aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gravure profonde et préparation dégraissage d'une plaque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Bien cher tous,

Sous ce pseudonyme de Betelgeuse (à défaut de mon vrai prénom qui n'a pas été accepté à l'enregistrement), je viens rejoindre ce forum dans l'espoir, je l'avoue, de trouver auprès de vous quelques éclaircissements. Je ne connais pas vraiment ce sujet, en dehors de gravures de Callot ou Dürer, appréciées au détour de recherches sur la peinture. Car en fait, je suis peintre. Et peut-être un jour, une fois les balbutiements passés, je trouverai un stage de gravure dans mon secteur très perdu, qui me mettra le pied à l'étrier.

Mais ce qui m'amène aujourd'hui, c'est... l'émail...
Je suis en train de travailler à un objet qui doit accompagner une exposition. Ce projet, grosso modo, un talisman de cuivre avec émail en champlevé, une technique que je n'ai jamais utilisée. Le champlevé, c'est ni plus ni moins que de l'émail déposé dans des "cloisons" de cuivre. Le plus simple moyen de réaliser ces cloisons, c'est... de creuser le cuivre par gravure.

Forte de ces informations, j'ai essayé de chercher des renseignements sur la gravure, acheté un vernis à graver, et du perchlorure de fer.
Mais au moment de passer à l'action, je me sens vraiment démunie : le perchlorure que j'ai acheté était sec. Je l'ai dilué à froid, dans les proportions indiquées par le vendeur. Mais en vous lisant, je réalise qu'on peut concentrer différemment l'acide et que cela a, apparemment, des répercutions sur l'aspect de la morsure.

N'ayant pas eu du tout de professeur, d'exemple, ni même de conseils, dans ce domaine, j'ai l'impression d'avoir deux mains gauches et pas de cerveau.
Alors ne m'en veuillez pas si c'est une question élémentaire pour vous :
Avez vous une idée de la concentration nécessaire du perchlorure et du temps qu'on doit laisser le cuivre dans le bain pour le creuser sur un millimètre de profondeur ?
Et alors, comment éviter que le bain ne ronge également la "tranche" du métal ?

Je suis désolée de vous importuner avec mes questions de béotienne... mais celui qui m'éclairera aura ma plus sincère reconnaissance !

Voir le profil de l'utilisateur

pierre

avatar
Admin
Généralement 1 kg par litre d'eau.
Pour le pas attendre trop de temps, faire chauffer le bain, 30-35 ° cela accélère très fortement l'attaque.
Agiter constamment, ou au moins très régulièrement.
Parfaitement dégraisser la plaque. Pour l'instant, je n'ai rien trouvé de plus efficace que l'ammoniaque diluée et blanc d'où vous voulez : Meudon, d'Espagne, Troyes que l'on dit le plus fin.
Utiliser des vernis très solides, ou les fabriquer, dans le genre colophane dans l'alcool à brûler.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/
Réponse claire et précise, c'est tout ce que je pouvais espérer en vous appelant à l'aide sur ce forum !
merci, infiniment !

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour
Pierre vous a répondu avec pertinence.
cependant il faut peut être préciser ce qu'il entend par dégraisser la plaque, je me suis aperçu à l'atelier que beaucoup ignorent la manière efficace de le faire et passent négligement avec le doigt ou un chiffon douteux une bouillie de blanc de meudon, croyant faire ainsi un dégraissage efficace.
voici ce qu'on recommande dans le guide de l'atelier qu'on a décidé de rédiger d'urgence:
Il faut avoir pour cette opération de nettoyage de la plaque :
- Une solution à 10% de lessive de soude préparée à l’avance
- Du blanc d’Espagne ou blanc de Meudon
- une solution de désoxydant (une cuillerée à soupe de sel de cuisine dans un litre de vinaigre blan)

Déposez un petit tas de blanc d’Espagne au centre de la plaque.
Versez un peu de solution de lessive de soude sur le blanc d’Espagne et avec un chiffon propre mélangez le tout en frottant très vigoureusement toute la surface de la plaque sans oublier les bords et les coins, si c’est trop sec rajoutez quelques gouttes de solution de soude.
Ensuite rincez abondamment la plaque sous le robinet en veillant à ne laisser aucun trace de blanc d’espagne à sa surface et au dessous
Sur la plaque correctement nettoyée, l’eau maintenant s’écoule en nappe uniforme comme un film très fin à peine visible sur la surface de la plaque… Mais si cela perle encore recommencer le nettoyage…
sur la photo ci-dessous, le film d’eau montre un nettoyage insuffisant


La plaque étant parfaitement dégraissée, verser du mélange désoxydant à la surface de la plaque, laisser à plat quelques secondes puis inclinez la plaque et rincez la abondamment sous le robinet.

et ne pas oublier de protéger le dos de la plaque par du vernis ou du scotch d'emballage.



Dernière édition par jeanclaude le Mar 25 Sep 2012 - 10:55, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
Formidable : merci pour ce complément d'information.
Je ne l'aurais peut-être pas fait avec les doigts (puisque les doigts sont eux-mêmes gras), mais il est vrai que je ne m'y serais peut-être pas pris comme ça non plus.
Le protocole est maintenant très clair...

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum