aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

prévenir les accidents à l'atelier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 prévenir les accidents à l'atelier le Mar 27 Mar 2012 - 12:14

Bonjour à tous
J'ouvre ce fil à la suite de ce qui s'est malheureusement passé au stage Kitchen litho de Blois. Stage au cours duquel Emilie maitre de stage invitée a reçu sur le pieds un lourd plateau de presse qui lui vaut une fracture et au moins 6 semaines de plâtre.
A une époque où les graveurs sont abreuvés de sollicitations diverses pour abandonner leurs produits traditionnels au profit de nouveaux moins toxiques voir non toxiques selon leurs promoteurs enthousiastes on ne parle pas des accidents blessures diverses ou brulures qui peuvent survenir par négligence ou ignorance dans un atelier de gravure.
Nous avons eu connaissance ce week end de cette malencontreuse chute de plateau qui aurait pu être évitée grâce aux butées d'arrêt qui n'étaient plus en place.

Ceux qui étaient présents à ce stage ont vu l'accident se produire sous leurs yeux et curieusement personne ne s'est manifesté. Pourtant il serait utile pour nous tous d'en parler et ainsi de permettre le développement de ce fil à propos des précautions diverses à respecter dans un atelier, surtout un atelier collectif et de surcroît lors d'un stage.



Dernière édition par jeanclaude le Lun 2 Avr 2012 - 13:54, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Mar 27 Mar 2012 - 17:20

je me lance
mais
avant d'entrer dans la danse, je rajouterais:

et guérir.

1. un point d'eau (pour rince rles projections d'acide dans les yeux,, sur le corps en général; etc.)
2. une trousse de secours de base - avec une crème grasse pour les brûlures qui auront été préalablement rincées.
3. un téléphone (pour appeler à l'aide)

le plus courant, ce sont les brulures légères à l'acide pour ceux qui travaillent au nitrique en particulier.
premier réflexe: RINCER, RINCER, et encore RINCER (j'ai hérité cela de l'usine de micro électronique où je bossais à une époque)

pour prévenir:

1. tablier
2. gants adaptés (pas les gants au nitrile pour travailler l'acide mais des gants 'chimie'
3. une paire de lunettes pour éviter les projections quand on travaille au dessus de l'acide
4. être réveillé, en forme et à jeun.
5. vêtements adaptés
6. une hotte de ventilation pour travailler le nitrique
7. avoir un espace de travail, le plus libre et propre possible.
8. Acide dans l'eau... !
9. ne pas soulever ou manipuler seul une presse pour la bouger ou la démonter, 2 c'est mieux. et porter des chaussures de sécurité le cas échéant
10. mettre une butée sur un plateau de presse qui n'en possèderait pas.
11. on peut très bien porter des gants pour toutes les étapes de l'estampe. sauf pour le paumage bien sûr (quoique j'aurais tendance à utiliser des feuilles d'annuaire)
12. toujours être attentif à l'endroit où les autres usagers de l'atelier travail (se retourner avec une plaque chaude après enfumage ou vernissage et se retrouver le nez sur son collègue ça peut surprendre ...)




tout cela est à faire ou adapter en fonction de ce que l'on produit ou utilise évidemment.
avec de la kitchen litho on met surtout des chaussures de sécurité.

ça y est, à vos boulets de canons... héhé

Voir le profil de l'utilisateur http://jmcouffin.com

3 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Mar 27 Mar 2012 - 21:27

Emilion


Invité
Oui, juste une précision pour d'éventuels nouveaux sur le forum qui n'auraient pas suivis l'affaire du plateau sans butées :
la Kitchen litho ne nécessite évidemment pas de chaussures de sécurité ! ;-) ça aurait pu arriver aussi en taille-douce !

Une chose, tant que j'y pense,

Sur la sécurité : limiter strictement le nombre de personnes travaillant dans l'atelier. Le responsable de l'atelier ne peut pas surveiller correctement au delà d'un certain nombre de personnes.

Personnellement à Niort, je ne prends actuellement pas plus de huit personnes à la fois en gravure (ou en litho sur alu etc.). Et vous ? j'aimerais savoir si mon cas est isolé ou pas...

4 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Mer 28 Mar 2012 - 11:06

Bonjour
Je viens ce matin de vérifier le plateau de la presse dans l'atelier du Groupe de Nevers.
C'est une assez grosse presse artisanale et lourde, assez mal conçue y compris les arrêts de plateau qui n'existent pas, même pas prévus aucun perçage n'est visible en bout de plateau.
Mais comme on dit n'est-ce pas, il suffit de ne pas trop tourner le cylindre...Tu parles!
Je vais en parler au responsable de l'atelier.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Mer 28 Mar 2012 - 21:05


Personnellement à Niort, je ne prends actuellement pas plus de huit personnes à la fois en gravure (ou en litho sur alu etc.). Et vous ? j'aimerais savoir si mon cas est isolé ou pas...
Bonsoir,
Pas seulement pour des questions de sécurité, je trouve que je n'ai pas le temps de m’occuper correctement des gens s'ils sont plus de 6...Et puis ça devient vite le souk autour de l'acide et de la presse. Il ne faut pas qu'ils aient à faire la queue trop longtemps !!

Voir le profil de l'utilisateur http://beudinlesaint.odexpo.com

6 Accidents à l'atelier le Ven 30 Mar 2012 - 20:09

BONJOUR à tous ,

Dans un atelier , lorsque vous avez 8 personnes , vous en avez une sérieuse , performante etc..... et 7 touristes.

Dans mon atelier d'héliogravure je n'ai jamais accepté plus de deux stagiaires pour des raisons pédagogiques et de sécurité.....

Bonne soirée Claude PLESSIER

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

7 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Sam 31 Mar 2012 - 17:50

Emilion


Invité
Bonjour Claude et Florence.

Merci pour vos témoignages. Oui, 8 personnes c'est beaucoup mais fort heureusement, il y a rarement les huit en réalité... Il n'y a pas que les "touristes", il y a toujours aussi au moins un absent chronique et les absents ponctuels ! Sinon il vrai que pour des raisons de rentabilité de l'atelier gravure, 8 personnes sont en général nécessaires. Donc dans ces cas là, on s'adapte, les élèves doivent prendre conscience qu'ils sont tous ensemble dans un atelier avec des trucs sérieux et dangereux... et ne rien lâcher !

Pas nécessaire non plus d'être triste à mourir, ici on est là pour créer, apprendre mais aussi pour échanger et se détendre un peu, pas pour apprendre un métier avec lequel on va gagner sa croûte !

8 re le Sam 31 Mar 2012 - 18:23

Au risque de répéter les déclarations des copains de la "gratte", je me limite également à deux stagiaires dans mon atelier. L'accident lorsqu'il survient ne prévient pas, et ce malgré toutes la vigilance que l'on peut déployer vis à vis des stagiaires. Néanmoins une facilité née, lorsque les stagiaires utilisent le même procédé, le travail peut ainsi se faire en résonance dans un but purement pédagogique.
Les conseils de Gary concernant l'utilisation de tous les outils de la métallurgie restent tellement évidents que beaucoup d'entre nous sur le coup de l'habitude laisse en surseoit et l'accident survient hélas.
Je commence toujours mes stages par l'évocation des consignes de sécurité dans un atelier, mais l'accident peut néanmoins survenir.
Les piqûres de rappel sont toujours nécessaires, merci de nous le rappeler

Voir le profil de l'utilisateur http://buriniste29.blogspot.com

9 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Sam 31 Mar 2012 - 19:32

Emilion


Invité
Merci pour ton témoignage !

Je n'ai pas la "chance" de pouvoir limiter le nombre de mes élèves à 2, si je suis pas OK avec 8 : c'est la porte qui m'attend avec derrière plein de monde !!!!! En fait, ça ne me dérange pas. Perso, ça me va même si c'est intense par moment, il faut savoir aussi faire lever la pédale.

D'autres témoignages ?

10 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Mar 3 Avr 2012 - 10:43

Je pense que ça dépend aussi de la taille de l'atelier, quelque soit la technique, on ne peut en faire travailler plus de 8 chez nous, et encore...
Par contre, j'ai participé à des symposiums qui regroupaient une vingtaine d'artistes, dans un très grand espace, et tout se déroulait sans problème.
Mais évidemment, ce n'est pas pareil qu'un cours, car tout le monde se disperse et se concentre sur des techniques différentes.

Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

11 stockage des produits chimiques le Lun 9 Mar 2015 - 13:19

Bonjour,

Nous avons reçu un avertissement après le passage des services de sécurité, notamment à cause du stockage des produits chimiques.
Nous devons prendre des mesures rapidement, faute de quoi, la mairie pourrait fermer l'atelier.

Nos produits chimiques: sulfate de cuivre, perchlorure de fer, white spirit, alcool à brûler, acide nitrique (quoi que celui-ci n'étant quasiment plus utilisé, je pourrais l'éliminer), soude (pour le développement du polymère) sont stockés dans une armoire en agglo fermable à clé.
Or, il faudrait une armoire de sécurité ventilée, sans doute avec réservoir.

Peut-être certains d'entre vous, en particulier ceux qui fonctionnent en collectivité, ont-ils déjà réfléchi au problème et pourraient me conseiller sur le type d'armoire à acheter, et où en trouver pas trop chères? J'ai déjà cherché sur internet mais c'est assez confus et très cher.

Nous sommes reconaissants pour tout commentaire et avis sur ce sujet!

Sonia
Association Arnodva

Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

12 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Lun 9 Mar 2015 - 13:49

Bonjour à tous, bonjour Sonia.
Le Nutella et les sucreries grandes surfaces sont autrement plus dangereux que ce que tu as dans ton armoire fermant à clé mais enfin c'est comme ça, nous vivons une époque formidable.
La ventilation pour quoi faire une fois l'acide nitrique éliminé?
Voila que tu écris à nouveau "la soude" pour le développement du polymere, c'est ambigu, la soude caustique est dangereuse mais pas le carbonate de soude à moins d'en faire le plat principal d'un repas!

Ceci dit il faudrait en effet se renseigner sur les armoires en question qui doivent probablement être classifiées selon la dangerosité du contenu.
Il faudrait ensuite se renseigner sur les commissions de sécurité. Qui sont ces gens et comment les contacter pour avoir des recommandations adaptées?

Voila un sujet de colloque intéressant pour Manifestampe et plus utile que la question de l'estampe dans les artothèques.

Voir le profil de l'utilisateur

13 sécurité le Lun 9 Mar 2015 - 15:15

Eh oui, nous sommes bien embêtés avec ça...

Les commissions de sécurité sont le cauchemar des mairies, et nous devons nous incliner.
Si je stockais tout ça dans mon garage pour les trimballer à l'atelier quand je donne mes cours, on ne me dirait rien alors que ce serait bien plus dangereux pour moi.

J'ai rendez-vous avec le service technique, peut-être va-t-on mieux me renseigner.

Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

14 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Ven 13 Mar 2015 - 15:08

pierre

avatar
Admin
La base, le site de l'inrs, mais pour s'y retrouver sans être spécialiste… pour la toxicité des produits, l'affichage. Mais pour nos petits ateliers…

http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%20954

http://www.inrs.fr/

mais je suppose que la mairie, propriétaire de tes locaux, a installé ou t'a livré un détecteur de fumée que tu as obligation de poser…
qu'elle ne stocke aucun solvant. Cependant, nous recevons du public, pas eux dans leurs services techniques, mais ils ont aussi des employés.

notre utilisation et stockage de produits reste très faible, est-ce que les normes s'appliquent dès le premier litre ?
connais-tu des responsables sécurité en entreprise capables de t'aider ?
La recherche de sécurité est une bonne chose,
ouvrir tous les parapluies et de ce fait masquer la lumière en est une autre.
Je vais essayer de trouver un interlocuteur industriel à l'esprit ouvert.

Pour ma part, notre propriétaire fait ses inspections électriques très régulièrement, n'a pas mis de détecteur, nous a demandé l'installation et un contrat pour des extincteurs, ce que j'avais demandé depuis longtemps à mon conseil d'administration et, maintenant, demande à étudier les accès handicapés et toilettes, ce qui réduira fortement la place à l'atelier mais permettra de réaménager et favoriser la gestion du point d'eau.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

15 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Ven 13 Mar 2015 - 15:19

Bonjour
Je m'aperçois que mon message n'est pas toujours compris.
Certains craignent qu'en adressant le problème on déchaine des directives extrêmement contraignantes.
Avant tout il s'agit d'atelier collectifs pour : les scolaires et les amateurs de tous âges.
Pas question d'amener les experts dans tel ou tel atelier professionnel, il en reste encore!

Evidemment ce serait une grosse bêtises de s'adresser aux autorités de la sécurité en leur demandant: que faut il faire?

Ce n'est pas non plus en se mettant la tête dans le sable qu'on sera à l'abri d'un directive administrative comme il en pleut de plus en plus hélas, il faut bien occuper ces gens là.

Je pensais à un travail en amont aboutissant à un minimum réalisable. Une liste ou plutôt une check liste qui suffirait à maintenir les experts en sécurité dans leur bureau.
Il suffirait que l'atelier signe la liste comme acceptée et mise en place.

Le "non toxic" ça existe et ce n'est pas la caricaturale gravure aux acryliques.

Le travail qua fait Pierre sur le sujet est intéressant, c'est précisément ce genre de recherche qui peut nous donner une liste d'un minimum indispensable et suffisant.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

16 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Ven 13 Mar 2015 - 15:23

Bonjour Pierre,

Chez nous tout est en règle à ce niveau là: extincteurs, détecteurs de fumée, etc... depuis la série d'incendies à Larmor-Baden dans les années passées, -pour une fois, nous en avions des journalistes, Larmor-Baden est même passé à la télé plusieurs fois, on aimerait avoir autant de réactivité au niveau des manifestations culturelles...- ils sont très vigilants.

Entretemps, nous avons retiré le nitrique dont nous ne nous servons jamais, bien rangé, jeté les cartons...
Nous attendons maintenant de savoir exactement si les produits qui restent nécessitent un aménagement particulier.

Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

17 Lunettes de protection UV le Lun 30 Mar 2015 - 14:10

Au cas où, comme moi, vous chercheriez pendant des heures pour savoir quelles lunettes de protection anti-UV sont adaptées lors de l'utilisation des lampes UV pour l'insolation et le durcissement des polymères, la norme à chercher est, en équipement de protection/lunettes de sécurité: EN 166 + EN 170

-Sonia


Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

18 en recherchant sur l'acide nitrique le Mar 31 Mar 2015 - 23:28

pierre

avatar
Admin
Les réactions de l’acide nitrique avec beaucoup de composés organiques, comme la térébenthine, sont violentes, le mélange étant hypergolique, c’est-à-dire auto-inflammable.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

19 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Mer 1 Avr 2015 - 7:46

pierre a écrit:Les réactions de l’acide nitrique avec beaucoup de composés organiques, comme la térébenthine, sont violentes, le mélange étant hypergolique, c’est-à-dire auto-inflammable.

Merci Pierre de partager cette info, nous avons donc bien fait de retirer le nitrique de notre placard.

Voir le profil de l'utilisateur http://soniarenard.com

20 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Mar 2 Juin 2015 - 22:05

pierre

avatar
Admin
Bonjour,
on vient de me proposer cette réponse

Pour les armoires de sécurité ventilées :
http://www.siumpps.com/pdf/FICHE7ArmoiresVentillees.pdf
http://www.servilab.fr/comment+bien+choisir+son+armoire+de+securite.htm
http://www.manutan-collectivites.fr/mobilier-scolaire-materiel/mobilier-materiel-de-laboratoire/armoire-ventilee.html
http://www.mobilier-de-laboratoire.eu/index.php/equipements-de-securite/armoires-filtrees-de-laboratoire/armoire-de-securite-ventilee-filtree-gamme-eco-stock-detail
http://www.grosseron.com/armoire-de-securite_113-806-1.html
http://www.abemus.fr/armoire%20de%20securite%20kind.html

A éviter celles à recyclage à charbon actif car il faut changer le filtre, et il est généralement vendu assez cher.
Pour le rangement : fermeture à clé
mettre les bouteilles d'une même famille dans une caisse en plastique au bord assez haut qui servira de bac de rétention afin d'éviter qu'une éventuelle fuite touche les bouteilles d'une autre famille de produits (genre acide / base) et provoque des réactions dangereuses.
Familles de produits :
- acides (acide Nitrique)
- bases : soude, ammoniaque, alcali
- solvants : white-spirit, alcool
- autres : sultates et perchlorure à séparer
Pour le rangement dans l'armoire : Voir les docs joints pour les exemples.
l'idéal est d'avoir un code couleurs sur la face des caisses et sur les bouteilles elles-même afin de faciliter le rangement. Sur la porte extérieure : pavé de couleur sur lequel on met la liste des produits.
Ce qu'il faudrait c'est aussi avoir des gants nitril et les fiches de données sécurité.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

21 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Jeu 16 Juil 2015 - 15:06

Personnelement, il y a une autre règle que je m'impose suite à une mauvaise experience (boire un thé dans un verre ayant recu des projections de perchlorure a coté de l'evier- quelle frayeur...)
ne pas manger ou boire à l'atelier!
et c'est là que je trouve ça necessaire/soulageant d'avoir un atelier.
Si je me mets à la gravure (perchlo etc.) je vais aux toilettes avant, je bois et mange avant. et je ne remange ou rebois qu'après m'etre lavé les mains/changé (pause midi par exemple).
Il y a aussi, bien penser à fermer l'atelier pour pas que animaux (ou enfants, mais là je ne suis pas concernée) n'aillent marcher dans les projections de perchlorures ou renverser des pots etc.

Voir le profil de l'utilisateur http://galadrielle.fr

22 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Jeu 16 Juil 2015 - 22:05

Bonsoir Gld, bonsoir à tous.
Gld je me suis intéressé de près au non toxique depuis pas mal d'années, je crois qu'il ne faut pas verser dans la phobie des empoisonnements.
Savez vous que le perchlorure de fer fait partie de la gravure non toxique et qu'après avoir été utilisé depuis longtemps dans la gravure industrielle, il a été fortement recommandé par les "inventeurs" du non toxic, Keith Howard en particulier.
Le perchlorure, mis à part l'extreme distraction d'en avaler une gorgée n'a que l'inconvénient de faire des taches difficiles à enlever particulièrement sur les vêtements.
Le perchlorure ne fait pas d'émanation dans l'atmosphère de l'atelier, si on plonge par erreur la main dedans à part une forte coloration de la peau il ne vous intoxiquera pas si vous vous lavez sous le robinet plutôt que de sucer vos doigts.

Cette espèce de phobie généralisée du produit chimique sauf ceux évidemment vendus par certains négociants de la gravure n'est qu'une crainte alimentée par les médias spécialisés ou non. On préfère vous vendre des produits à l'étiquette rassurante conçue par le marketing.

Je connais des graveurs âgés et bien portants qui utilisent journellement des produits déclarés dangereux et qui se portent à merveille malgré des années de voisinage avec l'acide nitrique et l'essence de térébenthine.
Il faut simplement connaitre les précautions à respecter, suspendre sa respiration ou porter un masque quand on "défourne" la plaque de la boite à grain, ne pas se pencher tout près du bain de morsure pour observer la formation des tailles, ouvrir grand la fenêtre ou démarrer les extracteurs quand on utilise du White et qu'il vaut mieux, c'est vrai remplacer par des huiles végétales ou de l'Avisol   etc. etc. Installer des ventilations à extracteur suffisantes. Ce qui est le plus dangereux ce sont les vapeurs et les poussières qu'on inhale

Une seule grande recommandation du non toxique est à mon avis à respecter impérativement c'est dans les ateliers collectifs ou on enseigne la gravure aux enfants.

Certains fanatiques du non toxic jettent l'opprobre sur les encres grasses traditionnelles alors qu'il existe pour les peaux sensibles ou allergiques des gants isolants suffisamment fins et également des crèmes de protection de la peau comme l'isolex vendu en pots de 500g en pharmacie.

Enfin j'ai eu la joie de faire de bons repas festifs en communs avec les amis graveurs dans des ateliers, personne n'était effrayé par la contamination, il suffisait de ranger les produits dans leurs armoires, de ne pas laisser trainer les chiffons souillés d'encres ou de solvants; bref de prendre des précautions élémentaires et de bon sens.

Bien entendu je ne suis pas opposé à l'usage des produits "non" ou "moins"  toxiques je pratique moi meme avec des précautions dans mon  atelier personnel mais de là à considérer les produits de la gravure comme des explosifs ou des poisons violents il y a une marge à ne pas franchir sous peine de se convertir à la seule pratique du dessin au crayon sur papier.

Voir le profil de l'utilisateur http://aquatinte.forumactif.com

23 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Jeu 16 Juil 2015 - 22:23

chouette que le perchlorure soit moins nocif qu'imaginé. Après, avalé meme dilué, ça m'avait chauffé la langue et la bouche, et c'était très flippant. je prends cette precaution de ni manger ni boire car je sais que je suis capable d'attraper et manger des cerises avec les mains dégueux s'il y en a... ou de confondre mon thé avec un diluant dans lequel je jette mon pinceau (bon, le danger est + pour le thé, mais apres je me sais capable d'oublier et de boire...alors précaution est ma règle d'or )

Voir le profil de l'utilisateur http://galadrielle.fr

24 Re: prévenir les accidents à l'atelier le Mer 22 Juil 2015 - 22:11

pierre

avatar
Admin
Le perchlorure de fer est utilisé dans le traitement de l'eau, effectivement pas dans les mêmes concentrations.

Et il me semble que la plaque d'encrage a aussi fait parti des pratiques de dîner d'atelier dans certaines écoles de Beaux-Arts. Pour les crêpes par exemple. Et ce bien avant les encres au soja.

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

pierre

avatar
Admin
En recherchant le traité du burin de Flocon sur Gallica, voici ce que je viens de trouver :

Traité de l'action thérapeutique du perchlorure de fer... par A.-M.-B. Burin Du Buisson,... -V. Rozier (Paris)-1860 Informations détaillées Afficher le texte brut
Livre en mode image et en mode texte, recherche plein texte disponible
Auteur :Burin Du Buisson, A.-M.-B.
Extrait 1 :Burin, dit M. Magne-Lahens, faisant allusion aux moyens que nous proposons pour préparer de l'hydrate de peroxyde
Extrait 2 :De votre côté, mon cher collègue, vous dites, comme on l'a vu plus haut : « Persuadé que l'on pouvait négliger « sans inconvénient, dans la préparation de l'hémostatique « Pravaz, plusieurs manipulations et des précautions pres« crites par -M. Burin du Buisson, j'ai fait dissoudre à chaud, « dans l'acide chlorhydrique du commerce, de l'hydrate de « peroxyde de fer, que nous possédons tous dans nos offi« cines, en prévision des empoisonnements par l'acide arsé« nieux
Extrait 3 :L'Inspecteur et Directeur du service de santé de l'armée d'Orient, Médecin consultant de l'Empereur, Signé: Michel LÉVY A Monsieur Burin du Buisson, à Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/grifeblois/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum