aquatinte

Lieu de partage d’informations pour les pratiques nouvelles ou traditionnelles de l’estampe: - taille douce - taille d'épargne - héliogravure - photogravure - photopolymères - lithographie - typographie - phototypie - sérigraphie -


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

impression d'une manière noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 impression d'une manière noire le Lun 8 Nov 2010 - 15:31

bonjour,

je m'essaye depuis peu à la manière noire, mais lors de l'encrage et de l'impression,voilà que je me pose quelques questions.
Ma tarlatane se déchirant en encrant, je me demandais s'il y avait un procédé particulier pour l'encrage et aussi si je dois changer la pression de la presse entre la manière noire et une autre technique de taille douce?

merci de vos réponses

blandine

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blandine-galtier.net

2 Re: impression d'une manière noire le Lun 8 Nov 2010 - 16:25

Bonjour Blandine vous êtes la bienvenue sur le forum.
Votre question me pose quelques problèmes:
Vous écrivez: la tarlatane se déchire en encrant...vous voulez dire qu'après avoir encré la tarlatane accroche à l'essuyage?
C'est en effet ce qui arrive si vous appuyez trop sur votre boule d'essuyage. D'une manière générale on oublie qu'il ne faut pas appuyer sur la boule de tarlatane qui doit avoir la forme d'une boule large (environ dix centimètres de diamètre) et et un peu aplatie au dessous. Il en faut pas l'écraser, et avoir la patience d'enlever l'encre petit à petit.
Pour la manière noire on peut employer de la mousseline qui accroche moins que la tarlatane mais ce n'est pas indispensable.
Quand aux lignes ou petites surfaces étroites qui doivent venir en blanc ou gris léger (donc en dépression par rapport à la surface du cuivre) le coton tige ou un tissu enroulé au bout d'un brunissoir permet d'essuyer localement ce que la boule de tarlatane ne peut atteindre.
L'encre doit être assez compacte, l'encrage se fera donc de préférence sur une plaque tièdie sur la table chauffante de manière à faciliter la pénétration de l'encre dans le cuivre.
La pression doit être assez forte, le papier bien "mouillé vieux" de la veille, il faut 3 langes bien élastiques de 3mm.
Lisez l'ouvrage Ars Nigra, la partie technique de Michel Roncerel vous sera utile..

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: impression d'une manière noire le Lun 8 Nov 2010 - 21:37

bonsoir Jean-Claude,
oui en effet, après l'encrage la tarlatane se déchire à l'essuyage!
mais apparemment l'essuyage se fait bien à la tarlatane (ou mousseline).
Pour la pression, vous dites la pression doit être assez forte, dois-je serrer ma presse par rapport à l'impression d'une eau-forte?
je n'ai que 2 langes de 3mm, que me conseillez-vous pour l'impression?

Merci pour toutes ces précisions et la référence de l'ouvrage que je ne connaissais pas encore.
En voyant votre photo, il me semble que nous nous sommes rencontré à Paris lors d'une petite expo collective à laquelle je participais, "Fou-Thouars" rue saint maur en novembre dernier. Nous avions échangé quelques mots sur la gravure "non-toxique".

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blandine-galtier.net

4 Re: impression d'une manière noire le Lun 8 Nov 2010 - 22:15

Bonsoir
Très honnêtement, Je ne suis pas un spécialiste de la manière noire, j'en ai gravé quatre ou cinq et cela ne me donne pas autorité pour vous conseiller. J'ai vu travailler Judith Rotchchild lors d'un stage dans le Var ma formation s'arrête là.
Cependant le livre que je vous ai indiqué est bien utile, il y en a un autre en anglais de Carol Wax The Mezzotint qui est très, voir trop, complet avec de nombreuses illustrations et des schémas techniques.
Pour répondre à votre question la pression doit être en effet supérieure à celle pour l'eau forte, c'est pourquoi les graveurs en manière noire réduisent les états intermédiaires afin de ne pas ruiner la plaque.
Judith Rotchchild comme Michèle Jofrion sont des artistes très abordables qui vous donneront volontiers des conseils si vous les rencontrez dans des expositions.
Avant tout, comme toujours en gravure, il faut faire et refaire et ne pas trop se prendre la tête avec des théories, la pratique fait beaucoup progresser.
Bien amicalement
PS j'espère que des praticiens de la manière noire viendront sur ce forum vous conseiller mieux que je ne peux le faire .

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum