aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Aide à la traduction de termes techniques en anglais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bonjour à tous,
Je suis (pour une traduction à rendre en urgence) à la recherche d'équivalents français d'expressions techniques de gravure (précisément sur l'aquatinte) et n'étant pas spécialiste de ce domaine, j'ai pensé que le mieux était encore de m'adresser à des pros! Merci d'avance à ceux qui pourront m'apporter leur aide:

- spit-bite aquatints

- pin-hole registration system

- Foul-bite

- burnished and polished before being steel-faced


MERCI ENCORE et BON DIMANCHE

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour jeuneroche.
Ce serait sympathique de votre part de nous dire en une ou deux lignes l'objet de cette traduction. Etes vous graveur? étudiant en arts plastiques? traducteur pour le commerce des fournitures de gravure?
on aimerait savoir.
En principe sur le forum on se présente en quelques lignes.
Bon je vais essayer de vous aider mais cela suppose que vous connaissiez les techniques de l'aquatinte d'où ma demande  d'éclaircissements sur votre activité :

Spite bite aquatinte:
Littéralement morsure au crachat
Cela consiste à mordre la plaque grainée (à la résine ou à l'aérographe) en déposant le mordant au pinceau par exemple, mordant souvent rendu un peu visqueux avec de la gomme arabique ou autre liant. Autrefois on crachait sur la plaque et on déposait l'acide qui ne coulait pas et faisait ainsi un morsure local.

Pin hole registration system:
repérage à l'aiguille quand on imprime avec plusieurs plaques (ou la même plaque après ré-encrage)

Foul bite: c'est ce qu'on appelle le crevé, quand le mordant passe au dessous de la résine qui se détache . Il en résulte un large aplat sur lequel l'encre ne tient pas à l'essuyage

burnished and polished before steel facing. Là j'aimerais voir la phrase entière. Le steel facing est l'acierage par electrolyse de la plaque de cuivre gravé , afin de lui donner plus de résistance mécanique à la pression et de pouvoir imprimer un grand nombre d'épreuves…
Pour réussir l'acierage il faut tres soigneusement nettoyer  et dégraisser la plaque, mais pourquoi utiliser des outils comme le brunissoir et les produits à polir ?

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour, merci beaucoup,
Oui il s'agit d'une traduction, je suis en effet traducteur, j'ai traduit par mal de livres "généralistes" sur l'histoire de l'art mais il s'agit là d'un texte nettement plus technique sur l'impression d'estampes (pour un catalogue qui va paraître l'an prochain mais on me demande en général de ne pas en parler avant parution) et les ressources documentaires dont je dispose, même après un passage à la bibliothèque Forney sont assez maigres.
Votre aide est donc d'autant plus précieuse (surtout un dimanche!).

Voici la phrase complète:
"Before editioning, the edges of each plate were always beveled perfectly, burnished and polished before being steel-faced."

Pendant que nous y sommes, mon maître imprimeur avait une particularité:
"he didn’t use transparency to lighten a color".

Si vous pouvez éclairer ma lanterne, merci de nouveau.

Daniel

Voir le profil de l'utilisateur
"Before editioning, the edges of each plate were always beveled perfectly, burnished and polished before being steel-faced."

L'aciérage qui permet d'imprimer un grand nombre d'épreuves sans détérioration de la gravure doit être précédé de quelques préparations.
Avant l'aciérage  les arrêtes de la plaque doivent être soigneusement biseautées à la lime puis ce biseau lissé au brunissoir et ensuite poli.
Cette opération évite les bords irréguliers qui peuvent retenir l'encre et salir le pourtour de l'épreuve. On appelle aussi ce biseau le talus

"he didn’t use transparency to lighten a color".

il n'utilisait pas d'encre non pigmentée pour éclaircir la couleur.
On peut pour diminuer l'intensite de la couleur d'une encre la mélanger avec une encre sans pigment, encre dite transparente. C'est une sorte de dilution un peu comme ajouter de l'eau pour éclaircir la couleur de l'aquarelle.

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Jean-Claude,
Merci d'avoir pris le temps d'écrire ces réponses parfaitement claires!
Daniel

Voir le profil de l'utilisateur

pierre

avatar
Admin
les explications de Jean-Claude sont effectivement parfaitement claires, si toutes les traductions pouvaient être à ce niveau !
Pour ce qui est d'un lexique des termes de gravure, le plus clair et succinct que j'ai pu lire et celui du catalogue d'Henri Rivière édité par la BnF.

Pour compléter le texte sur l'encre et sa "dilution".
Une peinture, encre est composée d'un colorant ou pigment, d'un médium qui doit agglomérer la matière colorante une fois appliquée et sèche, elle ne doit pas être pulvérulente, et d'un diluant. À cela, peuvent s'ajouter des charges (matières de structure influant le moins possible sur la couleur et surtout sur matière et son utilisation, quelquefois son coût) et autres adjuvants spécifiques à chaque cas (anti mousse, réactif bloquant la polymérisation ou le séchage en pot quand ce n'est pas le diluant, aide à l'application de la matière)…
Dans l'exemple donné plus haut de l'aquarelle, l'eau est le diluant du médium qui est une gomme (arabique ou autre).
Dans le cas de l'encre d'imprimerie, le médium est préparé pour le type d'utilisation et le diluant n'est pas ou peu présent dans l'encre.
Pour modifier une couleur (la gamme est réduite) il ne faut surtout pas en modifier la consistance. Si l'on faisait comme l'aquarelle, pour l'éclaircir il faudrait la noyer dans l'huile de lin, ce qui la rendrait inutilisable pour réaliser un tirage. C'est pourquoi ou utilise de l'encre blanche (qui conserve de l'opacité et donne une gamme spécifique de dégradé) ou de l'encre non pigmentée (qui apporte de ce fait de la transparence), ce qui permet de conserver à l'encre sa qualité d'imprimabilité.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/
Merci de ces nouvelles explications très détaillées et qui complètent celles de Jean-Claude.
J'espère que ma traduction sera à la hauteur...
Cordialement

Daniel

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum