aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gravures photographiques.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Gravures photographiques. le Dim 20 Déc 2009 - 10:30

Gravures photographiques avec des transparences.
Jean Baptiste Camille Corot popularisait la technique du clichet-verre vers 1850. Celle-ci peut être menée à bien avec les meme matériaux utilisés en gravure, il suffit de couvrir un cristal avec un capable de vernis de gravure et ont dessine en haut avec tant de détaille comme nous voulions. Terminé le travail nous nous verrons obligés de solliciter de de quelqu'un qui dispose de laboratoire fotogáfico que nous il révèle ce négatif tellement particulier que nous le présentons.
J'ai personnellement commencé à travailler sur une transparence comme celles que l´ont utilisé pour des photocopies, ellos sont comme le verre et ont la propriété de d'être résistant à la chaleur. J'enregistre le original que je souhaite reproduire en travaillant linéairement ; en négatif ou en positif, les deux ressources sont possibles. Le dessin peut être tellement éclairé et tellement réaliste comme nous souhaitions, en pouvant faire avec des crayons lithográficos, des vernis très dilués, ou avec aiguille. Si nous effectuons le registre avec un poinçon très aiguisé, nous verrons que la surface de la transparence souffre des incisions de finesse extraordinaire ; on obtient les grandes lignes très légères et par opposition tellement lourdes que les rebabes soulignent la même manière que sur une plaque métallique travaillée à la pointe sèche. La seule chose ce que nous devons faire, tandis que nous enregistrons, il est prendre encre de Chine et l'étendre généreusement sur la matière plastique de temps à autre. Les grandes lignes effectuées avec aiguille seront remplies et seront apparues dans noir ; en frottant en sécheresse avec un chiffon fin ou avec un papier toilette nous annulerons l'encre de surplus. De cette manière nous verrons comment évolue le dessin. L'encre de Chine adhère facilement aux rebabas de sorte que les grandes lignes les plus profondes paraissent exagérément larges, pour annuler ces crêtes la seule chose ce que nous devons faire, si nous souhaitons obtenir les grandes lignes pures et très nettes, est de frotter la transparence avec une matière plastique, quelque chose semblable à une carte Vise, pour ne pas doubler la matrice.
Nous pouvons utiliser le crayon litho pour créer une certaine veladure qui atténue les grandes lignes, en créant une espèce d'aguatinta photographique.
En ce moment on peut traiter le négatif que nous avons artisanalement créé.
Inclus dans la liaison suivante une oeuvre effectuée par cette méthode, la tête d'un faon.
http://images.artelista.com/artelista/obras/fichas/5/0/2392949960186203.jpg

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

2 Gravures photographiques le Mar 22 Déc 2009 - 16:15

Bonjour Francisco,

Résultat superbe et passionnant ....
pour la technique, cela me paraît un peu difficile à assimiler , mais pourquoi pas pour celui qui désire parvenir à de telles choses

Bonne soirée
Claude PLESSIER

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

3 techniques photographiques le Mar 22 Déc 2009 - 17:24

Bonjour Claude
La technique peut être interprétée de deux manières. Peindre le négatif ou doubler le positif. Il est seulement question de pratique mais je ne le vois pas complexe.
On peut vernir la transparence et effectuer ensuite le dessin en doublant avec un poinçon, dela même manière qu'une eau-forte. La photographie rendra un fonds blanc avec des lignes noires.
Ce que je fais est lo contraire, un négatif, en doublant la transparence avec aiguille et en remplissant postérieurement les grandes lignes avec encre de Chine. De cette manière les lignes confectionnées rendront blanches dans le papier photographique et le reste de la transparence procure le noir plus intense. Peut-être cette dernière méthode est plus complexe mais cella me satisfait. C'est le même processus que j'utilise généralement pour confectionner mes aquatints. Je travaille toujours avec une seule résine et une innumerable succession de bains dans l'acide, quelques fois soixante mordues. Je couvre d'abord les blancs, je procède à une corrosion de trois ou catre seconds et de cette manière, en couvrant chaque ton séparément, je confectionne l'oeuvre comme si d'un négatif photographique il était traité. La sensation de relief est immédiatement perçue, parce que, cette méthode permet d´obtenir davantage de tons que ceux que procurait anciennement une photographie blanc et noir. Actuellement les digitales sont autre chose.
Je vous montre un exemple:
http://images.artelista.com/artelista/obras/big/3/6/0/9941401055083822.jpg

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

4 techniques photographiques le Mar 22 Déc 2009 - 17:54

J'y vois un peu plus clair...
Merci Fransisco..

Très belle image Mon admiration
Claude

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

5 Re: Gravures photographiques. Aujourd'hui à 11:10

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum