aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

héliogravure au grain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 héliogravure au grain le Mer 2 Fév 2011 - 17:23

herve

avatar
Bonjour à tous,
je viens de lire que Claude Plessier arrête son activité dans l'héliogravure au grain.Je viens justement de recevoir une hélio de sa part dans le cadre des échanges.j'ai encore quelques marches à franchir pour atteindre ce niveau de perfection.

J'espère que nous pourrons continuer la transmission de son savoir-faire.
Je constate avec plaisir qu'il continuera de nous aider de son expérience.

J'en profite pour demander à Claude quelques détails techniques sur cette hélio:
-est-ce une aquatinte colophane ou bitume ? elle est vraiment trés fine, de mon côté j'utilise celle de Sennelier et elle semble moins fine. Auparavant, je broyais les cristaux de colophane au moulin à café et je crois qu'elle était plus fine : Quelle est ta méthode de grainage ? Existe t-il une façon de pouvoir obtenir une qualité de grainage reproductible autre que celle de l'expérience visuelle?

- je lis dans plusieurs ouvrages dédiés à l'hélio qu'on utilise un grand nombre de bains de perchlo pour la gravure finale, de ma modeste expérience je m'aperçois que seuls 2 ou 3 bains sont nécessaires (41,40,39) ou (41,39,38°)selon le cas .

- pour des raisons économiques, j'imprime sur du papier Canson C à Grain 224 Gr.
je sais bien que ce n'est pas idéal.Si je m'oriente vers le papier Hahnemule 300 Gr,est ce que je peux espérer une plus grande finesse de l'image.

Je prépare mon envoi de gravure pour bientôt
Hervé

http://www.heliogravure.fr

2 Héliogravure au grain le Jeu 3 Fév 2011 - 12:03

Claude PLESSIER

avatar
Bonjour à tous
Hervé ,j'ai de gros souci de ligne téléphonique donc internet..
Si j'en ai la possibilité je réponds à toutes tes questions cet après midi

Amicalement Claude

http://heliogravure83@wanadoo.fr

3 Héliogravure au grain le Jeu 3 Fév 2011 - 15:12

Claude PLESSIER

avatar
Hervé ,
Je reprends ta question:
-est-ce une aquatinte colophane ou bitume ? elle est vraiment trés fine, de mon côté j'utilise celle de Sennelier et elle semble moins fine. Auparavant, je broyais les cristaux de colophane au moulin à café et je crois qu'elle était plus fine : Quelle est ta méthode de grainage ? Existe t-il une façon de pouvoir

J'ai presque toujours travaillé à la colophane : résine des Landes en cristaux que j'ai régulièrement chez LAVERDURE PARIS. Je la prépare avec un moulin à café électrique ... J'insiste un peu pour obtenir une poudre assez fine , mais lorsque je graine j'adapte surtout le temps d'exposition en fonction de la plaque que j'ai.Il convient de bien connaître sa boîte à grain pour envisger un résultat bien adapté à ses désirs.
Dans le fil sur la vente de mon matos je donne les caractéristiques de ma boîte à grain .
UTILISATION:
Avec un pinceau large au bout d'un manche je fais toujours retomber au fond le maximum de résine .De plus je frappe les côtés de la boîte avec un maillet caoutchouc afin de décrocher un maximum de résine et la regrouper là où il y a les pales qui tournent.

Je fais toujours 12 tours de manivelle assez rapide pour bien brasser.Je laisse reposer 45 secondes et j'introduis la plaque sans faire de courant d'air avec des gestes brusques. Je laisse la plaque pendant trois minutes et je la sors doucement. Elle est bien grise .
C'est la technique que j'utilise toujours pour les paysages ou natures mortes .J'obtiens alors ce que tu vois avec l'hélio que je t'ai envoyée (les autres ont eu exactement la même)
Si ensuite elle est bien cuite, j'obtiens un grain robuste qui accepte bien comme tu le fais, les bains perchlo (41° B,,,39° B,,,,,,38° B
le tout dépasse très rarement 25minutes comme je l'ai déjà expliqué.
Dans ce cas le grain est bien fin . Mais si je veux obtenir une grande finesse du grain pour un nu par ex (rendu de la peau),j'attends après agitation 1minute et je laisse 4 mn d'exposition au brouillard .Là j'ai un grain beaucoup plus fin MAIS ATTENTION!!!!!Qui ditplus fin ,dit plus fragile au perchlo . Si pour les UV il y a eu SUREXPOSITION,il faudra forcer dans le perchlo et c'est là que les grains sautent en libérant une action désordonnée du perchlo.L'image devient alors toute grise avec des "crevés"D'ou l'avantage (comme je l'ai déjà expliqué sur notre forum) de bien caler au départ son exposition générale à partir d'une charte de gris .Pour celui qui utilise des positifs numériques toujours traités de la même façon à l'imprimante , il aura ainsi toujours le même temps d'expo qui respecte les noirs et les blancs ainsi que les gris intermédiaires.
QUESTION:Existe t-il une façon de pouvoir obtenir une qualité de grainage reproductible autre que celle de l'expérience visuelle?
OUI il y a la tramme , c'est plus simple ,plus régulier, plus rapide , mais là nous ne jouons plus dans la cour de l'HELIOGRAVURE AU GRAIN. Chacun son truc .
QUESTION :Si je m'oriente vers le papier Hahnemule 300 Gr,est ce que je peux espérer une plus grande finesse de l'image.
J'ai imprimé sur beaucoup de papier, c'est une question de goût mais je suis toujours revenu sur l'Hahnemhule 300g.qui s'adpte merveilleusement bien à l'hélio. Et puis c'est une question de prestige.Les hélios que que je vous ai envoyée (aux 7 ) sont tirées sur ce papier .
D'ailleurs il m'en reste 100feuilles en 56x78cm et 90 feuilles en 50x61cm.
j'ai été assez vite ,veuillez excuser les imperfections et peut être certaines fautes de frappe .
Je ferme ,j'ai peur que mon internet ne me lâche encore
Bonne journée Claude

http://heliogravure83@wanadoo.fr

4 heliogravure au grain le Lun 7 Fév 2011 - 10:37

herve

avatar
merci pour tous ces renseignements.
Je suis en relation avec jennifer page( capefearpress.com où je viens d'acheter du papier gélatiné phoenix).
Elle consulte ce forum et me demande si le fait que tu aies des problèmes de santé est en relation avec la pratique de l'héliogravure.

http://www.heliogravure.fr

5 heliogravure au grain le Lun 7 Fév 2011 - 11:22

Claude PLESSIER

avatar
bONJOUR herve

Problème de sante:

Non pas du tout l'héliogravure au grain n'a rien à voir avec ma santé ...

Tout simplement j'ai 71 ans , et depuis 25 ans je souffre d'ARTERITE(les artères se bouchent , et je fatigue très vite en marchant ou debout à trop travailler)

Comme je fais des livres d'artistes et pour cela les tirages à la presse sont relativement nombreux, tourner la presse taille douce pendant des heures.........

Vous savez tout,
Bonne journée

Claude

http://heliogravure83@wanadoo.fr

6 Re: héliogravure au grain le Mar 8 Fév 2011 - 12:19

Maxime Urvoy

avatar
Bonjour,

J'ai sous les yeux une superbe héliogravure et si je comprend l'aspect artistique certain de l'oeuvre, les questions techniques ne cessent de se bousculer...

Si j'ai bien compris le principe de l'helio, la planche de cuivre est recouverte d'une gélatine photosensible. Elle est ensuite grainé puis est insolé au travers d'un négatif et d'une trame. Elle est ensuite gravée à l'acide puis imprimé comme toute gravure. (j'ai réduit à l'excès le procédé bien sur).

J'ai longtemps pratiqué la photo argentique et le labo noir et blanc et je me rappelle que je devais avant chaque tirage effectuer des bandes tests afin de définir précisément les temps d'expositions nécessaires pour tel ou tel photo (les temps et duretés de l'image variant régulièrement entre le ciel et la terre, accentuant le profondeur d'un regard ou dramatisant une ambiance etc...). Ces bandes tests ce faisaient chaque fois sur une feuille photosensible de papier rc qui était facile d'utilisation et d'un coût négligeable par rapport à une plaque de cuivre. Bien sur j'admet que certain arrive a avoir des négatifs déjà bien équilibré avec le zone system entre autre mais de la à avoir toujours les mêmes temps d'exposition....

Ma question est donc la suivante, comment déterminez vous l'exposition correcte pour la réalisation d'une héliogravure ?

7 Héliogravure au grain le Mar 8 Fév 2011 - 12:48

Claude PLESSIER

avatar
Bonjour à Tous ,

Maxime , j'ai déjà répondu sur le forum à cette question , mais les illustrations ont probablement disparu à partir de C-joint(15 jours).
Je travaille à partir d'une charte de gris mais pas n'importe laquelle .....
A cette heure je suis très occupé avec un gars qui devait venir ce matin chercher mon insoleuse , mais qui finalement ne devrait venir que vers 13h30..

Dès que je peux , je réponds

A+ Claude

http://heliogravure83@wanadoo.fr

8 Héliogravure au grain le Mar 8 Fév 2011 - 18:12

Claude PLESSIER

avatar
Maxime , je suis de retour..... comme ZORRO....

Il ya deux façon d'aborder l'hélio. Avec un positif classique du style GUILLEMINOT (disparu depuis 10 ans --une merveille ) ou le BPF 18 de BERGGER qui convient très probablement pour certains procédés alternatifs mais pas du tout pour l'hélio.
Avec ces deux produits on "fabrique " soi même son positif .... (donc sur transparent classique à l'ancienne --il y a d'autres produits dans le monde notamment des lith développés spécial course )
Donc avec ces produits on utilise pour exposer l'hélio une charte de gris , mais il est évident que suivant le contraste on est amené à exposer plus ou moins car il faut vous le comprenez bien , ménéger les gris clair avec détails et les noirs profonds --avec détails
Tous ces transparents classiques , excellents pour l'hélio disparaissent lentement mais sûrement de la circulation ,,et je le déplore.(Mes hélios faites il y a 10 ans sont d'une finesse que je ne peux plus proposer aujourd'hui avec les positifs numériques )

Nous avons aujourd'hui la possibilité de faire les positifs en numérique ....avec un peu de pratique sur photoshop on arrive facilement sur l'écran à gérer les blancs et les noirs pour les rendre acceptables.A partir de là, on aura pratiquement toujours à 90% des positifs qui présenteront le même " profil" .C'est très important car tous les positifs numériques ,passés au densitomètre donne pratiquement le même contraste !!!!!!!! Donc ils auront tous droit à la même exposition UV pour faire une hélio!!!!!YES,,,,,,,,,,,Donc si vous fabriqué une charte de gris à partir de photoshop vous obtiendrez les mêmesnoir que sur votre positif et à l'opposé les mêmes blancs que sur votre positif . Donc si vous faites des essais d'insolation avec cette charte de gris et que vous calez bien l'exposition vous utiliserez toujours le même temps d'exposition pour tous les positifs numériques de vos hélios .Là c'est le grand confort....

Bon j'arrête là mon baratin , je vous laisse digérer et je reprends plus tard en essayant de montrer comment on expose la charte de gris pour faire de l'hélio.

Salut les copains , pour moi c'est l'heure de l'apéro..... donc je deviens inaccessible .


BYE!!BYE!!!

Claudius le Dracénois

http://heliogravure83@wanadoo.fr

9 Héliogravure au grain le Mar 8 Fév 2011 - 18:51

Claude PLESSIER

avatar
Je suis de retour ,
j'essaie de vous proposer avec C-joint une charte de gris numérique mais dur dur

http://cjoint.com/?0cisGrqpnKX

Maintenant nous sommes complètement dans l'hélio.

Vous exposez un papier bichromaté au travers du positif de la charte de gris ..

Au pif , vous mettez 150secondes .

à partir de ce moment je considère que vous connaissez la technique du dépouillement en hélio .

Losque la gélatine est collée et dépouillée sur la plaque de cuivre , vous devez découvrir toutes les nuances de la charte de 5 à 95 ...... SINON c'est SUREXPOSE ou SOUS EXPOSE;
Si le 50 a bien été exposé vous découvrez la totalité de la charte à droite et à gauche.
Là c'est impeccable ou vous recommencez en augmentant ou en diminuant le temps d'exposition.

Je sais ce n'est pas évident ,mais lorsque vous aurez mis cela au point, la vie sera belle en héliogravure.

Je reste à votre disposition (et excusez les fautes de frappe ou d'orthographe , pas le temps de relire)

Bonne soirée Claude

http://heliogravure83@wanadoo.fr

10 Re: héliogravure au grain le Mar 8 Fév 2011 - 19:52

Maxime Urvoy

avatar
merci beaucoup pour tous ces renseignements... c'est plus que j'en attendais ;_) et j'étais moi même à l'apéro..

Par contre la bonne nouvelle pour moi c'est que l'on travail avec un positif, de fait s'ouvre peut être un nouveau moeyn de reproduire mes peintures sur plaque de verres que je tirai autrefois sur papier photo rc (après en avoir fait un négatif au préalable). Je vais peaufiner mes recherches et un jour pourquoi pas je me lancerai...


Merci encore du temps passé à transmettre...

11 HELIOGRAVURE AU GRAIN le Mar 8 Fév 2011 - 20:23

Claude PLESSIER

avatar
Bonsoir,
je reconnais que tout ce "charabia" est certainement touffu mais il est difficile de donner par écrit des renseignements techniques .. Comme on dit un bon dessin vaut mieux qu'un long discours .
Florence Joutel est passée la dernière dans mon atelier ....bien entendu je suis pr^t à assurer le service après vente .....

Et puis , étaler son savoir dans un livre de 247 pages ........ à quoi bon?????????

Je reste à votre entière disposition
Très bonne soirée à vous tous

Claudius le Dracénois


http://heliogravure83@wanadoo.fr

12 heliogravure au grain le Ven 18 Fév 2011 - 17:02

herve

avatar
Bonjour à tous,
voici ma dernière production héliographique.J'enverrai un exemplaire aux 3 forumeux dont je n'ai pas encore l'adresse.

Il s'agit d'une plaque de cuivre 15x20.Limage est une photo numérique imprimée en niv de gris sur transparent.
Le gamma est d'environ 1,4 ce qui correspond avec mon imprimante et avec l'outil infos de adobe photoshop à un écart de 35 à 95 % de noirs.
J'ai exposé 7min 55 sec à 55 cm avec une ampoule uv 300w.
gravure 45°B pendant 2 min: rien ne se passe
puis 41,7 °B pendant 13 min 30 sec
puis 40 °B pendant 15 min.
le premier bain est là semble t-il pour préparer la suite des opérations.

C'est la méthode "single bath" décrite par G.Kolb, qui comme son nom ne l'indique pas utilise plusieurs bains de perchlo.
J'ai obtenu un bon contraste que je recherchais pour cette gravure.
Volontairement, le tirage n'est pas essuyé jusqu'aux blancs
D'aprés cet auteur, avec un gamma de 1,20 et un dernier bain vers 39°B à la place du 40°, je devrais diminuer le contraste.
On verra ça à la prochaine hélio.

http://www.heliogravure.fr

13 heliogravure au grain le Lun 7 Mar 2011 - 17:47

herve

avatar
Bonjour,
toujours dans l'hélio.
pour ceux qui auraient testé le nouveau papier Phoenix disponible chez capefearpress.com, vous remarquerez
sans doute que ce papier est plus sensible que l'autotype g 35.
Au lieu de graver avec 41.39.38 , il semble que la gravure arrive plutôt vers 45.42.41

http://www.heliogravure.fr

14 Re: héliogravure au grain le Jeu 10 Mar 2011 - 10:45

Fbmfbm

avatar
Bonjour à tous

J'attends sous peu le Phoenix que j'ai commandé chez Capefearpress et je vais utiliser pour la première fois ce type de papier autotype.
Existe-t-il une méthode précise en ligne(entre autres, pour le laminage sur la plaque, car c'est l'étape qui m'inquiète le plus)?

....Grr !! Je viens juste d'acquérir un nouvel aeromètre plus précis que le mien, mais uniquement gradué de 15 à 41b !!
Si j'avais su !

Fabien



15 heliogravure au grain le Jeu 10 Mar 2011 - 14:30

herve

avatar
Bonjour,
je ne connais pas vraiment de méthode en ligne sur internet.
Le principe est de plaquer le papier gélatiné exposé face gélatine sur la plaque de cuivre.

Voici comment je procède : (je suppose qu'on peut trouver d'autres modes opératoires lègérement différents)
en premier je prépare la plaque de cuivre dégraissée ( soude + liquide vaisselle sous robinet eau froide )
et rincée.je la stocke dans un bac plastique sous un cm d'eau déminéralisée.

d'autre part je prépare un bac d'hydratation pour le papier gélatiné exposé avec 2 cm d'un mélange alcool à 30 ou 40 % gardé au frigo en permanence.

Une fois l'expo uv finie, je plonge le plus rapidement possible le papier face gelatine vers le haut, dans le bac hydratation pendant 1 minute, je sors ce papier réhydraté et je le plaque face gélatinée contre la plaque de cuivre que je viens de sortir de son bac de stockage.
Tout cela est très humide, j'utilise des journaux sur mon plan de travail.
Le port de gants en caoutchouc est obligatoirej'essuie le dos du papier collé sur le cuivre avec du papier absorbant pendant 2 ou 3 minutes en controlant qu'il n'y ait pas de bulle d'air ou de plis.

Je laisse reposer environ 30 minutes à plat avec un leger poids sur la plaque.

et je procède ensuite au développement à l'eau chaude

POur chronomètre je te conseille pc chrono que tu peux télécharger sur internet et il parle, c'est pratique

http://www.heliogravure.fr

16 Re: héliogravure au grain le Jeu 10 Mar 2011 - 18:16

Fbmfbm

avatar
Merci Hervé pour ces explications. Elles me seront très précieuses.

Une petite question :
Après le développement la gélatine n'est toujours pas figée (fixée) et reste réactive ? La plaque doit-elle être gardée dans l'obscurité jusqu'à la gravure ?

17 heliogravure au grain le Sam 12 Mar 2011 - 14:24

herve

avatar
Bonjour,
difficile de répondre à cette question avec une certitude absolue.
les parties claires du positif laissent une gélatine plus épaisse et tannée et plus imperméable au perchlo.
les parties sombres aprés développement sont plus fines, mais également tannée imperméable au perchlo mais moins longtemps, donc accessibles plus rapidement au perchlo.
Par principe, j'évite donc d'exposer à la lumière vive naturelle la gélatine développée.

http://www.heliogravure.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum