aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

oxydation du zinc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 oxydation du zinc le Mer 17 Aoû 2011 - 19:18

alanvers

avatar
Bonjour,
Je suis tout nouveau, je fais un peu de gravure eauforte sur zinc depuis quelques mois, et il se trouve que ma plaque après avoir été utilisée, je l'ai rangé dans un papier journal, et elle s'est oxydée, pas mal de taches apparaissent, l'impression d'avoir été mordu comme dans de l'acide, alors que ce n'est pas le cas, en tout cas au dos de la plaque. Mes "blancs" se retrouve abîmés par ces espèces de traces.
J'ai l'impression que j'ai oublié de faire quelque chose, Il n'y a pas de produit à lustrer le zinc?? pour éviter cela?

D'autre part, sur mon zinc après avoir encré, et nettoyé pour laisser apparaître le blanc du zinc, sur mes tirages, je me retrouve avec un blanc gris, pas très contrasté, j'ai beau m'appliquer sur le nettoyage, rien n'y fait, pouvez vous m'aider sur ces problèmes merci.

Alan

2 Re: oxydation du zinc le Mer 17 Aoû 2011 - 20:15

jeanclaude

avatar
Bonsoir Alan
Le zinc est un réducteur et s'oxyde naturellement au contact de l'oxygène de l'air, son aspect devient gris mate. Parfois au contact de vapeurs acides il présente des taches. Pour se préserver de ces inconvénients il faut le stocker dans un endroit sec et dans un papier neutre, ce qui n'est surement pas le cas du papier journal toujours acide.
Mes plaques de zinc enveloppées dans du papier gravure après leur impression ne se sont pas abimées même après plusieurs années. Le nettoyage de l'encre après impression laisse souvent un film un peu gras qui protège le métal, si vous nettoyez soigneusement la plaque par un dégraissage total elle est alors en danger si vous la laissez sans protection.
La méthode la plus efficace est comme pour le cuivre de bien dégraisser la plaque après usage et de couvrir les deux faces avec un vernis au bitume ou autre vernis imperméable.

La seconde question relève de l'essuyage avant impression, le zinc est plus difficile à essuyer (paumage) que le cuivre, on a souvent un ton de plaque (plate tone) assez prononcé, sauf avec un zinc poli travaillé en taille directe par exemple à la pointe sèche mais si dès que la surface est un peu ternie par les bains de mordant il est difficile d'obtenir de beaux blancs (question de goût en fonction du sujet)
Par ailleurs vous savez sans doute que les encres de couleur sont souvent altérées au contact du zinc, mais ceci est une autre histoire

3 Re: oxydation du zinc le Mer 17 Aoû 2011 - 23:17

alanvers

avatar
Merci pour tout jean-claude, je veillerai à cela sur mes prochaines plaques,
La rapidité de votre réponse me surprend d'autant plus. merci

4 Re: oxydation du zinc le Mer 26 Nov 2014 - 14:59

apothyzinc


bonjour,

Peut etre cete solution pourra t elle vous aider Smile

il s'agit d'une formule naturelle,inovante  douce sans danger  - les resultats sur le zinc decoratif, et utilisé en agencement de cuisine sont étonnants ,
pourquoi pas dans votre domaine :


APOTHYZINC diffusé par les filles du Labo Smile

excellente journée à vous tous

5 a propos des apothyblicitaires... le Jeu 27 Nov 2014 - 18:35

remi bonnefoy


attention !! ils arrivent !! Les Envahisseurs se reconnaissent grâce à une particularité physique qui les empêche de replier leur index.
çils leurs arrivent aussi de faire leur pub sur les forums.
restez vigilant.

David vincent, pour vous servir.

6 Re: oxydation du zinc le Jeu 27 Nov 2014 - 19:00

jeanclaude

avatar
Merci Remi, j'avais remarqué aussi.
En tous cas ton intervention nous montre que tu suis le forum, c'est sympa
Je pense que l'administrateur va traiter cette question

7 Re: oxydation du zinc le Jeu 27 Nov 2014 - 19:23

apothyzinc


mais non Smile simplement une solution a un probléme comme une autre , je n' ai pas l'intention d' envahir le forum je suis interessée par les applications possibles je suis tombée sur la demande j'y répond au mieux ,
excellente soirée Cool

8 Re: oxydation du zinc le Ven 28 Nov 2014 - 3:42

remi bonnefoy


bonjour jean claude
bien sur que je suis le forum , je le visite au moins une ou deux fois, et même trois ou quatre fois , et même cinq ou six fois , par semaine...
( à consommer sans modération )
amitié
rémi

9 Re: oxydation du zinc le Dim 25 Jan 2015 - 16:10

upermuk

avatar
La gomme laque à l'alcool marche très bien pour protéger et couvrir, comme le vernis dont a parlé jean-claude. Il a l'avantage d'être dissolvable à l'alcool ménager et d'être très translucide, voire transparent (du coup tu peux encore voir ton visuel et pas t'embrouiller dans tes plaques). On s'en sert beaucoup en ébenisterie pour conserver les bronzes à l'état de patine désiré, ça tient super bien les chocs, c'est parfaitement translucide à cette épaisseur et ça sèche entièrement (pas de taches de gras sur les papiers de conservation ni sur les doigts). En général en atelier on a tendance à utiliser des graisses ou des huiles (et attention, il y a même des huiles légèrement acides, aaaa), mais je préfère de loin l'astuce des ébénistes, c'est mille fois plus propre. Mais attention, bien ramasser la gomme après avec limite un bain d'alcool, parce que les résidus tiennent très bien à la morsure si tu veux faire un nouvel état par la suite.

Plus généralement, tous les métaux finissent par s'oxyder un jour, même l'inox, s'ils ne sont pas protégés, et ceci en particulier si tu as déjà rompu la première couche de surface de poli en la mordant (tu remarqueras que souvent la grosse tache d'oxydation part d'un des creux). Tu remarqueras que dans l'industrie on te livre toujours les plaques de métal avec un film de gras protecteur. Et le zinc, c'est vraiment super fragile. Même les doigts marquent. Mais c'est possible d'avoir un très beau poli facile à essuyer en briquant avec une brosse à polir montée sur une perceuse.

Puis, si tu conserves les plaques au même endroit que tu les mords, les vapeurs de ton mordant peuvent suffire à attaquer ta plaque: ceci est tout particulièrement vrai pour le nitrique, même dilué.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum