aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Préparation des plaques pour eau forte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Préparation des plaques pour eau forte le Ven 18 Fév 2011 - 10:57

Salut,

Les problème ne se soulève pas toujours dans un ordre très logique (en tout cas pour ma part)ou alors à mesure que j'avance dans mon chemin de graveur je devient plus tatillon et plus attentif à ce qui ne me gênait moins comme les accidents de gravure...

Bref mon questionnement est le suivantest le suivant :

- comment préparez-vous vos plaques et comment appliquez-vous le vernis (d'ailleur quel type de vernis) ?

Pour ma part, j'utilise des plaques de zinc que je ponce au papier grain 600 - 800 et 1000 et je fini par un passage à la laine d'acier n° 000. ensuite je passe un peu de vinaigre avec du bicarbonate, puis je rince sous le robinet avec une éponge. l'application du vernis ce fait soit sur plaque chaude ou froide avec un pinceau mousse et du vernis noir charbonnel...
Mon soucis est que le vernis (outre qu'a chaud il me dégage des vapeur pas sympa) ne s'étale pas uniformément et à tendance à laisser des jours si il n'est pas assez épais et dans le cas contraire à partir par morceau sous la pointe de mon outil (l'image est un peu exagérée mais l'idée est la). Une fois sec il ne m'est plus possible d'en remettre une nouvelle couche sans retirer par la même l'ancienne.

Qu'elle sont les étapes que je loupe ? HELP PLEASE

affraid

Voir le profil de l'utilisateur

2 Mon vernis prefere le Ven 18 Fév 2011 - 23:37

Bonsoir Maxime
Mon Vernis prefere pour la gravure: liquide graveur ultraflex Charbonnel.
Mon methode pour etendre le venis sur le zinc:
Je racconte comment proceder, dans una page a Internet, en espagnol. C´est a peu pres Ça:
L'objectif du graveur doit être de veiller à ce que la couche de protection soit aussi uniforme que possible. Un film de revêtement d'une épaisseur excessive a tendance à construire des puces qui s'étendent sur toute la plaque et et se situe dans les incisions, paralysant la corrosion de l´acide et évite ainsi la perfection de la course. Un vernis trop mince, si le fer a déjà été gravé, a tendance à souffrir de l'attaque des acides dans les zones les plus sensibles. Nous devons donc veiller à ce que le film protège le métal contre la corrosion du mordant.
Dans une plaque, comme je expliqué dans le schéma. Verser sur la surface un peu de vernis, imprégner le pinceau (type aquarelle de bonne taille) avec de la térébenthine et le deposer directement sur le même vernis et mélangér puis étendre le film sur le reste de la plaque. Nous verons que le pinceau a tendance à accumuler le vernis lorsque nous le deplaÇon sur la surface du métal à plusieurs reprises afin d'assurer l'uniformité de la couche protectrice. Si vous faites glisser la brosse dans la bouche du récipient contenant le vernis, nous voyons qu´il glisse à l'intérieur. De cette maniere ont enleve l'excédent de vernis avec le pinceau et ont le deposse a l´interieur du récipient.
Avec un peu d'adresse il est facile de faire un film sans aucune distorsion.
Normalment je procede dans un sens et apres je tourne la planche de zinc.
Une gravure nous oblige à être méticuleux dans ce domaine car Vernis craquelé après plusieurs jours de séchage. Nous pouvons voir comment agissent les vernis simplement en faissant des preubes avec un film plus ou moins épais
En utilisant un poinçon, dessiner quelque chose sur le film mince et un autre épais et metre la plaque à l'action de l'acide. Il est probable que la différence ne soit pas perceptible , mais si ont exécute un dessin complexe qui prendra plusieurs jours, dans le film d'épaisseur le résultat final será plus dificile d´etre prévu. Pour moi il est tres importatn le temps de sechage.. (Une épaisseur de vernis normal environ 24 heures d'attente, un peu plus fine 8 heures. Dans une fine couche il est plus difficile que se produisent des problemes.
Entrer le zinc dans un contenant de vernis peut être très pratique, puis simplement déposer le fer sur une des chansons et laisser culer le vernis. Le seul problème que je vois est que le vernis a tendance à se remplir de poussiere.
Je voudrais ajouter que je tente d'utiliser toujours un vernis qui ne seche pas trop et un film très mince.
Si le métal a deja subi une agression l'épaisseur du vernis doit etre légèrement plus épais pour éviter les déformations des lignes dans l´acide.

http://www.artelista.com/obra/6420836892369047-barnizadodelaplancha.html

J. espere avoir su m´expliquer. J'ai parlé ici que dans mon cas, je ne touche jamais la plaque de zinc avec un produit après avoir poli au papier de verre généreusement. Je doute que dans ce cas il reste la moindre trace de graisse sur la surface de la plaque. Je me limite simplement à nettoyer avec le coton de aluminium et du paier tissus et procede avec le vernis.

Bonsoir a tous et bonne chance Maxime

Voir le profil de l'utilisateur http://info1artecom.artelista.com/

3 Re: Préparation des plaques pour eau forte le Sam 19 Fév 2011 - 9:38

Bonjour
J'utilise du vernis dur en boule et je vernis à l'ancienne c'est à dire:
Je pose la plaque de cuivre, ou de zinc convenablement dégraissée sur la table chauffante stabilisée à 80°C pour le vernis dur.
Quand la planche est à la même température que la table, c'est important: je fait des plots de vernis sur la table (pas sur le cuivre) en pressant le vernis enveloppé d'un petit morceau de soie.
Avec un rouleau de caoutchouc (plus facile à utiliser et à nettoyer que le rouleau de cuir) j'égalise la surface des plots en une couche fine et régulière qui devient le réservoir à vernis.
Je passe le rouleau sur le cuivre pour y déposer le vernis, je retourne plusieurs fois au "réservoir" pour obtenir une couche bien régulière sur le métal. je croise les passages sur le cuivre pour bien égaliser.
Je termine en passant le rouleau lentement sans appuyer, juste son propre poids. Je laisse le cuivre une minute sur la table chauffante.
J'enlève la plaque de la table chauffante et la dépose sur une surface froide.
J'attends quelques heures ou le lendemain pour travailler à la pointe.
C'est un coup à prendre mais cela donne un vernis très mince, résistant, qui n'éclate pas ni ne graisse la pointe et qu'on peut travailler ou laisser au repos pendant des mois.

Quand j'utilise ( rarement), du vernis liquide j'emploie du Graphic Chemical ou le vernis dur Lamour de Charbonnel; et jamais l'Ultrafex trop gras et laineux à mon goût.
Essayez une roulette sur l'Ultrafex, vous verrez que les dents sont immédiatement encrassées et l'outil dérape.
amicalement

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Préparation des plaques pour eau forte le Sam 19 Fév 2011 - 13:50

Merci beaucoup pour vos réponse très complète.

Francisco tu as été très clair n'ai aucun soucis.
Jean claude par contre tu parles d'une plaque parfaitement dégraissée, peux tu m'indiquer comment tu t'y prend ?
Pour le nettoyage du vernis sur ta table, cela ce fait facilement à froid ?

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Préparation des plaques pour eau forte le Sam 19 Fév 2011 - 17:33

Bonjour
Pour dégraisser saupoudrer sur le cuivre du blanc d'Espagne ou de Meudon, c'est la même chose, mouiller avec une solution de lessive de soude ménager à 10% dans de l'eau (au moyen d'une pissette).
Frotter énergiquement puis rincer, il faut que l'eau coule uniformément de toute la plaque, s'il se forme des coulures irrégulières il faut recommencer.
Apres le rinçage, verser (à l'aide d'une pissette) quelques ml de désoxydant aussi appelé brillanteur (4 cuillerée à soupe de sel de cuisine dans 1 litre de vinaigre blanc). Le cuivre devient rose, rincer abondamment et essuyer rapidement avec un chiffon ou papier ménage sans trace de graisse.
Personnellement je chasse rapidement l'eau avec un jet d'air comprimé (compresseur sans huile).

C'est une erreur de mélanger la base de dégraissage avec du vinaigre blanc (ou autres acide acétique), la base et l'acide se neutralisant mutuellement!

Pour dévernir les solvants habituels vont très bien avec un chiffon et une pissette (encore une), d'essence ou de white spirit mais je préfère l'Avisol de chez joop stopp pauvre en hydrocarbures, donc plus respectueux de nos poumons et de l'environnement. un bidon de cinq litres doit suffire pour environ 5 ans de gravure.

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Préparation des plaques pour eau forte le Dim 20 Fév 2011 - 23:35

Premier test cet après midi je vous tiendrait au courant des avancés...

merci

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum