aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

carton amortisseur de presse taille douce

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

remi bonnefoy


bonjour les taille-douciers forumeur.
une amie ma demandée de lui changer les cartons amortisseur ( c'est comme ça que ça ce dit ??? ) de sa presse.
j'ai pensé a du carton gris puisque sur la mienne j'ai ça et que j'en suis content , c'est bien souple , mais peut être qu'il y a mieux ,
aussi si quelqu'un a un conseil a me donner .... allo bruno .... des précautions particulières a la pose ?
merci pour vos conseils.
rémi

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonjour Rémi, heureux de te lire sur le forum.
Pour les cartons j'emploie du carton gris de 3 mm qui ne m'a jamais posé aucun problème de puis plus de 10 ans.
Ici à Nevers les matins d'automne sont frais mais chez toi plus au sud il doit faire doux.
amicalement
jean-claude

http://aquatinte.forumactif.com

remi bonnefoy


bonjour jean claude

Ici aussi il fait frisquet , mais grand ciel bleu, et vent glacial.

Pour les cartons je vais donc mettre comme prévu du carton gris.
je jouerai sur le nombre de cartons pour ajuster la souplesse.
les cartons neufs et souples faciliteront le réglage , pour une débutante ce sera pas plus mal.
c'est vrai qu'avec l’habitude de sa presse et l'expérience on fini par
préférer une presse plus raide et jouer sur les feutres.

amitié

rémi




gary thibeau

avatar


Salut à tous

je viens d'avoir Rémi au tél.
Les cartons c'est simple : du carton gris d'encadrement fait très bien l'affaire.
Peu importe l'épaisseur du carton, c'est plutôt l'épaisseur de la pile qui compte, et encore.
Il faut compter a peu près l'épaisseur du palier de la presse.
Surtout ils nécessitent un "rodage", il faut les "tasser".
Il y a de l'air dans les fibres du carton, donc lorsqu'on les installe, il faut les serrer à bloc.
Au bout d'un "certain temps" ils sont prêts .
Ensuite, sauf accident ça dure une vie .
Ils semblent dur comme du bois, mais par contre, si on les remplace par des cales de bois, ça marche pas,
ce qui montre bien qu'ils gardent l'élasticité nécessaire au réglage.
Cela fait partie des éléments constitutif de "la bonne presse".
Les presses sans carton, sont beaucoup plus dur à régler, mais nous en reparlerons, un jour ...

remi bonnefoy


merci a bruno pour sa disponibilité et sa gentillesse , jamais avare de conseil.


Florence

avatar
Bonjour à tous,
voici bien longtemps que je n'ai pas participé au forum, éloignée de la gravure par ma pratique de la céramique...
Une amie a réglé une petite presse ancienne achetée récemment en mettant non seulement des piles de carton sous les vis mais également sous les paliers (je crois que cela s'appelle comme ça) qui soutiennent le rouleau du dessous.
Je crois ne jamais avoir vu de cartons à cet endroit.
Qu'en pensez-vous ? Faut-il laisser ces cartons du bas ou seuls les cartons sous les vis suffisent ?
Au plaisir de vous lire

http://beudinlesaint.odexpo.com

jeanclaude

avatar
Bonjour Florence
En parcourant ce post je lis l'intervention de notre ami disparu Bruno Gary qui concluait en écrivant "nous en reparlerons un jour"
on en reparle mais hélas sans lui ni son expérience des presses taille douce.

Sur ma presse il est tout a fait impossible de déplacer le palier du cylindre inférieur, solidaire du bâti.
mais si cela est possible sur d'autres presses je n'en vois pas l'utilité.
Le réglage va se révéler plus incertain, le plateau d'une presse est le plan de référence sur lequel s'exerce la pression du cylindre supérieur; ce plan est la référence stable qui s'appuie sur le cylindre inférieur dont la position est stable elle aussi.
En multipliant les appuis on complique les réglages sans aucun avantage.
La trajectoire du plateau risque d'être erratique avec bien des inconvénients comme par exemple la rigueur des repérages, impérative lorsqu'on imprime en plusieurs plaques.
As tu demandé à cette personne l'explication rationnelle de cet ajout de cartons au dessous du plateau ?
Tout cela s'étudie par des essais systématiques et rigoureux, les sentiments divers concernant l'élasticité des cartons peuvent conduire à des fantaisies pas toujours heureuses.
Essaie de lui faire dire les raisons?...sérieuses...de cette modification

Florence

avatar
Bonjour Jean-Claude,
merci de ta réponse.
Oui, c'était émouvant de reprendre cette discussion. Nous pensons tous certainement souvent à Bruno dans nos ateliers. J'avais bien aimé le rencontrer lors de l'achat de ma presse.

Les cartons avaient été mis pour compenser une différence de hauteur entre les deux paliers en bois.

Ta réponse confirme ce que je pensais. Ils vont donc être remplacé par un matériau bien dur et incompressible.

Encore merci et à bientôt !

http://beudinlesaint.odexpo.com

jeanclaude

avatar
à bientôt Florence et beaucoup de belles gravure
jean-claude

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum