aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Mordant d'Edinbourg

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Mordant d'Edinbourg le Mar 13 Mar 2012 - 20:56

jeanclaude

avatar
Bonsoir Yann
C'est ce qu'on trouve dans les anciens livres sur la gravure mais c'est un complication tout à fait inutile.
Un relevage périodique de la plaque ou un rinçage comme à Crown Point Press font l'affaire ou simplement la morsure en cuve verticale
Je peux te dire que de très bon héliograveurs comme Claude Plessier ou Pierre Brochet, très soucieux de rendre toute les valeurs du film photographique et de ne pas négliger la profondeur des tailles ne se sont jamais prêtés à ce genre de manipulation d'autant plus que pour suivre la progression de la morsure il faut voir les tailles du dessus.
amicalement

27 Re: Mordant d'Edinbourg le Mar 13 Mar 2012 - 23:53

pierre

avatar
Admin
jeanclaude a écrit:…d'autant plus que pour suivre la progression de la morsure il faut voir les tailles du dessus.
Dans un bain de perchlo ?
Où en trouves-tu du transparent pour pouvoir voir les tailles dans le bain ?
Pour moi il faut sortir la plaque du bain, pour suivre sa morsure, et dans ce cas, le plus important n'est pas le sens de la plaque, mais que la languette en adhésif mise au dos ne se détache pas.
Je n'ai pas d'expérience en bac vertical sans acide citrique, donc je ne sais pas si c'est :
- le bac vertical,
- l'acide citrique,
- les bains neufs (qui n'ont jamais eu de mélange de métaux dans le même bain),
mais je n'ai pas eu mes problèmes précédents.
J'ajoute (mais je l'avais déjà écrit) que le Bordeaux/citron, à donné des tailles profondes avec ce qui semble être une granulométrie du zinc dans les tailles plus forte que dans mes plaques précédentes, et que cela retient mieux l'encre à l'essuyage et permet même de conserver des noirs assez sombres dans les crevés.
Il faudra vérifier à la loupe bino ou au microscope.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

28 Re: Mordant d'Edinbourg le Mer 14 Mar 2012 - 11:40

jmcouffin

avatar
pierre a écrit:
Où en trouves-tu du transparent pour pouvoir voir les tailles dans le bain ?

je m'étais fait faire un aquarium vertival de 8L permettant la gravure de plaque de 30x50 si je me souviens bien - coût 60 eur sur marseille - avec couvercle.

super pratique, je le fixais au mur -protèger le mur des projections-

le prochain sera avec un robinet pour la vidange, car les 8 litres verticaux et le poids du verre rendent l'objet difficilement manipulable 'Plein'

j'ai pas essayé encore le modant d'Edinburgh. La morsure du perchlo me convenant parfaitement pour le zinc. remuage et rinçage régulier font des miracles de précisions (si tant est que le vernis est bien appliqué)


http://jmcouffin.com

29 Re: Mordant d'Edinbourg le Mer 14 Mar 2012 - 12:02

pierre

avatar
Admin
Bonjour,
Je parlais du perchlo transparent, pas du bac !
On peut trouver des cadres diffuseurs d'air ou en bricoler, pour réaliser une agitation automatique.
Le sulfate de cuivre est lui suffisamment transparent pour surveiller les bulles se former. Mais les bains à bulles remuent tout fortement et empêchent de suivre, même dans un bain transparent.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

30 Re: Mordant d'Edinbourg le Mer 14 Mar 2012 - 17:37

Laboarnodva

avatar
jeanclaude a écrit:Bonjour
J'ai gravé hier une plaque de zinc poli 30x40 avec le mélange sulfate de cuivre et sel de cuisine (ClNa).
Les tailles sont bien nettes même après 40 minutes de morsure pour une gravure profonde.
En revanche j'ai eu des manques dans les traits dus à un encrage trop vite expédié qui n'était pas suffisant pour remplir les tailles.
L'essuyage du zinc est toujours sportif surtout avec les encres couleur, il faut y passer pas mal de temps et beaucoup d'énergie au paumage.
Les particules de cuivre commencent à s'accumuler dans le bidon, il faudra un jour passer à la déchèterie.

Bonjour,
J'ai tout de suite voulu répondre lorsque j'ai vu ta remarque sur les manques dans les traits.
En effet, nous avons ce problème régulièrement, malgré le soin apporté à l'essuyage.
Comme je n'ai jamais eu ce problème avec le nitrique, je me demande s'il n'y a pas un problème de dépôt ou autre qui empêche l'encre d'adhérer.
Je n'arrive pas à résoudre le problème.

http://soniarenard.com

31 Re: Mordant d'Edinbourg le Mer 14 Mar 2012 - 18:21

jeanclaude

avatar
Bonsoir Laboarnodva.
Oui quand j'ai eu ce problème cela m'a rappelé que tu en avais parlé.
Sur le coup j'ai pensé à un mauvais encrage et j'ai été pris par d'autres activités et je n'ai pas cherché à résoudre le problème.
Ma plaque est toujours dans mon atelier, je vais reprendre l'encrage, pourtant j'avais pris soin de bien remplir les tailles avec un tampon de cuir comme je pratique à l'habitude.
En observant les tailles au binoculaire je les ais vues bien nettes et propres, justes très noires...
Je te tiens au courant. As tu rencontré à nouveau le problème?
à bientôt sur ce sujet.

32 Re: Mordant d'Edinbourg le Mer 14 Mar 2012 - 18:31

Laboarnodva

avatar
Oui, malheureusement nous n'avons toujours pas trouvé de solution.
J'ai essayé en retournant la plaque à l'envers lors de la morsure, ça n'a pas changé grand'chose.
Et il est difficile de voir pour l'encrage, à cause de la morsure noire.

http://soniarenard.com

33 Re: Mordant d'Edinbourg le Jeu 15 Mar 2012 - 9:48

jeanclaude

avatar
Bonjour
Je viens de faire un encrage très soigné avec une plaque très chaude, de l'encre Noire 81, les tailles soigneusement bourrées au tampon cuir, essuyage à la tarlatane bien plate et main légère, paumage. Forte pression sous le rouleau.
Je retrouve les mêmes défauts et curieusement aux mêmes endroits.
Au binoculaire on voit des petites aspérités déposées au fond des tailles, à la pointe sèche ça ne résiste pas et s'enlève comme de la boue laissant voir le métal au dessous.
Comment éliminer cela? pour l'instant je ne sais pas mais tu avais raison il y a là un problème.
A suivre
amicalement


34 Re: Mordant d'Edinbourg le Jeu 15 Mar 2012 - 10:28

Laboarnodva

avatar
Oui c'est exactement ce que j'ai.
Je pense que c'est un dépôt de cette boue (cuivre+hydroxyde de zinc?).
J'ai essayé de nettoyer les plaques mieux en les sortant du mordant, en les rinçant bien, mais ce n'est pas suffisant.
Je sais qu'après avoir mordu avec certains acides on désoxyde la plaque, il y a peut-être un produit qui éliminerait ce dépôt.

http://soniarenard.com

35 Re: Mordant d'Edinbourg le Jeu 15 Mar 2012 - 10:52

jeanclaude

avatar
Je vais poser la question sur le forum Non Toxic Printmaking.
Il me parait improbable que nous soyons les seuls à rencontrer ce problème

36 Re: Mordant d'Edinbourg le Jeu 15 Mar 2012 - 22:42

pierre

avatar
Admin
Merci Jean-Claude pour ces photos,

j'avais lu, pour ce type de résultatn l'utilisation d'un papier trop mouillé.

Sur le forum, on avait proposé comme cause à ces problèmes, même si ma question portait surtout sur le bord de taille aigu et relevé, sensible au doigt, retenant l'encre légèrement comme une pointe sèche et arrachant le papier au tirage, l'utilisation d'un même bain de perchlo qui avait pu servir pour des métaux différents.

Mes essais, empiriques, me font passer la plaque dans un bain de vinaigre blanc ménager, saturé en sel, avec frottement énergique à la brosse à dents. Le tout suivi dans la foulée d'une dizaine de tirages rapides et réalisés avec une encre épaisse et collante. Un débourrage des tailles s'effectue à la longue, sans être parfait.

Je n'ose pas trop passer la plaque à nouveau au Miror, ou autre produit de polissage, les bords se tailles s'arrondissent.

PS, j'ai vu Moret encrer au rouleau, et affiner en poussant l'encre au doigt.
Une poupée se réalise facilement en accumulant des morceaux de moquette, habillage en tissu et tarlatane, ficelage pour faire le manche, lissage de surface par les couches d'encre successives occasionnées par une pratique régulière. Cela fonctionne nettement moins bien avec les encres "washables" et ne sèche pas d'un jour sur l'autre.

Mais je suis passé, pour le premier encrage, à l'encrage à la spatule nylon, qui permet bien de rentrer dans les tailles et qui est plus facile et économe en encre que la poupée. À compléter au doigt pour les pointes sèches. Les encrages suivants pouvant s'effectuer avec la même méthode ou au rouleau.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

37 problèmes d'impression mordant de bordeaux le Ven 16 Mar 2012 - 9:26

Laboarnodva

avatar
Bonjour Pierre,

Ce problème de manque dans les traits n'est du ni à un problème d'encrage, ni a un papier trop mouillé.
En effet, nous n'avions aucun problème avec le nitrique, et les pointes sèches s'impriment sans problème.
Nous avons aussi beaucoup amélioré la qualité d'impression grâce à 2 langes supplémentaires de haute qualité.
Le problème paraît être spécifique au mordant de Bordeaux, et je suis contente qu'un graveur chevronné comme Jean-Claude rencontre les mêmes problèmes que moi, car j'ai tendance à douter aussitôt de mon manque d'expérience dans ce domaine. Il ne se produit que pour les taille-douce au trait (l'aquatinte, le sucre, les dessins ou empreintes au vernis mou, ne posent pas de problème).
J'ai pensé aussi que le rinçage au vinaigre pourrait peut-être être une option. Il s'agit je crois d'éliminer le dépôt qui se forme et reste au fond des tailles. Les plaques sont difficiles à rincer je trouve.
Je filtre le mélange à chaque fin de séance afin d'éliminer le maximum de dépôt et de prolonger la vie de la solution.

http://soniarenard.com

38 Re: Mordant d'Edinbourg le Ven 16 Mar 2012 - 9:30

pierre

avatar
Admin
Attention Laboarnodva
Tu as écrit Bordeaux, je pense que tu as voulu dire Edimbourg ou perchlorure
Le bordeaux ne fonctionnant pas sur cuivre (sauf en électrolyse) d'après ce que je crois savoir.
Je détruis ce mail dès que tu as corrigé ou confirmé.

http://sites.google.com/site/grifeblois/

39 problèmes d'impression mordant de bordeaux le Ven 16 Mar 2012 - 9:39

Laboarnodva

avatar
Pierre,

Non je parle bien du mordant de bordeaux sur zinc.
Entretemps en effet, la discussion a un peu dévié car Jean-Claude avait fait une remarque à ce sujet, à laquelle j'ai aussitôt accroché car j'ai ce problème depuis le début.
Idéalement on aurait peut-être du faire un nouveau sujet, pour éviter les confusions.

http://soniarenard.com

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum