aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

presse de gravure Vincent Moreau, problèmes ou pas?

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Bonjour,

Nous sommes quelques artistes à acheter une presse de gravure d'occasion pour une association. Si nous avons déjà pratiqué la gravure dans des écoles d'art ou ailleurs, nous ne connaissons pas bien le fontionnement technique d'une bonne presse. Et si nous avons pu nous documenter théoriquement sur ce forum et ailleurs, nous ne sommes pas forcément en mesure de repérer tous les défauts d'une presse d'occasion. C'est pourquoi nous faisons appel aux experts de ce site, notamment pour la presse décrite ci dessous :

Nous avons trouvé une presse  de gravure d'occasion de la marque
Vincent Moreau à vendre, des années 1970, probablement au format jesus.
Cependant nous avons pu noter que le plateau de celle-ci, d'une largeur de 60cm, était légèrement incurvé vers le bas, et semblait bouger parfois de haut en bas ou sur le côté lorsqu'on la faisait fonctionner. N'étant pas
spécialiste du fonctionnement d'une bonne presse, comme dit plus haut, nous nous posons la question de savoir si ce plateau a un problème, et si oui si il est facilement réparable? Ou bien s'agit-il juste d'un problème d'ajustage et de
serrage ?

Par ailleurs nous avons pu noter que le rouleau avait été "piqué" par la rouille, même si sa surface est assez lisse après une "restauration" assez basique. Est-ce aussi un problème pour le bon fonctionnement de la presse , et si oui y a t'il un moyen de le réparer? De manière géneral, l'impact d'un rouleau qui n'est plus tout à fait lisse est il important ou non?

La presse en question on peut l'avoir pour 2000 euros, est-ce un bon prix malgré les reserves soulignées?

Merci pour votre forum qui est très instructif, même si ça ne remplace pas la pratique...

Cordialement

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour.
Vos questions me font plus encore regretter la compétence de notre ami expert en presses et constructeur Bruno Gary. Voir l'annonce en tête du forum.
Vous pouvez avec profit lire le fil "c'est quoi une bonne presse?" sur ce forum.

Cependant Bruno Gary m'a tant appris sur les presses taille-douce que je pense être en mesure de vous aider.
-Tout d'abord les presses Vincent Moreau sont de bonnes presses, elles ont fait leurs preuves, j'en ai vu une longtemps à l'oeuvre chez des amis graveurs, je la connais donc un peu .
- Pour ce qui est des piqures de rouille sur les cylindres c'est un inconvénient mineur qui ne modifie pas le bon fonctionnement de la presse, les langes masquent ces microscopiques irrégularités, évidemment dans la mesure où il ne s'agit pas de véritables trous sans le métal ce qui serait étonnant.
- la courbure du plateau si elle ne dépasse pas quelques millimètres de flèche n'est pas un problème.
Le fait que ce plateau bouge comme vous le dite, semble montrer que vous avez tourné la roue de la presse sans pression, si la pression exercée sur les cartons est suffisante et égale de chaque coté du plateau celui ci ne peut bouger latéralement, il peut cependant basculer légèrement de bas en haut d'une position extreme à l'autre. C'est compréhensible si on réfléchis à la maniere dont le plateau repose en bout de course.

Pour ce qui est du prix pour un passage de 60cm, si la presse est en état c'est un montant honnête à mon avis, ce qui importe c'est le cout du transport qui n'est pas négligeable, toujours ignoré par le vendeur et toujours subi par l'acheteur...

Le forum ne peut en effet remplacer la pratique mais justement il permet des échanges utiles avec ceux qui connaissent les pratiques et peuvent ainsi en faire profit"er les autres amis de la gravure

cordialement

Voir le profil de l'utilisateur
Merci beaucoup pour ta (j'ai vu sur le forum que le tutoiement était de rigueur) réponse très utile, qui nous rassure grandement sur le bon fonctionnement de la presse. En effet la courbure n'est pas très importante, et le "serrage" n'était pas effectué. De plus on a pu voir des tirages du peintre qui est, malheureusement lui aussi décédé(raison de la vente), et ils sont réussis. Mais quand on n'est pas expert, la moindre chose non comprise nous parait suspecte.
Oui j'ai lu et relu il y a quelques jours la discussion "qu'est-ce qu'une bonne presse" sur le forum, et cela nous a très clairement orienté vers les presses d'occasion de bonne facture, plutôt que vers des presses neuves de moins bonne qualité.

Encore merci pour cette réponse très rapide . Nous ne manquerons pas de revenir sur ce forum pour questionner ou faire part de nos expériences en gravure.

Voir le profil de l'utilisateur
Content si j'ai pu t'être utile.
As tu la possibilité de montrer une photo sur le forum?
Moi j'emploie le logiciel servimg qui est tres facile d'emploi.

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour,
je possède une presse Vincent Moreau avec plateau de 60 cm de large (probablement la même), depuis presque trente ans et je n'ai jamais fait le moindre entretient (à ma grande honte). Elle fonctionne parfaitement. C'est donc un excellent choix.
Si une fois mise sous pression elle bouge un peu en hauteur, il faut peut-être rajouter quelques cartons sous le rouleau du bas pour ajuster les niveaux quand le plateau arrive sur les roulements à bille, sinon, que du bonheur !! Very Happy 

Voir le profil de l'utilisateur http://jp.davidgraveur.perso.sfr.fr
Bonjour Jean-Pierre, je suis heureux de te lire.
merci pour ton intervention au sujet de la Vincent Moreau.
La chaleur est sans pitié ici à Nevers, j'ai hate de m'installer en Morbihan.
amicalement
jean-claude

Voir le profil de l'utilisateur
j'avais commencé à répondre aussitôt aux derniers messages, mais je suis tombé en panne de batterie, et j'étais loin d'une prise électrique...


Merci Jean-Pierre pour les conseils d'utilisation en cas de problème de stabilité, et pour le retour très positif sur ta presse Vincent Moreau. J'avais déjà entendu beaucoup de bien de cette marque. Du coup nous n'avons plus de raison d'hésiter et on a réservé la presse.

Non Jean-Claude nous n'avons pas eu la présence d'esprit de prendre des photos, ce qui est dommage, ça aurait pu certainement lever les derniers petits doutes qui pouvaient demeurer. Mais La façon dont tu as décris les altérations acceptables pour une presse ancienne nous semble suffisante pour l'acheter. Merci encore.

Il ne nous reste plus qu'à aller la chercher, et surtout à la déplacer jusqu'à un véhicule utilitaire qui peut la transporter... Nous pensons désolidariser le plateau de la presse pour le transport, mais nous ne savons pas si il est possible et/ou recommandable de démonter d'autres parties, comme le rouleau ou la table... On est preneur de tous conseils de ce côté la, surtout de ceux qui nous éviteraient de l'abîmer ou de nous abîmer nous même en la déplaçant. Nous devrions être quatre personnes pour la déplacer. nous pensons que cela sera suffisant...


On est pressé maintenant de pouvoir l'utiliser. Trois mois qu'on cherche et qu'on se renseigne, pour trouver une presse adaptée à notre budget et à nos besoins.

Je le répète encore, ce forum a été très utile.

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour
Surtout soyez prudent, on se blesse facilement en démontant une presse.
Par exemple en enlevant le plateau qui est chassé brutalement des cylindres comme un pépin sous la pression du rouleau supérieur et qui peut vous tomber sur les jambes ou les pieds.
positionnez un morceau de planche de la même épaisseur que le plateau et qui le suivra obligeant les rouleaux à reter en position (tous les cartons desserrés évidemment).
Cela évite l'éjection brutale du plateau et aussi en facilite la remise en place à l'installation. Pour le transport on peut resserrer les cartons sur cette planche qui remplace le plateau.
Il y a quelques part une vidéo qui montre un démontage de presse  par un seul homme mais c'est une curiosité à regarder sans vouloir l'imiter.
bon courage



Dernière édition par jeanclaude le Mar 9 Juil 2013 - 10:54, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Voila j'ai retrouvé la vidéo, c'est Bruno qui nous avais passé le lien. Le début est une impression en taille douce, ensuite cela se corse!
La presse n'est pas une Vincent Moreau et de toute manière il ne faut pas essayer ce sport, c'est du travail d'artiste acrobate confirmé:
http://www.youtube.com/watch?v=2LMeONyE9Ok

Voir le profil de l'utilisateur
bonjour,

je viens de voir la vidéo. Effectivement, un vrai numéro d'équilibriste! Heureusement la presse qu'on a acheté n'est pas aussi volumineuse... Mais ça nous fait néanmoins prendre conscience des risques liés au démontage et au transport, autant pour la presse que pour nous.

Nous avons bien noté pour la planche à mettre à la place du plateau, pour éviter l'effet "pépin" et pour le remontage. Je crois qu'on va appliquer à la lettre cette idée. Par contre nous hésitons à démonter les rouleaux. Est-ce difficile avec cette presse ? Nous pensions être quatre pour la porter, et nous ne serons peut-être que 3. Du coup on hésite.
La faire "rouler" jusqu'à l'escalier ne nous paraît pas trop difficile, mais l'escalier d'une vingtaine de marche nous laisse un peu perplexe pour l'instant, quant à la meilleure façon d'opérer.
Savez-vous quel poids fait approximativement le plateau en lui-même (de 60cm de large, des années 70 )? Et les rouleaux? Nous n'avons pas trouvé pour l'instant de détails et de documentations précises sur Internet pour la presse en question...



Voir le profil de l'utilisateur
On peut démonter à condition de marquer chaque élément pour la remonter à l'identique.
En 1, on retire le plateau après avoir retiré les cales de butée.
En deux, on démonte les éléments du haut pour dégager la glissière ou sont enfilés les deux rouleaux.
En trois, (et c'est à mon avis le plus délicat) on retire vers le haut chaque rouleau sans a coups en veillant à garder le rouleau bien horizontal (ça demande une bonne synchronisation, sinon ,risque de blocage).
Je préconise d'utiliser deux sangles d'arrimage et un long bâton très solide (genre manche de pioche en plus long). On passe les sangles aux deux extrémités (roulements), on enfile le bâton au-dessus du rouleau pour que chaque sangle ceinture les deux et on hisse le bâton vers le haut sur ces épaules. De cette façon on contrôle mieux le parallélisme pendant la montée et on évite les crampes.
Enfin, on démonte le reste de la structure.
J'ai dû le faire trois fois et on peut faire ça à deux à condition que la presse ne soit pas trop en hauteur (par terre serait l'idéal).

On peut voir une photo de ma presse sur mon site dans la partie technique. A vous de dire si c'est la même Smile 

Voir le profil de l'utilisateur http://jp.davidgraveur.perso.sfr.fr
Merci Jean-Pierre pour ce manuel précis de démontage. La description du démontage des rouleaux est vraiment très utile.

Le modèle de presse n'est pas identique puisque celle qu'on achète n'a pas un volant mais une croix pour tourner. Par contre le reste ressemble fortement, pour ce que nous pouvons nous souvenir(même système de multiplication, même méthode pour serrer).

Quand tu dis que cela peut se faire à deux, c'est pour le démontage et le déplacement(descente d'escaliers droits), ou pour le démontage seulement? Quand tu dis que la presse est mieux à terre, cela veut dire sans sa table de support? Les étapes du démontage de la croix(ou du volant) et des engrenages sont elles aisées au point de ne pas avoir besoin d'être décrite?

Si on la démonte, en plus de tes conseils de noter chaque étape, on a décidé de les prendre en photo. Visiblement on n'est jamais trop prudent.

Mais avec les différents conseils reçus ici, le démontage nous paraît déjà plus abordable. Reste à visualiser et bien comprendre chaque étape... Merci aquatinte!


Voir le profil de l'utilisateur
Si la table est haute et si la presse reste sur la table, il vas falloir soulever les rouleaux de la hauteur de la table + 80 cm. Cela peut représenter une sacrée hauteur. Si vous parvenez à la descendre parterre après avoir retiré la croix et le plateau, les choses seront plus faciles. Chaque pièce prise individuellement peut être portée à deux. Pour le démontage des autres pièces c'est simple mais il est impératif d'avoir les bonnes clés, surtout à alène. L'une d'elles m'a été fournie avec la presse, difficile à trouver. Mais la votre n'est pas forcément identique.

Voir le profil de l'utilisateur http://jp.davidgraveur.perso.sfr.fr
Bonjour
Comme je dois déménager très prochainement le transport de la presse se pose également pour moi.
Sans vouloir la démonter, c'est une Richebé passage 52 format raisin donc portable sur quelques mètres par des gros bras,  j'ai du retirer le volant, facile et le plateau plus délicat.
Ci dessous une illustration d'une méthode astucieuse suggérée par un ami qui ignore tout des presse mais qui connait la grosse mécanique.
deux sangles maintiennent le cylindre supérieur permettant un retrait du plateau en douceur et sécurité:


Voir le profil de l'utilisateur

pierre


Admin
Pour la plus lourde que nous avons à l'atelier, nous avons démonté la presse (en repérant sens des pièces retirées et même des boulons), le châssis restant entier. Nous n'avions pas retiré les roulements des rouleaux, difficiles à retirer, ce fut une erreur. La presse, belle d'aspect, n'avait pas été régulièrement graissée. Nous nous en sommes aperçus quand, en cours d'impression, impossible de faire tourner les bras du volant. Tout bloqué. Nous avons fait appel un spécialiste de réparation de machines industrielles, nous n'osions pas trop forcer sur l'extracteur et fusiller le pas de vis du graisseur. Il a fallu bien forcer. La graisse était complètement figée, aucune nouvelle ne pouvait arriver au niveau du moyeu. Des micros particules de rouille avaient dû s'agglutiner et tout bloquer. Recommandation du technicien, graisser à l'huile et non à la graisse.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/
bonjour,
merci pour les exemples de démontage des rouleaux.

Nous avons récupéré la presse Vincent Moreau d'occasion à l'origine de cette discussion.. Cependant nous n'avons pas réussi à démonter la croix ainsi que le système de démultiplication. Fallait-il un clé spéciale, ou bien y avait-il  un problème de corrosion? Du coup impossible également de retirer les cylindres. Nous avons assez rapidement renoncé, vu que nous pouvions finalement être quatre pour la transporter (nombre absolument indispensable, surtout dans un escalier...)

Par contre, nous continuons à être un peu soucieux de l'état général de la presse, qui date quand même des années 70 et qui a subi très clairement les effets de la corrosion. Nous l'avons nettoyé et "soigné" au WD40 ainsi que poncé très légèrement, et du coup on se rend mieux compte des aspérités, légères mais réelles qui persistent sur le rouleau supérieur. Pouvez-vous "diagnostiquer" l'état de ce rouleau supérieur et ce que vous feriez pour le restaurer au mieux, si c'est possible? A trop poncer les parties corrodés, ne risque t' on pas de créer des crevasses ou des inégalités?  

Nous avons créé un fichier pdf avec les photos de la presse et du rouleau supérieur visible ici :

http://www.weblouir.eu/presse_vincent_moreau.pdf    

Attention aux yeux quand même, surtout pour les photos macros... On est prêt à la repeindre, etc. Mais pas avant de savoir si le rouleau supérieur est praticable. Nous ferons les premiers tests courant de la semaine prochaine, quand nous aurons reçu de nouvelles langes. D'ici là on continue à nettoyer et poncer légèrement, en espérant que les détériorations du cylindre ne se verront pas sur les tirages...

Par contre le mécanisme de rotation semble bien fonctionner.


(ah oui aussi, est-ce que 2000 euros pour une presse dans cet état, ce n'est pas un peu excessif?...  Rolling Eyes )

Voir le profil de l'utilisateur
Pour dérouiller les rouleaux à fond et sans risque de les détériorer, je vous recommande une brosse circulaire en nylon qui se fixe sur une perceuse. Utilisez la dans le sens des rainures (si elles sont encore visibles). Vous verrez c'est très efficace. Attendez de l'avoir remise en état pour vous interroger sur la légitimité du prix. A mon avis, elle devrait vous faire de l'usage.


Voir le profil de l'utilisateur http://jp.davidgraveur.perso.sfr.fr
Un petit détail qui attire mon attention
....Avant vos essais remettez tout de suite les butées de plateau Twisted Evil 
Il y a l'air d'avoir des trous en bout de plateau, ce devait être ça;
Pour le démontage du volant, je me rappelle que mon frère avait sortit le petit axe carré au centre sur ma presse.(celui qui est sur votre photo "centre la croix")Je ne me rappelle plus exactement la manip mais c'est une sorte de petite clavette qui bloque le système.Je peux le questionner si vous voulez.
Soyez prudent!
alien

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour,

Normalement il vous faudrait un extracteur de moyeux pour enlever le systéme d'engrenage .

Si vous avez besoin de l'aide d'un pro pour une révision voir plus, contatez Louis Richebé au

0143482603 il révise et entretien beaucoup de machine sur la France entière.

michel

Voir le profil de l'utilisateur
bonjour,

merci pour les dernières réponses.

Ta réponse JP David nous rassure un peu sur la possibilité de "tirer" quelque chose de cette presse.
la brosse circulaire a l'air intéressante. En lisant le manuel d'entretien d'une presse écrit par Gary THIBEAU , nous en avions retenu qu'il valait mieux éviter les outils électriques et faire tout à la main, mais ça a l'air ici d'être un outil assez doux. On essaiera sur le cylindre inférieur avant d'essayer sur le cylindre supérieur. (de quelles rainures parles-tu? )
Globalement, on s'interroge toujours sur  le bon geste, le bon mouvement pour "poncer", que ce soit avec de la toile émeri fine, de la laine d'acier(000) ou autre papier à poncer très  fin, et où il faudra s'arrêter.
Gary Thibeau a écrit :
" En acier ou en fonte, pleins ou creux, les cylindres d'une presse bien réalisée au départ, sont pratiquement inusables. Seule la rouille, si la presse a été abandonnée sans graissage de protection, peut provoquer l'apparition de "trous" à la surface du cylindre, créant autant de manques à l'impression. A ce stade, il convient de les rectifier, après démontage complet de la machine.
Les cylindres en acier des machines récentes légèrement sont plus sensibles à l'oxydation et vont "noircir", ce qui ne nuit aucunement à l'impression. Par contre, de légères traces de rouille peuvent apparaître et doivent enlevées au papier abrasif (grain 320).Une finition au Scotch-Brite assurera une remise en état parfaite.
"
Que veut dire "rectifier" un rouleau après démontage?

Oui raf on a bien l'intention de remettre des butées, on tient à nos orteils! Mais merci de le rappeler.
On commençait effectivement aussi à s'interesser à la petite clavette au centre quand l'aide pour porter la presse est arrivée. Si ton frère peut nous orienter ce serait avec grand intérêt qu'on écoutera ses conseils. Pour l'instant on se gratte pas mal la tête devant le mécanisme.
N'importe quel extracteur de moyeu ferait l'affaire ou  en faut-il  un spécifique? Merci Michel pour le contact Louis Richebé. On va continuer à tenter de restaurer gentiment la presse de nous   même et si ça ne suffit pas on fera  appel à des professionnels...

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour,
il est important de savoir que chaque rouleau est parcouru de stries très fines (ou rainures) un peu comme un pas de vis. Elles doivent en principe éviter que le lange se déporte sur les cotés pendant le passage sous presse. Par conséquent, lorsque vous poncez pour enlever la rouille, vous devez impérativement le faire dans le sens de ces stries pour ne pas les dégrader.
Pour cette raison, la perceuse est idéale avec son mouvement circulaire. La brosse que j'ai indiqué n'est pas souple, chaque tige est constituée de fils de nylon tressés extrêmement rigides, mais cette matière n'entamera pas le métal.

Pour le démontage des bras et des roues qui entraînent la chaîne, vous avez sur le coté de chaque moyeu une tige de section carrée qui évite que les éléments tournent dans le vide. A la hauteur de ces tiges un pas de vis a été perforé et une vis à allène assure le serrage des pièces sur le moyeu.
La première étape consiste donc à desserrer ces vis pour extraire les éléments.
Si ils sont bloqués, quelques petits coups de marteau suffiront peut-être, sinon ….

Voir le profil de l'utilisateur http://jp.davidgraveur.perso.sfr.fr
Bonjour,


on a effectué les premiers tests de la presse avec des pointes sèches, et c'est globalement concluant, pas de dérapage, le système tourne bien sans à coup, mis à part la "montée" sur la plaque.Les problèmes pour l'instant ne viennent pas des rouleaux mais de langes trop abîmées, les nouvelles arrivant bientôt.  Du coup c'est difficile voire impossible de se rendre compte de possibles "manques" liés aux micros-trous . On a l"impression qu"il faudra pas mal d'expérience et d"observations, avec des techniques plus subtiles de gravure, pour se rendre  vraiment compte de ces hypothétiques manques, ce qui est plutôt rassurant!



Ta description du cylindre Jean-Pierre, ainsi que la manière de procéder pour le poncer, va nous être bien utile... On s'apprétait à travailler dans l'autre sens... On a acheté hier la brosse circulaire en nylon. Elle est orientée "finition", contrairement à d'autres qui sont marquées "ponçage". On a fait un test sur le cylindre du bas, et cela semble bien fonctionner comme tu l'écris.

Pour le cylindre du haut nous en sommes toujours au WD40 et à la laine d'acier 000 , mais cette fois ci en respectant bien le sens des rainures (qu'on ne voit plus vraiment). Au fur et à mesure on met à jour de manière localisée un certain nombre de  micro trous . On se demande comment le passage futur, si besoin, de la brosse circulaire va transformer ces micros trous(il n'y a pas de  trou sur le cylindre inférieur). A propos, existe t'il des matériaux susceptibles de les boucher de manière décente, si après le ponçage et le nettoyage  complets ils "persistent"?Ou bien est-ce déconseillé?


Pour ce qui est des vis à allen nous les avions bien dessérées, c'est plus le petit carré que nous n'avions pas réussi à déplacer, s'il se déplace... Ou bien alors effectivement le moyeu est bloqué...


Mais dors et déjà, on est content de la presse et de ses résultats. Le travail d'artiste va enfin pouvoir commencer.

Voir le profil de l'utilisateur
Bonsoir
Je tombe par hasard sur ce post que je n'avais jamais lu.
Merci Jean Pierre pour tes explications et les photos.
Je crois que les "micro trous" dont parle eblouir ne nuirons aucunement à la qualité d'impression, les feutres assurent ce lissage.
Ce qui importe c'est que ces petites cavités ne continuent pas de s'agrandir, ce qui n'arrivera pas si la machine est bien entretenue.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com
Bonjour! cela fait quelques temps que je glane des informations sur votre forum que j'apprécie, mais c'est la première fois que je pose une question ici.
J'ai moi aussi fait l'acquisition d'une presse Vincent Moreau, et j'ai remarqué les petits trous mentionnés plus haut sur le rouleau. J'ai un problème au tirage, de toutes petites rainures dans l'encre, et je me demande si ces trous en sont responsables. Voilà un exemple de tirage:

" />

Si quelqu'un peut m'apporter ses lumières j'en serai très reconnaissant,

Au plaisir de vous lire!

Gamil

Voir le profil de l'utilisateur

pierre


Admin
Bonjour, même réponse que donnée 2 posts plus haut par Jean-Claude, les épaisseurs de langes compensent.
Mais serait-il possible que tu te présentes un peu plus ?
Merci d'avance
Cordialement
Pierre

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum