aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

PLAQUE PHOTOSENSIBLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 PLAQUE PHOTOSENSIBLE le Mar 11 Déc 2012 - 20:15

Bonjour,

Malgre mes recherches aupres de quelques imprimeurs et autres ateliers de serigraphie je me trouve toujours sans reponse, j'esperes grandement que vous pourrez m'aider et vous remercie par avance de votre patience pour la lecture qui suit et (peut etre) vos reponses.

Issu d'une formation d'Arts "classiques", j'ai eu la joie de pratiquer la serigraphie pendant 4 années ( et de m'y casser les reins aussi ), explorant la chaine de A à Z ( composition, preparation de typon/separation des couleurs, insolation ..etc.. ) et un jour, mon professeur me demanda de l'assister sur l'un de ces travaux personnels : le typon etait positionné sur une plaque photosensible plutot que sur un cadre "traditionnel", suivit l'insolation pour obtenir une plaque "creusée" avant passage sous presse et gauffrage.
Dans mes souvenirs, la plaque etait de teinte dorée ( ou cuivrée ) et la "gravure" était sur plusieurs niveaux ( mais je ne saurais pas etre sur de ce dernier point ) ...
C'etait il y a une quinzaine d'année et je n'arrive pas du tout a me souvenir de quel type de plaque il s'agissait et n'arrive pas a retrouver cette information precisement malgre mes recherches.

Petite precision, l'idee est la suivante : mes travaux aujourd'hui sont autant des peintures que des bas reliefs, mais je suis limité techniquement pour arriver au resultat desiré, voulant mêlé à la fois une gravure "fine" multi couche ( jusqu'à 7/8 mm dans l'ideal mais je saurais me contenter de moins Wink ) obtenue par travail de la photographie et qui me permette une composition beaucoup plus complexe qu'avec ma seule main et les materiaux dont je peux disposer à l'heure actuelle ( platre, cire ...etc.. ) ... si une technique autre que celle evoquee ci avant vous semble plus judicieuse et/ou appropriée, je suis preneur ! ...

Bref ... j'espere avoir ete aussi clair que possible, et vous remercie d'avance pour votre aide et votre patience.

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: PLAQUE PHOTOSENSIBLE le Mar 11 Déc 2012 - 20:47

Bonsoir Arnaud et bienvenue sur le forum.
Vous avez réussi la performance de poser une question et en même temps de vous présenter quelque peu... très bien.
Pour répondre à votre question il vous faudrait la développer un peu car je ne comprends pas très bien, d'autres peut être saisiront de quoi il s'agit.
qu'entendez vous par " fine multicouches?
pourquoi une composition plus complexe grâce à la photographie?
Ce que vous évoque me fait penser au moulages des gravure profondes de Hayter ou Vieillard et d'autres
Enfin certaine plaques photopolymères ont un aspect doré.
Pour vous c'est certainement clair mais en lisant vote question on reste perplexe.
cordialement

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: PLAQUE PHOTOSENSIBLE le Mar 11 Déc 2012 - 21:47

Bonsoir Jean-Claude

merci de m'accorder de votre temps.

Excusez les imprecisions, il est vrai qu'il y aurait tant a dire ..

Premiere chose, le professeur auquel je fais reference est le tres regrette René Jaros ( dont on peut trouver un ouvrage posthume qui lui est dedie sur Amazon ) ce qui, si vous connaissez ces travaux, devrait etre plus bien plus explicite que toutes les tentatives que je pourrais faire pour decrire le type de technique que je cherche a mettre au point ...

Par rapport a Hayter ou vieillard, mais surtout Hayter, je dirais que l'on se rapproche a ceci pres que mes thematiques m'emmenent vers une gravure plus fine en terme de "trait", puisque je mele des elements architecturaux, technologiques autant qu'organiques et bien d'autres choses encore mais ce sont ces elements qui seraient concernés par cette technique ...
Si je devais utiliser quelques references ( de maniere tres informelle, entendons nous bien ), je dirais : un melting pot entre H.R.Giger, Klimt, Soulage ... pour ce qui me semble etre les plus evidents ...
D'ou le terme utilisé de "complexe", puisqu'en utilisant beaucoup la photographie, et parfois meme la typographie en sus du reste pour mettre au point mes compositions, je me retrouve avec des compositions extremement riches, complexes en terme de textures et de "motif" et pour le coup, apres avoir essayé de reproduire en gravure "classique" ( a la main ) et par moulage ce que j'obtenais en premiere etude sur informatique, j'en suis rapidement venu a l'obligation de trouver une technique plus adaptee ...
Pour tout vous dire, je pensais meme m'orienter pendant un temps vers les impressions 3D qui ont vues le jour recemment ...

Par "multicouches", je voulais dire que par rapport aux plaques utilisées pour un gauffrage "classique", d'apres les informations que j'ai pu glaner ci et la, la plaque a laquelle je fais allusion permettait, dans mes souvenirs, plus de nuances en terme de profondeur pour le resultat final.

Merci pour les plaques photopolymeres, je regardes a l'instant et oui cela est tres proche de ce que j'avais en tete ...

merci beaucoup

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: PLAQUE PHOTOSENSIBLE le Mer 12 Déc 2012 - 10:02

Bonjour ARNAUD oui c'est sûrement du polymère pour limage 3D ( lenticulaire ) est une technique très complexe avec un travail de master travailler à la P.A.O et un repérage parfait en machine sur une feuille de plastique qui est
composée de lentilles cylindriques de mème que les optiques. L'effet 3D est positionné sur plusieurs plans de façon à créer l'illusion , on peut aussi sortir en jet d'encre directement sur lenticulaire ou contrecoller avec une sortie papier
au dos sur la feuille JACKY

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/atelierdartiste/cariboost1/index.HTM

5 Re: PLAQUE PHOTOSENSIBLE le Mer 12 Déc 2012 - 10:09

Bonjour Jacky
Tu parles du procédé lenticulaire, l'inventeur était Maurice Bonnet, il y a des épreuves de lui au Musée de la Photo de Bievres et peut être bien son appareil au 1er étage mais je n'en suis plus certain.
En photo couleur grand public il y a eu le Nimslo à quatre objectifs fabriqué par les japonais vers les années 1980, mais ce n'était un gadget.
http://ww2.cnam.fr/reliefBonnet/cadprinc.htm

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: PLAQUE PHOTOSENSIBLE le Mer 12 Déc 2012 - 11:05

Bonjour Jacky et Jean Claude,

merci pour vos reponses ... tres appreciable d'avoir autant d'informations sur les techniques et l'evolution des procedes ...
Par contre pour la 3D, je pensais vraiment plus a ce procede qui permet d'aller jusqu'au maquettage ( c'est a dire une production 3D au sens propre du terme, je ne suis pas autorisé encore à mettre de lien dans mes messages mais sur google vous devriez trouver ce site : impression-3d.com/ )

Pour en dire encore un peu sur le resultat que j'essaie d'obtenir, pour l'instant je travailles avec de l'argile, du platre, du plexiglas, du latex, des pieces metalliques industrielles, realise des moulages ..etc..., tout en conservant un aspect pictural stricto sensu ( encres, acryliques, pigments ...etc.. ) sans parler des compositions et thèmes ...
Une autre idee/reference pourrait etre egalement ces cartes thermo-formées en 3D utilisée en topographie ( avec une amplitude moindre evidemment mais l'idee est celle ci ... )

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: PLAQUE PHOTOSENSIBLE le Mer 12 Déc 2012 - 12:51

Tu pourras bientôt mettre des liens dans tes post. Le logiciel du forum exige une semaine après l'enregistrement.
Au fait j'ai employé le tutoiement, c'est fréquent sur le forum (ni obligatoire ni défendu...)

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: PLAQUE PHOTOSENSIBLE le Jeu 13 Déc 2012 - 15:03

Merci pour tous ces renseignements.
Bien noté pour le tutoiement Wink ... question de forme.

Suite a mes recherches, je crois bien avoir trouvé la solution a mon probleme ( j'attends encore une reponse de la part de l'entreprise concernee par l'impression 3D ) et je penses opter pour cette solution ...

Pour les grandes lignes, au cas ou cela interesse ( puisqu'au final, ce n'est qu'une evolution logique des techniques d'imprimerie traditionnelle ), la technique est plutot "simple" :
Il faut utiliser un logiciel 3D ( comme par exemple Blender, gratuit ), et le principe est ensuite d'appliquer une coordonnée Y ( selon les axes X, Y et Z, propres à la 3D ) aux couleurs de l'image ( Noir, Blanc et nuances de gris ).
Pour cela il faut définir par exemple le Blanc comme la hauteur maximum ( Z=100 ) et le noir comme la profondeur max ( Z=0 ) puis assigner une valeur Z aux gris présents dans l'image 2D.
Elle est alors "re-interpretee" par le logiciel et devient une reelle "image" en 3D ( plutot une structure en 3D ).

Le reste est histoire de protocole, tout comme pour aller effectuer un travail avec un imprimeur, une fois le fichier exporte dans le bon format, l'imprimeur 3D realise la piece avec une machine qui reproduira l'objet couche par couche, la structure 3D a l'ecran devenant un reel objet ...

Enfin, il s'agit la d'un resume tres sommaire de ce que j'ai pu avoir comme information mais l'essentiel y est.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum