aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

acide zinc

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 acide zinc le Dim 20 Mar 2011 - 12:38

Laboarnodva

avatar
Bonjour,

J'ai toujours utilisé l'acide nitrique pour la taille douce et l'aquatinte.
Or, il semble que l'acide nitrique soit devenu de plus en plus difficile à trouver.
De plus, un collègue m'a mise en garde en ce qui concerne son utilisation en stages et cours, il semble que ce ne soit plus autorisé?

Quelqu'un pourrait-il me dire ce qu'il en est à propos de ces restrictions et si les émanations sont vraiment très toxiques pour la morsure du zinc.

Si c'est le cas, par quoi peut-on le remplacer?

Merci,

Sonia Evil or Very Mad

http://soniarenard.com

2 Re: acide zinc le Dim 20 Mar 2011 - 13:10

jeanclaude

avatar
Bonjour
Oui l'acide nitrique est un produit qu'ont trouve difficilement maintenant en droguerie mais on peut en acheter dans les magasins spécialisés comme joopstoop. Cependant l'envoi par la poste n'est pas possible c'est donc une difficulté.
Ceci dit, en effet l'acide nitrique est un produit très corrosif qui demande des précautions, l'acide nitrique dans un atelier attaque un peu tout ce qui est métallique et les vapeurs sont irritantes. Les émanations dangereuses sont le résultat de la morsure du cuivre, avec le zinc il y a dégagement d'hydrogène sans danger et comme la solution est diluée le danger pour la peau est limité. Il est recommandé de porter des gants, des lunettes de protection et d'avoir une aération horizontale efficace au dessus de la cuve à morsure, également un robinet d'eau courante avec rince oeil près de la station de morsure.
Il faut éviter absolument l'acide nitrique dans un atelier collectif, surtout si on enseigne la gravure à des jeunes.

Cependant la solution de remplacement offre une grande facilité de préparation et permet des tailles très propres sans dégagement gazeux, pas la peine de chasser les bulles.
Il s'agit de la formule "saline etch:
dans un demi litre d'eau dissoudre 100 g de sulfate de cuivre
dans un demi litre d'eau dissoudre 100g de sel de cuisine
mélanger le tout,dans un litre d'eau c'est prêt.
Utilisation:
Quand on plonge le zinc, la morsure produit des résidus bruns qui flottent en surface, on les écarte avec un pinceau pour voir la morsure ou encore on sort la plaque qui s'égoutte.
Ce mordant se conserve très longtemps et s'épuise très lentement.
Je l'ai fait essayer dans mon atelier à deux graveurs chevronnés qui gravent depuis des dizaines d'années au nitrique, il l'on adopté tout de suite.
Le sulfate de cuivre devient aussi difficile à trouver pour limiter son utilisation agricole mais on en trouve chez Joopstoop également. Et il est expédié par la poste
Acheter du sulfate en poudre bleu-vert et pas de solution toute prête pour jardin.
amicalement
jean-claude
voir
http://www.nontoxicprint.com/etchzincsteelaluminum.htm

lire aussi le livre "la gravure non toxique" adapté et traduit en français par Filip Le Roy

3 Re: acide zinc le Dim 20 Mar 2011 - 23:35

Laboarnodva

avatar
Merci Jean-Claude pour ces explications très claires et très complètes!

Je vais faire des essais et je vous ferai part des résultats.

Sonia
Association ARNODVA

http://soniarenard.com

4 Re: acide zinc le Ven 25 Mar 2011 - 18:10

jmcouffin

avatar
je tiens à la citer même si c'est un acide (donc protections et aspiration/ou bord de fenêtre)
le perchlorure de fer vendu en boulettes toujours chez Joopstoop (c'est pas de la pub, juste le meilleur fournisseur en france à mon avis.
bref, la morsure est lente et nette. plus lente donc plus fine que le nitrique, le moindre détail ressort. pas d'émanations toxiques avec le zinc. épuisement très très lent. mon bain date de 3 ans et fonctionne comme un charme. comme c'est un acide plutôt faible, côté protection c'est quand même plus léger (je trempais mes mains dedans... MAIS faut éviter ça finit par irriter-c'est pas BIEN).

je l'utilise encore principalement mais je suis en train de passer à l'électrolyse.
et pour l'instant j'ai deux obstacles pour le plein fonctionnement de cette electrolyse:

1.quasi impossibilité de trouver du sulphate de zinc
et de fait impossiblité d'utiliser le zinc que je préfère au cuivre

2.le calibrage assez délicat comme je n'ai pas fait ce genre de manip depuis bientôt 15 ans en cours de chimie.


jm

http://jmcouffin.com

5 Re: acide zinc le Ven 25 Mar 2011 - 18:28

jeanclaude

avatar
Merci Jean Marc pour ces précisions sur la morsure du zinc au perchlorure qui n'est pas beaucoup pratiquée je ne sais pas pourquoi.
Traditionnellement c'était l'acide nitrique et c'est devenu le saline etch (sulfate de cuivre et sel de cuisine).
L'électrolyse ne me tente pas trop, j'en reconnais volontiers l'absence de dangers et la flexibilité (galvon/galvetch) mais le fameux fractint de Cedric ne m'enchante pas, son aspect moiré me gêne, question de goût personnel et puis il y a aussi des contraintes, risques de crevé semble t-il non négligeable si j'en crois le texte.
Mais je crois que tu as pratiqué tu es donc meilleur juge.

6 Re: acide zinc le Ven 25 Mar 2011 - 22:50

Francisco Dominguez

avatar
Bonsoir a tous.
En Espagne, il est facile de trouver acide nitrique et d'autres produits corrosifs dans les magasins spécialisés, mais par rapport au zinc je dois dire que c'est le produit avec lequel j'ait travaillé toute ma vie et l´acide nitrique permet de créer, ou même de imiter les émaux et morsures plus délicates, chose que le perclorure ne permet pas. Il suffit de faire un exercice très simple, si ont déposée un trait tres leger avec un crayon lithográfique sur un film de résine l'acide nitrique va le respeter tres longtemps. Le chlorure ferrique va le dissoudre en quelques secondes, de sorte que les aquatintes qui doivent être contrôlés il vait mieux ne pas utiliser le chlorure ferrique puisque il est pratiquement impossible à gérer, tandis que l'acide nitrique si nous laisse travailler les sombres plus legeres. En ce qui concerne le cuivre, le chlorure ferrique pose le même problème, il dissout le crayon lithografique le plus faible en quelques secondes.
Je vous montre une aquatinte sur planche de zinc de 10 cm de large realisee directement avec un simple crayon de dessin soutien avec le litho, ce qui permet des morsures de quelques secondes avec le nitrique. Avec le Perclorure ce travail base en une photo hommage a Hamilton serait imposible.
http://images.artelista.com/artelista/obras/fichas/6/9/0/7827592716142378.jpg
Sans doute, pour l´eau forte le perclorure est un bon acide, moi aussi je l´utilisse.

http://info1artecom.artelista.com/

7 Re: acide zinc le Sam 26 Mar 2011 - 7:21

jeanclaude

avatar
Merci Francisco pour ces propos en faveur de l'utilisation de l'acide nitrique.
En raison de la vague "sécuritaire" du non toxique cet outil est condamné d'avance par beaucoup alors qu'il peut présenter des avantages spécifiques.

Il faudra peut être faire une distinction entre les manières de graver dans des ateliers collectifs astreints aux normes sanitaires et les ateliers privés ou on peut élargir la palette des outils tout en prenant des précautions suffisante pour se protéger.
Il en résultera des styles d'images différents. C'est déjà le cas on peut le constater.

8 Re: acide zinc le Sam 26 Mar 2011 - 11:17

Francisco Dominguez

avatar
Jean Claude, je ne plaide pas en faveur de l'utilisation de l'acide nitrique, c´est cella que j'ai essayé d'expliquer, chaque acide a ses propres propriétés et que chacun utilise librement celui qui va lui donner le meilleur résultat. Je m, excuse de n´avoir pas su m´expliquer.

http://info1artecom.artelista.com/

9 Re: acide zinc le Sam 26 Mar 2011 - 19:58

jeanclaude

avatar
Mais tu t'es très bien expliqué Francisco! Pas de problème
Je n'ai pas pensé un seul instant que tu plaidais pour l'acide nitrique, mais que tu nous montrais des cas où cet acide convient bien.
Quant à mon commentaire il voulait simplement souligner qu'il ne faut pas condamner totalement l'acide nitrique sous prétexte que c'est un produit dangereux. Dangereux oui si on l'utilise sans précaution.

Ce qui m'agace un peu c'est l'attitude un peu fanatique de certains inconditionnels des nouveaux produits et la condamnation systématique des anciennes manières de graver.
J'ai décrit dans A&Métiers du Livre les procédés non toxic de gravure car je pensais et pense toujours que ce sont des méthodes intéressantes et non dangereuses. Mais cela ne veut pas dire qu'il faut jeter tout ce qui est ancien à la poubelle.

Les procédés et produits dits "non toxic" sont meilleurs pour les installation collectives quand on a pas la possibilité de faire des installations de sécurité. Ils permettent aussi certains effets difficiles à produire avec les anciennes techniques.
Mais il faut aussi reconnaitre qu'il ne donnent pas toujours des résultats supérieurs, la nouveauté n'est pas forcément gage de meilleure qualité.
Certains de ces produits ne sont pas dangereux dans l'atelier mais il peuvent l'être pour la collectivité dans leur mise à l'égout
Les anciens produits ne sont pas à éliminer définitivement sous prétexte qu'on doive les utiliser avec précaution.
A San Francisco (aucune allusion à toi Francisco) l'atelier Crown Point Press travaille avec quelques techniques récentes mais aussi avec les anciennes, éprouvées pour leur qualités, il y a des installations de protection qui permettent de les utiliser sans danger.
http://www.crownpoint.com/history

Bien amicalement à toi et à tous

10 problèmes nitrique-zinc le Lun 4 Avr 2011 - 13:41

claire


bonjour,
j'utilise le nitrique depuis longtemps pour l'aquatinte sur zinc, et jusqu'à présent tout se passait bien.
Et depuis quelque temps, j'ai de mauvaises surprises.
Le même acide, qui marchait très bien, fait tout d'un coup :
1°)des trous dans le vernis (vernis Lamour satiné, passé au pinceau plat sur une plaque tiède, puis laissé refroidir longtemps).
2°)fait sauter le grain au bout d'1/2 heure.
Le résultat est très mauvais bien sûr. Crevés, vague morsure noire qui s'arrache en grattant avec l'ongle, et d'horribles petits trous noirs. Sans compter l'impression de liquéfaction totale d'une connaissance qu'on croyait posséder...!
J'ai filtré l'acide, pour ôtrer d'éventuelles impuretés : aucun effet.
J'ai reposé un grain après la première morsure. Résultat nul.
Pour l'instant, j'essaie de rester calme et de faire autre chose... Mais il faut que je trouve ce qui cloche.

Avis à tous les savants, donc, toute suggestion sera bienvenue!
Merci d'avance
Claire

11 Re: acide zinc le Lun 4 Avr 2011 - 14:15

jmcouffin

avatar
sans le voir de l'oeil c'est difficile de discuter objectivement de la réaction chimique elle-même.
deux pistes:
plaque/pinceau pas assez propre.
ou
nitrique trop fort (mais si c'est exactement le même bain, c'est moins sûr), regarde bien la réaction si ça bulle fortement ou pas.


as-tu changé de format de plaque brusquement?
as-tu changé quoique ce soit par rapport à ta dernière plaque?

http://jmcouffin.com

12 Re: acide zinc le Lun 4 Avr 2011 - 15:03

jeanclaude

avatar
Claire bonjour.
Les trois quart du temps les problèmes de vernis sont en fait des problèmes de dégraissage insuffisant du cuivre (ou du zinc).
Solution de lessive de soude et blanc de Meudon
rinçage en frottant pour éliminer tus les grains de blanc
désoxydant avec du vinaigre blanc additionné de sel de cuisine (deux cuillerées à soupe de sel pour un litre de vinaigre)
rinçage abondant, si l'eau ne s'écoule pas en nappe recommencer depuis le début, sinon sécher la plaque tout de suite avec un chiffon sec ou du Sopalin.
Mais évidemment je pense que tu sais tout cela très bien.

Si tu en as la patience le vernis dur en boule a une résistance exceptionnelle aux piqure d'acide ou de perchlorure qui est plus insidieux car aucune bulle ne prévient.
Cette méthode est très bien décrite et illustrée dans le tome 2 de "Magical Secrets" écrit par Catherine Brooks et édité par Crown Point Press
http://crownpointpress.stores.yahoo.net/maseablieten.html

J'ai une assez grande plaque chauffante que je règle à 80°C, le pose mon cuivre dessus et j'attends qu'il soit à la même température (très important) que la plaque chauffante.
-Avec le vernis en boule entouré d'un petit pochon de soie, Je fais des plots de vernis sur la plaque, et non pas sur le cuivre, puis avec un rouleau de caoutchouc j'égalise ces plots pour faire une couche fine qui sert de réservoir de vernis.
-Je passe le rouleau sans trop appuyer sur le cuivre en croisant les passes, en revenant sur le "réservoir" si je manque de vernis.
-A la fin je passe le rouleau lentement sans autre pression que son propre poids.
-Je laisse "cuire"quelques minutes sur la plaque chauffante puis je glisse mon cuivre sur une plaque froide (ma table à encrer).
Apres quelques heures ou le lendemain la couche de vernis est fine et cependant extrêmement résistante et stable.

C'est plus long et apparemment plus compliqué que le pinceau et le vernis liquide mais on a pas de mauvaise surprise, quand on a pris le coup.

amicalement à tous

13 Re: acide zinc le Lun 4 Avr 2011 - 15:26

claire


merci beaucoup.
J'avais déjà noté ta méthode de vernissage dans un message précédent (je ne sais plus à quel sujet)et je vais faire l'investisement d'un rouleau de caouthouc.
Cependant ça ne m'explique pas l'autre problème qui est le fait que mon acide fait sauter le grain. Je fais cuire le grain doucement sur une flamme en bougeant très lentement le grill mobile à barreaux sur lequel repose la plaque. Le tout face à une fenêtre pour bien surveiller la texture qui change. (= brillance, puis disparition des grains et stop aussitôt)J'en suis à me demander pour l'instant si je ne dois pas tout simplement... changer de lunettes...!?!?!
Ou bien : se pourrait-il que l'acide, en s'évaporant dans la cuve, ait changé de concentration?

J'en profite pour signaler à tous l'exposition à la mairie du VIè arrt à Paris. Des graveurs d'autres pays et d'autres langages, très belle exposition.

14 Re: acide zinc le Lun 4 Avr 2011 - 16:37

jmcouffin

avatar
j'habite pas paris mais ça me dirait bien de la voir.

le changement de concentration est courant, surtout si tu travailles dans un local plutôt chaud. moi à marseille je vide toujours mes bacs dans des bidons hermétiques du fait de l'évaporation rapide.

http://jmcouffin.com

Laboarnodva

avatar
Bonjour,

Une question encore à propos du sulfate de cuivre.

Pour le nitrique, j'utilisais deux bains de concentration différente selon qu'il s'agissait d'aquatinte ou de taille douce, c'est-à-dire moins concentré pour l'aquatinte.

En-est-il de même pour le sulfate de cuivre ou utilise-t-on la même concentration?

Merci d'avance pour vos précieux conseils.

Sonia
Smile

http://soniarenard.com

16 Re: acide zinc le Mar 12 Avr 2011 - 16:38

jeanclaude

avatar
Bonjour
Les proportions sont les mêmes pour la gravure au trait comme pour l'aquatinte.
Il y a sur le site Non toxic Printmaking beaucoup d'informations sur le mordant au sulfate de cuivre et sel de cuisine (chlorure de sodium pour ceux qui se souviennent des cours de chimie).
http://www.nontoxicprint.com/etchzincsteelaluminum.htm

En particulier comment régénérer le bain et comment s'en débarrasser sans dommages pour l'environnement.
Tout le site est en anglais, je pense prendre le temps prochainement de résumer l'essentiel en français.
amicalement

17 Re: acide zinc le Mar 12 Avr 2011 - 23:11

Laboarnodva

avatar
Merci Jean-Claude pour ces précisions et l'adresse du site, les informations sont effectivement très utiles. L'anglais ne me posant pas de problèmes, je pourrai y trouver des infos intéressantes.
J'ai tous les ingrédients à présent et commencerai mes mélanges et essais prochainement.

Amicalement,
Sonia

http://soniarenard.com

18 Re: acide zinc le Dim 24 Avr 2011 - 23:15

Laboarnodva

avatar
Bonjour,

J'ai fait des essais avec le sulfate de cuivre et ça marche effectivement très bien, même si le mélange n'a pas l'air trés ragoutant!

Par contre le résultat paraît plus grossier qu'avec le nitrique. Ce n'est pas gênant pour les travaux que nous faisons en cours, mais je me demandais si vous aviez fait la même constatation.

Une autre chose est que j'ai eu pas mal de problèmes à faire pénétrer l'encre dans les sillons et dans l'aquatinte sur les morsures les plus profondes, certains endroits paraissaient manquer d'encre, malgré le soin que j'avais mis lors de l'application de l'encre et mêmes après plusieurs essais. Serait-il possible que les morsures au sulfate présentent plus de mal à fixer l'encre, car les morsures paraissent noires et je me demandais s'il ne restait pas un résidu qui empêcherait l'encre de se fixer, étant donné le dépôt important que l'on peut constater lors de a morsure.
confused

http://soniarenard.com

19 Re: acide zinc le Lun 25 Avr 2011 - 13:38

Gabriel

avatar
Bonjour

Juste une question, quel zinc utilises tu ? Ce que tu décris me rappelle beaucoup mes essais avec du zinc de toiture très impure, qui donne des morsures irrégulières.
Sinon avec du zinc de bonne qualité (acheté chez Tartaix) je n'ai pas eu de problème. Tu a par contre raison, on obtient pas forcément les mêmes finesses qu'avec du cuivre, notamment les aquatintes. Enfin, c'est ce que j'ai cru constaté, mon expérience étant encore insuffisante...

Gabriel

ps: oui il y a un résidus important, il faut agiter le bain avec un pinceau large et souple et le passer très délicatement sur ta plaque!

20 Re: acide zinc le Lun 25 Avr 2011 - 19:18

Admin / jean-claude

avatar
Admin
Bonsoir
Le dépôt brun noir en question flotte à la surface du mordant, le dépôt restant dans les tailles s'élimine comme le signale Gabriel avec un pinceau mais les tailles sont très nettes. Je suis un peu étonné par ce que tu constates. J'avais aussi fait une gravure avec de l'aluminium et les tailles étaient très propres aussi.
Pour l'encrage pas de problème non plus.
J'espère que des intervenants sur ce forum pourront te venir en aide. Quelle qualité de zinc utilises tu?
amicalement

http://aquatinte.forumactif.com

21 Re: acide zinc le Lun 25 Avr 2011 - 23:09

gary thibeau

avatar

le zinc ne sert plus dans l'industrie, ou très peu.
Son seul emploi c'est en couverture.
Les fournisseurs de matériels pour la gravure le font polir. C'est tout.
C'est faisable à la maison avec de bons outils et de bons produits.
Voir le site:
http://www.polirmalin.com/
Contrairement au cuivre ou il existe deux degrés de "pureté" ( le plus pur est d'ailleurs dit Héliographique )
le zinc, à ma connaissance, n'est disponible que sous une seule forme .
Beaucoup de graveurs utilisent du zinc de couvreur, car BEAUCOUP moins cher.
On ne polit finement que dans les zones ou l'on souhaite un blanc "pur" au tirage.
Il faut faire des essais.
http://www.vmzinc.fr/ressources/pdf/documentation/1/9925vmzinc-zinc-lamine.pdf
Les plaques de tôles dites d'acier sont encore moins chères, se polissent très bien mais les reprises type gratoir ou pointe-sèche sont plus "muscléès".
Avantage, l'acier (le fer) ne "salit pas les couleurs claires .
C'est le matériau idéal des aquatintes en couleurs en une ou plusieurs plaques.



22 Re: acide zinc le Ven 14 Oct 2011 - 20:28

pierre

avatar
Admin
En cherchant de la soude en grande surface, quelle n'a pas été ma surprise de trouver de l'acide nitrique pour batteries dans la zone, donc c'est sûrement trouvable chez les distributeurs de produits pour voiture ? J'y ai aussi découvert un vinaigre de nettoyage à 14 °, plus efficace pour la désoxydation ?
On y trouve aussi chez les distributeurs de produits pour garagistes ou particuliers des produits type Alu-Chrome liquide ou pâte pour polir, assez efficace, prévus pour nos belles américaines les jours de concours de beauté, inutiles pour mon véhicule.
et chez les bon distributeurs toute la gamme de papiers de verre pour carrosserie, que j'ai utilisé pour le plexi avec succès, à tester pour le métal.

Pour l'alu (évoqué dans l'un des posts), la réaction avec le perchlo génère de la chaleur à faire sauter le vernis. cela m'a donné un résultat que j'aime bien,
les tailles ont tendance à s'agrandir (la chaleur de la morsure qui rogne la limite du vernis ?), contrairement aux autres métaux où la morsure reste très verticale.
Je trouve aussi que l'alu, avec sa structure de grain grossière permet de conserver une impression noire dans les crevés, même de grande surface lors d'essais au sucre, cela évite un bain d'aquatinte…

Pour le zinc au perchlo, il m'est arrivé un truc curieux. Couramment les tailles semblent comme bouchées par les résultats d'oxydation des tailles. Généralement 3-4 tirages suffisent à les libérer.
(un peu la même choses pour les plaque alu pré-vernies japonaises chez Le Géant B-A). Mais cette fois-ci les bords de tailles sont pratiquement des barbes comme à la pointe-sèche ! et bien sensible au doigtj'ai même eu des arrachages de papier. Le passage dans un bain de désoxydation (vinaigre et sel) a résolu le problème, mais sur une petite partie de la plaque seulement.
Il me semble que Lo Monaco parle quelque part de dissoudre les résultats d'oxydation dans de l'acide chlorhydrique ?

Cette année sera celle des tests au mordant d'Édimbourg.

J'ai trouvé de l'acide citrique dans lune gde surface de bricolage, rayon produits d'entretiens écolo pour la maison.

Je ne sais que faire, tenter un vernis à remordre et essayer le mordant d'Edimbourg ?
poncer la plaque au miror ou assimilé pour arrondir les bords de taille ?

http://sites.google.com/site/grifeblois/

23 Re: acide zinc le Sam 15 Oct 2011 - 13:22

jeanclaude

avatar
Bonjour
-Il me semble que l'électrolyte des batteries de voiture est composé d'eau et d'acide sulfurique et non pas nitrique.
- L'acide citrique est vendu sous forme de cristaux blanc un peu semblable à du sucre cristallisé, c'est un produit assez courant en industrie alimentaire, on le trouve facilement dans le commerce.

24 Re: acide zinc le Lun 17 Oct 2011 - 3:45

yann legrand

avatar
Bonjour tout le monde ,
Pierre , concernant les bords de tailles pratiquement comme des barbes à la pointe-sèche , j'ai eu la même expérience , la raison je pense est le fait que ton perchlorue dans lequel tu as mis ta plaque de zinc avait déjà servi pour mordre du cuivre.
Il y a une réaction (une ionisation ?) entre les particules de cuivre et de zinc qui fait qu'elles viennent se coller dans les tailles créant une sorte de surface "velcro" qui vient joyeusement arracher ton papier à l'endroit des tailles.
Pour récupérer ma gravure j'ai repassé toutes mes tailles à la pointe seche jusqu'à retrouver le brillant du metal.
J'ai fait deux gravures comme ça...

Ceci dit avec une plaque "mal" nettoyée _grisée ,on peut retrouver le dessin par contraste avec les traits blanc en "relief" du papier arraché.

Je pense donc qu'il vaut mieux avoir un bain pour chaque le cuivre et le zinc (l'alu je ne sais pas)

http://yannlegrand.blogspot.com

25 Re: acide zinc le Mar 18 Oct 2011 - 11:47

pierre

avatar
Admin
Merci pour vos réponses,
Jean-Claude, merci de me rappeler à l'ordre pour l'acide batterie, j'ai sûrement été trop rapide, et voulu lire ce que je voulais voir sans exercice critique.
Bonjour jean-claude pour ce retour qui est une piste pertinente.
Il y a bien 3 bouteilles de perchlo à l'atelier selon les supports à mordre, mais des erreurs ont pu se produire, qq'un mordant dans une bassine remplie, sans vérifier ce qui est écrit sur la bouteille vide posée à côté du bain.
Pour cette plaque, il y a trop de tailles, pour repasser, je crois que je vais essayer un ponçage délicat puis le vernis à remordre et un autre type de mordant, sulfate de cuivre ou Édimbourg,

http://sites.google.com/site/grifeblois/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum