aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

réalisation d'un dégradé

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 réalisation d'un dégradé le Mer 30 Juil 2014 - 10:56

daniel d'Aillon


bonjour

pour réaliser un dégradé il semble opportun de laisser la plaque entrer progressivement dans le bain
en commençant par ce que l'on veut obtenir comme plus foncé et en finissant ce qui est attendu comme le plus clair

on peut encore penser que la vitesse que l'on donnera à la plaque aura une influence sur le résultat


mais:

ayant un bain vertical de perchlo et trouvant qu'il me serait plus facile de donner un mouvement régulier à  la plaque fixée au bout du ruban adhésif , en la retirant du bain  plutôt qu'en la faisant plonger j'ai fait l'inverse

ayant au préalable dessinée une échelle graduée sur le bord de ma cuve
j'ai complétement immergé ma plaque puis je l'ai retirée
soit environ 3 minutes pour la faire remonter de 15 cm

car je me suis dis que:
le perchlo s'épuisant vite hors du bain , l'attaque faiblirait très vite dès que la plaque serait hors du perchlo et que j'obtiendrai de toute façon un dégradé...

 Rolling Eyes 

eh bien pas du tout j'ai obtenu exactement la même morsure entre ce qui est sorti tout de suite et ce qui est resté trois minutes, ... le même foncé

le perchlo est il remonté par capillarité?
par des émanations?
ou par une quelconque solidarité syndicale??  Wink 


avez vous une explication?

la bonne méthode semble donc de coller la plaque à une règle plastique et de laisser descendre la plaque tout en lui donnant le léger mouvement balancé d'une horloge comtoise ...  Neutral  ou mieux celui des hanches du modèle vivant que nous avons dessiné hier  I love you 

cela dit je me demande maintenant si je pourrai facilement redonner un effet dégradé à ma plaque en jouant avec la laine d'acier?? en protégeant le dessin par du TESA au préalable


A noter encore, à propos  du risque de coulures sur la plaque et pouvant laisser des traces il n'y en a pas eu du tout et ce probablement du à la vitesse lente de la plaque mais au mieux comme il s'agissait de réaliser un fond flou derrière des troncs d'arbres ces coulures auraient pu suggérer des formes de troncs dans le lointain et elles auraient pu être les bienvenus

c'est donc de façon raisonnée (comme toujours  bounce ) et supposant tout cela , que j'ai tenté cette expérience
après tout n'est ce par hasard que l'on trouve les plus belles inventions?

la prochaine fois je ferai n'importe quoi !   jocolor 
A plus

Daniel

2 Re: réalisation d'un dégradé le Jeu 31 Juil 2014 - 11:43

pierre

avatar
Admin
Merci Daniel pour ce long récit, autant pour la forme que pour le fond.
Et j'y suis d'autant plus sensible que j'ai eu une expérience qui peut se mettre en parallèle à celle-ci.
Toutefois quelque chose me gène dans tes prémices de ta deuxième expérience.
Tu écris : le perchlorure s'épuisant vite hors du bain.
Où as-tu lu ou comment es-tu arrivé à cette affirmation ?
J'ai l'impression d'avoir vécu un événement totalement différent, pour lequel je ne peux plus retrouver les circonstances exactes et je reconnais que le souvenir en est flou. Je pense que c'était lors d'un travail à l'eau-forte (perchlorure) pour avoir des temps de morsure différents. J'ai eu une morsure qui a continué hors du bain, et après rinçage par passage dans une bassine d'eau. Je n'arrive plus à me souvenir si c'était une plaque sur laquelle je continuais à graver entre les morsures, ou une plaque entièrement gravée pour laquelle je remettais du vernis pour masquer les zones ayant déjà leur temps de morsure (donc action continuée sous le vernis de siccatif de retouche). Toujours est-il que dans un cas comme dans l'autre, pour toucher le moins possible au vernis et ne pas le fragiliser, je ne faisais qu'un passage dans une bassine d'eau de rinçage, qui pouvait se charger de quelques gouttes de perchlorure à chaque passage. je ne partais pas rincer sous le robinet avant séchage.
Je me suis de ce fait souvent demandé s'il ne fallait pas trouver un bain d'arrêt au perchlorure, dont les éventuelles traces, par contre, ne doivent pas affaiblir le bain de mordant si l'on replonge la même plaque pour continuer une morsure. Idem pour les temps de morsure très courts (entre 20 et 40 secondes) pour l'aquatinte ou les traits très fins.

Pour les dégradés, il me semble avoir lu : planche inclinée dans la bassine vide et gérer la façon de verser le mordant dessus.
Cela fonctionne-t-il avec le perchlorure ?
Par contre, effectivement, le perchlorure ne ne mord pas assez, ou extrêmement lentement, pour être efficace avec une application au pinceau. D’où peut-être ce que tu écris : le perchlorure s'épuisant vite hors du bain. Je pense que c’est plus lié à l’attaque du perchlorure et qu’il perle quand on l’applique.
Essayer avec une morsure brève sur toute la surface pour commencer l’attaque, puis continuer au pinceau ? Ajouter un photo-flo ou autre agent réduisant la tension superficielle de l'eau (liquide vaisselle…) ?

http://sites.google.com/site/grifeblois/

3 et la chimie dans tout ça? le Ven 1 Aoû 2014 - 10:23

daniel d'Aillon


bonjour Pierre
merci de ta réponse

oui j'ai lu quelque part et vérifier que l on pouvait mordre une plaque hors bain avec de l'acide nitrique à condition de respecter une épaisseur d'acide de 2 mm
et que par contre le perchlo  s'épuisant trop vite ne pouvait pas en faire autant

d'où mes calculs, mais qui se sont avérés faux


cela dit je soupçonnais la forte présence d’oxygène d'y être pour quelque chose et en effet en parcourant les articles de chimie je trouve des propos qui  confirment que plus il y a d'oxygène et plus le perchlo est performant

Peut être  ceci plus une remontée du perchlo par capillarité ont ils permis d'obtenir une morsure égale partout si ce n'est ça et là une très légère atténuation à peine notable
La réaction chimique ayant été amorcée,  puisque j'ai trempé d'abord la totalité de la plaque avant de la retirer, a du être la clé de cette égalité de la morsure..;

Marianne et moi allons continuer nos recherches pour faire des dégradés originaux

Marianne a pour principal thème  des souches et des troncs d'arbres qu'elle présente sur des fonds vaporeux et énigmatiques.. qu'elle réalisait jusqu'ici à l'aquarelle...

Et suite....
A plus

Daniel

4 Re: réalisation d'un dégradé le Ven 1 Aoû 2014 - 22:43

thierry fleuret

avatar
Bonjour à tous, bonjour Daniel,

Je crois que pour faire un dégradé en 2ème plan, la meilleure méthode est de se prendre en 2 fois:

Faire une première aquatinte assez soutenue en épargnant au vernis le premier plan, puis mater au brunissoir ou atténuer au papier de verre le dégradé; le premier plan ne souffrant pas de l'opération puisque non encore gravé.
Ensuite épargner la partie dégradée et réaliser le motif du 1er plan.

Amitié
Thierry F.

http://thierry-fleuret.e-monsite

5 le plus simple le Sam 2 Aoû 2014 - 9:22

daniel d'Aillon


bonjour,

Thierry  propose probablement la meilleure méthode pour obtenir un bon dégradé
en faisant entrer la plaque dans le bain par le côté destiné à être le plus foncé....
tout en épargnant le premier plan que l'on traite ensuite
c'est d'ailleurs ce que nous avons fait sauf une petite improvisation..
dont la surprise pour moi est qu'elle ai donnée le même résultat que si nous avions simplement immergé toute la plaque et dans une seule pose....

en revanche, je ne suis pas habile pour corriger une grande surface avec le brunissoir (?)
je me dis qu'une feuille abrasive au grain très fin, et (c'est important) montée sur une forme légèrement convexe comme un sabot de bois reste plus efficace pour "brunir" entendre éclaircir sur une grande surface une morsure trop marquée surtout si le travail doit être d'un aspect régulier...

nous allons refaire notre copie
par la suite nous chercherons des motifs féériques pour animer l'arrière plan..... ,autrement!!
Merci

A plus
Daniel

6 Re: réalisation d'un dégradé le Sam 2 Aoû 2014 - 9:34

thierry fleuret

avatar
Bonjour
Pour dégrader,
une autre méthode qui marche bien avec l'acide nitrique
( je ne sais ce que cela donne au perchlo)
est de graver au pinceau( synthétique!) & à l'acide pur.

Amitiés
Thierry F.

http://thierry-fleuret.e-monsite

7 variantes le Sam 2 Aoû 2014 - 10:38

daniel d'Aillon


oui c'est une idée, à l'acide nitrique et en milieu très aéré ou ventilé...
c'est une piste intéressante d'autant que (et c'est une réponse que je n'ai pas encore) je me demande si alterner une morsure perchlo pour une partie du dessin et une morsure acide nitrique sur une autre partie pourrait donner des factures suffisamment différentes pour ajouter à la variété du dit dessin?


je ne pense pas que passer la plaque de cuivre d'un bain à l'autre pose un problème si celle ci est bien rincée (?)
A plus

Daniel

8 Re: réalisation d'un dégradé le Sam 2 Aoû 2014 - 11:23

thierry fleuret

avatar
Ce sont tes coups de pinceau qui donneront variété & nuances.
tu peu aussi insister sur la morsure en faisant disparaitre les grains de résine d'aquatinte.
Lorsque je grave ainsi, je le fait dehors, en prenant une petite quantité d'acide pur dans un godet,
et en me protégeant avec gants et lunettes.
Amitiés
Thierry F.

ps: une gravure réalisé ainsi

[img][/img]

http://thierry-fleuret.e-monsite

9 Re: réalisation d'un dégradé le Sam 2 Aoû 2014 - 22:03

jeanclaude

avatar
Bonsoir
Daniel il n'y a pas de solution automatique, seul le savoir faire du a la pratique permet de réussir les dégradés.
Thierry a tout à fait raison d'évoquer l'acide nitrique au pinceau.
J'ai vu Iberia Lanoé faire des dégradés au pinceau et acide nitrique sur du zinc. Ses gravures sont d'une grande délicatesse et les dégradés subtiles mais en la voyant faire on ne sait pas ce que cela va donner, mais elle le sait et réussit par l'habitude et la maitrise.
Quand au danger de l'acide, en effet, en ouvrant la fenêtre ou en travaillant dehors et en utilisant une petite quantité d'acide c'est sans risque avec un peu d'attention.

Je vais répéter encore, pour obtenir de qu'on veut graver dans la plaque il ne faut pas chercher à faire du premier coup un chef d'oeuvre, il faut faire des gammes et encore et encore.
L'obstacle c'est de faire un beau dessin sur la plaque et en conséquence ne plus oser faire des expériences qui peuvent être destructrices

10 Re: réalisation d'un dégradé le Dim 3 Aoû 2014 - 14:05

pierre

avatar
Admin
Pour des gris clairs et aléatoires, sur cuivre, soufre et huile d'olive.
Comment peut on avoir l'idée de réaliser ce mélange ?
Quand à l'auteur, il semble que ce soit Hercule Seghers

http://sites.google.com/site/grifeblois/

11 perfectionnement le Mer 13 Aoû 2014 - 10:47

daniel d'Aillon


bonjour

j'ai pris note et nous avons quelques résultats:
la méthode du pinceau  et ses  formes plus ou moins nuageuses laissée à la dextérité de l'artiste

la méthode "horloger"
immersion progressive de la plaque en commençant par le "à devenir le plus foncé" mais en observant une vitesse très lente d'abord pour cette zone sombre puis vitesse qui s'accélére au fur et à mesure que j'arrive vers le plus clair
dont je ne garantis toujours pas une exactitude mathématique mais à quoi bon finalement..
les images dans le livre de

la méthode  "repentirs"  Wink allusion aux peintres qui reprenaient leur ouvrage
ponçage laine d'acier ou toile émeri sur sabot après la morsure

je vais revoir les autres suggestions citées plus haut  cela me donnera des effets de fond variés
et puis j'essaierai de mettre des illustrations

Merci

A plus
Daniel

12 Re: réalisation d'un dégradé le Mer 13 Aoû 2014 - 11:52

pierre

avatar
Admin
Merci de ton retour,
Effectivement tu soulignes un point que tout le monde connaît et particulièrement les pratiquants d'aquatinte, mais que l'on risque d'oublier quand on change de façon de procéder et que l'on se concentre sur d'autres points.
Pour deux fois plus d'action en morsure, il faut 4 fois plus de temps.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

13 Re: réalisation d'un dégradé le Lun 25 Aoû 2014 - 20:04

yann legrand

avatar
Bonjour à tous,

Le perchlorure et l'acide nitrique font deux morsures bien différentes.
Le perchlo est net, précis, presque froid par rapport à une morsure au nitrique qui donne un aspect beaucoup plus "organique" par le fait que la morsure produit des bulles d’hydrogènes qui vont empêcher l'acide de travailler, donc le trait sera plus aléatoire.
Il faut passer un pinceau ou une plume pour enlever ces bulles mais il est possible de les laisser volontairement de façon à avoir du "grain" dans le trait. On peut aussi n'enlever les bulles qu'à certains endroits.
Plus l'acide est puissant plus il fait de bulles et des grosses, avec un acide fatigué il est possible de plonger sa plaques des heures pour décupler l’effet rendu par les bulles sans pour autant trop creuser la plaque.
Il faut savoir que plus on laisse la plaque dans un bain d'acide nitrique plus les tailles s'élargissent.

Il est donc possible de jouer avec plusieurs acides pour leurs qualités propres.

http://yannlegrand.blogspot.com

14 Re: réalisation d'un dégradé le Mer 27 Aoû 2014 - 10:36

jeanclaude

avatar
Tu fais bien, Yann, de rappeler les effets différents de la morsure au perchlorure et à l'acide nitrique.
Les tailles aux bords droits avec le perchlo ont une forme de U alors qu'elle s'élargissent en V avec l'acide.
La morsure au pinceau "à la salive" réalisable à l'acide est en revanche très laborieuse avec le perchlorure.

15 Les dégradés le Ven 19 Sep 2014 - 1:52

Francisco Dominguez

avatar
Bonsoir a tous. Je considere tres important pour obtenir un bon dégradé, de connaitre le temps que la plaque de cuivre a ete dans le moulin a vent, especialemente la finesse du grain de resine. Il existe une grande diference de morsure entre un grain gros et un grain tres fin. Ont doit connaitre egalement le temps necesaire pour obtenir un certain ton et travailler toujours evec les memes temps et le meme grain. Je realise mes aquatintes avec une seule resine et il n´y a pas de probleme pour controler l´acide. Je utilise un moulin a cafe et la finesse de la resine est practiquement microscopique. Je travaille mes gravures de 2 en 2 et quand je fini mont travail, je coupe la plaque. C´est una maniere de les faire tres semblables, et comme je dis toujours, excusez mon français.

http://info1artecom.artelista.com/

16 Re: réalisation d'un dégradé le Ven 19 Sep 2014 - 8:11

jeanclaude

avatar
Bonjour Francisco
Ta présence sur le forum me fait plaisir
merci pour ces conseils qui rappellent que la réussite du grainage aquatinte demande de la précision.
En effet le temps de morsure varie avec la taille du grain.

17 Re: réalisation d'un dégradé le Dim 21 Sep 2014 - 11:46

Laboarnodva

avatar
Bonjour,
Ce qui n'est pas mal non plus si on n'est pas réticent aux techniques de gravure non toxique, c'est d'utiliser un aérographe pour appliquer une aquatinte acrylique, voire même à la bombe acrylique pour une aquatinte plus grossière.

http://soniarenard.com

18 Re: réalisation d'un dégradé le Dim 12 Oct 2014 - 12:20

thierry fleuret

avatar
https://www.youtube.com/watch?v=UAmLIeV8Mdo&feature=player_detailpage

bonjour à tous.
En voila une technique originale de dégradés!

Thierry F.

http://thierry-fleuret.e-monsite

19 Re: réalisation d'un dégradé le Dim 12 Oct 2014 - 13:40

Laboarnodva

avatar
Merci Thierry pour nous faire part de cette vidéo qui donne vraiment envie d'essayer!
Est un crayon gras qu'il utilise?

http://soniarenard.com

20 Re: réalisation d'un dégradé le Dim 12 Oct 2014 - 14:38

thierry fleuret

avatar
Probablement
ou un crayon lithographique ou un pastel gras
comme je n'ai pas pu traduire !
Amitiés.
Thierry F.

http://thierry-fleuret.e-monsite

21 Re: réalisation d'un dégradé le Dim 12 Oct 2014 - 17:16

pierre

avatar
Admin
j'opte plutôt pour un crayon gras d'aspect plastique pour écrire sur le verre ou le métal.
Ce type de crayon n'a plus l'air de se trouver facilement. mais je n'ai peut-être pas mis les bons mots pour la recherche.
Par contre, il y a de fortes chances que le sang-dragon soit du végétal, donc une résine et non du minéral (cinabre dangereux).

http://sites.google.com/site/grifeblois/

22 Re: réalisation d'un dégradé le Dim 12 Oct 2014 - 23:22

thierry fleuret

avatar
PS :
on trouve des crayon gras blanc pour retoucher les films et photo.

le sang dragon est une résine végétale extraite du palmier sang dragon et qui sert a fabriquer des encres et des vernis, il ressemble donc a la résine d'aquatinte.

Amitiés
Thierry F.

http://thierry-fleuret.e-monsite

23 réalisation d'un dégradé le Lun 13 Oct 2014 - 2:16

jvelez

avatar
Bonsoir,
J'ais déjà essayé cette technique, et comme Pierre a correctement déduit, il s’agit des crayons pour dessiner sur verre. En Europe, vous pouvez trouver ces crayons dans quelque bon magasin pour des arts sur le nome de Staedtler Lumocolor permanent, aussi appelées glasochrom. Ces crayons semblent avoir une composition environ entre les crayons lithographiques et les crayons à cire utilisées par les enfants.

J’ais trouvé cette technique dans le site de l’artiste anglaise Anja Percival: ses travails méritent une visite, et le procès est expliquée dans le lien suivante:

http://www.anjapercival.co.uk/EtchSequence.htm
.

24 Re: réalisation d'un dégradé le Lun 13 Oct 2014 - 9:42

pierre

avatar
Admin
Bonjour jvelez,
Et grand merci pour ce lien.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

25 Re: réalisation d'un dégradé le Mar 14 Oct 2014 - 21:59

Francisco Dominguez

avatar
jeanclaude a écrit:Bonjour Francisco
Ta présence sur le forum me fait plaisir
merci pour ces conseils qui rappellent que la réussite du grainage aquatinte demande de la précision.
En effet le temps de morsure varie avec la taille du grain.
Je viens de voir votre message, en retard, désolé jean claude. Pour moi, c'est un plaisir d'entrer de temps en temps sur le forum et lire vos expositions, toujours intéressantes. Cordialement de l'Espagne.

http://info1artecom.artelista.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum