aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Demande de conseil pour la réalisation d'une empreinte

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

Bonjour,
je me présente, mon nom est Laurent Lafolie, je suis photographe et je pratique les procédés alternatifs depuis une quinzaine d’année.
Je suis aujourd’hui à la recherche d’une solution de tirage ou d’impression pour une série de images traits (n&b, sans gris, voir l'exemple joint)).
Des essais avec le procédé à la gomme bichromatée sont en cours mais je voudrai les comparer avec une méthode de gravure qui me permettrait d’obtenir sur papier une image chargée d’encre noire épaisse (en bref une empreinte avec du relief).
En consultant Internet et des fournisseurs tel que Joop Stoop j’ai vu qu’il existait des plaques photopolymères qui pourraient peut-être me permettre d’obtenir ce résultat.
Je suis inexpérimenté dans le domaine de la gravure et je voudrai savoir si cela constitue une bonne solution.
Pour la réalisation de la gravure en elle-même je dispose d’une presse Ademco (presse à chaud).
Merci
LL

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Laurent, bienvenue sur le forum
Je commence par la fin de ton message: une presse à chaud pour photographies n'a rien à voir avec une presse taille douce et ne peut pas être utilisée pour l'impression de gravure .

Tu peux obtenir l'effet recherché avec la gomme bichromatée en insolant sous un négatif très contrasté, négatif argentique ou impression jet d'encre sur transparent. Tu dois y arriver facilement, les difficultés de la gomme étant d'obtenir une large gamme de gris ce qui n'est pas ce que tu recherches, mais tu connais tout cela

Pour réaliser une estampe imprimée aux encres grasses sur papier il te faut préparer une plaque, réaliser l'encrage et évidemment faire l'impression sous une presse taille douce. Autrement dit, il te faut aller dans un atelier, les amis du forum ne manquent pas sinon il y a les professionnels comme par exemple Daniel Moret.

Pour réaliser la plaque il y a en effet les plaques polymères (qui ne sont pas bon marché) mais que tu peux utiliser en creux (insolée sous un négatif) ou en relief (insolée sous un film positif). Dans tous les cas comme tu recherches un image en noir et blanc sans demi teintes tout devient beaucoup plus simple.

Tu peux aussi procéder de manière plus économique en utilisant du film photopolymère (genre ImageOn) beaucoup moins couteux et qui fonctionnera bien dans ton cas. Je te conseille la lecture de "La gravure non toxique" de Henrichk Boegh traduit par Filip Le Roy (en vente chez Joopstoop). Avec un rouleau de film photopolymère on peut se livrer à une foule d'essais et de mises au point sans dépenser beaucoup, ce qui n'est pas du tout le cas avec les plaques.

Je n'ai pas évoqué l'Héliogravure car c'est tout un apprentissage, même dans le cas d'une image en noir pur et blanc pur.

N'hésite pas à poser d'autres questions.
amicalement

Voir le profil de l'utilisateur
bonjour laurent et bien venu sur le forum.
pour répondre a ta question , il faudrait connaitre le pourquoi du comment.
nombre de tirage ? support papier ? relief ? format du document ?
plaque polymère égale presse typo ou éventuellement presse taille douce.
la presse a chaud ne te servira a rien avec ce procédé.
pour le tirage noir au blanc, il est possible de faire une algraphie direct plaque et presse taille douce.
il te faut pour ça des plaques offset et une insoleuse uv , un film positif argentique ou transparent imprimante, et presse taille douce.
le noir au blanc ( au trait ) ce fait au film au trait ou si film demi ton le trait ce fera a l'insolation de la plaque ( dans ce cas le temps d'insolation déterminera le niveau n/b).
l’intérêt principal de cette technique c'est le cout ridicule du procédé , l'absence de trame dans ton cas puisque pas de demi teinte ,
la charge d'encre importante et l'utilisation de ( presque ) tout papier .l'inconvénient , il te faut une presse taille douce.
je ne doute pas que d'autre solutions te soient présentées sur ce forum, lithographie, sérigraphie ...
rémi




Dernière édition par remi bonnefoy le Dim 11 Sep 2011 - 18:32, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/
réponse croisée avec jean claude ...

c'est l'embouteillage sur le forum ;-)))

Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/
une algraphie , réalisée par ma pomme

http://farm6.static.flickr.com/5016/5456621788_d6ac206fc2_z.jpg


et là

http://farm6.static.flickr.com/5179/5456589256_78fe416433_b.jpg



Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/
Merci beaucoup Jean-Claude et Rémi pour vos conseils.
La première image de l'algraphie correspond bien à ce que je recherche ; si la matière (l'encre) est là, comme pour une empreinte, c'est parfait. Mais peut-on obtenir des creux et des pleins avec une plaque offset ?
Pour la gravure j'espérai qu'en "écrasant" la matrice sur le papier avec la presse (sans la chauffer) je pourrai réaliser cette empreinte. Mais vos indications semblent unanimes, il va falloir que je trouve une presse taille douce.
Aussi je lance un appel, j'habite dans le sud-ouest du sud-ouest, entre Béarn et Pays Basque.
Bonne journée
LL

Aux questions de Rémi,
il y a 17 images dont je souhaite limité le tirage à 9 ex.
Pour le papier, à priori un papier coton.
Pour le format, entre 35x 35 et 50x50 cm.

Voir le profil de l'utilisateur

""peut-on obtenir des creux et des pleins avec une plaque offset ?""

l'algraphie , comme la litho , est un procédé a plat. le creux du a la pression s'exerce au pourtour de la plaque.
si tu veux du creux en bord d'impression , il faut graver en creux une plaque de métal ( méthode du film puretch sur cuivre ou zinc comme te le préconise jean claude) , ou bien plaque de photopolymère , plus simple mais plus onéreux.( et puis le métal gravé c'est toujours plus beau qu'un bout de plastic )

""il y a 17 images dont je souhaite limité le tirage à 9 ex.
Pour le papier, à priori un papier coton.
Pour le format, entre 35x 35 et 50x50 cm.""

cela correspond bien a l'algraphie et c'est la méthode la plus facile.
bon courage laurent.

rémi

Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/
pour info , le métal se grave a l'acide nitrique !!! ou au perchlorure de fer !
le photopolymère se grave a l'eau .

Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/
Ok, j'ai compris.
J'ai trouvé sur Paris où je vais tous les mois un endroit où je peux utiliser une presse taille douce.
Mais,
si je m'équipe, quel presse me conseillez-vous ?
LL

Voir le profil de l'utilisateur
laurent , avant de te décider le mieux c'est que tu te fasses la main dans atelier équipé.
après , quand tu auras bien cerné ton projet tu décideras tout seul de la presse dont tu as besoin.
si c'est pour tirer une planche typo de temps en temps une essoreuse à linge en bois peut te suffir , mais si tu
envisages de te lancer dans l'héliogravure une machine sérieuse est indispensable.
il est de bon ton sur ce forum de parler des presses gary thibeau ;-)))
ce sont d’excellentes presses et puis comme c'est un gars sympa qui les fabrique .... pourquoi pas !
ou ça qu'il est bruno ?

Voir le profil de l'utilisateur http://photogravure.eklablog.com/
D'accord,
on en reparle donc dans quelques semaines.
Encore merci.
LL

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Rémi
Bruno est en vacances .
Laurent, comme tu es photographe, si tu te lances dans l'héliogravure le chemin sera long mais quelles récompenses! Il faut quand même savoir que l'héliogravure pure et dure avec son velouté et ses demi teintes est inégalable mais absolument pas "rentable" le vilain mot, commercialement parlant. Le cout, le temps passé induisent un prix de vente extrèmement élevé si l'on veut en vivre aujourd'hui.

Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour Jean-Claude,
l'héliogravure est magnifique mais au niveau du ressenti trop proche du procédé au platine que je maîtrise déjà plutôt bien.
Peut-être que pour récupérer de la matière la gomme suffira, sinon j'essaierai les techniques que vous m'avez indiquées.
LL

Voir le profil de l'utilisateur

14 Algraphie le Jeu 8 Sep 2011 - 16:39

Bonjour,

Pouvez-vous m'expliquer ce qu'est une algraphie?

Merci beaucoup !

Lise

Voir le profil de l'utilisateur
moi j'ai une autre technique que j'ai à te proposer et qui coute pas un rond.. .


la gravure du lino... ou lino-etch.

un bout de lino, un vernis quelconque pour faire le masque, tu l'appliques au pinceau ou au pochoir ou avec les doigts... ou tout ce que tu veux... tu laisses sècher. puis un bain de lessive de soude très facile à trouver au supermarché du coin. 6 à 8 h de morsure nécessaire. c'est long... mais tu rinces à grande eau... tu frottes. et hop, une matrice pour une presse relief ou taille douce...
j'ai testé pour une de mes dernières productions... délire. et je dis ça alors que j'aime pas le relief (lino bois) à la base.

jm

Voir le profil de l'utilisateur http://jmcouffin.com
Et pour une photo, j'imprime au vernis !?

Voir le profil de l'utilisateur
Laurent L a écrit:Et pour une photo, j'imprime au vernis !?
?

peut être que je prends trop de raccourcis?

le vernis c'est pour protéger de la morsure de la lessive de soude.
après tu l'enlèves (white spirit)

impression avec encre grasse ou aqueuse selon les goûts.
l'acrylique, la gouache ou la peinture à l'huile fonctionnent aussi, mais moins beau au final.

tu voies comment transférer tes photos? ou tu peins le motif? ou bien transfère photocop'? ou bien décalco?
je pose des questions par curiosité... je suis pas sûr de comprendre l'effet escompté.

Voir le profil de l'utilisateur http://jmcouffin.com
Excuses-moi, je me suis mal exprimé, le vernis dans une cartouche à la place de l'encre c'était une blague.
Mais fabriquer un tampon est la solution que je cherchais au départ et, effectivement, je ne sais pas comment transférer l'image original autrement qu'en la peignant au vernis ; et ça me semble peu précis.

Voir le profil de l'utilisateur
Laurent L a écrit:Excuses-moi, je me suis mal exprimé, le vernis dans une cartouche à la place de l'encre c'était une blague.
Mais fabriquer un tampon est la solution que je cherchais au départ et, effectivement, je ne sais pas comment transférer l'image original autrement qu'en la peignant au vernis ; et ça me semble peu précis.

le transfert plutôt précis j'irais pour la sérigraphie intuitivement, sinon les plaques ou les films polymer seront aussi précis que ton transparent le sera.
mais plus simplement en terme de moyen, ton tirage avec du crayon gris au dos, tu redessines tous les contours par dessus le tirage puis gros pinceau pour les applats et ensuite petit pinceau pour les contours, le tout au vernis sur un lino et enfin tu mets le lino dans la lessive de soude.
c'est comme cela que je le ferais.
le transfert précis ça doit prendre l'heure.

je te parle de comment je le ferais mais avec mes connaissances qui se limitent à la gravure, et ne s'étendent pas à la photogravure ou à l'hélio.

il y a sûrement mille façons de le faire.



Dernière édition par jmcouffin le Sam 10 Sep 2011 - 14:10, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://jmcouffin.com
D'accord, j'ai compris, merci pour les précisions.
Bonne journée
LL

Voir le profil de l'utilisateur
Pour le transfert, il existe une autre solution, simple et bon marchés.
Sur photoshop, tu transformes ton image ennégatif.
Tu en fais une photocopie.
L'encre de la photocopie sera transférée avec du trichloréthylène.
(tu dépose la photocopie sur la plaque(encre contre plaque) tu y dépose un papier non encollé, imbibé de trichlo (il faut que la surface du papier soit mat, donc éventes le)
tu passes le tout à la presse taille-douce.
L'encre de la photocopie jouera le rôle du vernis.
Il supportera les morsures.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.commeunweekendalamer.be/
Bonjour à tous, bonjour Jean Michel
J'avais déjà lu cela quelque part et le procédé que tu présente doit en effet marcher pour une image au trait mais quid des à-plats de noir? Peut être faut il grainer car l'encre de la photocopie doit tout colmater lors de la morsure...
Peux tu nous répondre sur ce point?
amicalement

Voir le profil de l'utilisateur
Comme tu transferts le négatif, tu dépose le grain d'aquatinte sur les zones "nues" .
Le problème ne se posera pas.
Bien à toi

Voir le profil de l'utilisateur http://www.commeunweekendalamer.be/
Tu peux aussi déposer la photocopie sur ta plaque et chauffer le tout à 200°, l'encre se déposera sur la plaque.
Attention, il faut une photocopie "Lazer"

Amicalement, aussi.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.commeunweekendalamer.be/

Invité


Invité
Bonjour Jean-Michel, bonjours à tous

Super vraiment cette technique que tu proposes Jean-Michel, à retenir ! Merci aussi pour la précision avec la possibilité de transfert sans trichlo ! ça pourra être ainsi utilisé dans les écoles.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum