encore plus mou...
Bien entendu on peut aussi aciérer le zinc en commençant par un cuivrage mais alors l'économie réalisée en évitant le cuivre est inexistante.

Je suis allé dans l'atelier Moret il y a quelques semaines, ils n'impriment que des plaques aciérées, plus résistantes et beaucoup plus faciles à essuyer. Pourtant ils ne tirent plus de séries au delà d'une vingtaine en raison du marché de l'estampe devenu difficile.

D'après Michel Cornu qui fut pendant plusieurs années chez Leblanc, c'est l'abrasion due à l'essuyage de l'encre qui use les plaques plutôt que la pression des rouleaux...
à méditer...

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Lun 23 Mar 2015 - 19:55

pierre


Admin
Match nul ou un mal pour un bien.
pas de "barbe", des difficultés à avoir un beau noir, mais moins d'abrasion et durée de vie de la plaque prolongée.
Et c'est tout à fait logique qu'il faille prendre en compte l'essuyage avec un papier journal utilisé comme du papier de verre pour réaliser un ponçage.
Profiter d'une plaque "rincée" pour tester les différents papiers, c'est très étonnant d'observer les différences de résultats.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

13 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Lun 23 Mar 2015 - 20:32

Essai du WE :
https://i19.servimg.com/u/f19/19/11/99/19/sablag10.jpg

Bon un peu abstrait, mais c'est histoire de partager la qualité du noir (pas super uniforme) et le blanc obtenu assez facilement .
J'espère pouvoir partager une belle image sous peu ...

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Lun 23 Mar 2015 - 20:38

Merci Vade
ça progresse, on attend la suite
cordialement

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Jeu 26 Mar 2015 - 22:52

Finalement, il n'y a pas eu à trop forcer pour redonner des blancs, enfin, je l’espère , je n'ai accès à ma presse que dans 10 jours au WE.
Le temps de peaufiner un peu...

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Ven 27 Mar 2015 - 7:40

Bonjour Vade
Bravo, o'est prometteur, attendons l'impression.

Une utilisation de l'aquatinte (ou du sablage ou d'autres procédés comme le passage sous presse d'un papier abrasif sur le cuivre) est illustrée par une gravure célèbre:
"Le colosse" de Goya.
http://blog.bnf.fr/gallica/index.php/2012/04/03/loeuvre-de-goya-au-cabinet-des-estampes/

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Lun 6 Avr 2015 - 23:03

Voilà, ce WE, j'en ai tiré 3 exemplaires d'une qualité que je qualifie de "satisfaisante" pour moi.
En tout cas, la technique est bonne, dans les mains d'un meilleur artiste et avec une bonne presse , il y a de belles choses à faire.

https://youtu.be/kp3iyIw9zPA

a+++

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Mar 7 Avr 2015 - 11:00

Merci pour la vidéo
Beau boulot !
je me permets quelques conseils pour améliorer ton tirage.
- L'encrage au rouleau ne suffit pas, le rouleau pose l'encre en surface sans la faire pénétrer dans les creux.
Il faut la faire rentrer soit avec un chiffon au bout du doigt, soit avec un tampon de cuir en forme de champignon qu'on fait pivoter en le basculant dans toutes les directions
l'encre entre encore mieux quand la table à encrer est tiède.
- Pour l'essuyage sauf dans le cas d'interventions locales exceptionnelles il faut faire un gros tampon de la largeur de la main ou plus et dont la partie inférieure est bien tendue, sans aucun plis et presque plate. Tu procède comme bien des amateurs (amateur pour moi n'est pas péjoratif) qui essuient avec un minuscule morceau de tarlatane alors qu'il faut pour un tampon d'essuyage un morceau de 50cm au carré au minimum.


mais tu as fait un sacré travail de mise au point, bravo!

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Mar 7 Avr 2015 - 11:13

Je reviens sur le sujet.
Pourquoi "manière noire rapide" ?
Es tu si pressé? ou graves tu pour ton plaisir?
Les noirs sont bien plus profonds après le travail au berceau.
Avec la "canne anglaise" il me faut trois heures pour bercer une plaque de format 13x18.
A mon avis tu devrais essayer.
Une plaque bercée est beaucoup plus facile à travailler et permet une gamme de nuances étendue.
Avati berçait ses grandes plaques, en y prenant plaisir, c'était pour lui le début de l'ouvrage et non une corvée préparatoire.

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Mar 7 Avr 2015 - 11:52

Merci pour ces précisions et tes conseils Jean-Claude.
J'ai bien passé ma plaque au doigt une fois encrée avec le rouleau pour pousser l'encre, ça n'a pas été filmé et je suis bien sur une plaque chauffante:
http://labrocaphil.com/onewebstatic/6bb17ec34f-CIMG5041.JPG
J'utilise une vielle chauferette sur laquelle j'ai placé une plaque alu de 6mm et 2 petite bougies chauffeplat dedans ...

"rapide manière noire", j'ai appelé ça comme ça parce que je saute cette étape de berçage uniquement, ensuite le travail de la plaque ce n'est que du plaisir et j'y prends mon temps...

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Mar 7 Avr 2015 - 17:16

pierre


Admin
Pour l'encrage, il me semble avoir vu Moret encrer au rouleau en démonstration.
C'est souvent suffisant à partir du 2e encrage, selon les plaques.
Pour ce qui est de la poupée, on peut mettre le cuir de côté et la fabriquer.
Des chutes de moquette, des chiffons, de la tarlatane, de la ficelle.
Bien mis en forme et bien noué, cela fonctionne très bien. Et reviens nettement moins cher.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

22 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Mer 8 Avr 2015 - 7:08

Ce qui revient le moins cher c'est de faire de belles impressions sans gâcher de l'encre et du papier, et pour cela il faut de bons encrages.

Oui Pierre, en démonstration Moret utilisait le rouleau, pourquoi pas?  j'utilise une lame de caoutchouc, d'autres des cartes en plastique genre cartes de crédit.

Ensuite pour faire pénétrer l'encre on peut utiliser un petit tampon de cuir, j'ai acheté le mien chez André Béguin en 1991 il est bien amorti.

On peut aussi faire entrer l'encre dans les tailles profondes avec la tarlatane pendant la première phase de l'essuyage, détail plus difficile à observer

En ce qui concerne le petit tampon de chiffon ou de moquette ficelé, se méfier des saletés ou grains d'encre durcie qui à la longue en font un excellent outil à rayer le cuivre poli.

Voir le profil de l'utilisateur

23 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Mer 8 Avr 2015 - 11:11

pierre


Admin
Nous utilisons aussi de plus en plus une spatule en caoutchouc très pratique, trouvée à l'étranger, pas encore vue en France. Mieux que les spatules nylon que nous utilisions précédemment.
Et la poupée quand il faut bourrer.

On sait que pour une démo, on choisit le matériel le plus simple, la plaque avec le plus d'effets pour un essuyage le plus facile. Cela permet de pourvoir échanger / expliquer en encrant et essuyant de manière quasi réflexe. et l'encrage au rouleau permet d'être plus propre sur les débordements d'encrage avec moins d'attention.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

24 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Jeu 9 Avr 2015 - 10:00

Bonjour
Voici le tampon dont je me sers pour pousser l'encre dans les tailles.
La spatule en caoutchouc est très pratique pour étaler l'encre, elle vient de chez joopstoop qui malheureusement ne la distribue plus depuis des années.

Voir le profil de l'utilisateur

25 Re: "Fausse" ou "rapide" manière noire. le Jeu 9 Avr 2015 - 10:49

" Cale Mastic Carrossier Caoutchouc" sur google.
Les cale à mastic de carrossier sont de bonnes qualité et avec un bord parfait pour l'encre ... c'est une option à cette spatule que vous ne trouvez plus.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum