aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gravure électrolytique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Gravure électrolytique le Jeu 7 Jan 2010 - 18:53

Bonjour à tous, et Bonne Année Créatrice
Je me présente : Jean Michaud , 64 ans et adepte de la gravure depuis 5 ans. Depuis 2ans, j'anime un atelier de gravure à Argenton sur Creuse 36200 (Indre).
Depuis 1 an, nous avons abandonné le perchlo pour utiliser l'attaque électrolytique. La méthode est décrite : http://www.greenart.info/galvetch/contfram.htm (en anglais). Cédric Green est venu animer un stage un Week-end (c'est plus facile en pratiquant !)
J'ai plus de mal à promouvoir l'encre "akua" "qui s'essuie mal !"
Nous sommes toujours au vernis Lamour, je ne maîtrise pas assez l'acrylique, mais j'ai lu des choses très interessantes sur ce forum (aquatinte à l'aérographe)
A bientôt

Voir le profil de l'utilisateur http://beaux-arts-argenton.123.fr/

2 Gravure électrolytique le Jeu 7 Jan 2010 - 19:44

Bonjour Jean et bienvenue sur le forum.
C'est très intéressant pour nous tous d'accueillir un praticien d'une nouvelle technique. Personne jusqu'ici ne s'est exprimé sur la gravure électrolytique, je sais que Lukas a fait quelques essais déjà.
Je connais le site de Cédric Green, après cette lecture j'avais préparé une grille, une cuve et acheté l'alimentation en continu chez Selectronic mais je n'ai rien fait. Ce que j'en ai lu m'a paru séduisant excepté le fractint équivalent de l'aquatinte qui me semble donner un grain vermiculé, mais il s'agit d'une opinion tout à fait théorique et je n'ai jamais tenu en main une impression d'après une plaque gravée de cette manière. Ce serait bien que jean s'exprime sur ces sujets passionnants et nous montre ce qu'il en est.
Je n'ai eu que des contacts téléphoniques avec Cédric Green, ce serait bien qu'il intervienne aussi sur ce forum.
Au sujet des vernis acryliques, les observations que j'en ai faite ne sont pas en leur faveur comparés aux vernis traditionnels, je ne parle pas de l'aspect toxicité mais de la qualité du trait obtenu sous la pointe.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

3 gravure electrolytique le Ven 8 Jan 2010 - 12:10

Bonjour,
je me permets d'intervenir sur ce sujet que j'ai pratiqué plusieurs fois.
effectivement,la gravure à l'aquatinte m'a posé quelques problèmes avec cette méthode.Le vernis acrylique déposé à l'aérographe ne tient pas bien longtemps sous l'influence du champ électrique.L'aquatinte au colophane ne résiste pas mieux au courant électrique.Finalement,j'ai pu réaliser l'aquatinte au bitume qui elle adhère fortement au cuivre.
Par contre pour la gravure au trait,les résultats sont encourageants et en particulier avec le Puretch qui lui résiste trés bien au courant électrique.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

4 Re: Gravure électrolytique le Dim 10 Jan 2010 - 8:18

Jean a écrit:Bonjour à tous, et Bonne Année Créatrice
Je me présente : Jean Michaud , 64 ans et adepte de la gravure depuis 5 ans. Depuis 2ans, j'anime un atelier de gravure à Argenton sur Creuse 36200 (Indre).
Depuis 1 an, nous avons abandonné le perchlo pour utiliser l'attaque électrolytique. La méthode est décrite : http://www.greenart.info/galvetch/contfram.htm (en anglais). Cédric Green est venu animer un stage un Week-end (c'est plus facile en pratiquant !)
J'ai plus de mal à promouvoir l'encre "akua" "qui s'essuie mal !"
Jean, j'ai observé que l'encre Akua est vraiment interessante sur le film polymère en "non etch", elle ne colle pas (comme le riz de l'oncle...) mais sur le cuivre elle s'essuie trop facilement. En revanche l'encre Caligo se comporte comme une encre traditionnelle, son avantage est d'être lavable au savon.
Nous sommes toujours au vernis Lamour, je ne maîtrise pas assez l'acrylique, surtout n'utilisez pas le vernis Lascaux 2090, il est extremement difficile à enlever même avec le Mystrol mais j'ai lu des choses très interessantes sur ce forum (aquatinte à l'aérographe)
A bientôt

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Gravure électrolytique le Dim 10 Jan 2010 - 9:59

Merci Jean-Claude et Hervé,
Nous ne pratiquons pas le "fractint" mais l'aquatinte à la colophane. L'intérêt de la gravure électrique, c'est que l'électrolyte est constante donc le temps d'attaque (pour un trait voulu) est toujours le même. En atelier, cela évite le questionnement sur l'état de "fraicheur" du perchlo. Nous travaillons dans un bac aplat, sous 2 volts cela donne un rapport temps/arrachage du vernis intéressant --> 15 minutes.
J'ai fait quelques essais avec de l'ImagOn assez intéressants, mais je débutais aussi la gravure électrolytique : trop de facteurs "tuent la distribution du courrier"...
Le forum me (re)donne l'idée de continuer ! MERCI

Voir le profil de l'utilisateur http://beaux-arts-argenton.123.fr/

6 Re: Gravure électrolytique Aujourd'hui à 11:13

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum