aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cabine de sablage pour graver le Plexiglas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Cabine de sablage pour graver le Plexiglas le Mar 9 Juil 2013 - 23:52

Bonjour,
comme je l'avais déjà évoqué dans un précédent message, j’enrichis ma palette d'un nouvel outil, le pistolet pour sabler. Dans le but de pouvoir l'utiliser dans les 20 m2 de mon atelier, j'ai fabriqué une cabine adaptée, facilement démontable pour me préserver des projections : http://www.flickr.com/photos/davidgraveur/sets/72157634571315558/ (voir les photos sur cette page)
Le pistolet qu'on aperçoit est fait main sur la base d'une soufflette.
Ce procédé me permettra d'imprimer des fonds gris ou des zones grâce à plusieurs systèmes de masquage.
A suivre  Idea

Voir le profil de l'utilisateur http://jp.davidgraveur.perso.sfr.fr
Bonjour Jean Pierre
C'est très intéressant cette cabine de sablage. Que faut il de spécifique? je suppose que le pistolet est d'un type particulier et quid du compresseur?
Où s'accumule le sable qui a fait son travail d'abrasion? en bas de la cabine? je ne me rends pas compte de la quantité de sable qu'il faut pour faire un noir soutenu sur une plaque par exemple de 20x25 cm.
Je vais te poser la question que certainement tout le monde se pose as tu essayé sur du métal? du cuivre par exemple? je sais que des tentatives avaient été faites pour Mario Avati mais qu'il n'aimait pas la grenure au sable...
merci pour ces images détaillées

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Jean-Claude.
Mon champ de prospection se limitera au Plexiglas. Je laisse à d'autres le soin de mener des expériences similaires sur le cuivre.
Beaucoup de questions n'ont pas encore de réponse. Comme en ce moment je travaille de nuit, je ne veux pas imposer à mes voisins le bruit d'un compresseur en pleine action. En ce domaine, j'ai le minimum requis, c'est-à-dire un compresseur d'un débit de 200 l/mn à 8 bars de pression.
Je ne suis pas sûr d'atteindre le noir absolu, mais ce n'est pas mon but. Je recherche plutôt la maniabilité et la précision d'un aérographe pour utiliser avec des masque de différente nature tels que : colle au pistolet, cire de bougie (façon Batik), vernis acrylique au pinceau, film adhésif ou pas, plus d'autres possibilités que je n'ai pas encore envisagé.
Le gris m'intéresse davantage que le noir et il pourra devenir couleur.
L'outil sera bien évidemment adapté (un bec plus fin muni d'un filtre pour ne pas freiner de débit de l'air et un genre de parabole de protection pour éviter que le sable rebondisse vers la vitre de contrôle).
La récupération du sable qui se dépose au fond sera assurée dans un premier temps par un orifice prévu à cet effet, mais j'envisage de fabriquer un genre de pompe adaptable sur l'aspirateur qui filtre l'air et conduit le sable dans un récipient.
Ce n'est que le début d'une longue aventure que je partagerais par étape et j'accueillerais les suggestions avec plaisir.
Amitiés,
Jean-Pierre bounce 

Voir le profil de l'utilisateur http://jp.davidgraveur.perso.sfr.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum