aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

sur l'obtention de photographies à partir de matrices en photopolymère

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Invité


Invité
Bonjour à tous,

Petite présentation :
Je réalise des gravures de photographies à partir de plaques photopolymères km73 afin de réaliser des livres de bibliophilie contemporaine.
Je ne suis pas bloqué sur ce procédé voire sur ces plaques, mais maintenant que j'ai effectué mes tests et que les résultats me plaisent, je m'amuse avec celles-ci...
Mon monde était, jusqu'à mon arrivée dans la "fausse" héliogravure, plus proche de l'étude de la sensibilité des émulsions photographiques que de la morsure de cuivre.
Les produits que j'utilise pour la photographie sont souvent plus dangereux que l'acide qui grignote le cuivre et je pratique les techniques non toxiques (mais peut-être encore moins écologiques) essentiellement pour leur rapidité de traitement.

Je trouverais très intéressant qu'on aborde entre autres dans ce forum :
-les expériences de plein de gens !
-les difficultés d'encrage par rapport à la gravure classique
-le vocabulaire français à donner à ces techniques (la gélatine qu'on utilise dans l'héliogravure aux grains est un photopolymère...)
-les dates et lieux d'expositions plus ou moins personnelles de chacun, ...

Premier poste un peu maladroit,
Merci Jean-Claude,
A votre tour,

Jean-Philippe
http://www.malaxe.org/

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Merci Jean-Philippe pour cette entrée en matière.
Tu viens nous suggérer pas mal de sujets de discussion:
Tu nous montres aussi l'utilité de se présenter, je vais le faire prochainement et j'invite les nouveaux membres à le faire également.
Je ne maîtrise pas encore certains parametres, en particulier lors de la création du forum on m'a demandé de choisir entre groupe ouvert ou fermé j'ai choisi fermé par prudence avant de bien saisir de quoi il s'agit...
On pourrait mette en route deux sujets: l'encrage et le vocabulaire français pour le non toxique.
merci à toi et bonjour à tous

http://aquatinte.forumactif.com

florence joutel

avatar
Bonjour

pour ma part j'arrive de la gravure classique morsure à l'acide, j'ai découvert le film Polymère cette été , et effectivement le point qui m'a marqué le plus c'est l'encrage.
pour instant je fabrique mon insoleuse .
j'ai acheté pleins de film différent pour tester à la fois le fait maison ( laminage ou marouflage) ou les plaques toutes faites avec la solarisation seul et la solarisataion + les bains dans le perchlorure de fer.
quant j'aurais fait des tests, j'y verrais plus claire .
mon objectif c'est de pouvoir éventuellement mélanger la gravure classique avec la gravure polymère.
Photographe, plasticienne et graveur ... la gravure me permet de mêler ou pas les cordes de mon arc dans un même procéder .

bonne soirée
merci Jean Claude pour ce forum

http://florencejoutel.canalblog.com/

4 gravure classique et polymere le Jeu 17 Sep 2009 - 22:09

jeanclaude

avatar
bonsoir Florence, Filip Le Roy m'a montré tout récemment des impressions d'une gravure où des morsures classiques du cuivre s'imbriquaient avec une image photographique gravée sur un morceau de polymère laminé sur la plaque avant insolation. Ce qui est aussi très intéressant c'est que les tailles du cuivre transparaissent sous la photographie.
Demain je scannerai l'image pour l'envoyer

florence joutel

avatar
Super j'attend de voir ça !
J'ai fait un truc comme ça lors de mon stage avec Elisabeth j'essaie de l'envoyer ... si je trouve la manipe

http://i87.servimg.com/u/f87/14/37/29/71/5360_116.jpg

faudra être très indulgent c'est mes tout tout premier pas en film polymère DK3 laminé à la main ....
c'est l'association de ces deux plaques
http://i87.servimg.com/u/f87/14/37/29/71/5400_110.jpg
encre à l'eau et se problème d'essuyage et d'encrage très gris ...
et celle la vernis à l'acrylique et morsure à l'acide
http://i87.servimg.com/u/f87/14/37/29/71/5360_117.jpg

http://florencejoutel.canalblog.com/

jeanclaude

avatar

Bonjour
voici l'image en question, je trouve que les essais de Florence avec ses deux plaques sont intéressants. Je réalise qu'avec le film polymere il est si facile de faire un nouvelle plaque, cela devient un procédé courant de construction de l'image.Tu dis Florence utiliser du DK3, as tu des éléments de comparaison avec l'ImagOn? d'après Filip le DK3 fonctionne beaucoup mieux. J'ai encore près de 40 mètres d'ancien ImagOn !

florence joutel

avatar
Non, je connais pas ton film.
j'ai acheter du puretch pour le tremper dans l'acide et du Zacryl pour tester un autre que le dK3
avrez dire le imagon ne m'inspirait pas Laughing au vu de la description .... peut être à tord
demande à Jean Philippe peut être lui a essayé ?
Elysabetn Gérony utilise le DK3 aussi , elle en très contente ... je vais d'ailleurs l'inviter à ce joindre à ce Forum.

c'est très créatif , au delà de la photos le film polymère, Bruno Gary me l'a même vendu comme la gravure de demain ..
d'ailleurs pourquoi n'est-il pas sur ce Forum ? trop réfractaire à l'outil informatique ....

Laughing

http://florencejoutel.canalblog.com/

jeanclaude

avatar
Florence tu vas t'amuser avec le puretch ! dis moi commet se passe la " lamination". J'ai essayé plusieurs fois, il est difficile de ne pas faire ni plis ni bulles, le film est mince et il colle facilement sur la plaque.
Peut être je m'y suis mal pris. Avec le puretch, la procédure est tout à fait différente d'avec l'Intaglio-Type ou c'est le polymère qui est creusé. Avec le Puretch il n'y a pas de modulation de la profondeur de morsure tout est mordu pareil dans le perchlorure ou le mordant d'Edinbourg (perchlorure et acide citrique) car le polymere est présent ou absent, c'est du tout ou rien, il faut donc une image divisée en petit points comme pour l'offset. Si tu veux faire des images au trait c'est évidemment plus simple.

Bruno Gary va venir sur le forum après lundi prochain, je l'ai eu au téléphone hier soir.

florence joutel

avatar
je lamine à la main
j'ai trouvé un film qui montre à peut près comment je fais
http://www.musicsrc.com/video/Puretch+Photopolymer+for+Photo+Etching+.php?id=xkGt9nFER1s

je nettoie ma plaque au soja maintenant ... mais dans le principe on y est ...
moi j'appelle ça maroufler ... mais bon ici on dit laminage .
et j'ai des raclettes spéciales à lettrages adhésifs pour les vitrines des boutiques , plus petite et qui se tiennent mieux en main
je les achète là
http://www.filmsolaire-market.com/boutique/liste_produits.cfm?code_lg=lg_fr&type=10&num=11

désolé mais la galère pour mettre la vidéo

http://florencejoutel.canalblog.com/

jeanclaude

avatar
Merci Florence pour la vidéo très démonstrative.
Grâce à toi le forum commence à vivre
merci
jean-claude

jeanclaude

avatar
Une petite question pour Filip Le Roy:
Sur la liste des produits distribués par Filip on lit film polymere DK2 et on parle souvent de DK3 ? quid de la différence?

12 c'est un début !!! le Lun 21 Sep 2009 - 20:15

gary thibeau

avatar
Salut à tous,
ça y est , j'ai surmonté l'épreuve de l'inscription, en fait bien aidé par Jean-Claude, qui m'a débrouillé tout ça.
La méthode semble bonne, car il semble qu'une équipe de " simples " comme moi ont du mal.
Dans quelques temps on aura oublié !
allez à plus
Ne jamais oublier que je tape avec un seul doigt (qui chauffe vite)

bruno

Admin / jean-claude

avatar
Admin
jean-philippe boiteux a écrit:Bonjour à tous,

Petite présentation :
Je réalise des gravures de photographies à partir de plaques photopolymères km73 afin de réaliser des livres de bibliophilie contemporaine.
Je ne suis pas bloqué sur ce procédé voire sur ces plaques, mais maintenant que j'ai effectué mes tests et que les résultats me plaisent, je m'amuse avec celles-ci...
Mon monde était, jusqu'à mon arrivée dans la "fausse" héliogravure, plus proche de l'étude de la sensibilité des émulsions photographiques que de la morsure de cuivre.
Les produits que j'utilise pour la photographie sont souvent plus dangereux que l'acide qui grignote le cuivre et je pratique les techniques non toxiques (mais peut-être encore moins écologiques) essentiellement pour leur rapidité de traitement.

Je trouverais très intéressant qu'on aborde entre autres dans ce forum :
-les expériences de plein de gens !
-les difficultés d'encrage par rapport à la gravure classique
-le vocabulaire français à donner à ces techniques (la gélatine qu'on utilise dans l'héliogravure aux grains est un photopolymère...)
-les dates et lieux d'expositions plus ou moins personnelles de chacun, ...

Premier poste un peu maladroit,

Vu samedi au salon Pages espace Charenton à Paris les derniers travaux de Jean Philippe: un livre d'artiste avec des impression de portraits photographiques superbement réussies d'après des plaques polymère.
Très beaux résultats. Imprimés dans les ateliers Daniel Moret.
Jean-Philippe, maintenant que l'expo est terminée, tu vas pouvoir souffler un peu et nous en parler plus en détails
Merci Jean-Claude,
A votre tour,

Jean-Philippe
http://www.malaxe.org/

http://aquatinte.forumactif.com

elisabethg

avatar
bonjour Jean Philippe,
réponse sur l'encrage , je trouve qu'il est beaucoup plus facile d'encrer et on peut quand même jouer avec les tirages comme en gravure classique Pour les grandes plaques , j utilise une spatule trouvée sur le site H Boeght et les pour les petites plaques , une poupée toute simple. Au début, on a peur de ne rien laisser sur la plaque et on empâte un peu la plaque . je termine l'essuage avec un papier parchemin très fin pour bien débarrasser la plaque des petits plocs-plocs d 'encre qui pourraient rester et insister là ou je cherche des blancs. et pour le tirage , il faut une bonne pression.
Et j'utilise des encres à l'eau ( polymetaal.)
cordialement. E.

http://elisabeth-gerony.com

Invité


Invité
i



Dernière édition par lenoir le Jeu 4 Fév 2010 - 23:14, édité 1 fois

Francisco Dominguez

avatar
Bonjour a tous.
jean claude, Je ne sait pas s'il est correct de le faire ainsi, mais je utilise la pression de la presse de taille douce pour laminer la plaque de cuivre avec le puretch. Je n'ai eu aucun problème. Puisque le film adhère bien à la matière plastique qui le couvre il est logique que le fasse également en secheresse à une plaque préalablement polie.
excusez mon ignorance si je ne dis rien nouveau. Je continue a apprendre et en effectuant tout type d'essais.

http://info1artecom.artelista.com/

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum