aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

And now, l'eau-forte au sucre ? - gravure au sucre

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Bonjour à tous,

La gravure au sucre peut d'accompagner ou non d’aquatinte. Le sucre décolle le vernis, la morsure est réputé plus profonde en bord de vernis
Morsure en une seule fois 40 mn 2 volt avec un bain contenant 16 g / l de sulfate de cuivre
Voici quelques images

Détail de la gravure Les zones proches du vernis sont plus sombres.



Aspect de la colophane en place
C'est une colophane au sac donc assez grossière au microscope et irrégulière. Heureusement qu'on ne regarde pas les gravures au microscope !



Le vernis se décolle sous l'action du sucre sur cette plaque déjà mordue, on aperçoit à gauche la colophane





Zone de colophane mordue :les zones lisses correspondent au zones protégées par la colophane



Zones de cuivre sans colophane (morsure)
Au bord du vernis, on observe des zones grises mordues plus profondément (50 µm) correspondant à des gris plus sombres ou des noirs.



Les zones non protégées ressemblent à une aquatinte
Comme l'indique Alfonso Crujera en fin d'article dans
http://www.nontoxicprint.com/electroetching.htm

Cu1 = 160 g / l 0,5 volt,  CU2 = 200 g/l  0,5 volt,  CU3 = 250 g / l 1 volt Image: Alphonso Crugera



Réédité le 13/03/2017  Correction des mesures

Voir le profil de l'utilisateur http://eauforte.blogspot.fr/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum