aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

héliogravure au grain de résine

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 10]

51 héliogravure au grain de résine le Mer 9 Déc 2009 - 13:08

Bonjour
Je suis heureux du commentaire de Claude.
D'après mes souvenirs d'héliogravure, tes temps de morsure Hervé me semblaient démesurés.
Si mes souvenirs sont exactes, le temps total de morsure était de 20 à 30 minutes.
On restait que 4 à 8 minutes sur une page de l'échelle, sauf exception.
Si j'étais sur de pouvoir m'organiser dans l'atelier autour d'un format réduit (13x18 par exemple) je me remettrais à l'hélio. Ou alors je tâterais de la phototypie car le rendu photographique avec le polymère (je veux dire le film, laminé sur plaque) est le plus souvent insatisfaisant. Sauf coup de bol quand le cliché présente la "bonne"répartition des densités. Je dis souvent que ce serait meilleur avec trois plaques (lumières, gris moyens, ombres) mais je n'ai pas le courage de faire ce numéro de trapèze.

Voir le profil de l'utilisateur

52 Héliogravure au grain le Mer 9 Déc 2009 - 15:47

Salut les Amis ,

Je vous abandonne pour une semaine, ----promenade photographique en vue -----

A bientôt

Claude PLESSIER

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

53 héliogravure au grain de résine le Mer 9 Déc 2009 - 17:44

bonsoir,
c'est vrai , mes temps de gravure sont bien longs, mais pourtant c'est ceux à peu prés que j'avais lu dans la littérature.
Peut être que j'expose un peu trop longtemps ou que ma solution de bichro n'est plus bien titrée.
Mais bon il n' y a que le résultat qui compte.
Pour l'instant j'en reste là, sauf le jour où je changerai mon bain sensibilsateur,
là il faudra surement refaire des réglages.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

54 héliogravure au grain de résine le Mer 9 Déc 2009 - 17:47

enfin, tout cela confirme que l'hélio c'est nettement plus fin que les photopolymères et plus riche dans les demi-tons.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

55 Héliogravure au grain le Mer 9 Déc 2009 - 18:06

COUCOU pas encore parti......

mais pourtant c'est ceux à peu prés que j'avais lu dans la littérature.

[b]Ah, BON ????????? LAQUELLE???????

Bien Hervé je suis content face à ta satisfaction et on reverra cela dès mon retour .... mais là , ce n'est plus de la gravure ;; c'est du labour(ou labourage)

Amicalement Claude PLESSIER

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

56 héliogravure au grain de résine le Mer 9 Déc 2009 - 18:35

Bonsoir
Il se passe de drôle de choses sur ce forum.
Claude tu viens de me répondre et pourtant mon message n'apparaît pas!
Comme un décalage des mises à jour!
Claude tu me demandais "quelle littérature", mais la tienne bien sur concernant la sensibilisation.
Bonnes ballades

Voir le profil de l'utilisateur

57 Héliogravure au grain le Mer 9 Déc 2009 - 19:47

Salut les copains,

Jean Claude , tu sais moi la technique internet??????????

J'ai parfaitement trouvé ta réponse qui disait en substance que si tu pouvais tu ferais de l'hélio en 13x18..............

Mais ce n'est pas à toi que je réponds c'est à Hervé quiécrit que pour les temps de morsure ...exagéré;;;;;; il l'avait vu dans une certaine littérature..
d'où ma question, LAQUELLE?????

Je crois que techniquement , le problème est que lorsque on dit répondre ... ce n'est pas forcément à la dernière personne qui a pris la parole

........ de plus j'ai vu ton post ... mais il n'apparait plus maintenant.

Les Dieux de l'héliogravure se retournent contre nous...je le sens ....

Allez bisous à tout le monde , demain matin à 5 heures j'emmène ma chambre ARCA SWISS prendre l'air dans les gorges de l'Ardèche ...

Claude

Voir le profil de l'utilisateur http://heliogravure83@wanadoo.fr

58 Re: héliogravure au grain de résine le Sam 12 Déc 2009 - 19:16

herve a écrit:bonsoir,
c'est vrai , mes temps de gravure sont bien longs, mais pourtant c'est ceux à peu prés que j'avais lu dans la littérature.
Peut être que j'expose un peu trop longtemps ou que ma solution de bichro n'est plus bien titrée.
Mais bon il n' y a que le résultat qui compte.
Pour l'instant j'en reste là, sauf le jour où je changerai mon bain sensibilsateur,
là il faudra surement refaire des réglages.
Bonsoir Hervé
Peut être tes temps de morsure sont longs parce que la couche de gélatine que tu poses sur la plaque est trop épaisse (cf la pizza de Claude") tu sais que la gélatine était traditionnellement couchée à la tournette qui par la force centrifuge chasse la gélatine et ne laisse qu'une couche mince. (on m'a dit qu'un platau de tourne disque faisait très bien l'affaire) à la réflexion il doit y avoir plusieurs paramètres: la viscosité de la gélatine, la vitesse de rotation, le temps de tournage avant de laisser refroidir et figer la couche. Mais il semble évident qu'en procédant de cette manière on doit pouvoir régler assez fidèlement le couchage. J'ai vu il y a longtemps chez Pierre Brochet une tournette professionnelle: boite cylindrique plate, environ 25cm d'épaisseur, diamètre de plus d'un mètre et à l'intérieur le plateau tournant, le tout maculé de restes de gélatine durcie, sur les parois internes, un peu partout. Et dessous le moteur pour entraîner le plateau. Malheureusement je ne l'ai jamais vue fonctionner.
amicalement
jean-claude

Voir le profil de l'utilisateur

59 héliogravure au grain de résine le Dim 13 Déc 2009 - 10:03

bonjour jean claude,
à propos de ces temps de gravure trés longs,je crois plutôt,mais c'est à vérifier, que mon temps d'exposition est trop long.En effet, j'ai utilisé le papier gélatiné g35, donc l'épaisseur de la couche de gélatine correspond à celle de ce type de papier.
J'ai exposé à 7 minutes,je pense qu'il faut que je descende vers 6 minutes pour avoir une couche de gélatine encore plus fine sur le cuivre pour les parties sombres.Tout le problème consiste à ne pas tomber dans la sous-expostion.
Malgré un temps d'exposition que j'estime trop long ,j'arrive à obtenir des noirs bien marqués.
Donc,il faut trouver le juste milieu :si j'en reste à 7 minutes,j'aurais des temps de gravure bien longs et si je veux graver plus vite, il faut exposer un peu moins.
Qu'est ce que tu en penses ?
salutations.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

60 héliogravure au grain de résine le Dim 13 Déc 2009 - 19:21

Bonsoir Hervé.
Donc tu utilises du papier gélatiné Autotype G35 et mon propos sur le couchage de la gélatine était hors sujet.
Franchement je ne peux rien te dire car le temps de pose dépend aussi de la puissance de ta source ultraviolette. Si tu as un bon report, avec toutes les valeurs du positif sur ton cuivre c'est une question de morsure par le perchlorure.
Claude connait bien la question il te donnera son avis à son retour.
J'ai relu le bouquin de Morish, il indique bien un temps total de 30 à 50 minutes mais les conditions sont peut etre différentes (source UV, trame à la place de la résine, température du perchlo etc.) à voir avec l'expert!.
amicalement
jean-claude

Voir le profil de l'utilisateur

61 héliogravure au grain de résine le Lun 14 Déc 2009 - 15:00

bonjour
effectivement, je crois bien que je vais diminuer un peu le temps d'exposition.
Je suppose que la cuisson de la gélatine lors de la fixation de l'aquatinte augmente la polymérisation de la gélatine et c'est pour cela que mes temps de gravure sont si longs même dans les zones sombres là où la gélatine est pourtant plus fine.
Voici mes 2 dernières réalisations :
1) la chapelle :aquatinte sur cuivre puis gélatine développée dessus
2) les lotus : gélatine développée sur cuivre puis aquatinte cuite par dessus



Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

62 Re: héliogravure au grain de résine le Lun 14 Déc 2009 - 15:14

c'est quant même mieux que le film polymère y'a pas photo
c'est le cas de le dire
ou alors y'a un truc que je fais pas bien avec les films.....

Voir le profil de l'utilisateur http://florencejoutel.canalblog.com/

63 héliogravure au grain de résine le Lun 14 Déc 2009 - 15:34

Non pas d'accord Florence.
Sans vouloir en aucune manière t'offenser Hervé, on peut faire aussi bien avec du film polymère que ce que tu montres ICI et dans DANS LA MESURE Où ON PEUT EN JUGER VIA INTERNET ET MON ÉCRAN, ta chapelle me semble manquer de contraste, de relief et les blancs de tes lotus sont brulés sans détails dans les lumières.
Je me suis aperçu, (ce n'est pas une découverte, Filip Le Roy m'en avait parlé) qu'on peut modifier profondément l'image en changeant la densité de l'encre. Je vais scanner pour vous le montrer deux tirages d'une même plaque avec de l'Akua et avec de l'Akua diuée dans de la transparente (extender).
Je monte la haut dans mon labo faire les scans
à bientot, amitiés
jean-claude

Voir le profil de l'utilisateur

64 héliogravure au grain de résine le Lun 14 Déc 2009 - 15:59

avec deux encres différentes pour une même plaque et autant que je le peux même essuyage



Voir le profil de l'utilisateur

65 héliogravure au grain de résine le Lun 14 Déc 2009 - 16:34

tu as tout à fait raison, apres le travail d'héliograveur, il reste encore un
vrai travail d'imprimeur et ce n'est pas forcément le plus facile.
Pour la chapelle, j'ai peut être un peu trop essuyé la plaque et aussi dilué l'encre typo avec de l'huile claire.Une vieille habitude à perdre.Un peu de retroussage aurait été le bienvenu.
Pour les lotus,effectivement les blancs sont brulés,c'est justement à cause d'un temps d'exposition un peu trop long augmenté de la cuisson du grain.
Donc,j'ai encore des progrés à faire.je m'en doutais un peu.
Pour les photos que tu as postées,est ce que sont des plaques gravées ou des impressions de photopolymères?

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

66 héliogravure au grain de résine le Lun 14 Déc 2009 - 17:02

re bonsoir Hervé
ce sont des plaques de cuivre avec film polymère. Le cuivre sert juste de support il n'est pas mordu les creux sont dans le polymère on appelle cela Intaglio-Type, l'inventeur du procédé (Keith Howard) tient beaucoup à cette expression!
Comme tu le vois il y a pas mal de grain et c'est sans doute du au "pointillisme" trop grossier de mon impression sur transparent. J'ai reçu une version d'essai du logiciel RASTUS qui doit permettre d'améliorer cela mais je ne sais pas encore m'en servir, pas de mode d'emploi donc pas trop facile!
amicalement
jean-claude

Voir le profil de l'utilisateur

67 héliogravure au grain de résine le Lun 14 Déc 2009 - 22:04

bonsoir
Hervé tu as raison de persister dans l'héliogravure. On reste toujours insatisfait par le film polymère quand on le compare à l'héliogravure.
Les meilleurs, ou moins mauvais résultats que j'ai obtenus avec le film polymère c'est en partant d'un positif argentique sur film orthochromatique et d'une trame aléatoire (en l'occurence celle de Elizabeth Dove)
Toutes les tentatives et en particculier les plus récentes à partir de transparents imprimés jet d'encre font apparaitre une granulation que tu peux constater sur les deux images ci-dessus. Cela peut convenir si c'est ce qu'on recherche mais pour bien respecter une belle photographie, ce n'est pas je crois le bon outil.
Je m'entête pour savoir jusqu'où je pourrai aller mais j'ai bien peur d'être déçu et de perdre mon temps. Comme je ne veux pas des plaques polymere chères et fragiles reste l'héliogravure ou s'abstenir d'imprimer des photos. Peut etre la phototypie? Sur un autre post de ce forum Serge a l'air satisfait de sa progression mais il ne nous a pas encore montré ses résultats.
A propos de montrer des résultats, il faudra un jour organiser une rencontre ou un échange postal car l'écran n'est pas un bon moyen de pouvoir observer véritablement la qalité d'une impression d'encre.
bonsoir

Voir le profil de l'utilisateur

68 Re: héliogravure au grain de résine le Mar 15 Déc 2009 - 16:19

François a écrit:Bonjour à tous,
ravi de rencontrer des gens qui travaillent dans les techniques que j'ai travaillé à acclimater a nos latitudes!!

après 11 mois de travail seul et lu les bouquins de Keith Howard et Henrik Boegh, je viens de terminer l'installation de mon atelier 100% non toxique.
J'ai participé en aout a un atelier de H Boegh avec 8 graveurs de pays divers et maintenant possède bien les tours de mains.
J'ai fait un bench mark complet des temps d'expositions et développements de lavis toner, crayons gras, halftone, etc.. sur des films Immagon , DK3 et Puretch
Je n'ai aucun problème avec les half-tones mais je dois dire être encore insatisfait des lavis sur films polymères car si je reste a des petits formats (<18x24) tout se passe bien mais quand je travaille sur du A3+ et lavis j'ai des problèmes aux bords. J'utilise les recommandations de Boegh en augmentant l'expo de la trame aquatinte à 120" et le calques toner a 35" mais j'ai do mal a obtenir des gris satisfaisants.

J'ai apprécié particulièrement le réservoir vertical a perchlo de Boegh avec l'aérateur d'aquarium qui permet de garder un perchlo frais éternel!!!

François de Verdière
Bonjour François
J'ai récupéré mon epson 1520 que j'avais prétée. C'est vrai que les points sont bien plus noirs et nets qu'avec ma 1290 mais en employant la recommandation Boegh j'ai du modelé acceptable mais des images granuleuse, va les voir sur le post héliogravure au grain de résine en page 5 deux encrages différents, un pot de fleurs sur un caillebotis. Mon scanner est sur ce coup hors de cause (Epson 700). Comme je le dis un peu plus bas mes meilleurs résultats étaient en ton continu et trame.
(j'ai aussi une cuve verticale mais pour l'intaglio-type non etch elle n'est pas utile, je l'utilise quand il s'agit de mordre le cuivre)
amicalement
jean-claude

Voir le profil de l'utilisateur

69 héliogravure au grain de résine le Ven 1 Jan 2010 - 21:34

Bonsoir a tous.
Aujourd'hui même je viens de soliciter le matériel nécessaire pour enregistrer ma première heliogravure. Pardon, pour l'essayer. Cella me plait beaucoup le résultat que je vois dans les photographies des helio remises par vous et aussi les possibilités que cella nous offre.
J'espère avoir l'occasion de montrer quelque chose et j´emprofite pour vous remercie l'information renversé dans le forum, convaincue que cella va m´aider. Je cherche maintenant information de une bonne imprimante qui me procure une trame appropriée. Nous commencerons lentement.

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

70 héliogravure au grain de résine le Dim 3 Jan 2010 - 10:24

bonjour francisco,
ravi d'apprendre que tu vas commencer l'héliogravure au grain
je vois que tu recherches une imprimante :si c'est pour réaliser des positifs en niveau de gris,il n'est pas nécessaire qu' elle ait une trame particulière,au contraire il faut imprimer en niveaux de gris sur des transparents jet d'encre,évidemment plus la résolution de l'image sera grande, plus tu auras de finesse dans l'image.Le but est d'obtenir une image positive se rapprochant le plus possible de la qualité d'un film photographique.Aujourd'hui, cela est possible avec les imprimantes jet d'encre les moins chères (ce sont les cartouches d'encre qui sont plus chères que l'imprimante ).Pour ma part,j'utilise une imprimante hp photosmart 7550 avec la cartouche d'encre noire.
Pour la trame,nécessaire à la retenue de l'encre d'imprimerie dans les creux de la gravure,je la réalise avec l'aquatinte à la colophane ou au bitume appliquée sur la gélatine développée.
Je te souhaite bon courage et du succés dans tes travaux de gravure.
Salutations

Voir le profil de l'utilisateur http://www.atelierheliopse.com

71 Re: héliogravure au grain de résine le Dim 3 Jan 2010 - 12:39

Bonjour
Je lis tout ce qui tombe dans mes mains depuis Internet, qui pour commencer n'est pas peu. J'essayerai de me faire avec un livre d'intérêt et en ce qui concerne l'imprimante, je te remercie l´information, mon idée, bien que je n'ait pas encore commencé, serait de disposer d´une qui me permette travailler à taille A2. De toute manière, avec laquelle j'ai, je crois que pour l'instant c´est plus que suffisant.
Je n'ai fait rien de photogravure, sauf avec asphalte photosensible, quelques essais, mais la possibilité me paraît réellement intéressante de manipuler les plaques postérieurement, c'est-à-dire, mélanger les techniques traditionnelles avec les possibilités que nous offre de nos jours la photographie.
Merci de nouveau herve.

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

72 héliogravure au grain de résine le Lun 4 Jan 2010 - 18:03

Le remplacement de la diapositive argentique par une impression jet d'encre, n'est pas une solution aussi facile qu'il y parait si on veut garder la qualité photographique. C'est vrai que la résolution de la plupart des imprimantes est maintenant suffisante mais je dirais presque que ce n'est pas le plus important.
Le plus difficile et important est la gradation des densités sur le transparent, traduisant correctement la gradation des densités du négatif origine. Les encres ne sont pas opaques comme l'argent metal, on peut s'en rendre compte en faisant des mesures au densitometre. Mais le plus difficile est la courbe de rendu des gradations du négatif. Selon les encres de la machine et selon la nature du matériau sensible (dans le cas de l'héliogravure le papier charbon) il faut appliquer dans photoshop la bonne courbe de correction. La construire soi même demande pas mal de pratique. Bien entendu on peut avoir une image "regardable" sans prendre ces précautions mais alors c'est un peu inutile de choisir un procédé aussi complexe que l'héliogravure.
Claude Plessier utilisait pendant une période les encres au carbone de piezography pour obtenir des positifs en véritable ton continu sans trahir les négatif, je ne sais pas avec quoi il imprime aujourd'hui.

Je ne veux pas passer pour rétrograde mais remplacer les négatifs argentiques dans les procédés associés à la photographie en imprimant sur transparent n'est pas une solution facile pour obtenir les résultats qu'on espère.
Certains y réussissent apres bien du travail et des ajustements techniques mais ils sont peu nombreux, les autres sont contents d'avoir une image qui ressemblent à une photographie mal tirée.
Ou alors il faut viser autre chose, avoir un autre but et dans ce cas on peut même se contenter du film polymère!
amitiés à tous

Voir le profil de l'utilisateur

73 Re: héliogravure au grain de résine le Lun 4 Jan 2010 - 18:58

Je n'ose pas parler du sujet. En ce moment je me base a la technique que je considère s´approche plus directement au processus de l'aquatinte, qui est ma spécialité. Je crois que je m'initierai avec le Film Fotopolimer Puretch. Je me considérerai tres heureux si j'obtiens un certain résultat avec mon premier essai d'état.
Je remercie pour toute information à ce sujet. Pour l'instant je ne fais pas une autre chose qui lire dans le forum et tout cela qui tombe dans mes mains en ce qui concerne la heliogravure, et admets que je marche un peu débordé.
Temps au temps. Le materiel demande arrive demain. Je crois.
Merci beaucoup jeanclaude
Bonsoir a tous.

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

74 pour Jean clude les deux impressions le Mar 5 Jan 2010 - 10:43

Le grain est un peu fort effectivement mais le modelé est bon.
quelques questions :
- taille de l'image en cm et densité pixels? en NB le 300 passe bien.
- utilises tu pour insoler, les transparents ultraminces de agfa copyjet qui n'ont pas de rugosité sur la face encrée?
- pompe a vide? pour bien coller le transparent au film.
et enfin reglage des noirs en sortie de photoshop V7 (surtout pas les versions ultérieures) a 70% max?

bonne journée
François

Voir le profil de l'utilisateur

75 héliogravure au grain de résine le Mar 5 Jan 2010 - 12:01

Un de ces jours je vais profiter de ma retraite et de mon camping-car pour me déplacer, (je vis dans une ville merveilleuse mais relativement petite: Cáceres), à une ville plus importante et rendre un cours de préparation aux techniques de gravure non toxique.
Actuellement il y a beaucoup de cours en rapport avec des techniques photographiques.
Pendant ce temps je continuerai à prendre note de toute cette information, pour commencer a travailler tout de suite.
La préparation technique arrivera peu à peu.
Merci FranÇois.
Bonjour a tous

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 10]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum